mardi 21 février 2017

Phares Et Balises : Non À La Mort Annoncée Du Musée D’Ouessant

http://7seizh.info/2017/02/20/phares-balises-non-a-mort-annoncee-musee-douessant/
Ouessant, lundi 20 février 2017,  tribune «  Phares et Balises : Non à la mort du musée  d’Ouessant », signée de MMes  Isabelle Le Bal (Conseillère régionale de Bretagne), Bernadette Malgorn (Conseillère municipale et métropolitaine de Brest), Michelle Malgorn (Ancienne maire de l’île d’Oues

  Phares et Balises : non à la mort annoncée du musée d’Ouessant
Insulaires au créneau

Originaires et très attachés à l’île d’Ouessant, nous manifestons notre profonde colère suite au transfert à marche forcée du Musée des Phares et Balises de Ouessant vers une terra incognita.
Des décisions politiques récentes [1] nous apparaissent très inquiétantes car elles manquent d’une part de transparence sur les objectifs et les moyens et d’autre part ont pour conséquence de créer une forte instabilité pour les populations concernées d’un point de vue culturel et surtout économique.
En décembre 2016, les exécutifs du département du Finistère, de la région Bretagne, et de Brest Métropole proposent à leurs assemblées de transférer la gestion du Musée des Phares et Balises de l’île d’Ouessant actuellement assurée par le Parc Naturel Régional d’Armorique au profit d’une nouvelle structure publique en voie de création[2] , sans projet affiché et sans budget prévisionnel ni en fonctionnement ni en investissement.
Bien qu’ils cachent leur copie, le but de cette manœuvre juridique des exécutifs est la réalisation à Brest d’un musée des Phares et Balises, condamnant ainsi celui de l’île d’Ouessant.
Depuis lors, plusieurs voix s’expriment pour alerter des conséquences économiques, sociales et culturelles pour la vie Ouessantine. Mais aucune écoute ne leur est accordée.
Nous dénonçons cette décision car elle est contraire aux politiques d’égalité des territoires, contraire aux objectifs culturels de la charte du Parc d’Armorique, contraire à la volonté des acteurs locaux de garder à Ouessant ce qui a été créé à Ouessant.
À l’heure où l’État et la Région Bretagne reconnaissent enfin la nécessité d’une dotation spécifique pour combler les handicaps de l’insularité, on déstabilise l’un des fleurons culturels et touristiques de l’île, Musée pourtant labellisé Musée de France consacré au patrimoine des phares, unique en France.
Ouessant, île de la façade Atlantique qui disposant d’un site exceptionnel pourvu de 5 phares, avait été choisie pour abriter dans les locaux du mythique phare du Créac’h les collections, expositions, animations muséales. L’équipement était bien géré par le Parc Naturel Régional d’Armorique et bénéfice d’une très bonne fréquentation touristique et d’une gestion financière saine. Donc il n’y aucune raison de le mettre sous la tutelle d’une nouvelle administration départementale.
Ce qui est à Ouessant peut se décider à Ouessant.
Par ailleurs si un nouveau Musée des Phares et Balises devait être créé sur le port de Brest, il est évident que nous assisterions impuissants à l’asphyxie puis à la disparition de celui d’Ouessant. Le musée est une des attractions majeures car il est situé dans un phare, entouré de phares en mer, et bénéficie d’un trésor inestimable constitué par la mémoire de gardiens de phares en activité ou en retraite qui peuvent transmettre oralement leur savoir-faire.
Brest est riche de tout un patrimoine de l’histoire maritime qui n’attend que d’être valorisé sans avoir besoin de cannibaliser une initiative typique de l’île d’Ouessant. Et d’ailleurs Brest et son pays bénéficient de l’attractivité des îles et tout particulièrement de l’image de l’île d’Ouessant.
Nos phares, sémaphores et autres signes de signalisation maritime, malgré les nouvelles techniques de navigation par satellite, restent des symboles forts auxquels les tous les Bretons sont très attachés ; vouloir détacher ces richesses patrimoniales de leur site naturel est contre nature à l’heure du tourisme durable et des droits culturels.
Créac’h résonne pour tous les marins du monde qu’ils soient marchands, plaisanciers ou sportifs.
Nous demandons solennellement de laisser le Musée des phares au Créac’h, de ne pas en faire une copie à Brest, d’y installer dans des conditions modernes de conservation et d’animations muséographiques, les autres collections de France et de donner des vrais moyens humains et financiers pour améliorer le site ouessantin.
Isabelle Le Bal, Bernadette Malgorn, Michelle Malgorn

