mardi 31 mai 2011

Piriou : Le nouveau navire du CG 29 prend forme

Le futur navire aux chantiers Piriou, mi-mai
crédits : PIRIOU
Débutée en octobre dernier, la construction du nouveau navire commandé à Piriou par le Conseil général du Finistère se poursuit au chantier de Concarneau. Destiné à remplacer le Fromveur (1977) sur la desserte des îles de la pointe Bretagne (Molène, Ouessant et Sein) depuis Brest, le bateau doit être mis à l'eau à la fin de l'été. Les essais à quai puis en mer sont prévus à l'automne et la livraison au début de l'hiver. D'un coût d'un peu plus de 12 millions d'euros, ce navire mixte, conçu pour la navigation en mer d'Iroise, assurera le transport de passagers et de marchandises. Armé par un équipage de 8 personnes, il pourra transporter 365 passagers (dont 6 à mobilité réduite), 25 tonnes de fret solide et 38m3 de liquides.
Long de 45 mètres pour une largeur de 9.9 mètres, il disposera de deux moteurs ABC de 1650 kW chacun, ce qui lui permettra d'atteindre la vitesse de 15 noeuds en charge.
Le nouveau navire sera exploité par la compagnie Penn Ar Bed, qui aligne actuellement 6 navires : l'Enez Eussa III (passagers et fret), l'Enez Sun III (passagers et fret), l'André Colin (passagers), le Fromveur (passagers), le Docteur Tricard II (passagers) et le Molénez (fret).   

lundi 30 mai 2011

Découverte d'Algues et mer Visite des installations et avant-première

Samedi 28 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Visite des installations et avant-première, avant son lancement le 1 er juin, du premier produit cosmétique grand public, vendu sous la marque Nividiskin.
La visite se clôturera par le pot de l'amitié. Mardi 31, 16 h-18 h, caserne

dimanche 29 mai 2011

Il teste un pentathlon de Pornic à Ouessant.

vendredi 27 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Samedi, Thomas Grandguillot réalise un parcours,en cinq disciplines, du Pays de Retz au Finistère.
Grosse journée, samedi, pour Thomas Grandguillot. Ce Nantais de 20 ans part de Pornic pour rallier Ouessant. Il commencera à la nage, via Mindin à Saint-Brevin, puis enfourchera son vélo pour une traversée de l'Argoat (Saint-Nazaire/Baud/Carhaix, 193 km). Il enchaînera sur un trail de nuit, avec la traversée des Monts d'Arrée (Carhaix/Huelgoat/Le Faou, 66 km). Puis embarquera dans une yole de mer pour une traversée de la Rade de Brest (Le Faou/Camaret, 30 ou 40 km) avant d'entamer un raid en mer d'Iroise sur un first class 8, de Camaret à l'île d'Ouessant où il coupera la ligne de départ du Trophée Jules Verne terminant là, « la pré-épreuve non-stop » de la « Pempta Glaz », une course qu'il souhaite lancer.
Un pentathlon breton dont la première épreuve Open est programmée pour mai 2013, avec un départ de Pornic... si toutes les conditions sont réunies pour mener à bien cet incroyable futur défi sportif.
En faculté de sciences, formateur à la Société nationale de sauvetage en mer (SNSM), athlète de l'extrême, supporter du développement durable et défenseur de la culture bretonne, Thomas Grandguillot est avant ce grand jour « un peu sous pression ». Mais « prêt » !
Il se prépare à ce test de faisabilité depuis deux ans. Il compte entre « 30 et 48 heures non-stop » pour aller au bout du parcours. Il entraîne avec lui une dizaine de bénévoles regroupés au sein de l'association « Sport E3 ». Leur but : « créer une nouvelle activité sportive bretonne » à l'image des raids nature extrêmes type « Coast to Coast en Nouvelle-Zélande ». Dans la Pempta Glaz, l'élément marin sera à l'honneur. Ce pentathlon alliera « nage, vélo, course a pied, aviron et voile sportive » le tout chapeauté par une charte de « responsabilité sociale et environnementale » et « une méthode d'apprentissage du Breton comme langue de travail et d'entraînement ».

