dimanche 28 février 2010

l'intallation d'une webcam sur Ouessant, c'est possible, voici l'avis du responsable.

Cliquez sur le titre pour un accès à son site et voici son mail:
webmaster@bretagne-web.net

voici la webcam la plus complète de son site:
http://www.roscoff-quotidien.eu/webcam-roscoff.htm
installez-vous Quicktime pour l'accès, (gratuit)

j'ai contacté le responsable, pour lui dire entre autre qu'à Ouessant, il bienvenu d'avoir une webcam, voici sa réponse:

Bonjour,

Je vous remercie du lien et des commentaires que vous avez mentionné sur votre blog.

Vous n'êtes pas la première personne à me demander une webcam sur Ouessant, malheureusement à ce jour personne ne c'est porté volontaire pour en installer une.
C'est dommage car la manipulation est très simple à réaliser même pour un particulier équipé d'un simple ordinateur avec une petite webcam.

Bien cordialement,
Jean-Pierre Hussin

En principe, le cap Horn devrait être doublé mercredi

Groupama et
au fond la tour
du Stiff à Ouessant.









Groupama 3 par l'AFP.


La route de Groupama 3 de Franck Cammas, qui tente de battre le trophée Jules-Verne à la voile, et actuellement dans le Pacifique sud, a croisé l'onde du tsunami généré par le tremblement de terre au large du Chili, a indiqué Sylvain Mondon, le routeur à terre du maxi trimaran.

Selon l'homme de Météo France, cela s'est produit samedi aux alentours de 12h00 GMT, au moment de la vacation quotidienne, alors que le bateau naviguait sur des profondeurs importantes, de l'ordre de 4 à 5.000 mètres, et avec la houle résiduelle des 50es hurlants (des creux entre 7 à 10 m), ils n'ont pas senti la différence.

Auparavant durant la vacation, Fred Le Peutrec, le chef de quart de service, a indiqué que tout allait bien à bord et qu'à force de naviguer au dessus de 30 noeuds, on avait l'impression d'être arrêté dès que cela ralentissait.

"Nous glissons entre trente et trente-cinq noeuds : ça se passe bien ! Pas de violence, si ce n'est le froid... Cela nous change depuis que nous avons plongé au Sud-Est après la Tasmanie. C'est humide et ça condense pas mal à l'intérieur. On commence vraiment à s'habituer à ces vitesses moyennes. Le cap Horn est notre prochaine marque de parcours : on espère avoir un petit matelas sur le temps de référence avant de remonter l'Atlantique".

En principe, le cap Horn devrait être doublé mercredi
Samedi, à 15h00 (heure de Paris), terme du 26e jour de navigation, l'avance sur le temps du record à battre, était de 560,2 milles et il restait 9859,2 milles à couvrir jusqu'à l'arrivée.

Ce record est détenu depuis le 16 mars 2005, par Bruno Peyron à la barre d'Orange II, est de 50 j, 16 h, 20 min et 04 sec (17,89 noeuds de moyenne) et pour le battre Cammas parti le 31 janvier doit ramener le bateau sur la ligne de départ, Ouessant-Lizard avant le mardi 23 mars à 06h 14 min 57 sec GMT.

Nouveau dans les liens: Deux webcams de Bretagne.

cliquez sur le titre pour un accès direct à cette webcam de Bretagne.
1°- http://www.roscoff-quotidien.eu/webcam-roscoff.htm
2°- http://www.audierne.info/webcam/audierne22aa.html

soit au Nord et au Sud d'Ouessant.

D'Andréas,
En Voici d'autre dont les images en direct sont très performantes:
- Audierne Trescadec.
- Le Guilvinec vues depuis le restaurant An Atoll
- Centre Nautique de Plerin
- Plerin
- Port Louis

mais, il n'y a ni Ouessant, Molène, Sein, Batz, Quéménez.
voici les coordonnées:
http://www.bretagne-web.net/webcam_de_bretagne.html

Sur ce site trop de webcam ne fonctionne pas..! dommage pour ce manque de suivi du Webmaster.

Il manque ce type de Webcam en direct sur Ouessant.

cliquez sur le titre pour un accès direct à la webcam.

mais voici les coordonnées:
http://www.capsizun.info/webcam/audierne22a.html

Si la municipalité D'ouessant désire en mettre une ou un particulier:
voici des coordonnées pour information:

Vous êtes sur la webcam de Trescadec
Bar Tabac PMU "Les Dunes" Audierne ( Camzor Java )

Technicien webcam et informatique Renato Mazolla
Technicien informatique Alain Barbéoc'h

Andréas.

samedi 27 février 2010

Tempête annoncée en France, les intempéries font trois morts

il y a 1 heure 10 min
info: yahoo/Reuter.








Les intempéries qui
ont commencé en France
samedi soir ont
fait trois morts,
apprend-on auprès
des préfectures


Deux hommes qui auraient été emportés par une vague ont été retrouvés morts samedi en fin d'après-midi, au large de Piriac-sur-Mer (Loire-Atlantique), près de La Baule, a-t-on appris à la préfecture.

Par ailleurs, un homme a été tué par la chute d'un arbre à Luchon (Haute-Garonne) et un autre a été légèrement blessé, a-t-on appris auprès de Anne-Gaëlle Beaudoin, sous-préfet.

Selon un témoin oculaire, les deux hommes morts en Loire-Atlantique seraient des pêcheurs à pied "partis de façon imprudente pêcher sur les rochers", a déclaré à Reuters Jean-Philippe Trioulaire, sous-préfet. Leur matériel a été retrouvé sur place par les gendarmes.

"On peut envisager toutes les suppositions, mais il est vrai que les conditions atmosphériques n'étaient pas propices et idéales à la pratique de ce sport", a dit le sous-préfet.

Une "tempête de forte ampleur" est attendue cette nuit en Loire-Atlantique, selon la préfecture, avec des rafales de vent allant de 130 à 140 km/h sur le littoral et 120 à 125 km/h à l'intérieur des terres. Une "crue modérée" de la Loire est également prévue.

Météo-France a publié un bulletin de vigilance rouge pour les quatre départements des Deux-Sèvres, de la Vendée, de la Vienne, de la Charente-Maritime.

La dépression doit frapper les Pays de Loire puis le nord du pays dimanche matin. Des vents très forts, voire violents, étaient prévus au nord d'une ligne Arcachon/Brive.

Le match de football de Ligue 1 Le Mans-Bordeaux a été annulés, ont annoncé les deux clubs. Plusieurs trains de nuit au départ de Paris-Austerlitz ont été annulés, a annoncé la SNCF.

Les vents les plus forts devaient toucher après minuit la Charente-Maritime et la pointe du Médoc puis les Deux-Sèvres et la Vienne, avec des rafales autour de 130 km/h dans les terres, pouvant atteindre voire dépasser les 150 km/h sur le littoral, dit Météo-France.

Plus au sud, l'organisme public a prévu des rafales de 100 à 120 km/h dans l'intérieur, et de 120 à 140 km/h sur le littoral du sud au nord de la Gironde.

Guillaume Frouin, Thierry Lévêque, édité par Philippe Bas-Rabérin

vendredi 26 février 2010

Avis de tempête dimanche

Des rafales de
vent pouvant
atteindre 150 km/h
sont attendues
ce week-end
sur la France.










Cliquez sur le titre
pour lire l'info
du Figaro.


Si week-end s'annonce très doux, il sera aussi très perturbé. La tempête de dimanche en sera l'élément marquant.

Dès samedi soir, les vents du sud se renforceront de plus en plus de l'Aquitaine au Languedoc-Roussillon, à l'avant d'une dépression qui passera alors sur la Corogne, au nord-ouest de l'Espagne.
Dès 18 heures, les conditions deviendront extrêmes sur les crêtes pyrénéennes (plus de 150 km/h au Pic du Midi ou encore dans les parages de Gourette 64).

Dimanche, la dépression très creuse s'approchera par le golfe de Gascogne. Sa trajectoire précise est encore incertaine, mais il est désormais probable que la tempête sera très violente et concernera l'ensemble du pays.

Airs iodés avec les Marins d'Iroise










cliquez sur le titre
pour lire la source
mercredi 24 février 2010


Le choeur d'hommes polyphonique donne dimanche le coup d'envoi de sa 19 e saison
Les travaux de rénovation du Mac Orlan, la salle mythique de Recouvrance ayant démarré, les Marins d'Iroise ont « choisi de rompre avec les habitudes en changeant de rive et en investissant la grande salle de l'Auditorium pour ce rendez-vous annuel avec les Brestois et Brest, notre port d'attache. »

La trentaine de gaillards d'avant saisit l'occasion de présenter leur cinquième album sorti dans les bacs au début de l'été, Airs Iodés : un grand voyage dans le monde maritime d'hier et d'aujourd'hui avec des histoires de pêcheurs, de goémoniers, de corsaires, de gabiers, de chasseurs de baleines ou de naufrageurs... René Abjean, le directeur artistique des Marins d'Iroise, a préparé de vraies polyphonies marines dont il a le secret.

Des chansons qui voyagent des eaux glacées du Groënland aux chaleurs torrides de la Mer Rouge ou de l'Océan Indien, du côté des Îles de la Sonde. Des musiques et des textes anciens, traditionnels, des airs connus, comme le Pont Geydon, ou inédits.

« Nos lectures nous inspirent, explique Jean-Claude Bachelier, compositeur. J'ai ainsi été captivé par l'histoire de ces corsaires malouins partis à la recherche d'une nouvelle route du café, ce pêcheur de morue qui écrit à sa belle une émouvante lettre d'Islande, ou la vie rude des goémoniers bretons. En sont nées plusieurs chansons. »

Que les Marins d'Iroise, qui ont remporté le deuxième d'un concours international de chants de marins en Finlande, interpréteront en costumes.


Dimanche 28 février, concert à l'auditorium, à 16 h, 10 €, gratuit moins de 12 ans, réservations au foyer laïque de Plouzané et à Dialogues Musique.

Service social (Conseil Général ) changement de date.

Le lundi 08 mars 2010
Service social (Conseil Général )
Permanence à la Mairie: De 13h30 à 15h30

La permanence mensuelle de M. Kerouredan, assistant social,
prévue le 2 mars est annulée et reportée au lundi 8 mars.

Renseignements
Tel : 02.98.48.14.66

cliquez sur le titre pour lire l'info Ouest-France.

Repas potée

Le dimanche 28 février 2010

Repas potée à la salle polyvalente à 12h30

Les parents d’élèves de Sainte-Anne proposent
le repas pour financer le voyage scolaire.

Plein tarif : 15€ ,
Tarif réduit : 7€

Assemblée générale des Anciens combattants, UNC et AFN

Le dimanche 28 février 2010
Assemblée générale des Anciens combattants, UNC et AFN

Salle de la mairie à 11h00

Paiement des cotisations :
25 € adhérents et 12 € pour les veuves.

Info Ouest-France.

Cinquante-deux adhérents aux officiers mariniers













Info d'Ouest-France du
mercredi 24 février 2010

C'est le président Auguste Malgorn qui a présenté le bilan annuel de l'association, dimanche dernier, à la mairie.

Une minute de silence a été observée pour Henri Rolland, Mme Bon de Penarguéar et Mimi Duchêne du Picard, tous trois décédés. L'association compte un membre actif, 37 retraités hommes, deux sympathisants et 12 veuves.