1 Délibération du 8 décembre 2016 du comité Syndical du Parc Naturel Régional d’Armorique.
2 Projet de création d’un Groupement d’Intérêt Public finistérien en attente d’accord des collectivités partenaires.

lundi 20 février 2017

Collège du Ponant. Des crêpes pour voyager

Samedi, l'association des parents d'élèves du collège des Îles du Ponant organisait une vente de gâteaux et de crêpes avec l'aide de plusieurs collégiennes. 
Le but : contribuer au voyage à Barcelone organisé pour les classes de quatrième et troisième au printemps prochain. Mission accomplie puisqu'il ne restait plus qu'une part de gâteau à midi !

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/college-du-ponant-des-crepes-pour-voyager-20-02-2017-11407354.php#t8dYKkbzPXx6yKxs.99

samedi 18 février 2017

L'avenir du musée des phares et balises.


 

Rendez-vous du sémaphore : projection courts métrages sur Ouessant

Cinéma. « Archives de la cinémathèque » : montage sur Ouessant des années 30 aux années 70 à travers les archives de la cinémathèque de Bretagne. 
Précédé d’images tournées en janvier 2017 par Bernard Boyer, en résidence au sémaphore, pour la préparation de son nouveau documentaire « Portraits en tempête ». 
Mardi 21 février, 14h, Musée des phares et balises, phare du Créac’h, Ouessant. Gratuit. 
Contact et réservation : 02 98 48 80 70, musee.pharesetbalises@pnr-armorique.fr

Retraités officiers mariniers

Rencontre et débat autour des énergies renouvelables.

Jeudi dernier, un public nombreux a participé à une conférence organisée par la mairie, autour des nouvelles productions énergétiques qui se sont concrétisées lors de la venue de Ségolène Royal, ministre de l'Environnement.
Les économies d'électricité ont débuté avec la pose, dernièrement, des 118 Led publics, ce qui représente une économie de 20 000 kWh.
Chaque foyer pourra échanger sept ampoules ordinaires, contre ces ampoules. Les frigos et congélateurs neufs pourront être acquis avec une aide. Pour cela, les usagers doivent retirer un dossier en mairie avant le 30 avril.
L'hydrolienne de Sabella, remontée dans le courant du Fromveur en juillet 2016, devrait être redéposée au printemps. Elle a été configurée avec des nouveaux capteurs de houle.
Sur le site du fort Saint-Michel, on devrait procéder à un déminage de la zone et installer deux éoliennes de 900 kWh chacune, ainsi que des panneaux photovoltaïques, comme également au gymnase, où en avril, seront aménagés 200 panneaux photovoltaïques pour un coût de 100 000 €.
L'objectif final, c'est d'aller vite, afin d'inscrire la commune, dans une démarche de transition énergétique et pouvoir se passer de l'énergie fossile polluante et coûteuse.

Réunion publique: Frelon asiatique.


vendredi 17 février 2017

Pièces jaunes. Une collecte de 17 Kg.



Depuis des années, le bureau de poste d'Ouessant participe à l'opération Pièces jaunes, au profit de la Fondation Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France. 
Ce sont les enfants de l'école Jacques-Burel qui ont collecté, dans les différents commerces de l'île, les fameuses tirelires pour les rassembler à la poste.
 Au total, 17,35 kg de pièces jaunes ont été collectés contre 14, l'année dernière !

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/pieces-jaunes-une-collecte-de-17-kg-16-02-2017-11403147.php#jj6dKmYO2l78mfSv.99

mercredi 15 février 2017

Braquage à Ouessant...!!!

Le Crédit Mutuel de Bretagne, ce mercredi matin, après sa fermeture. Photo : Hélène Prigent.


Ce mercredi matin, un homme a braqué à visage découvert la petite agence du Crédit Mutuel, de l'île d'Ouessant. Un vol avec violence tout à fait exceptionnel pour une île où ce genre de faits est plus que rare. L'auteur présumé a été interpellé dans le calme ce midi.