Pour encourager Thomas, rendez-vous samedi 28 mai à 10 h 30 à Saint-Brévin, plage devant le Casino et dimanche 29 mai à partir de 10 h 30 à Camaret sur le Port. Collation nature : Larnicol et jus de pomme sur place.
Renseignements : 06 32 27 85 39 ou www.sport-e3.a3w.fr

validation:
http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Pempta-Glaz-ou-pentathlon-breton-test-valide-_44131-avd-20110601-60599319_actuLocale.Htm

Douze pilotes hollandais en formation.

vendredi 27 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Accueillis par l'aéro-club de Saint-Brieuc Armor depuis samedi et pour une semaine entière, douze pilotes hollandais aux commandes de cinq avions type Cessna, Piper et Tecnam Sierra, d'une école privée d'Hilversum près d'Amsterdam effectuent un stage de formation sur le tarmac briochin. Conscient du désert qui entoure l'aéroport, le président Albert Faucheux et son équipe tentent de donner un peu de vie à cet espace qui se délite de jour en jour.
« C'est la seconde fois que nous accueillons des Hollandais dans notre club et sommes ravis de développer ce genre de rencontre qui profite au développement du tourisme local », explique Albert Faucheux qui met toutes ses installations à leur disposition, salle de cours, moyens informatiques et au besoin l'atelier de mécanique. Les visiteurs hébergés dans un camping de Binic, sont agréablement surpris par l'accueil qui leur est réservé localement.
Vincent Kager avec son équipe ont fait escale dans presque tous les aéroports bretons en partant de Granville jusqu'à Ouessant en passant par Jersey, Lannion, Pontivy et le Finistère sud. Sur le plan touristique, tous apprécient le charme, la beauté de la côte sous le soleil et l'accueil des Bretons. Côté professionnel ils sont très sensibles au calme de l'aéroport avec ses pistes très longues, toujours disponibles, fortement équipées pour le vol et l'atterrissage de nuit.

Énergies marines renouvelables Réunion publique.

vendredi 27 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.
Réunion publique samedi 28 mai, 14 h, salle polyvalente.
Organisateur : Ville d'Ouessant.
Au programme, l'immersion de l'hydrolienne dans la Fromveur par la société Sabella.
---------------------------------------
Le bureau d'études In Vivo organise deux réunions publiques d'information afin de présenter l'étude d'impact du projet d'immersion de l'hydrolienne Sabella début 2012 dans le Fromveur, au large d'Ouessant.
L'objet de ces réunions d'information est avant tout de répondre aux questions que le public se pose sur ce projet, de présenter la machine et le projet d'immersion, les caractéristiques du site choisi : faune, flore, courants et fonds marins mais aussi usages (navigation, pêche), et enfin les impacts potentiels du projet d'immersion sur ce site.
Les réunions auront lieu le samedi 28 mai de 14 h à 15 h 30 à la salle polyvalente de Mezareun à Ouessant ;
le mardi 14 juin de 18 h à 19 h 30 au petit théâtre du Quartz à Brest

samedi 28 mai 2011

Les jeunes à l'écoute des contes et légendes.

jeudi 26 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

La semaine dernière, l'école du Prieuré de Maisons-Lafitte retrouvait au centre d'étude du milieu les élèves de l'école Burel, pour partager un repas.
Ensemble, ils se sont installés pour une heure de voyage imaginaire avec Ondine de kalon Eussa. Ils ont ainsi sillonné Ouessant, sa lande magique où déambulent la nuit venue des feux follets, des villtansous, une pléiade de personnages marins et terrestres ; les élèves se sont quittés au pied du phare du Créac'h, après une soirée ouessantine très appréciée.

vendredi 27 mai 2011

Ile de Sein. Une baleine échouée sur une plage.

Info et photo Ouest-France, avec ce lien.

27 mai 2011 à 10h12, cliquez sur le titre pour lire la source. du Télégramme.
Une baleine du douzaine de mètres a été retrouvée ce matin, échouée dans une anse du côté de l'Ar Men. "Le corps est plutôt décomposé et il lui manque la tête", explique un Ilien. Dans l'après-midi, des hélicoptères de l'armée doivent venir prendre en charge la carcasse du cétacé qui devrait être transportée sur Audierne.

Son voilier démâte : le skipper britannique évacué au large d’Ouessant.

jeudi 26 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source. 
Un skipper britannique a dû être évacué par hélicoptère cet après-midi au large d’Ouessant, son voilier ayant démâté dans le mauvais temps. L’alerte a été donnée à 13 h 48 quand le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) de Corsen a détecté le déclenchement d’une balise de détresse d’un voilier anglais, le Eschaton, à 140 km au nord/nord-est d’Ouessant.