Sur l'ensemble de la France, on constate une diminution des adhérents surtout chez les jeunes.
Michel Jézéquel du Lannou, a évoqué le problème des personnes atteintes par les maladies professionnelles et plus particulièrement celui de l'amiante.

On peut contacter au: 02 98 46 91 51.
ADDEVA: 6 rue traverse Brest 29200.
permanence: Lundi et Jeudi de 14h à 17h.

Le bureau est inchangé, le prochain rendez-vous est le 8 mai et le 18 juin avec la commémoration pour les 70 ans de l'Appel du général de Gaulle.

Tirage de la tombola du personnel communal

info du mercredi 24 février 2010 par Ouest-france.

Tirage de la tombola du personnel communal
Vendredi 26 février, 17 h 30, salle de la mairie.

Trophée Jules-Verne L'antiméridien aujourd'hui

«Nous allons repartir
dans des contrées plus
clémentes et chaudes.

Car là, il fait de plus
en plus froid»,


26 février 2010
Le télégramme.
confie Franck Cammas.


Avec 360 milles d'avance sur le temps de référence hier midi, soit une bonne demi-journée, Franck Cammas et ses hommes taillent la route dans des conditions presque idéales au sud de la Nouvelle-Zélande.

Le vent de secteur sud-ouest à ouest de 25 à 30 noeuds qui souffle au large de l'île Campbell, à 350 milles au sud de la Nouvelle-Zélande, a permis au trimaran géant de gagner dans le sud-est, ce qui est particulièrement positif en termes de gain au but: plus le bateau navigue dans le sud, plus sa distance à parcourir vers le cap Horn est courte. Non seulement «Groupama 3» grappille des milles sur «Orange 2» depuis les îles Crozet, mais, en plus, il a moins de chemin à effectuer pour aller jusqu'au troisième cap du Trophée Jules-Verne! «La lune est apparue depuis deux nuits : il y a une belle clarté qui nous facilite le contrôle à la barre et les manoeuvres s'il y en a à faire. Là, nous sommes passés à moins de trois milles de l'île d'Auckland, la première terre que nous avons vue depuis le départ d'Ouessant... C'était sympa», commentait Franck Cammas, hier midi, lors de la vacation quotidienne.

Le cap Horn fin de semaine prochaine

Toujours en arrière d'une dépression qui circule sur le 60° Sud, «Groupama 3» bénéficie d'une brise un peu irrégulière en force et en direction, mais sur une mer qui ondule de plus en plus harmonieusement. Les vitesses de 30noeuds ne sont donc pas difficiles à tenir, ni le bateau ni l'équipage ne souffrent. Et ces «bons» milles gagnés sont encore au programme pour les prochains jours: un front est en train de rattraper le trimaran géant, ce qui apportera une bascule de la brise au secteur nord-ouest, une rotation extrêmement favorable pour glisser vers le cap Horn. «Nous n'en serons pas loin jeudi (prochain): ce sera une vraie délivrance parce que nous allons repartir dans des contrées plus clémentes et chaudes. Car là, il fait de plus en plus froid», ajoutait Cammas. «Actuellement, c'est monotone, mais c'est bon signe! Cela veut dire que la trajectoire est rectiligne et que nous avançons vite... Que le vent est stable et régulier. Nous avons pu progresser vite dans l'Indien! Là, cela a un peu changé dans la mesure où nous sommes plus au sud et en bâbord amure: la mer est différente, le ciel est plus dégagé.» La prochaine ligne virtuelle qui marque ce tour du monde, est l'antiméridien, la longitude 180° à 600 milles environ dans l'est de la Nouvelle-Zélande, qui indique l'opposé au méridien de Greenwich! C'est pour aujourd'hui...

Groupama 3 enfin dans les Cinquantièmes Hurlants

Trophée Jules Verne
jeudi 25 février 2010












Alors que Groupama 3 aborde le Sud de la Nouvelle-Zélande, Franck Cammas et ses hommes ont recroisé la trajectoire virtuelle de Bruno Peyron et son équipage avec cinq années d'écart.
Et sur la même trace, le trimaran géant possédait alors 235 milles d'avance sur le temps de référence établi par le maxi-catamaran en 2005.

Obenheim / Jumelage avec Ouessant











Article paru dans l'édition du
Vendredi 26 Février 2010

Gastronomie à la bretonne
Invitée dans le cadre du comité de jumelage, une délégation d'une douzaine d'insulaires de l'île d'Ouessant (l'île du bout du monde) a fait halte à Obenheim, le week-end dernier. L'occasion pour eux de se mettre aux fourneaux et de concocter un kig ha farz, plat traditionnel breton, pour près de 300 convives.
La recette ressemble au pot-au-feu... Mais la patte bretonne y est sensible : sa particularité, d'abord, c'est de cuire, en plus du boeuf, du porc et des légumes (pommes de terre, choux, carottes, oignons, poireaux navets et rutabagas). Et puis, la recette passe également par du far blanc, à base de farine de froment, et du far noir, à base de farine de sarrasin. La préparation de ces deux ingrédients, avec des oeufs, du lait et du beurre, a au départ la consistance d'une pâte à crêpe. Après avoir ...
R.Ch.


Pour lire l'article complet :
accédez aux archives de dna.fr, en cliquant sur le titre.

jeudi 25 février 2010

Des vents de force 8 en attendant dimanche

25 février 2010, Cliquez sur le titre pour lire l'info du Télégramme.

Le vent a soufflé sur la pointe bretonne autour de force 8, avec la plus grosse rafale enregistrée à Groix(113km/h). Une nouvelle dépression est attendue dimanche matin.

Le vent a soufflé sur la pointe bretonne autour de force 8. Les rafales les plus fortes ont été enregistrées à Groix (113km/h),
Belle-Ile-en-Mer (56) et Penmarc'h(29), jusqu'à 104km/h.
Les vents ont été moins forts à l'extrême ouest de la pointe avec un maximum de 100km/h à la pointe du Raz, 77km/h à Quimper,
83km/h à Brest et Ouessant.
Les rafales ont été plus soutenues parfois à l'intérieur des terres autour de Lorient (91km/h), Spézet (29) et Saint-Ségal (29) enregistrant un puissant 87km/h.

Liaisons maritimes perturbées

Météo France a levé la vigilance orange hier à 16h sur l'ensemble de la Bretagne (y compris la Loire-Atlantique). En mer, du côté du rail d'Ouessant, le Cross Corsen n'a pas eu à déplorer de difficulté particulière. En revanche, les liaisons avec les îles du Ponant ont été perturbées. La rotation vers l'île de Sein a été supprimée aujourd'hui. Le retour d'Ouessant a, quant à lui, été avancé à 11h15 au lieu de 16h30. L'escale du Conquet a été annulée. Dans le Morbihan, la liaison entre Quiberon et Houat-Hoëdic, assurée par la compagnie Océane, a également été perturbée.
Toutes les rotations entre Quiberon et Belle-Ile-en-Mer ont été annulées à partir de 12h15. Les liaisons avec Groix également, avec un dernier départ à 12h30.
Du côté de Météo-France, les prévisionnistes surveillent de très près une nouvelle dépression attendue au petit matin de dimanche à la pointe bretonne.

Selon les prévisions actuelles, le vent pourrait souffler dès 4 h du matin avec un renforcement attendu dans la matinée.
La force de ce coup de vent pourrait dépasser celle d'aujourd'hui.

mercredi 24 février 2010

La liaison pour Ouessant et Molène modifiée par la tempête

Transports: mercredi 24 février 2010, cliquez sur le titre pour l'info Ouest-France.

La compagnie Penn ar Bed qui assure la liaison par bateau entre le continent et les îles de Molène et Ouessant a dû modifier ses horaires et s’adapter aux conditions météo difficiles de ce mercredi matin.
Le Fromveur, parti à 8 h 30 de Brest, fera une rotation avec retour immédiat.
Il partira de Ouessant à 11 h 15 et fera escale à Molène à 11 h 45.

L’escale du Conquet n’est pas garantie et sera laissée à l’appréciation du capitaine, en fonction de l’état de la mer. Le retour à Brest est prévu à 14 h.

La vigilance orange levée, nouvelle tempête annoncée dimanche

Météo: mercredi 24 février 2010, cliquez sur le titre pour lire la source.

Météo France a levé mercredi à 16h la vigilance orange sur les quatre départements bretons et la Loire-Atlantique, où des rafales de vents de plus de 100 km/h ont été enregistrées.
« Le vent observé est moins fort que prévu », indique Météo France, en indiquant que la dépression « s'éloigne en remontant sur l'Angleterre. »

113 km/h sur l'île de Groix

Le vent a soufflé à 113 km/h sur l'île de Groix (Morbihan),
104 km/h sur la pointe de Penmarc'h dans le Finistère sud
et à 72 km/h à Ouessant,
selon les relevés du centre de Météo-France de Brest-Guipavas.


Une nouvelle dépression avec des vents plus forts est attendue dimanche sur le littoral atlantique.
Elle devrait se combiner avec les grandes marées (coefficient 108) et pourrait entraîner des dégâts chez les riverains, selon le centre de Brest-Guipavas.

Episode de vents tempétueux sur le nord-ouest






















La situation est la suivante :
Une dépression (nommée Undine) actuellement présente sur l’Atlantique arrive dès demain matin sur la Bretagne.
La dépression qui est assez creuse ce soir, 970 hPa, devrait longer les côtes de la Manche avant de s’évacuer en direction de la mer du Nord dans la nuit de mercredi à jeudi.

Lors de son passage, elle devrait générer des vents tempétueux dès la fin de matinée de mercredi sur la façade Atlantique, la pointe bretonne, les Côtes-d'Armor.

Évolution envisagée :
Les vents de secteur sud sud-ouest devraient commencer à se renforcer dès l’aube, de la Vendée au Finistère. Ils gagneront en puissance dès le milieu de matinée sur la pointe bretonne, puis vers la fin de matinée sur la façade Atlantique (Vendée, Loire Atlantique, Morbihan).

C’est tout au long de l’après-midi que les vents devraient atteindre leur paroxysme, et pénétrer progressivement dans l’intérieur des terres.
Le long de la façade Atlantique, on peut s’attendre à des rafales de l’ordre de 110 à 120 km/h, sûrement plus sur les caps les plus exposés (tels que Ouessant ou l'île de Ré).
Dans l’intérieur des terres des départements du Finistère, de la Loire Atlantique, des Côtes-d'Armor, du Morbihan et de l’île et Vilaine, 90 à 100 km/h.
Les conditions seront très délicates en mer, avec une mer grosse à très grosse.

Accalmie prévue dès mercredi en cours de soirée.
Pour information, Météo France a placé 5 départements en vigilance orange. Une vigilance qui commence dès mercredi 12h00.
Côtes-d'Armor, Finistère, Ille-et-Vilaine, Loire-Atlantique, Morbihan.

3 autres coups de vents sont prévus. Jeudi, 100-110 km/h sur la façade Atlantique remontant vers le sud de l'Ile de France dans l'après midi.
Dès la nuit de jeudi à Vendredi, nouvelle dépression et vents violents des pays de la Loire au sud de la région parisienne 100-120 km/h (140 km/h près des côtes)
Samedi, renforcement des vents dès la fin d'après-midi sur l'Aquitaine.
Dépression très creuse remontant vers le nord nord-est entre samedi et
dimanche, avec des vents tempétueux 110-130 km/h, 140 sur le centre-ouest (à confirmer dans les
prochains jours).

mardi 23 février 2010

Phares de Nuit Animation nocturne sous les feux des phares d'Ouessant et de la mer d'Iroise.