Les quatre gendarmes, arrivés en urgence par hélicoptère, ce midi à Ouessant, ont interpellé, peu de temps après dans le calme, le quinquagénaire qui aurait braqué la petite agence du Crédit Mutuel de Bretagne, situé dans le bourg de Lampaul, à Ouessant, ce mercredi matin, peu avant 11 heures.
Cet homme avait fait irruption, à visage découvert, dans l'agence du CMB, qui ouvre à Ouessant deux jours par semaine, le mardi et le mercredi.
 Alors que la guichetière était en train de servir une personne, ce quinquagénaire lui a intimé l'ordre, en la violentant, d'ouvrir le coffre et de se faire remettre l'intégralité de son contenu en argent liquide.
Puis, l'homme s'en est retourné chez lui, dans une maison de location située en dehors du bourg.

A midi, l'hélicoptère de la sécurité civile atterrissait près de la mairie pour débarquer les gendarmes chargés de l'interpellation. Photo : Hélène Prigent.
Des difficultés financières
Selon nos informations, l'homme était arrivé sur l'île il y a quelques années, et il y avait monté une petite entreprise de maçonnerie. Activité qu'il n'exerçait plus. Visiblement, cet homme, décrit comme "solitaire", aurait eu des soucis psychologiques ajoutés à des difficultés financières.
"On ne peut pas dire que ce soit du banditisme au sens propre", analyse le maire, Denis Palluel. "Cela n'excuse en rien la violence dont il a usé, et le choc qu'a subi l'employée de la banque. Mais on peut dire que c'est quelqu'un au fond du trou qui a agi".
Placé en garde à vue
Les pompiers ont pris en charge l'employée de banque, sous le choc.
Placé en garde à vue dans les locaux de la gendarmerie à Ouessant (qui n'accueille un militaire que les deux mois d'été en temps ordinaire), il devrait être rapatrié sur le continent pour la suite de l'enquête.

vendredi 10 février 2017

jeudi 9 février 2017

Barr-Avel de l'île Molène.

Bonjour bonjour !
Il fait beau, il fait chaud (ou presque !)
La gazette de Barr Avel Molenez va bientôt arriver dans vos boîtes ! (pour les adhérents 2016)
Pour les autres, c'est encore possible de devenir adhérent de Barr Avel, et ainsi devenir un Barravin !;)
Il vous suffit d'imprimer, de compléter et d'expédier ce bulletin avec une petite cotisation de 10€ par foyer !
Ainsi vous soutenez nos actions futures sur l'île Molène et vous restez informé de notre actualité !
Merci à toutes & à tous
Et à très vite
https://www.youtube.com/watch?v=Lrle0x_DHBM

samedi 4 février 2017

jeudi 2 février 2017

Horaire de la météo marine sur Bretagne 5.

MÉTÉO MARINE

Les bulletins Large couvrant les zones Atlantique et Mer du Nord sont diffusés à 7h40 et 20h05 (6h40 et 19h05 Temps Universel) sur l’antenne de Bretagne 5 sur la fréquence 1593 kHz.
Le bulletin concernant les zones côtières comprises entre le cap de la Hague et l’anse de l’Aiguillon est diffusé à 13H30 (12h30 Temps Universel).
http://www.bretagne5.fr/meteo-marine/
---------------
7H40 (heure légale) : Bulletin large couvrant les zones de l’Atlantique et de la Mer du Nord.

13H30 (heure légale) : Bulletin côtier couvrent les zones allant du Cap de la Hague à l'anse de l'Aiguillon.

20H05 (heure légale) : Bulletin large couvrant les zones de l’Atlantique et de la Mer du Nord.

Confirmation d'un fort coup de vent.

--------------------

La météo marine sur Bretagne 5

Bretagne 5 diffuse ses programmes en ondes moyennes (AM, PO ou MW) sur une large partie de la région sur la fréquence unique de 1593 kHz.
Vous pouvez également écouter Bretagne 5 sur internet et sur les applis Android, iPhone et iPad.
Bretagne 5 est également diffusée sur de nombreuses plateformes de radios en ligne.

mercredi 1 février 2017

Agence Ouessant Presse.