À 15 h 10, un avion Falcon 50 de la Marine décolle de Lann-Bihoué, ainsi qu’un hélicoptère Dauphin de Lanvéoc. Une fois sur zone, le Falcon confirme la détresse du voilier qui ayant démâté se trouve malmené dans une mer forte (creux de 8 m) et un vent soutenu (55/65 km/h).
À son arrivée sur zone, le Dauphin procède à l’hélitreuillage du skipper du voilier qui naviguait en solitaire depuis Falmouth (Grande-Bretagne) à destination du Canada. Il est déposé à la base de Lanvéoc où il est pris en charge par les services de la base et les équipes médicales du service de santé des Armées.

jeudi 26 mai 2011

Ouessant pôle permanent du livre insulaire.


mardi 24 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

L'association Cali (culture art littérature insulaire) prépare son 13 e salon avec pour thème central « Les îles en M... » mille îles qu'on aime, les mythes littéraires inspirés de l'amour et des îles. Les rencontres se dérouleront du samedi 20 jusqu'au mercredi 24 août.
Depuis le 1 er salon de nombreuses actions ont été mises en place : la résidence écrivain qui accueillera d'août à novembre Johari Ravaloson, poète et écrivain malgache.
Il participera comme ses prédécesseurs à la vie de l'île et fera partager toutes ses connaissances aux écoliers, aux anciens...

Le n° 8 de l'Archipel des Lettres est paru. Le projet phare de cette année doit être validé lors du prochain conseil municipal : il s'agit de créer un centre permanent de littérature des îles ouvert au public à l'année, à la villa Jeanne-d'Arc.
Plusieurs des activités de l'association pourraient y être mises en valeur : activités dédiées aux enjeux numériques, écritures, lecture, éditions.
La villa Jeanne-d'Arc serait ouverte aux activités culturelles des autres associations ouessantines. L'ouverture devrait avoir lieu courant juillet.
En attendant l'aboutissement de ce grand projet, le salon 2011 se met en place : le président du jury cette année est Jean Metellus, 57 ouvrages sont en compétition. Une 13 e édition qui contribue toujours au rayonnement d'Ouessant.

mercredi 25 mai 2011

Un timbre à l'effigie de l'Abeille Bourbon, remorqueur basé à Brest

Marine, mardi 24 mai 2011. Cliquez sur le titre pour lire la source.

Retenu par la commission nationale de sélection des timbres, composée d’un panel de célébrités, un timbre aux couleurs de l’Abeille Bourbon vient de voir le jour.
Le célèbre remorqueur prend ainsi place dans le collector « La Bretagne comme j’aime », composé de 10 timbres rendant hommage au patrimoine de la région. L'Abeille Bourbon est un remorqueur de haute mer.
Il est stationné à Brest et intervient régulièrement dans le rail d'Ouessant et alentours.

mardi 24 mai 2011

Premier bilan de la Campagne de marquage de bars en mer d’Iroise.





Menée en Août et septembre 2010 sous l’égide de l’Ifremer et le parc naturel d’Iroise, le marquage de bars a démontré des résultats assez surprenants.
Cette campagne a été menée en vue de mieux connaître cette espèce et de comprendre les déplacements individuels du bar et les échanges entre populations, notamment celles de la Manche et du golfe de Gascogne, peut on lire dans un communiqué de presse

Le bar n'est pas une espèce sous quota de la Communauté européenne. Il ne fait donc pas l'objet d'un suivi aussi rigoureux que d'autres poissons et son comportement est encore assez mystérieux. On en sait désormais un peu plus grâce à l'opération lancée par le Parc marin d'Iroise et Ifremer, avec la mise en oeuvre d'un marquage électronique digne d'une salle d'opération de l'hôpital de La Cavale Blanche.

Ainsi, deux types de marquage électronique ont été testés lors des opérations conduites : le marquage acoustique et le marquage archive, premières expériences de ce genre en France sur cette espèce dans son milieu.

Le poisson est pêché en mer, aussitôt anesthésié avec assistance respiratoire par un tuyau, incisé au niveau de l'abdomen où on introduit une petite balise électronique, recousu, marqué extérieurement et remis à l'eau. En reprenant ses esprits, il se dit probablement qu'il a dû manger quelque chose qui n'est pas bien passé et retourne à ses occupations, sans savoir que sa vie privée ne le sera plus tout à fait.