Phares de Nuit

Animation nocturne sous les feux des phares d'Ouessant et de la mer d'Iroise.

Du samedi 20 au mercredi 24 février, 18 h 45, rendez-vous devant l'office du tourisme.
Payant. Réservation : 06 07 06 29 02, www.kalon-eusa.com

Conférence avec le photographe Truc Anh

Le jeudi 25 février 2010,
Conférence avec le photographe Truc Anh
au Musée des Phares et Balises à 14h30

Dans le cadre des résidences d’artistes organisées par le Conseil général, au sémaphore du Créach,
l’artiste français Truc Anh sera heureux de présenter son travail photographique aux îliens.

Gratuit

L'un des hivers les plus froids depuis 1945.

La tour Tanguy se fait
des cheveux blancs.







Cliquez sur le titre
pour lire l'info
Ouest-France du
mardi 23 février 2010


Même si, dans l'ouest, la Normandie et les Côtes d'Armor ont été les plus touchées, le Finistère n'a pas été épargné... La tour Tanguy se fait des cheveux blancs.

Le mois de novembre a été le plus venteux depuis 37 ans. Les chutes de neige ont été inhabituelles, et des températures en dessous des normales saisonnières.
Bonshommes de neige fleurissant dans les jardins. Batailles acharnées à n'importe quelle heure du jour et de la nuit. Routes bloquées, verglas et accrochages... L'hiver 2009-2010 a été froid et particulièrement marqué par d'importantes précipitations neigeuses.

Novembre 2009. Les tempêtes se sont succédées. Les liaisons maritimes entre Brest et les îles (Molène, Ouessant, Sein) ont parfois été coupées. La vitesse moyenne du vent a été mesurée à 45,36 kilomètres par heure, sans compter les pointes en rafales. La station Météo France de Guipavas estime que c'est le mois de novembre le plus venteux depuis 1973.

Jusqu'à 9 centimètres de neige

Quant à l'hiver (du 1er décembre au 21 février), les températures moyennes minimales de 2,2 degrés en ont fait le cinquième hiver plus froid depuis 1945. Les maximales, le dixième plus froid (8,2 degrés).

Si les pluies n'ont pas donné de résultats significatifs (restant dans la moyenne avec 392,4 millimètres), on a compté trois épisodes neigeux « importants » pour le secteur : une semaine avant les vacances de Noël ; du 6 au 10 janvier ; les 10 et 11 février.

« Entre ces trois vagues de froid, à chaque fois, on a noté un radoucissement significatif », explique le bureau climatologique de Rennes. Même si, dans l'Ouest, la Normandie et les Côtes d'Armor ont été les plus touchées, le Finistère n'a pas été épargné. « Le 10 janvier, la station Météo France de Guipavas (aéroport) a relevé 9 centimètres de neige à 9 h du matin. »

Les consommateurs changent d'attitude

Un serriste de Guilers, producteur de tomates, a noté une augmentation de 6 % de sa consommation de gaz par rapport à l'année dernière. Cependant, il ressort que la majorité des fournisseurs de bois de chauffage, de gaz et de fioul domestiques n'ont pas relevé de hausse de la demande en terme de volume entre 2008 et 2009.

Leclerc Fioul a même estimé une baisse de 3 % au niveau national : « Les demandes ont repris en février après une chute de 25 % en janvier 2010. » En cause ? Les nouvelles attitudes des consommateurs. Ils se tourneraient de plus en plus vers les pompes à chaleur ou les chaudières à granulés de bois, plus économiques et écologiques.

lundi 22 février 2010

Un cargo en avarie remorqué jusqu'à Brest.

lundi 22 février 2010, pour lire l'info Ouest-France, cliquez sur le titre.

En provenance de Dordrecht, aux Pays-Bas, le cargo hollandais Flinterboreas a été remorqué sur Brest ce lundi.

Le cargo de 82, 5 m de long, chargé d’une cargaison de 1 400 tonnes de pulpe de bois et 700 tonnes de produits divers, est tombé en avarie de machine à 230 kilomètres au sud-ouest d'Ouessant alors qu’il faisait route sur Civitavecchia, en Italie.

Il a été pris en charge par le remorqueur belge Alphonse Letzer, venu de Vigo (Espagne).

Un deuxième record sur la route du Trophée Jules-Verne:

Voile; lundi 22 février 2010, cliquez sur le titre pour lire le lien.

Déjà détenteur du temps de référence entre Ouessant et l'Equateur (5 jours, 15 heures, 23 minutes), chrono réussi lors de sa précédente tentative en novembre dernier, Groupama 3 a accroché un deuxième record sur la route du Trophée Jules-Verne: celui de la traversée entre le Cap de Bonne-Espérance et le Cap Leeuwin.

En franchissant la longitude de la pointe ouest de l'Australie à 5h17'47", Franck Cammas et ses hommes ont mis 6 jours, 22 heures et 34 minutes sur ce tronçon, soit sept de moins qu'Orange II en 2005.
Résultat, le trimaran vert a refait une partie de son retard, ne comptant désormais que 120 milles de retard sur le tableau de marche d'Orange II.

Newsweb de Ouest-France.

Il alerte pour une fausse pollution .

lundi 22 février 2010, cliquez sue le titre pour lire l'info Ouest-France.

Un étudiant nantais a reconnu être l'auteur d'une alerte bidonà la pollution, lancée jeudi depuis Granville.

Une blague de fin de soirée passible de trois ans de prison et de 30 000 € d'amende. Gloups, a dû faire le farceur lorsqu'il a appris que la « divulgation d'une fausse information de sinistre » constitue bel et bien un délit, consigné dans le code pénal.

Ce Nantais de 23 ans semble doté d'un esprit farceur plutôt sophistiqué. Jeudi, il était à Granville pour une soirée entre amis lorsque l'idée lui est passée par la tête. Il faut dire que les retrouvailles avaient été arrosées, a reconnu ce plaisantin certes inventif, mais pas dissimulé.
Il était seul lorsqu'il a appelé, de son propre portable, le ministère de l'Écologie et de la Mer. À l'agent de permanence, il a expliqué qu'il était gardien du phare du Stiff, à Ouessant... et que de son point d'observation, il voyait un navire, le Jean-Jaurès, perdant des hydrocarbures.

Une marée noire couve, potentiellement. Mais comme les canulars sont plus fréquents que les vraies catastrophes, avant de déclencher le dispositif d'alerte, le ministère charge d'abord le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (le Cross-Corsen) des premières vérifications.
Et l'affaire est entendue en moins de deux : pas de gardien à l'heure H au phare du Stiff, pas de navire baptisé Jean-Jaurès. Et le grade que s'est attribué le jeune homme est fantaisiste.

Convoqué samedi soir à l'hôtel de police de Nantes, celui-ci a tout reconnu. Avec d'autant moins de difficulté qu'il avait eu l'amabilité de laisser ses coordonnées au moment de l'appel initial.
L'affaire devrait finir devant un tribunal correctionnel. Les affaires maritimes vont déposer plainte aujourd'hui. Et la blague a très moyennement fait rire les secours, qui ne craignent rien tant que ces coups de fil susceptibles de les détourner des vrais drames.

Agnès CLERMONT(avec Olivier MELENNEC).

dimanche 21 février 2010

Le faux gardien de phare retrouvé samedi soir à Nantes.

dimanche 21 février 2010. cliquez sue le titre pour lire la source.

Il avait appelé le ministère de l’Ecologie et de la Mer, jeudi soir, de Granville (Manche). En substance, cet étudiant nantais de 23 ans a expliqué cette nuit-là, à son interlocuteur, qu’il était gardien de phare à Ouessant.
Qu’à ce titre, un navire venait d’appeler pour l’avertir qu’il perdait des hydrocarbures.
Vérifications faites, l’information était en fait un canular.
Le jeune homme a été convoqué samedi soir au commissariat de Nantes.
Il encourt trois ans de prison et 30 000 € d’amende

Masques et cuisine au centre de loisirs.











Cliquez sur le titre
pour lire la source
Ouest-France du
vendredi 19 février 2010

C'est dans une atmosphère détendue des vacances, que le centre aéré, sous la responsabilité de Gisèle Simié, a ouvert ses portes pour deux semaines :

Au programme :
Fabrication de masques pour Mardi-gras avec toutes sortes de papiers multicolores ; Entre deux averses, sortie vers le gymnase et retour pour des jeux de société ; autour d'un atelier cuisine on apprendra à réaliser un gâteau, puis pause coloriages magiques et séance de dessin animé au foyer le dernier jour.

Le centre est ouvert à l'école Burel
du lundi au vendredi de 9 hà12 h et de 13 h 30 à 17 h,
contact au 02 98 48 80 45.

samedi 20 février 2010

Pollution. Fausse alerte au large d'Ouessant.

20 février 2010, cliquez sur le titre pour lire l'info du Télégramme.

Branle-bas de combat hier, aux aurores, dans les services d'assistance en mer. À son origine, un appel anonyme reçu vers 5h du matin au ministère de l'environnement, signalant qu'un navire militaire, le «Jean Jaurès», était responsable d'une nappe d'hydrocarbures repérée à proximité d'Ouessant.

Très vite, il s'est avéré qu'il s'agissait de l'oeuvre d'un triste plaisantin.
Aucun navire de guerre ne porte, bien entendu, le nom du célèbre personnage, ardent défenseur de la paix. Alerté, le Cross Corsen a toutefois, par acquit de conscience, vérifié qu'il n'y avait aucun incident dans le secteur du «rail».
Tout le dispositif d'alerte a été levé dans la foulée, laissant des services de secours abasourdis par tant de bêtises.
«Outre le fait que ça coûte beaucoup d'argent, les moyens mobilisés pourraient être sollicités au même moment pour des alertes réelles, celles-là», tempêtait un officier du Cross Corsen hier soir.
L'auteur de cette plaisanterie bien malvenue n'a pas été identifié pour le moment. L'enquête a été confiée à la gendarmerie de Brest.

vendredi 19 février 2010

Phares de Nuit

Du samedi 20 février 2010 au mercredi 24 février 2010

Phares de Nuit.

Rendez-vous devant l’office du tourisme à 18h45.
Animation nocturne sous les feux des phares d’Ouessant
et de la mer d’Iroise.

Renseignements et réservation
Tel : 06.07.06.29.02
http://www.kalon-eusa.com/

En cliquant sur le titre vous avez l'accès direct à Kalon-eusa.
avec la page Ouest-France.

Tableau de marche de Groupama 3 :

Tour du monde - Trophée Jules Verne; Le masque dans la plume.

Cliquez sur le titre pour voir les photos.

Les milles défilent depuis jeudi midi : 763,4 milles sur l'eau en 24 heures, soit 31,8 nœuds de moyenne ! Le vent stable de secteur Ouest à Nord-Ouest permet en effet à Groupama 3 de maintenir une vitesse constante grâce à une mer qui reste maniable pour un trimaran de trente mètres de long. Le retard sur le temps de référence s'est réduit à moins de 240 milles…

Le temps est décompté ! En cumulant plus de 430 milles de retard après 18 jours de mer jeudi à 15h, Franck Cammas et ses neuf équipiers commençaient à trouver le temps long dans cet Indien que tout le monde décrit comme le plus mauvais des trois océans. Mais en ayant réussi à devancer le front qui circule sur les Quarantièmes Rugissants vers la Tasmanie, Groupama 3 a enfin regagné des milles vendredi. Et comme cette poussée éolienne doit se maintenir jusqu'au Pacifique, le retard sur Orange 2 va être comblé ce week-end pour se transformer en avance à l'orée du troisième océan… Mais les conditions de navigation sont particulièrement humides dans cette « plume d'Indien » !

