mercredi 20 mars 2019

mardi 19 mars 2019

Deux opérateurs téléphoniques en rade.

Pendant ce temps, l’entraide fonctionne à plein régime entre les naufragés du mobile et ceux qui ont du réseau. 
Mais même les clients de l’opérateur historique (Orange pour ne pas le nommer) les particuliers comme les professionnels) en arrivent à dénoncer la faiblesse et les fluctuations du débit, et l’inconstance du réseau mobile sur l’île. 
Le sujet de conversation du moment a naturellement ravivé les tensions et les demandes de modernisation d’un réseau hertzien trop exposé aux intempéries et aux nombreux défauts de fonctionnement.

Les Ouessantins clients de téléphonie mobile chez SFR et Bouygues Télécom, ainsi que les visiteurs de l’île, ont été, ces derniers jours, confrontés à des soucis de réception et d’acheminement des appels. Ils ont pris leur mal en patience en appelant leurs services clients respectifs, le plus souvent à l’aide des abonnements et du réseau Orange disponibles sur l’île. Cela fait des jours qu’ils attendent le rétablissement du service. Une équipe de la Spie est attendue jeudi pour rétablir le faisceau hertzien de l’antenne de Plouarzel, qui aurait bougé dans la tempête.

Bouygues Télécom confirme un dépointage du faisceau entre Plouarzel et Ouessant depuis le 8 mars. Également sollicité, SFR n’entre pas dans les détails du dysfonctionnement et s’en remet à Bouygues, chargé d’intervenir sur son antenne. Pourquoi avoir tant tardé pour résoudre le problème ? « Il a fallu identifier la cause et attendre des conditions favorables pour programmer une nacelle afin d’intervenir sur cette antenne », explique-t-on du côté de Bouygues Télécom.

Galères téléphoniques

Mais, à Ouessant, on est habitué aux problèmes de téléphone. Certains ont identifié des endroits où les appels pouvaient être passés avec plus de succès, notamment sur les hauteurs du Stiff. Décidément pas idéal de devoir prendre sa voiture pour passer ou récupérer des messages. En éteignant et en rallumant plus souvent leur téléphone, d’autres arrivent à réceptionner les SMS ou à passer miraculeusement un appel. Mais, depuis quelques jours, le message « réseau mobile indisponible » s’affiche sur les téléphones hors service. Excédés et découragés, un certain nombre de Ouessantins en ont profité pour revenir vers l’opérateur historique.

Ras-le-bol général


Pendant ce temps, l’entraide fonctionne à plein régime entre les naufragés du mobile et ceux qui ont du réseau. Mais même les clients de l’opérateur historique (les particuliers comme les professionnels) en arrivent à dénoncer la faiblesse et les fluctuations du débit, et l’inconstance du réseau mobile sur l’île. Le sujet de conversation du moment a naturellement ravivé les tensions et les demandes de modernisation d’un réseau hertzien trop exposé aux intempéries et aux nombreux défauts de fonctionnement. 


© Le Télégramme https://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/ouessant-deux-operateurs-telephoniques-en-rade-18-03-2019-12235767.php#sa9ocUXeiPjxriD0.99

samedi 16 mars 2019

Il avait chanté Ouessant, dans Enez Eusa.

A mon humble avis son meilleur album.
l'album complet

Mort de Yann-Fanch Kemener, figure de la musique bretonne. 




Figure du chant traditionnel breton, ce défenseur de la langue bretonne est mort samedi à l’âge de 61 ans des suites d’une maladie.