Des marques ont d’ores et déjà été récupérées (à Omaha beach en Basse-Normandie et dans le golfe de Gascogne) et des résultats inédits obtenus. Ils montrent que la mer d’Iroise est un habitat essentiel pour le bar : des adultes peuvent y séjourner plusieurs mois. Des migrations sont également observées tant vers les frayères du nord (Manche) que du sud (golfe de Gascogne).

Par ailleurs, de nouvelles captures sont attendues lors de la saison estivale à venir. L'Ifremer et le Parc marin appellent pêcheurs professionnels et de loisir à ramener les poissons marqués, et ce sans limitation de durée, peut on lire dans le communiqué de presse.

L'expérience est sans limitation de durée. L'information est d'autant plus intéressante que le poisson a vécu longtemps entre son marquage et sa capture. Tout poisson retourné fera l'objet du versement d'une récompense quelle que soit la date de la capture, y compris plusieurs années après le marquage.

Par ailleurs, une récompense de 100 euros sera attribuée pour le retour d'un bar entier avec sa marque externe en place, la marque électronique associée et les informations sur la capture. Une récompense supplémentaire de 1 000 euros sera attribuée à l'un des participants par tirage au sort.

EMBARQUEZ POUR LES 100 ANS DU PHARE DE LA JUMENT.

VOUS SOUHAITEZ ASSISTER A CET ÉVÉNEMENT EXCEPTIONNEL ?
RÉSERVEZ TOUT DE SUITE VOTRE PLACE !
en cliquant sur le titre.
NOMBRE DE PLACES RESTANT ACTUELLEMENT : ENTRE 40 et 50 SEULEMENT

La SNPB propose un navire à passagers pour participer à la manifestation nautique qui se déroulera dans les eaux du phare de la Jument (sous réserve de météo).
ATTENTION : CLOTURE DES RÉSERVATIONS SANS PRÉAVIS SOUS QUELQUES JOURS
http://www.pharesetbalises.org/



Programme proposé :
Embarquement au Conquet le 11 juin vers 11 heures. Route vers Ouessant via le phare des Pierres Noires. Vers 14 h rassemblement des navires autour du Belem au large d'Ouessant et début de la parade nautique vers le phare de la Jument. Manifestation nautique autour du phare de la Jument : embarquement de gardiens sur le phare par le ballon à partir de la Velleda, départ en hélitreuillage, etc. Nous serons au plus près des événements !
Dispersion vers 16 h. Nous ferons route ensuite vers les divers phares en mer autour d'Ouessant avec commentaires du Président de la SNPB. Retour au Conquet vers 19 h.

Nautisme. Le centre nautique de Kornog a le vent en poupe.

17 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

L'association centre nautique de Kornog a tenu son assemblée générale, sur le port, jeudi, à 18h, présidée par Annaïck Palluel.
Les comptes du club sont stabilisés. Cette année, le club ainvesti dans un moteur 9,9CV et dans deux dériveurs, un 420 et un Ponant.

Le club recherche des bénévoles
L'ouverture du club se fera le lundi 11 juillet. Sur le port, ouverture aussi de l'école de voile, locations de dériveurs, planches à voile.
Le club est toujours à la recherche de bénévoles pour aider aux tâches administratives et techniques... Le club est partenaire de l'association Enez Molenez, de la commune et des associations ouessantines, pour l'organisation de la manifestation Brest-Ouessant à la voile, qui partira de Brest le samedi 11 juin, avec une arrivée en baie de Lampaul, en fin de journée.
Elle sera suivie de la remise des prix, du repas du marin et de concerts sur le port de Lampaul en début de soirée.

Annaïck Palluel, présidente de l'association de Kéraloche, a été réélue présidente de l'association;
- le secrétaire est Ronan Masson;
- trésorier, Hubert Bonhomme;
- membres, Joëlle Lannilis et Jonathan Connan; moniteur de voile, Mathieu Rolland.