« Nous allons dérouler le gennaker lourd car le vent de Nord-Ouest mollit un peu. En fait, on joue entre le foc solent quand il y a 30-35 nœuds et le petit gennaker quand il n'y a plus que 27-32 nœuds de vent. On en prend plein la figure à la barre... Il pleut beaucoup et il y a de la mer formée. C'est pourquoi on évite d'envoyer quelqu'un sur la plage avant. Je préfère la casquette, mais certains mettent un masque de ski pour supporter les embruns qui giflent le visage. Heureusement, l'eau n'est pas froide… » déclarait Fred Le Peutrec à la vacation radio de 12h30 avec le PC Course parisien de Groupama.

Vitesse constante
Le déroulé débuté jeudi midi continue donc à des moyennes incroyables pour un navigateur « normal » : 32, 33, 34, voire 36, 37 nœuds qui ne semblent pas perturber l'équipage de Groupama 3, confiant dans la structure du bateau qui ne souffre pas des impacts de la mer. Et ce tempo à plus de 700 milles par jour sur l'eau devrait perdurer tout le week-end, voir plus ! Dès dimanche soir, le trimaran géant pourrait passer la longitude du cap Leeuwin (Sud-Ouest de l'Australie), et mardi, la Tasmanie serait déjà dans le sillage… Une traversée de l'océan Indien en un peu plus de huit jours ! De quoi engranger une bonne poignée de milles sur le temps de référence et exploser le record WSSRC entre le cap des Aiguilles et le Sud de la Tasmanie établi par Orange 2 en 9j 11h 04'…

« Nous sommes partis à ce rythme jusqu'à la Tasmanie, voir même jusqu'en Nouvelle-Zélande. Nous aurons peut-être quelques empannages à faire pour se recaler, mais la trajectoire va rester très rectiligne, a contrario d'Orange 2 en 2005… Pendant 48 heures, nous allons toujours être poussés par ce vent de trente nœuds, puis cela va mollir un peu mais le flux de secteur Ouest nous accompagnera jusqu'au Pacifique. Et si la dépression qui stagne sur l'île Auckland s'évacue, nous n'aurons pas de réelle transition à ce niveau-là : ça serait pas mal ! »

En passant à plus de 200 milles au Nord de l'archipel des Kerguelen, le plateau continental n'a pas modifié l'état de la mer qui est restée dans le sens du vent, permettant aux barreurs de Groupama 3 qui se relaient toutes les demi-heures, de profiter des vagues pour accélérer. Franck Cammas et ses hommes n'ont toujours pas vu de terres depuis le départ de Ouessant car la route du trimaran géant n'a pas rasé les îles australes. Mais les oiseaux de mer sont présents en nombre…

« C'est trempé, dehors, dedans, à l'extérieur comme à l'intérieur des cirés ! L'humidité atteint 100% et le chauffage ne fonctionne pas… Il n'y a pas de « coin cheminée », malgré tous les efforts de Ronan pour réparer. Heureusement, il faut plutôt doux puisque nous sommes en bordure Sud d'un anticyclone avec des vents qui viennent d'Afrique. Nous sommes poursuivis par les pétrels et les albatros… »

Tableau de marche de Groupama 3 : départ le 31 janvier à 13h 55' 53'' TU
(Nombre de milles parcourus par rapport à la route optimale du Trophée Jules Verne)
Jour 1 (1er février 14h TU) : 500 milles (retard = 94 milles)
Jour 2 (2 février 14h TU) : 560 milles (avance = 3,5 milles)
Jour 3 (3 février 14h TU) : 535 milles (avance = 170 milles)
Jour 4 (4 février 14h TU) : 565 milles (avance = 245 milles)
Jour 5 (5 février 14h TU) : 656 milles (avance = 562 milles)
...
Jour 16 (16 février 14h TU) : 322 milles (retard = 375 milles)
Jour 17 (17 février 14h TU) : 425 milles (retard = 338 milles)
Jour 18 (18 février 14h TU) : 362 milles (retard = 433 milles)
Jour 19 (19 février 14h TU) : 726 milles (retard = 234 milles)

Record WSSRC de la traversée de l'océan Indien (du cap des Aiguilles au Sud de la Tasmanie)
- Orange 2 (2005) : 9j 11h 04'

Temps de référence du cap des Aiguilles au cap Leeuwin
- Orange 2 (2005) : 7j 05h 35'

Source : Welcome OnBoard
19-02-2010 > Communiqué de presse


Adonnante.com vous conseille
» www.cammas-groupama.com

Finist'mer : Le Kreiz er Mor en attente à Nantes.

Le Kreiz er Mor
à Nantes








crédits : MER
ET MARINE
Ph: VINCENT GROIZELEAU.

19/02/2010; cliquez sur le lien pour lire Mer et Marine.

Vendu par le Conseil Général du Morbihan, le Kreiz er Mor est, depuis quelques semaines, amarré sur l'île de Nantes. Acquis par Finist'mer, le navire, construit en 1976 à Paimboeuf, fait l'objet de plusieurs projets.
En juillet et août, il devrait renforcer le dispositif de la compagnie pour desservir l'île d'Ouessant, dans le Finistère.
Trois bateaux pourraient alors assurer la liaison : Le Kreiz er Mor, le Nevez Amzer et le Port Liberté II, récemment racheté et lui aussi amarré à Nantes.

Ensuite, deux solutions sont à l'étude concernant l'avenir du Kreiz er Mor.
La première consisterait à exploiter le navire sur un service roulier entre Madagascar et les Comores.
La seconde verrait la transformation du Kreiz-er-Mor en bâtiment de soutien scientifique, ce qui nécessiterait un certain nombre de travaux. Des études sont actuellement menées par le bureau nantais HT2.
Connaissant un fort développement de sa flotte depuis un an, Finist'mer compte, aujourd'hui, 9 bateaux. La compagnie emploie une quarantaine de personnes, l'effectif devant être supérieur à 50 durant la saison estivale.

jeudi 18 février 2010

Association des abeilles noires.

vu l'audience de l'émission "des racines et des ailes"
Passion patrimoine : Au plaisir des saveurs de France
Les rediffusions: 01:40 - Vendredi 19/02, France 3.

je donne les coordonnées de l'association qui produit le miel sur l'île.

Association des abeilles noires (miel de l’île d’Ouessant)
Secrétariat ACANB
chez JF GUILLAUME
LE LINGUER
29100 POULLAN SUR MER
tel 02 98 75 55 84
courriel : secacanb@gmail.com

du secrétaire ACANB, JF GUILLAUME: merci pour votre intérêt, malheureusement, comme il a été dit dans le reportage, nous ne vendons le miel que sur l'île, l'expérience d'expédition de pots fut catastrophique et demande trop de main d'oeuvre pour une
association comme la nôtre qui mobilise déjà 600 journées de bénévolat pour
entretenir nos ruchers.
bien à vous

cliquez sur le titre pour un accès à la société centrale d'apiculture.

Club des anciens : 30 ans fêtés en juin












Cliquez sur le titre
pour lire l'info
Ouest-France.
mardi 16 février 2010


Vendredi dernier, les adhérents étaient nombreux autour du président Antoine Noret. La réunion a débuté avec une pensée pour ceux qui ont disparu : Mme Bon, François Malgorn, Maryvonne Marec et, ces jours-ci, Mimi Duchêne, secrétaire de 1982 à 1990 et chauffeur de car.

L'association compte cette année 160 adhérents. Au printemps, le club compte relancer l'activité pétanque. Sa participation au Téléthon a permis de réunir 1 150 €. Le calendrier des mois à venir est bien rempli : le 6 mai excursion à Molène, le 28 mai voyage scolaire au château de Kerjean, le 31 mai loto, le 27 juin anniversaire des 30 ans du club. Le prochain grand rendez-vous aura lieu le 7 mars autour d'un cassoulet maison.

Orchestre Dominique Moisan: Les roses d'Ouessant,

Avec son orchestre,
Dominique Moisan
est devenu le roi des
matinées dansantes.






Le Télégramme.
Photo DR

18 février 2010 cliquez sur le titre pour lire l'info de Télégramme.

Orchestre Dominique Moisan. Sortie d'un deuxième CD-DVD

Depuis près de trente ans, au sein de différentes formations, Dominique Moisan fait le bonheur des amateurs de danse de toute la région.
Avec son orchestre, le musicien briochin est devenu le roi des matinées dansantes, où les couples s'enlacent au rythme du tango, de la valse et d'autres élégantes danses de salon.
Parfois aussi, les danses traditionnelles bretonnes s'invitent, ou alors la country vient mettre son grain de sel dans la réunion: c'est à la carte!

L'orchestre Dominique Moisan vient d'enregistrer son deuxième DVD-CD.
On y retrouve le groupe dans l'exercice de son art, à la salle de Romillé (35) ou devant les plus beaux sites des Côtes-d'Armor.
Le disque est disponible lors des manifestations dansantes, et aussi dans les principaux circuits de distribution.
Pratique Orchestre Dominique Moisan: Vol. 2 - Les roses d'Ouessant, DVD-CD, 23€. Site: www.dominique-moisan.net

mercredi 17 février 2010

Les histoires salées du capitaine Jean Bulot.

En mars 1980,
Jean Bulot
était à la barre de
« l'Abeille Languedoc »
quand ce remorqueur
réussit à sauver
la partie arrière
du pétrolier « Tanio »
cassé en deux par
la tempête, au large
de l'île de Batz,
en Bretagne.


mardi 16 février 2010, cliquez sur le titre pour lire l'info Ouest-France.

Au large de la Bretagne, il a évité plusieurs marées noires au littoral. Invité du salon de la littérature maritime, Jean Bulot était capitaine de remorqueur.
Trois questions à...

Jean Bulot est une figure du sauvetage en mer. 37 ans de navigation au compteur dont une centaine de sauvetages majeurs. Il a commandé des remorqueurs de haute mer pendant vingt ans pour le compte de la société des Abeilles international. Son vécu lui inspire des récits de mer et aussi des romans. Il était samedi, un des invités du salon de la littérature maritime.

Quelle est votre relation avec la mer ?

Avec la mer, c'est charnel. Je suis né sur une île du Morbihan où la population est en grande partie composée de capitaines au long cours. La mer, je suis né dedans, c'est une passion. J'ai eu, au cours de ma carrière, la chance de faire un métier très spécifique qui m'a permis de vivre un tas d'aventures à bord des remorqueurs de haute mer et de sauvetage. En 1957, j'ai fréquenté l'école d'apprentissage maritime, avenue de la plage, ici, à Saint-Gilles-Croix-de-Vie.

Parlez-nous de ce métier ?

C'est un métier qu'on apprend sur le tas. Et pas à l'école, sur les bancs de l'Hydro. Il faut savoir gérer la tempête, passer une remorque à un navire en perdition. C'est beaucoup moins intéressant par un temps de curé comme aujourd'hui où il n' y a pas de mer, qu'en pleine tempête. A bord de l'Abeille Flandre, l'Abeille Bretagne, l'Abeille Languedoc, nous avons parfois essuyé du force 12. Comme dit Olivier De Kersauson, il n'y a pas besoin d'aller dans les quarantièmes rugissants pour trouver des creux de 20 mètres. Il y a tout ce qu'il faut tout près de chez nous, en mer d'Iroise.