Yann-Fanch Kemener, figure du chant traditionnel breton et défenseur de la langue bretonne, est mort, samedi 16 mars à l’âge de 61 ans des suites d’une maladie, à Trémeven, dans le Finistère.
« Il est décédé ce matin, c’est une grand perte pour le monde culturel breton. Il a œuvré pour la langue bretonne et sa représentation en dehors de la Bretagne », a déclaré le maire de Trémeven, Roger Colas, confirmant une information de Ouest-France.
De langue maternelle bretonne, il s’était produit dès l’âge de quinze ans sur scène. Il avait notamment participé à la « Nuit celtique » au Stade de France, qui avait rassemblé quelque 100 000 spectateurs en 2002, ainsi qu’à de nombreux festivals interceltiques.
En 2005, il avait reçu le prix de l’Académie Charles Cros dans la catégorie Musiques du monde pour An Dorn (Buda/music). Sa discographie compte de très nombreux albums.
En novembre, il avait diffusé un message sur son site Internet expliquant mettre en suspens toutes ses activités « pour des raisons de santé »

vendredi 15 mars 2019

Alerte marée noire


ALERTE MARÉE NOIRE - #GrandeAmerica (voir google actualité pour plus d'info) Des milliers d'oiseaux marins pourraient être encore une fois touchés par la nappe de fioul.
Je rappel que nous nous sommes en pleine migration de retour des oiseaux marins.

La LPO France, (l’Eco-Système de la caserne Niel (Bx), Le biome pour le 40, les FDC nouvelle aquitaine, etc...!! se mobilisent tous en urgence pour mettre en place des structures d'accueil capables de sauver un grand nombre d'oiseaux mazoutés.

Les dernières marées noires ont été catastrophiques pour les oiseaux marins en France du fait d'un manque cruel de structures et de compétences en quantité suffisantes et surtout des professionnelles de la chose, on plafonne autour des 15% à 20% voir 30%, selon les espèces, difficile de faire mieux pour y avoir participé moi même. 

Nous devrions faire mieux que ça !! mais c'est lourd et difficile.

Plus d'infos très prochainement en fonction de l'étendue des dégâts et des moyens mis en place.

(Andréas Guyot).

mercredi 13 mars 2019

lundi 11 mars 2019

Colère d'un habitant d'Ouessant qui a perdu des agneaux à cause de chiens.

Ses brebis en gestation ont été effrayées par un chien en liberté. Les agneaux qu'elles portaient n'ont pas survécus. Un habitant de Ouessant exprime sa colère.

https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/colere-d-un-habitant-d-ouessant-qui-a-perdu-des-agneaux-a-cause-des-chiens-1552055001?fbclid=IwAR1HWsUdAHKiJb2RWNSH0h2ilh5vqEv-WFLkCRV2hOCigaY_Mm--mqfLEPs

Le coup de gueule d'un ouessantin contre les chiens en liberté sur l'île. L'animal a fait peur aux brebis en gestation, qui ont perdu leurs agneaux. Il demande aux propriétaires de chiens de tenir leurs animaux en laisse.
Il n'a pas cru tout de suite que c'était grave : "Il y a une quinzaine de jours, j'ai retrouvé avec un de mes voisins, mes brebis parties à courir à 500 mètres de la maison. Il m'a dit que c'était un chien qui était passé dans le secteur. Mais brebis étaient pleines, affolées, elles sont parties", raconte Jean Martin. Et puis les conséquences arrivent quelques jours plus tard. "J'en avais une malade, quand la vétérinaire est venue et a mis sa main pour dégager les agneaux, ils sont venus en décomposition. Elle dit que c'est suite à un décrochage des agneaux, _secoués par la course, ils sont morts_".
Jean Martin est désespéré, sa femme le dit sur Facebook : "L'autre jour je vous ai fait part qu'un chien avait mis nos brebis à courir; elles étaient prête à mettre bas. Cet après-midi, mon mari a fait appel à la véto, qui a dû arracher deux agneaux du ventre d'une mère en état de grande décomposition, donc _deux agneaux de perdus_, une brebis qui, pense-t-elle, aura du mal à survivre... Sans compter les frais de véto, alors s'il vous plaît, sans faire la police, ATTACHEZ VOS CHIENS, nous sommes très en colère, c'est une énorme perte !!!"
Jean Martin a fait les comptes, il en est déjà à 700 euros de perte, après les fausses-couches de ses brebis. 

samedi 9 mars 2019

mardi 5 mars 2019

lundi 4 mars 2019

jeudi 28 février 2019

mercredi 27 février 2019

mardi 19 février 2019

samedi 16 février 2019

jeudi 14 février 2019