Le Stiff. Visite du premier phare de l'île

17 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Il est le premier phare construit sur l'île... Le phare du Stiff a été érigé au point culminant de l'île en 1695 par Vauban et allumé pour la première fois en 1700. Il mesure environ 33m de haut (90m par rapport au niveau de la mer) et a d'abord fonctionné au charbon puis, en 1889, au pétrole.
Au début du XXesiècle, ila reçu l'appareil optique. Aujourd'hui il est automatisé (deux éclats rouges toutes les 20secondes) et sa portée est de 24milles.
Depuis le 5avril et jusqu'au 30juin, Jean-Fanch Déniel est heureux d'accueillir le public pour l'ascension du phare (104marches à gravir, de14h à 16h, fermé le lundi).
En dehors de cette période, il est conseillé de contacter l'office de tourisme pour connaître les heures d'ouverture.

Les tarifs: 2€, adulte et 1 €, enfant (de 4 à 11 ans).
L'ascension du phare est déconseillée aux personnes souffrant de problèmes cardiaques ou autres de santé. Office de tourisme, tél.02.98.48.85.83.

lundi 23 mai 2011

Pour suivre le nuage des cendres d'Islande.

                                             Cliquez sur le titre pour l'accès au site. web.
Sur Ouessant notre passion dans les liens direct à gauche, vous avez un lien direct et constant.

Tremplin : un beau panel de séjours estivaux.

vendredi 20 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Ouessant (du 18 au 22 juillet). Ce séjour se met en place dans le cadre du jumelage avec les adolescents de Saint-Genis Pouilly.
Les activités : équitation, kayak, VTT. Hébergement en camping, 12 places.
Coût : 190 € (60 € d'arrhes à la réservation).
Un certificat médical et deux tests seront exigés, un de natation et un autre, anti-panique.
Contact : Tremplin, complexe sportif de Rozanduc.
Tél. 02 98 66 94 15 ou
par courriel tremplin.association@wanadoo.fr

dimanche 22 mai 2011

« Comment va la mer ? » dans l'émission « Les Frères Jean »

jeudi 19 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

A partir de 21 h, vendredi 20, Armor TV et l'émission Les Frères Jean s'installent au Café Théodore, à Trédrez-Locquémeau. Émission animée par Jean Kergrist (photo) et Jean Lebrun sur le thème Comment va la mer ?
Pour répondre aux questions du public, les Frères Jean accueilleront Philippe Le Niliot, spécialiste des ressources halieutiques au parc marin d'Iroise ; Yannick Hémeury, président du comité local des pêches de Paimpol ; Jean-Pierre Flamery, ancien officier de la marchande, Cie Delmas ; Bernard Prié, président de la SNSM de Locquirec ; Yves-Marie Le Lay, président de sauvegarde du Trégor.

D'après la World Ressources Institute (WRI), si les émissions de CO2 demeuraient à leur niveau actuel, 80 % des récifs coraliens auront disparu en 2040 (Le Monde, 27 février 2011). Dans un tel contexte, les activités maritimes sont menacées. Pêcheurs, marins de la marchande, SNSM, gestionnaires de parc marin, chercheurs, confrontés à cet état de fait, ont-ils quelques raisons d'espérer ? Est-il encore possible d'inverser cette tendance lourde ? Quel est le devenir de la pêche ? Les risques naturels, inévitables, doivent-ils inexorablement se transformer en catastrophes humaines ?

Après la tempête Xynthia, une grande partie des zones côtières bretonnes vient d'être déclarée zones à risques submersibles. Comment les élus peuvent-ils gérer cette pression de leurs administrés, qui, un peu partout dans le monde, s'obstinent à vouloir vivre en bordure de côte ? Les marinas, pieds dans l'eau et ancre à portée de mouillage, peuvent-elles aujourd'hui proliférer sans risque ?

Vendredi 20 mai, à partir de 21 h, Armor TV et l'émission Les Frères Jean s'installent au Café Théodore, à Trédrez-Locquémeau. Émission animée par Jean Kergrist et Jean Lebrun, sur le thème Comment va la mer ? Entrée libre et gratuite. Invité musical Le Trio Cargo et, comme à chaque émission, les deux p'tits cailloux de Jean Kergrist, Veilleur des Mers et Beauté du Monde.

Prévision de pluie pour les patates à Quéménès

Pour avoir avoir une prévision pour chaque île, il vous suffit d'entrer votre code postal.
Cliquez sur le titre pour l'accès au site.
un lien direct est disponible sur Ouessant notre passion.

Les Ponts – Location à Ouessant.