Ces tranches de vie vous ont inspiré des livres ?

J'ai commencé par un beau livre édité en 1985, au Chasse-Marée intitulé « Remorqueurs de haute mer et de sauvetage. » Quand j'étais dans le métier, je me suis aperçu qu'il y avait peu d'ouvrage sur ce sujet. J'ai attendu d'acquérir l'expérience du sauvetage avant de me documenter sur la question dans différents ports de France. Puis le virus de l'écriture m'a pris. J'ai écrit des récits de mer, puis maintenant des romans.

Assemblée générale des officiers mariniers.

Le dimanche 21 février 2010
Salle de la mairie à 11h30

Assemblée générale des officiers mariniers
Bilan de l’année écoulée et paiement des cotisations.

cliqueez sur le titre pout lire la source Ouest-France.

Toutes les îles du Ponant dans le même bateau.

Denis Paluel.
Maire d'Ouessant et
président de l'Association
des îles du Ponant.













Photo de
Ouest-France


Mercredi 17 février 2010, Interview recueilli par Christophe VIOLETTE.
cliquez sur le titre pour lire l'info d'Ouest-France.

Elles doivent accueillir des milliers de touristes l'été. Lutter pour ne pas se vider le reste de l'année. Tout en préservant leur cadre de vie si attirant. Des enjeux paradoxaux, difficiles à gérer.

Qu'est-ce qui vous réunit ?

Nos îles, plus ou moins éloignées du continent, plus ou moins peuplées, plus ou moins grandes, sont très diverses. Mais toutes font face aux mêmes problèmes. Notamment l'explosion de la population, l'été, qui oblige à avoir des équipements surdimensionnés, impossibles à mutualiser. Ainsi Ouessant va s'équiper d'une caserne de pompiers neuve : 1,3 million d'euros. Quelle commune de 850 habitants, sur le continent, pourrait affronter seule une telle charge ?

Le logement ?

C'est notre premier souci. La hausse du foncier est telle qu'il devient très difficile d'y réaliser du logement social. D'autant que tous les travaux coûtent 30 % à 40 % plus cher... Autre difficulté, l'application de la loi littoral devient parfois ubuesque. Bien loin d'être bétonnées, les îles sont le plus souvent classées à plus de 80 %.

Pourtant, nos plans locaux d'urbanisme, approuvés par l'État, sont systématiquement remis en cause : c'est quasiment le tribunal administratif qui gère désormais nos permis de construire... Il est pourtant crucial de maintenir la population des îliens. La menace est réelle de voir nos îles désertées les trois-quarts de l'année, pas question de ne dépendre que du tourisme. Alors, la question de l'emploi est d'autant plus vive. Chez nous, par exemple, la crise de la pêche est vécue encore plus durement que sur le continent.

Les aides de l'État ?

La réforme territoriale nous inquiète. Elle met toutes les communes dans le même moule, sans tenir compte de la particularité des îles. La dotation globale de fonctionnement allouée à toutes les communes reconnaît, par exemple, la spécificité des communes de montagne. Rien pour les îles... Nous sommes réalistes, nous ne demandons pas le même statut que la Corse ! Mais, quand même, nos îles aussi le méritent bien.

Les énergies renouvelables ?

C'est un défi que nous commençons à relever. L'association va recruter un chargé de mission pour la question des énergies et de la valorisation des déchets. Nous voulons être le laboratoire du développement durable : les îles s'y prêtent parfaitement.

Elle n'hésite pas à braver le Fromveur pour se rendre sur l'île d'Ouessant afin de goûter du miel.

France 3 - 20h35
Des racines et des ailes
Présenté par : Louis Laforge
Durée : 1 heure 50 minutes

Sous-titrage malentendant (Antiope).Stéréo, En 16:9

Le sujet
Dans le Lot, Patrick Duler a installé son restaurant gastronomique dans un domaine de 60 hectares où il cultive son potager. Valérie Gentil, qui a ouvert une épicerie fine à Paris, entreprend chaque année un tour de France à la recherche de producteurs engagés. Quant au chef Gérald Passédat, trois étoiles au guide Michelin, il tente de remettre au goût du jour les poissons oubliés de Méditerranée.

Loin des pratiques agricoles intensives, des goûts et des saveurs standardisés, cuisiniers, vignerons et producteurs militent désormais de plus en plus nombreux pour une gastronomie plus respectueuse de l'homme et de son environnement. Dans le Lot, Patrick Duler a installé son restaurant gastronomique dans un domaine de 60 hectares où il cultive son potager, mais aussi ses truffes et ses céréales. Valérie Gentil, qui a ouvert une épicerie fine à Paris il y a cinq ans, entreprend chaque année un tour de France à la recherche de producteurs engagés. Quant au chef Gérald Passédat, trois étoiles au guide Michelin, il tente de remettre au goût du jour les poissons oubliés de Méditerranée.

La critique
Truffe noire, foie gras, caviar... On commence par se demander s'il n'y a pas quelque chose d'indécent dans cet étalage de de luxe en période de crise. Puis le reportage de Saléha Gherdane nous emmène à la rencontre de gens simples, de travailleurs passionnés, amoureux de leurs produits. Au Petit Nice, Gérald Passédat sert un menu trois étoiles dont on n'ose imaginer le tarif. Pourtant, il suffit d'entendre le pêcheur du coin pour comprendre qu'en cuisine, c'est avant tout la passion qui domine. Et cette passion assure la survie de petits métiers ainsi que la sauvegarde d'un patrimoine unique. Qui sait comment cueillir les anémones de mer à quelques encablures du Vieux port, sans dévaster les fonds marins ? De ces inquiétantes « orties de mer », le chef fera de sublimes beignets, comme les préparait sa grand-mère, mais aussi une composition dans laquelle, revisitant la cuisine provençale, il les sert crues, accompagnées de quenelles de caviar.
A Paris, Gherdane rencontre Valérie Gentil. La jeune femme tient depuis cinq ans une petite boutique aux allures d'Arche de Noé des bons produits français. Bien sûr, l'endroit fait bobo en diable mais l'ambassadrice des lieux sait y faire. L'épicière est chic mais aussi militante. Elle n'hésite pas à braver le Fromveur pour se rendre sur l'île d'Ouessant afin de goûter du miel. Du miel ? Le Miel ! Celui des abeilles noires, protégées par une association locale. Elle en rapportera 18 pots. Impossible de s'en procurer plus. Pas d'engrais, pas de pesticides, juste les bruyères de la lande. Parler du miel revient à parler du monde, de l'environnement, de la terre que nous voulons laisser à nos enfants. Valérie défend des producteurs militants, un savoir faire d'exception, des produits de qualité. Les clients sont ravis :
« On fait un petit tour de France quand on vient ici. » A quel prix le pot de miel ? Le reportage ne le dit pas. En revanche, la curiosité a pris le dessus : pour la Saint-Valentin, le menu du Petit Nice est à 290 euros par personne. Dis, chouchou, tu m'aimes ?
Louis Morice

mardi 16 février 2010

Voir Ouessant depuis le ferry "Pride of Bilbao".

Les inscriptions aux stages d'identification des cétacés sont ouvertes.
voici le site:
http://www.lacroisieredesbaleines.com/

En cliquant sur le titre, vous découvrirez le ferry est un aperçu du voyage de trois jours en mer.

du 4 au 7 Aout 2010
du 10 au 13 Aout.
pour 162 euro, soit trois nuits en cabine.

du 9 au 12 Sept pour 130 euro.

La nourriture n'est pas comprise.

Andréas.

Mise aux normes et modernisation de deux navires de Penn ar Bed

L'Enez Sun III
avant modernisation













16/02/2010, cliquez sur le lien pour lire: mer et marine.

Piriou Naval Services mène actuellement un programme de mise aux normes et de modernisation concernant deux navires à passagers de la compagnie bretonne Penn ar Bed.
Construits au début des années 90, l'Enez Sun III et l'Enez Eussa III assurent les traversées vers les îles d'Ouessant, de Sein et de Molène.
Après l' Enez Sun III, immobilisé fin 2009 durant 3 mois sur le slipway de Concarneau, c'est au tour de l' Enez Eussa III de subir d'importants travaux.
Le chantier, qui a démarré mi-janvier sur l'élévateur à bateaux, permettra notamment de mettre le navire en conformité avec avec la réglementation européenne 223 des Affaires Maritimes.
L'essentiel des travaux portent sur la sécurité : ajout d'un bulbe d'étrave pour optimiser la stabilité et la rapidité du navire, remplacement de la grue de chargement, sécurisation des ponts extérieurs, amélioration des aménagements intérieurs, de l'isolation, révision des équipements incendie...

L' Enez Eussa III sera également équipé de 4 nouveaux radeaux de sauvetage couverts d'une capacité de 100 places, une nouvelle gamme distribuée et installée par Ouest Sécurité Marine.
Cette société testera ses premiers radeaux version tente 100 places sur l' Enez Eussa III , juste avant la remise en service du navire courant avril.

lundi 15 février 2010

D'Ouessant au Cap de Bonne-Espérance. en 14 jours 15 heures 47 minutes 54 secondes.

Trophées Jules Verne : Groupama 3 est dans l’Océan Indien

Il aura fallu 14 jours 15 heures 47 minutes 54 secondes à Franck Cammas et ses équipiers pour passer de Ouessant au Cap de Bonne-Espérance. Groupama 3 est entré officiellement ce matin dans l’Océan Indien et le tour du monde : impossible de faire demi-tour maintenant. Le retard sur le parcours de référence est d’un peu plus de 200 miles.

Voilà un premier tiers de course terminé. La longue descente vers le Sud est finie pour Groupama 3 qui a commencé son tour de l’Antarctique ce matin à 5h43 en franchissant les caps de Bonne-Espérance et des Aiguilles. La route dans le grand Sud est longue d’environ 9.000 miles (17.000 km) et promet d’être pleine de surprises.

Après un weekend qui aura vu des vents favorables porter le maxi-trimaran, le retour a une situation plus calme est attendu dès ce lundi avant d’entrer dans un nouveau front. L’Océan Indien, l’un des plus dur à naviguer devrait être plus calme qu’à l’accoutumée selon les prévisions météo. Pendant une semaine, les marins vont devoir éviter les embûches afin de maintenir l’écart avec le temps de référence, voire de le diminuer.

Car au passage du Cap de Bonne-Espérance, Groupama 3 comptait un peu plus de 7h et 200 miles de retard. La course est encore longue. Il reste 17 000 miles à parcourir et au moins une trentaine de jours de mer. Quoi qu’il en soit, le record est toujours d’actualité.

Le point sur le passage au cap des Aiguilles :
- Lundi 15 février à 6h 43′ 47 » (heure française) soit après 14 jours 15 heures 47 minutes 54 secondes
- Temps de référence sur le Trophée Jules Verne : 14j 08h 18′ (Orange 2 en 2005)
- Retard sur le temps de référence : 7h 30′

Une belle moisson de pièces jaunes.











Cliquez sur le titre
pour lire l'info
d'Ouest-France.
samedi 13 février 2010


Vendredi, à quelques heures des vacances de février, les écoliers d'Ouessant se sont retrouvés à La Poste vers 11 h 30, autour de la balance de Nadine Rioualen : les tirelires en forme de bonhommes se sont vidées de leur contenu. Chacun avait pris soin de les ramener la veille à l'école.