                                               Location d’appartements sur l’île d’Ouessant.
                                                 Vue panoramique sur la Baie de Lampaul

Séjour/cuisine, chambre double, salle de bain (douche, wc, lavabo), internet, TV, lave-linge. Entièrement équipé, tout confort. Jardin clos. Espace barbecu. Accès Buanderie. Espace Accueil.
Salle de bain : deux serviettes fournies (grandes serviettes de bain non-fournies).
Proche commerces (à cinq minutes du bourg de Lampaul).
Deux personnes maximum par appartement (idéal couples).
Disponible toutes saisons.
Tarifs :
- séjour trois nuits : 180€
- séjour une semaine: 420€
Contact Location
John Moran
mobile : 06 28 05 48 94
tel : 02 98 48 83 65
mail : contact@les-ponts-ouessant.fr

PS: Les animaux de compagnie ne sont pas les bienvenus.

île de Batz: Estacade : problème d'acheminement de courrier

jeudi 19 mai 2011 cliquez sur le titre pour lire la source.

La commune de Roscoff a voté, en conseil municipal, l'acquisition d'un véhicule léger pour assurer, sur l'estacade, le transport du courrier, entre autres, en raison des difficultés rencontrées sur l'oeuvre d'art et des risques potentiels en cas de fréquentation de véhicules lourds. Un quad et une petite remorque viennent de faire leurs premiers kilomètres sur ce lien entre le continent et l'île de Batz, à marée basse. Oui mais ! Si auparavant, le véhicule de La Poste pouvait de rendre sur l'aire à virer, à l'heure d'arrivée du courrier par l'intermédiaire des vedettes de l'île de Batz, pour une prise en charge des lettres, aujourd'hui, la commune ne peut envisager de mettre un employé à disposition, chaque après-midi.

Un coup de force a été évité, par coup de téléphones interposés, mercredi, entre la municipalité roscovite et les usagers de la Poste de l'île de Batz. On parlait de manifestations des bateliers sur le vieux port de Roscoff, voire de l'intervention du président du Sénat après un contact avec le maire de Batz. Il ne devrait rien se passer en fait. Sauf peut-être avoir un besoin d'effectuer plusieurs tours sur l'estacade pour charger le courrier et la presse quotidienne, quand l'été sera là, car la remorque achetée aurait une capacité limitée en volume...

Nécrologie : Marc Tanguy, pionnier du bio sur l'ile-de-Batz

jeudi 19 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Marc Tanguy s'est éteint à l'aube de ses 66 ans. Il avait été l'un des pionniers de l'agriculture biologique sur l'île de Batz. « La terre, premièrement, il faut lui donner, deuxièmement, il faut la respecter. Alors, elle vous le rend », avait-il coutume de dire. Il avait ainsi fait partie du groupe d'îliens, professionnels et élus, qui avaient plaidé auprès des instances nationales pour l'obtention du label Paysage Environnement.

Ce travailleur infatigable avait été aussi à la création, en 1978, du groupement d'intérêt économique Transport de fret - barge François-André. Initiateur de ce projet, cordon ombilical de la vie économique de l'île, il en avait assuré la présidence plus de dix ans. On peut également citer le système d'irrigation, dont les professionnels apprécient l'existence, l'installation sur l'île de chambres noires pour la culture des endives et la création de la Coop-Bio.

Homme de conviction, il portait ses dossiers jusqu'à la réalisation des projets. Homme de défis, il avait choisi, voici une douzaine d'années, de quitter l'île pour participer à l'installation de son fils Pascal sur le continent, où il exploitait déjà des terres. De 1977 à 1983, sous la mandature de Marcel L'hostis, il avait assumé les responsabilités de premier adjoint.

De nombreux îliens auront à coeur de lui rendre hommage. Les obsèques de Marc Tanguy seront célébrées ce jeudi 19, à 14 h 30, à l'église de Ploujean.

samedi 21 mai 2011

Fête de la nature Jeudi 19 mai, 9 h à 18 h, et samedi 21 mai, 13 h à 16 h.

jeudi 19 mai 2011: Fête de la nature
Jeudi 19 mai, 9 h à 18 h, et samedi 21 mai, 13 h à 16 h. Pour cette fête de la nature, le parc d'Armorique et le parc marin propose une animation au moulin de Caraes, village de Kadoran, une sortie d'observation de fleurs, de plantes, d'oiseaux de mer : prévoir des bottes et des jumelles.
Rendez-vous à 10 h au village de Kadoran.
------------------------

La réserve de biosphère fête la nature
Jeudi 19 mai, de 9 h à 18 h, phare du Stiff. Le conservatoire de l'abeille noire propose de découvrir les particularités de cette abeille locale, à partir d'une exposition et d'une ruche vitrée.
Organisation de la ruche, élevage de reines, fabrication et récolte du miel. Gratuit.

vendredi 20 mai 2011

Le Belem: Les 100 ans du phare de la Jument à Ouessant, le 11 juin.

Extrait......Un début de saison à bonne allure !

Le programme de stages de la première partie de la saison de navigation 2011 du Belem jusqu’à début juillet, rencontre un vif succès avec un taux de remplissage inégalé de 94 %. Cet engouement exceptionnel tient pour partie à un programme d’accès aisé sur les cotes ouest, à une météo clémente sans doute aussi, mais certainement à l’intérêt que suscite auprès d’un public de plus en plus large la découverte d’une expérience de la mer particulièrement originale et riche de valeurs.

Escales et évènements
C’est aussi l’une de ses missions : tout au long de ce premier semestre, le Belem aura contribué à l’animation de la vie littorale du pays. C’est ainsi qu’après avoir séjourné en tout début de saison à Nantes, son port d’attache historique, puis au Havre (30 avril-1er mai), le Belem va faire escale à Bayonne du 13 au 15 mai, à Granville les 3 et 4 juin, à Bordeaux du 20 au 23 juin, et à Cork en Irlande (1er et 2 juillet) pour fêter l’amitié franco irlandaise Le Belem va également participer à deux évènements patrimoniaux de première importance, les 100 ans du phare de la Jument à Ouessant, le 11 juin, et les 400 ans de celui de Cordouan les 13 et 14 juillet à l’invitation de la ville de Royan.

Cliquez sur le titre pour lire la source.

jeudi 19 mai 2011

Le 13e salon international du livre insulaire se déroulera sur l'île d'Ouessant du samedi 20 au mercredi 24 août 2011.


Les îles en M', mille îles qu'on aime, les mythes littéraires inspirés de l'amour et des îles, au programme de ce rendez-vous unique de la littérature insulaire.


" Nous avons à Ouessant la passion des îles et de la littérature, une envie joyeuse de vous faire découvrir livres et écrivains à chaque salon du livre, vous faire partager les livres et les îles qu'on aime. Les îles en M' ? Aussi simple que le nom d'une île qui démarre par la lettre M... M comme... réfléchissez et vous les trouvez ici en Atlantique, dans le Pacifique ou l'Océan Indien...



( Nous avons recensé plus de 140 îles et ilots sur toutes les mers du monde, mais sans doute en avons-nous oublié...).

D'un fuseau horaire l'autre, d'un hémisphère à l'autre, nos îles du 6ème continent n'ont pas de frontières par la mer, la littérature non plus. à découvrir au fil des mois sur notre site les rendez-vous programmés sur l'île d'Ouessant ou sur l'île virtuelle. vos idées sont les bienvenues, un seul conseil : pensez à réserver votre bateau !"

Isabelle Le Bal et l'équipage de CALI, cliquez sur le titre pour l'accès au site web.

Les élèves réunis pour Action contre la faim

mardi 17 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

 Après-midi de retrouvailles de tous les enfants scolarisés à Ouessant, afin de soutenir l'association Action contre la faim représentée par Gérard Cabon : délégué pour le Finistère : un événement pour tout ce petit monde, bien décidé à faire du mieux pour les enfants du Zimbabwe.
Les jeunes ont été sensibilisés au devenir de ces populations, après un exposé sous forme de débat et un film documentaire.
L'Afrique représente pour eux une réalité moins lointaine. Les dons se sont faits, sous forme de parrainage, auprès des familles et des entreprises de l'île : un très beau succès à renouveler l'année prochaine.

mercredi 18 mai 2011

Un nouveau canot SNSM pour Sein en 2012.

Le canot de sauvetage tout temps de l'île de Sein, le Ville de Paris, est vieux de 30 ans. Son remplacement est à l'ordre du jour.