La collecte des jeunes ouessantins atteint 21 kg de pièces en faveur des jeunes malades, soit 5 kg de plus que l'an dernier. Des diplômes seront bientôt distribués par Nadine Rioualen dans chaque école. En attendant, les enfants ont reçu des cartes de remerciements et des ballons. Il est possible d'amener ses pièces à la Poste, encore toute la semaine prochaine.

MoDem: Les candidats finistériens.

La liste du MoDem
a été présentée samedi,
à Pontivy (56).











Cliquez sur le titre
pour lire la source.
Photo:
Dominique Perrot.


1. Isabelle Le Bal, âgée de 45ans, conseillère régionale, Quimper.
2. Emmanuel Morucci, âgé de 54 ans, responsable associatif, Brest.
3. Yannick Bidan, âgé de 53ans, cadre supérieur, Douarnenez.
4. Erwan Balanant, âgé de 40ans, réalisateur indépendant, Quimperlé.
5. Françoise Le Berre-Daniélou, âgée de 39 ans, professeur du secondaire, Plougastel.
6. Ronan Calvarin, âgé de 45ans, chef d'entreprise, Ploudalmézeau.
7. Annie Muniglia, âgée de 55ans, médecin hôpital public, Brest.
8. Alain Somme, âgé de 46 ans, cadre supérieur de coopérative agricole, Landivisiau.
9. Marie-Pierre Prigent, âgée de 56 ans, cadre de santé, Morlaix.
10. Didier Le Duc, âgé de 59ans, chef d'entreprise, Scaër.
11. Catherine Guyader, âgée de 53 ans, responsable associatif, Brest.
12. Alain Le Grand, âgé de 39ans, acheteur, adjoint au maire, pays de Quimper.
13. Marie-Thérèse Le Gall, âgée de 60ans, DRH retraitée, Brest.
14. Philippe le Coz, âgé de 50ans, diagnostiqueur bâtiment, Concarneau.
15. Nolwenn Nicolas, âgé de 26ans, étudiante, Quimper.
16. Ronan Le Goff, âgé de 41ans, formateur transports, Carhaix.
17. Claudine Tilly, âgée de 50ans, comptable, Concarneau.
18. Jacques Tanguy, âgé de 52ans, professeur du secondaire et technique, Pont-l'Abbé.
19. Marguerite Guilcher, âgée de 38ans, garde itinérante de nuit, Quimper.
20. David Guillerm, âgé de 21ans, étudiant, Daoulas.
21. Martine Gouguenheim, âgée de 59ans, chargée d'insertion, Quimper.
22. Fabrice Dervouët, âgé de 27ans, ouvrier, Châteauneuf-du-Faou.
23. Laetitia Mazé, âgée de 30ans, agent social, Quimper.
24. Éric Le Goff, âgé de 49 ans, costumier, pays de Crozon.
25. Marie-Louise Martin, âgée de 66ans, retraitée, pays d'Ouessant.
26. Philippe Makoundji, âgé de 54 ans, maître d'oeuvre, Brest.
27. Cindy Salaün, âgée de 24ans, pâtissière en apprentissage, Crozon.

dimanche 14 février 2010

L'île d'Ouessant donne les clés de son patrimoine

cliquez sur le titre pour lire la source.

La mise en valeur du patrimoine local participe doublement à un développement durable du tourisme insulaire : en tant que support d’une offre touristique désaisonnalisée, d’une part, et en tant qu’outil de sensibilisation des touristes à la spécificité du patrimoine local, d’autre part. L'île d'Ouessant a réalisé de nombreux aménagements à cet effet.

Gabrielle Labescat
Article extrait de la revue Espaces n°278
Février 2010 - 4 pages
3.00 euros (format pdf)

[Non disponible en format papier]
Fichier pdf - 3.00 euros
Disponible immédiatement

Pour bénéficier de l’accès libre
à nos archives,
abonnez-vous à la revue ESPACES

Phares de nuit Animation nocturne sous les feux des phares d'Ouessant et de la mer d'Iroise.

vendredi 12 février 2010; cliquez sur le titre pour lire l'info Ouest-France.

Phares de nuit

Animation nocturne sous les feux des phares d'Ouessant et de la mer d'Iroise.
Du samedi 13 au jeudi 18 février, 18 h 30, rendez-vous devant l'office du tourisme.

Payant: Contact et réservation: 06 07 06 29 02, www.kalon-eusa.com

Théatre: La Ligue d'Improvisation de Brest et de l'Île d'Ouessant (La Libido).










Cliquez sur le titre
pour lire la source.
vendredi 12 février 2010

L'association de théâtre Ploum Pudding poursuit ses représentations proposées par des troupes locales amateurs. Samedi dernier, La Ligue d'Improvisation de Brest et de l'Île d'Ouessant (La Libido) s'est produite salle Océane.

Le public a découvert le travail des comédiens dans une prestation différente de leurs jeux habituels. En effet, au lieu d'un match d'improvisation, les acteurs ont entraîné leurs auditeurs dans une série de sketches improvisés sur des thèmes imposés. Certains spectateurs ont même été sollicités pour la plus grande joie du public.

En collaboration avec ArtScène Production, une soirée spéciale de solidarité est programmée pour les victimes d'Haïti. La compagnie porspodérienne TIPI présentera la pièce La Chambre Mandarine et Iniel Argrid présentera sa création Annie Goudène Blues. Tarif unique : 6 €. La totalité des bénéfices de cette soirée sera reversée aux associations de soutien à Haïti.

Par ailleurs, un spectacle est programmé, samedi 3 avril, à 20 h 30, salle Océane, avec Les Dialogues de Roland Dubillard par Ploum Pudding (tarifs : 6 et 3 €). Deux stages sont également prévus, « une initiation au théâtre » animée par Ginny Hékinian le 6 mars de 9 h à 12 h (gratuit) et Comment construire un personnage dans un travail collectif animé par Genevève Robin du samedi 27 mars à 9 h jusqu'au dimanche 28 mars à 17 h (tarif : 40 €).

Rens. 06 86 89 97 61 (après 19 h) ou http://ploumpudding.free.fr

samedi 13 février 2010

Les recherches sont restées vaines

Le Bara-Mann,
qui a participé aux
recherches jeudi,
a accosté hier matin
au Guilvinec.










Photo M.R.

13 février 2010, cliquez sur le titre pour lire l'info du Télégramme.

Il n'y a plus d'espoir de retrouver vivants Bruno Nédélec et Stéphane Le Page, les deux marins tombés du Bara-Mann, jeudi, au large d'Ouessant. Les recherches, relancées hier, n'ont rien donné.

Quand le Bara-Mann a accosté, hier en début de matinée, le long de la criée du Guilvinec, l'heure était à la tristesse et à l'abattement.

«C'est vraiment terrible ce qui se passe», commente sobrement Robert Bouguéon, président du comité local des pêches. Car l'arrivée de la nuit, jeudi soir, ne laissait déjà plus d'espoir de retrouver vivants Bruno Nédélec, 50 ans, de Loctudy, et Stéphane LePage, 41 ans, de Camaret.

Tous les deux étaient tombés à midi dans une eau dépassant à peine 8ºC, à 45 milles dans le nord-ouest d'Ouessant. Le chalutier hauturier de 24m de l'Armement Bigouden était alors en pêche, dans une mer formée. Des conditions difficiles, mais familières des marins pêcheurs.

Pour une raison indéterminée, Bruno Nédélec est passé par-dessus bord.
Dans un geste désespéré, Stéphane Le Page, dont c'était la première marée au sein de l'Armement Bigouden, a aussitôt sauté à l'eau pour lui porter secours.

«Je voudrais saluer le courage de ce marin qui a voulu sauver son collègue», poursuit Robert Bouguéon.

Sainte-Anne : l'école numérique opérationnelle.













Cliquez sur le titre
pour lire la source.
jeudi 11 février 2010

Afin de rendre les écoliers des zones isolées aussi performants que ceux des villes, l'État a financé à 80 % l'installation de dix ordinateurs dans chaque école et un tableau numérique interactif relié au réseau informatique.

Pour les écoliers de Sainte-Anne, de la maternelle au CM2, une partie des cours, depuis trois semaines, est dispensée par le biais de l'informatique. Selon les matières, les élèves travaillent en binôme ou seuls.

Chaque élève possédant chez lui un ordinateur, l'école lui fournira une clé USB, afin de transférer des cours ou des exercices faits en classe : cela ressemble à une petite révolution dans la façon de vivre l'école, mais les enfants ont plaisir à travailler « autrement

îles du ponant. Le logement en priorité

13 février 2010, cliquez sur le titre pour lire l'info du Télégramme.

Vendredi, l'Association des îles du ponant (AIP), présidée par Denis Palluel, maire de Ouessant, a tenu sa réunion annuelle à Houat.

Cette association créée en avril 1971, est composée de 15 îles situées sur les côtes de la Manche et de l'Atlantique, de Chausey à l'île d'Aix.

Elles comptent une population permanente de 16.000habitants, multipliée par six en été.
Le principal sujet a concerné les contrats avec la Région et l'État en Bretagne et leur mise en oeuvre pratique.
Depuis 2007, 32 opérations ont été aidées pour un montant de travaux de 11 millions d'euros, dont 36% ont bénéficié à des programmes de logements, l'une des priorités de l'association.
L'autre inquiétude majeure est le maintien des activités économiques.

vendredi 12 février 2010

Le trimaran
Banque Populaire V,
commandé par
Pascal Bidegorry,
le 2 août 2009,
au large du cap Lizard
au sud-ouest
de l'Angleterre






Copyright © 2010 AFP, cliquez sur le titre pour la dépêche.

PARIS — Le maxi trimaran Banque Populaire V, commandé par Pascal Bidegorry, est en mode pré départ dans le port de Brest, pour sa première tentative de conquête du trophée Jules-Verne, a indiqué vendredi le service de presse du plus grand voilier de course du monde.

Le bateau est en code orange, ce qui laisse possible un départ effectif dans les 48 heures qui suivent cette annonce, soit entre vendredi et dimanche, le communiqué précisant que cela pourrait être dimanche.

Le trophée Jules-Verne, le tour du monde en équipage de Ouessant-Lizard à Ouessant-Lizard, est détenu par Orange II du Français Bruno Peyron depuis le 16 mars 2005, en 50 j, 16 h, 20 min et 04 sec (17,89 noeuds de moyenne).

"Cela fait plusieurs jours que les choses semblent évoluer dans le bon sens au niveau de la météo", indique Bidegorry. "Nous décidons de passer en code orange ce jour, car en plus du fait que nous arrivons en fin d'échéance de notre attente, nous avons enfin l'opportunité d'avoir des perspectives correctes que ce soit dans l'Atlantique nord ou dans l'Atlantique sud. Nous devrions partir dans la journée de dimanche, avec des conditions certainement musclées à partir du Cap Finisterre (nord-ouest de l'Espagne). Nous savons que cela va être sportif, mais nous nous réjouissons de pouvoir enfin larguer les amarres et tenter ce record du Trophée Jules Verne."

C'est la 2e fois que Bidegorry, envoie le code orange, la première fois, le 19 janvier, il avait finalement renoncé au dernier moment, le 22 janvier.

Entretemps, le grand rival pour la conquête du Trophée Jules-Verne, Franck Cammas et son axi trimaran Groupama 3 croisent actuellement par 41° sud (les 40es rugissants) dans l'Atlantique sud entre l'Amérique du sud et le cap de Bonne Espérance (Afrique du sud).

Au point de 12h00 (heure de Paris) vendredi, Cammas comptait 379,1 miles de retard sur les temps du record de Bruno Peyron.

LA FRANCE PAR LA COTE DE CANCALE A L'îLE D'OUESSANT.

Première diffusion
18 Février 2010 à 20h40



Rediffusions:
19 Février 2010 à 17h10
20 Février 2010 à 18h35


55 mn sur Planète Thalassa.
Première diffusion 18 Février 2010 à 20h40.

Le charme du Nord de la Bretagne, où sont situées les côtes les plus occidentales de France, tient à son aspect sauvage, mâtiné de douceurs inattendues.

La France a le grand privilège, rarissime en Europe et dans le monde, de disposer de trois grandes façades maritimes : sur la Manche et la mer du Nord, sur l'océan Atlantique, et sur la mer Méditerranée. De Dunkerque à Menton, une étendue de 5500 km de côtes se déclinent en une infinie variété de climats, de paysages, de traditions, et d'activités marqués par le passage du temps, la force des éléments, et de la volonté des hommes à maîtriser leur milieu pour en exploiter au mieux les ressources.

La Bretagne du nord séduit par le charme de sa nature sauvage et rude, par son authenticité mais aussi par la douceur de quelques sites paradisiaques, parmi lesquels l'île de Bréhat. Des côtes les plus occidentales, des bateaux sont partis autrefois vers des terres lointaines et inconnues comme, entre autres, le Canada. Sur ces
côtes, on cultive le plus grand champ d'algue en Europe, on y pêche aussi la coquille Saint-Jacques. Au large, le rail d'Ouessant est le lieu de passage incessant de nombreux pétroliers, surveillés par les Phares et Balises. Brest, port militaire, accueille aussi tous les quatre ans les plus beaux gréements du passé et ceux d'aujourd'hui.

Service social maritime

Le jeudi 18 février 2010
Permanence du Service social maritime
à la Mairie de 11h00 à 12h00

Permanence de l’assistante sociale des marins du commerce et de la pêche.
Renseignements: Tel : 02.98.43.44.93

Info d'Ouest-France
cliquez sur le titre.

Centre de loisirs

Du vendredi 12 février 2010 au vendredi 26 février 2010

Centre de loisirs à école Jacques Burel
De 09h00 à 12h00 et de 13h30 à 17h00

Le centre sera ouvert dès lundi 15 février.

Au programme : atelier masques, cuisine, gymnase, jeux de société, promenades à l’extérieur, dessin, peintures.

Contact au 02 98 48 80 45.

Info d'Ouest-France
cliquez sur le titre.

Deux marins disparus; de Loctudy et de Camaret.

12 février 2010: Cliquez sur le titre pour l'article du Télégramme de Marc Revel.

Deux marins pêcheurs du Bara-Mann, chalutier hauturier du Guilvinec (29), sont portés disparus depuis hier midi, alors que le navire était en pêche au large d'Ouessant. Les recherches, menées jusqu'à la nuit tombée, n'ont rien donné.

Le Bara-Mann, chalutier hauturier de 23,45m construit en 1988 et appartenant à l'Armement Bigouden, a signalé, hier à 12h05, que deux des cinq hommes d'équipage venaient de tomber à la mer. Le Bara-Mann, parti jeudi dernier du Guilvinec, son port d'attache, pour une marée d'une douzaine de jours, était à ce moment-là en pêche à 45 milles nautiques dans le nord-ouest de l'île d'Ouessant. Au moment du drame, les conditions météo faisaient état d'une «bonne brise», avec des vagues modérées et un vent de nord-est de 26 noeuds (30 à 40km/h).

Une eau à 8ºC

Selon les premiers éléments, au cours d'une manoeuvre, le chalutier étant en pêche, un des marins pêcheurs aurait été projeté par-dessus bord. Le second aurait alors sauté à l'eau pour tenter de lui porter secours. Mais, dans une eau ne dépassant pas les 8ºC, les deux hommes se sont vite épuisés et ont été rapidement perdus de vue par le reste de l'équipage, le navire tractant son chalut étant très peu manoeuvrable.

Secours aériens et maritimes

Les secours alertés, c'est le Cross Corsen qui a dirigé les opérations de recherches. Un hélicoptère Dauphin de la Marine nationale a décollé de la base aéronavale de Lanvéoc. Deux SuperFrelon de la Marine nationale se sont ensuite relayés pour tenter de retrouver les deux marins pêcheurs. En parallèle, un Bréguet Atlantique 2 de la Marine nationale, de la base aéronautique de LannBihoué, est venu compléter le dispositif aérien. Sur l'eau, plusieurs chalutiers, - ils étaient une dizaine en fin d'après-midi -, ont passé la zone du drame au peigne fin. Deux navires de commerce ont également prêté leur concours. Les recherches se sont poursuivies jusqu'à la nuit, mais sont restées infructueuses. Les deux disparus étaient des marins expérimentés. Bruno Nédélec, 41 ans, était originaire de Loctudy. Le second marin, âgé de 51 ans, était originaire de Camaret.

jeudi 11 février 2010

Deux marins portés disparus au large d’Ouessant












Faits divers
jeudi 11 février 2010

Deux marins du Bara Mann sont tombés à l'eau au large d'Ouessant.
Béatrice Le Grand

Deux marins embarqués sur le Bara Mann, un hauturier du port du Guilvinec, dans le Finistère, appartenant à l’Armement Bigouden sont portés disparus depuis ce jeudi matin.

L’un d’eux est tombé à l’eau, alors que le bateau naviguait au large d’Ouessant. Son camarade a alors immédiatement plongé pour lui porter assistance.

Les recherches n’ont pas permis de les retrouver. Les conditions météo sont assez mauvaises dans la zone de recherche. L’eau de mer affiche une température de 8° C.

Un parc marin entre Bretagne et Normandie

L'archipel de Chausey,
quartier insulaire de
Granville, est l'un
des joyaux naturels
du périmètre qui sera
étudié à partir
du mois d'avril.



Photo archives
Vincent Mouchel

jeudi 11 février 2010, cliquez sur le titre por lire la source.

Le « Parc du golfe normand-breton » s'étendra probablement du Cap-Fréhel, dans les Côtes-d'Armor, au Cap de La Hague, dans la Manche. Sa création vient d'être annoncée au Journal officiel.

Repères

Chantal Jouanno, secrétaire d'État à l'Écologie, avait annoncé, en mars, lors d'une visite au Parc naturel marin d'Iroise (Finistère), le lancement d'une concertation sur un projet de parc marin entre la Bretagne et la Normandie. La zone envisagée s'étendant du cap Fréhel au Nord Cotentin. Quelques semaines après la restitution d'une « analyse stratégique régionale », en décembre, la procédure d'étude et de création de ce parc naturel normand-breton est officiellement lancée. L'arrêté du ministère vient d'être publié au Journal Officiel. Le travail de terrain va donc commencer.

Quand sera-t-il activé ?

Tout reste à faire, et en premier lieu définir le périmètre précis de ce parc du « golfe normand-breton ». Ce sera le travail de l'Agence des aires marines protégées, basée à Brest, sous la houlette du préfet de la Manche et du préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord. Dès avril, une équipe de trois ou quatre personnes prendra ses quartiers à Granville.

Durant un à deux ans, elles vont rencontrer tous les acteurs locaux concernés par le projet. Et il y a du monde : élus locaux, pêcheurs professionnels et amateurs, plaisanciers, etc. L'enquête publique, qui devrait débuter en 2012, sera articulée autour de trois axes : le périmètre ; le patrimoine naturel et les activités socio-économiques ; la composition du conseil de gestion du parc marin.

À quoi ça sert ?

« C'est un outil de gouvernance d'une zone maritime qui associe tous les acteurs locaux, précise l'Agence des aires marines protégées. Le parc marin est une création du droit français pour répondre aux engagements environnementaux de la France au niveau international. L'objectif est d'améliorer la connaissance de ce milieu, de préserver le patrimoine naturel, mais pas seulement. Il englobe les dispositions résultant de Natura 2000, mais veille aussi au développement durable des activités humaines. »

L'étude que l'Agence soumettra d'ici deux ans à l'enquête publique aura un double défi : restituer les attentes et répondre aux appréhensions. Comme pour le parc marin d'Iroise, ce ne sera pas forcément simple...



Pascal SIMON.

Animation du dimanche 14 janvier.

Le dimanche 14 février 2010:

-1) Balade contes et légendes
Rendez-vous devant l’église à 16h30
Inscriptions à l’office du tourisme.

----------------------------------------

-2) Saint-Valentin à la lueur des phares
Rendez-vous au moulin de Caraës à 18h30

Balade contée au soleil couchant :
« Quand les phares tombent amoureux ».

Renseignements et réservation
Tel : 06.07.06.29.02

voir: http://www.kalon-eusa.com/

Assemblée générale du Club des anciens.

Le vendredi 12 février 2010

Assemblée générale du Club des anciens
à ancienne école Saint-Michel à 16h30

Bilan des activités de l'année 2009,
projets 2010.

Phares de Nuit.

Du samedi 13 février 2010 au jeudi 18 février 2010
Rendez-vous devant l’office du tourisme à 18h30.

Animation nocturne sous les feux des phares d’Ouessant et de la mer d’Iroise.

Renseignements et réservation
Tel : 06.07.06.29.02

Le ferry Onyx a mis le cap sur Le Pirée

L'Onyx a quitté
Brest mercredi
après des essais
en grande rade
validés par le
Centre de sécurité
des navires




Cliqez sur le titre
pour lire la source
jeudi 11 février 2010


Fin de l'épisode Onyx au port de commerce. Après réparations, l'ancien ferry a pu quitter Brest.
Après plus de deux mois d'escale forcée, le ferry Onyx a quitté Brest. Mercredi matin, avec un pilote à bord, assisté des remorqueurs VB Piriac et Saint-Denis, le navire a appareillé du quai de réparation n° 2.

Le Centre de sécurité des navires a validé les tests et essais effectués en grande rade. Ses documents à jour, l'Onyx fait actuellement route sur Gibraltar pour faire des soutes. La destination finale du navire est toutefois Le Pirée, en Grèce, pour travaux et réparation.

Ports refuges

Reçu par les Courtiers maritimes, le ferry a programmé en cas de mauvaise météo deux ports refuges : Vigo et Lisbonne. Concernant le règlement de la facture du remorquage par l'Abeille Bourbon, la saisie conservatoire prononcée par le tribunal de commerce a été levée le 4 février.

Victime d'une varie de propulsion au large d'Ouessant, l'Onyx avait dû être remorqué sur Brest courant novembre. La Sobrena a effectué les réparations sur le ferry, notamment celles touchant les roues dentées d'un réducteur.

Robin des Bois et la CGT s'indignent

Pour l'association environnementale Robin des Bois, « Brest a été seulement un port de bricolage et de dépannage sommaire ». Qualifiant l'Onyx de « navire poubelle », Robin des Bois estime que les autorités françaises auraient dû l'envoyer à la démolition ou le faire repartir vers son pays d'origine, la Finlande.

Le syndicat CGT des marins se montre également critique. Par la voix de Jean-Paul Hellequin, il affirme que la France est « complice d'exportation de déchets vers un pays plus pauvre, belle façon de montrer son soutien à ces pays en voie de développement ».

mercredi 10 février 2010

Brest. Départ du ferry poubelle l'Onyx













Cliquez sur le titre
pour lire la source.
Photo: Le télégramme

Cela faisait des jours que ce départ était attendu. L'Onyx, un ferry finlandais hors d'âge remorqué dans le port de Brest après être tombé en panne dans le rail d'Ouessant (29) fin novembre, a quitté le port de Brest après quelques réparations.

L'Onyx, racheté par un armateur-ferrailleur indien, avait quitté Vaasa (sud-ouest de la Finlande) en novembre où les autorités de ce pays l'avaient classé comme déchet avant finalement de l'autoriser à prendre la mer.
L'association écologiste Robin des Bois qui le considère comme un déchet a demandé en vain au préfet maritime de l'Atlantique le démantèlement ou le retour dans son pays d'origine de ce ferry, finalement autorisé à effectuer une deuxième carrière de roulier en Mer rouge.

Départ en "catimini"
"La France est aussi courageuse que la Finlande, elle fait partir en catimini ce bateau-poubelle" et ne veut pas "déranger les armateurs", a condamné Jean-Paul Hellequin, le président de l'association de défense de l'environnement maritime Mor Glaz.

L'inventeur sauve des vies, Il a ainsi essayé avec succés, au large d'Ouessant.

Jean-Claude Hesse
teste lui-même
toutes ses inventions













Cliquez sur lz titre
pour lire la source.
mercredi 10 février 2010.


Une ceinture-bouée, une télé alarme, un bracelet transdermique... Ce Sébastiennais innove sans cesse.
Jean-Claude Hesse est un infatigable chercheur avec une idée directrice : sauver des vies. Son parcours professionnel dans les métiers de la sécurité et son engagement au sein de la SNSM le prédestinaient à cela.

Cet ancien pompier, aujourd'hui responsable de la sécurité à la mairie de Saint-Sébastien-sur-Loire, a inventé une ceinture-bouée - avec brevet à la clé - et une télé alarme pour sauver des marins tombés à la mer.

« Après sa chute, le marin actionne la tirette du percuteur qui permet le gonflage de la bouée créant une flottabilité positive de 15 l, explique-t-il. Un tube de fluorescéine se dilue pour mieux repérer la personne. La ceinture est aussi équipée d'un sifflet et de bandes rétroréfléchissantes ». Et de souligner : « Cette ceinture a déjà sauvé cinq personnes ». Ces inventions prennent un relief particulier après la grosse frayeur connue par quatre marins, lundi au large du Croisic (lire nos éditions d'hier).

Un bracelet innovant

Jean-Claude Hesse a également inventé une télé alarme permettant à un marin, seul à bord et tombé à l'eau, de ramener le bateau à lui grâce à une télécommande. Restait à éviter l'hypothermie au cas où les secours n'arriveraient pas rapidement. D'où l'idée d'un bracelet transdermique en cours d'homologation. « Il se porte au poignet. Il est muni d'un microprocesseur qui vibre lorsque la personne tombe en hypothermie et favorise la transmission des nutriments à travers la peau ». Désormais, il reste à trouver un liant qui résiste à l'eau.

Son altruisme le pousse à élargir son champ d'applications : alpinistes, SDF, plaisanciers, handicapés, pêcheurs, spéléologues, pisteurs en montagne... Jean-Claude Hesse teste lui-même toutes ses inventions. Il a ainsi essayé avec succés, au large d'Ouessant, l'efficacité d'une potion de nutriments en situation d'hypothermie, dont la composition est la même que dans le bracelet. Ce jour-là, il a porté un maillot de bain dans une eau à 16° pendant 2 h 20 : son corps était à 34°8 et ses pulsations à 42. Deux heures et demi après la déglutition de ses nutriments, tout est revenu normal.

« À la sortie de l'eau, malgré une hypothermie débutante, j'étais froid et semi-conscient, raconte-t-il. Je n'ai pas eu besoin d'assistance. Une heure plus tard, tout était redevenu normal. J'en conclus que le concept est efficace, sinon c'était pour moi une mort lente ou des séquelles physiques et physiologiques irréversibles ».

« La passion l'emporte »

Jean-Claude Hesse le reconnaît : « La médecine m'a dit de ne pas aller trop loin à cause des risques pris, mais la passion l'emporte. Je suis trop proche du but pour renoncer. Surtout quand je vois qu'il y a un réel besoin avec ces personnes qui vivent dans la rue ». Et de conclure avec une pointe d'humour : « La reconnaissance posthume, ça existe ! ».

Denis Bourdeau et Jacques Mercier

Association des îles du Ponant. Réunion à Houat vendredi

10 février 2010, cliquez sur le titre pour lire le lien source.

Vendredi, l'Association des îles du Ponant (AIP) se réunira à Houat. Cette association, créée en avril1971, concerne quinze îles se situant sur les côtes de la Manche et de l'Atlantique, de Chausey à l'île d'Aix.

Cette association se réunit tous les ans. Son but et le rôle de cette assemblée sont de réfléchir à la promotion et à la protection des îles. Les principales priorités sont le logement des jeunes actifs, les problèmes de l'environnement et la maîtrise du tourisme. Plus de soixante personnes feront le déplacement vendredi à Houat.

Parmi elles, il y aura les maires (dont le président de l'AIP, Denis Palluel, maire d'Ouessant) ou les adjoints des différentes îles, des représentants des conseils généraux et régionaux ayant une île sur leur territoire, des représentants des comités locaux des pêches maritimes, des compagnies de transports et des offices du tourisme et différents invités. Les îles du Ponantsont Bréhat, Batz, Ouessant, Molène, Sein, Groix, Belle-Ile-en-Mer, Houat, Hoëdic, Arz, l'île-aux-Moines, Yeu, Aix et les deux archipels de Chausey et des Glénan.

Chaque samedi entraînement de football










cliqyez sur le titre
pour lire la source.
lundi 08 février 2010

Au sein de l'association Ouessant sports loisirs, deux équipes sont constituées : les benjamins jouent en sports loisirs, et participent chaque année, à un bon nombre de tournois entre avril et juin. Cette équipe est entraînée par Denis Palluel, Louis Le Gall, et Michel Cadiou, elle est constituée d'enfants scolarisés sur l'île. Une 2 e équipe, évolue dans le championnat FSGT en salle à Brest, depuis quatre ans, cette équipe de cinq joueurs est entraînée par Lionel, Arnaud, et Alan ; elle obtient de très bons résultats et participe chaque année à de nombreux tournois en salle,

lundi 8 février 2010

Les moutons sont rentrés au bercail.













Ouest-France
info du:
jeudi 04 février 2010

Un projet de quatre hydroliennes dans le Fromveur.










Cliquez sur le titre
pour l'info d'Ouest
France du vendredi
05 février 2010

Un site idéal

Le passage du Fromveur, situé entre Molène et Ouessant est soumis a des courants puissants, pouvant atteindre 7 noeuds. Pour l'entreprise quimpéroise Sabella, spécialisée dans la recherche et la réalisation d'hydroliennes, le site constituerait un terrain d'expérimentation idéal. L'hydrolien n'en est qu'à ses balbutiements : « Dans le monde, il n'y a pas plus de 10 hélices pilotes immergées. »

10 mètres de diamètre

Sabella a mis au point le « D 10 », une hydrolienne de 10 m de diamètre d'une puissance de 350 kW. « Notre projet Eussabella consiste à implanter une « ferme» de quatre D10 dans le Fromveur, explique Jean-Francois Daviau, président de l'entreprise. Une implantation dans le Parc marin d'Iroise est emblématique, et offrira une garantie de qualité environnementale. »

Remplacer la centrale thermique ?

Bâtie sur Ouessant, une centrale au fuel offre aux îliens « le confort et la sécurité d'une alimentation en électricité constante, mais ça ne satisfait pas tout le monde », reconnaît Denis Palluel, maire de l'île. L'installation de quatre hydroliennes ne suffirait pas à assurer l'approvisionnement.

Il faudrait plus d'hydroliennes

La production est en effet très fluctuante en fonction des marées. Se poserait donc la question du stockage du courant, d'ores et déjà envisagée. À terme, si l'on en croit Jean-Francois Daviau, deux fermes de type Eussabella couplées à un centre de stockage suffiraient à garantir une indépendance énergétique verte à Ouessant.

samedi 6 février 2010

Ile de Batz. Les primaires remportent le premier prix national des écoles fleuries











Photo Gwenaëlle Baily.
Cliquez sur le titre
pour lire la source.
25 janvier 2010

Sur l'île de Batz (29), l'école primaire Skol ar Vugale est une habituée des récompenses: après avoir remporté le 1erprix national des journaux scolaires, le 1er prix départemental des écoles fleuries, elle vient de se voir décerner le 1er prix national de la plus belle école fleurie de France. Rien de moins!
Une délégation nationale doit venir prochainement remettre le diplôme aux enfants, fiers de leur jardin, même si l'hiver n'est pas la saison la plus favorable pour le faire visiter...
(Photo Gwenaëlle Baily)

Ile-de-Batz: Décès de Jacques Herry, grand combattant au service de l'Etat.













Cliquez sur le titre
pour lire la source.
mardi 26 janvier 2010

Nécrologie

Il était né en 1922 à l'Île-de-Batz, où il avait passé son enfance au pied du phare. Son père fut instituteur sur l'île avant et après la Première guerre mondiale. Le 19 juin 1940, avec quelques autres, il avait quitté Roscoff à bord du Baltoji Lejila, bateau lituanien piloté par le Roscovite Théo Gilet, pour rejoindre, à l'appel du général de Gaulle, les rangs des Forces Françaises Libres. Lors de la libération de Paris, il fut grièvement blessé et brûlé le 25 août 1944, alors qu'à la tête d'un commando, il avait attaqué la prison de Fresnes. Quelques mois plus tard, il était à nouveau blessé d'un éclat d'obus à la tête à Royan, auprès du général Leclerc dont il était l'officier d'ordonnance.

L'île de son enfance

Après quelques années d'études au retour de la guerre, il avait rempli les fonctions, aujourd'hui disparues, d'Administrateur de la France d'Outre-mer, dans diverses parties du globe : Wallis-et-Futuna, Vanuatu, Nouvelle-Calédonie, Djibouti, Saint-Pierre-et-Miquelon, Centre-Afrique.

Toutefois, durant ces trente années, passées loin de la métropole, Jacques Herry n'avait pas oublié l'île de son enfance, qu'il avait fini par rejoindre, il y a vingt ans, à « l' appel du pays, parce qu'ici sont mes racines, on sait qui on est », nous avait-il confié voici quelques mois.

Jacques Herry avait raconté son enfance et sa vie dans un livre, Une enfance au pied du phare (éditions Mémoires d'hommes - 2004). Les Îliens se souviennent également des nombreux témoignages de sa vie aventureuse, parus dans le journal de l'Île-de-Batz.

Commandeur de la Légion d'Honneur

En 2004, il avait été promu au grade de Commandeur de la Légion d'Honneur, à l'occasion du 60 e anniversaire de la Libération, distinction qui lui avait été remise à Paris par le président de la République, Jacques Chirac.

Depuis la disparition de son épouse, en 2009, Jacques Herry ne sortait plus que rarement de sa maison du Vénoc. Récemment, des problèmes de santé l'avaient éloigné de son île. Il est décédé ce dimanche.

Ses obsèques seront célébrées mercredi, à 14 h 30, en l'église de Croas-Baz sur l'Île-de-Batz. Un hommage officiel lui sera rendu à cette occasion.