L'amiral Lagane, président de la Société nationale de sauvetage en mer, se trouvait hier dans le Finistère. Il annonce que Sein disposera en 2012 d'un canot de nouvelle génération.

Entretien
Amiral Yves Lagane, président national de la SNSM.
Amiral, que représente le Finistère pour la Société nationale de sauvetage en mer ?
C'est le plus gros partenaire de la SNSM avec 29 stations et deux centres de formation, à Brest et Quimper. La SNSM compte 1 000 bénévoles dans le Finistère, dont 600 sont embarqués, pour un effectif total au plan national de 7 000 personnes. Une fois par an, je rencontre les responsables de la SNSM pour caler tout le monde sur les mêmes priorités. C'est la raison de ma venue à Brest.

Où en est le renouvellement des vedettes et canots de sauvetage ?
Nous lançons le renouvellement des canots tout temps, en commençant par celui de Sein qui a aujourd'hui 30 ans. Il faut en construire une quarantaine, dont 10 dans le Finistère. C'est un gros projet puisqu'un canot tout temps coûte 1 million d'euros l'unité.
D'ici six mois, nous allons faire le choix de l'architecte. Fin 2012, le prototype effectuera ses essais aux Sables-d'Olonne. Il rejoindra ensuite l'île de Sein. Concernant les vedettes, la station de Clohars-Carnoët recevra à la fin 2011 sa nouvelle vedette de 11,90 m.

Quelles seront les incidences pour la SNSM des ennuis du chantier Sibiril de Carantec ?
Son dépôt de bilan a représenté une épreuve pour nous. Sibiril est l'un des deux gros chantiers partenaires de la SNSM avec Bernard à Lorient. Depuis trois-quatre ans, il réalise les vedettes de 11,90 m, dites de 2e classe.
Pour l'instant, je suis plutôt optimiste pour la suite. Le programme de construction reprend sur les trois vedettes en attente. Mais il a pris six mois de retard et le prix a augmenté de 15 %. On va donc lancer un appel d'offres pour la construction des vedettes suivantes.

Quelles sont aujourd'hui les priorités de la SNSM ?
La grande priorité consiste à mettre l'accent sur la formation au sauvetage des équipages. Nous inaugurons le 18 juin le pôle de formation national de Saint-Nazaire. Il disposera d'un simulateur et devrait accueillir 200 à 250 stagiaires par an.
L'idée, c'est de former des formateurs bénévoles au secourisme, à la conduite des opérations, à la recherche des victimes dans l'eau...

Comment se portent les finances de la SNSM ?
Nous avons un budget en augmentation. En 2011, il se monte à 22 millions d'euros, dont un tiers consacré aux investissements. Ce budget est alimenté à hauteur de 30 % par des fonds publics. Le reste, ce sont des ressources privées.
La contribution des entreprises s'élève à 3,2 millions d'euros. Les dons et legs représentent environ six millions d'euros. Après une baisse due à la crise, nous constatons à nouveau une hausse depuis 2010. À cela s'ajoute le produit de nos activités de remorquage.

Recueilli par Olivier MÉLENNEC. Ouest-France, cliquez sur le titre pour lire la source.

Un documentaire se tourne sur l'Île de Batz


                                         samedi 14 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Aurélien Marra, Clément Schneider et Romain Laguna sont élèves de deuxième année de la Fémis, École nationale supérieure des métiers de l'image et du son.

Pour leurs examens de fin d'année, ils ont choisi d'effectuer un travail dont le thème général est l'insularité et l'identité insulaire. Afin d'illustrer leur propos, ils ont jeté leur dévolu sur l'Île de Batz, « une île qui a une véritable vie économique avec une agriculture vivante et une pêche encore présente ».

Ainsi, durant une dizaine de jours, ils ont suivi le rythme de la vie sur l'île, « aux aguets, en essayant d'affiner la perception de l'île », indiquent les trois futurs cinéastes. « Nous avions évidemment des clichés en tête à notre arrivée, certains étaient exacts, mais nous avons très vite remarqué que l'Île de Batz était autre chose qu'une carte postale », note Aurélien Marra.

Pour les besoins du tournage, les trois étudiants ont rencontré de nombreux acteurs de la vie insulaire : des agriculteurs, des bateliers, des pêcheurs, des commerçants, des écoliers de Skol ar Vugale... Le résultat de leur travail devrait donner naissance à un documentaire que 7 e Batz'Art, l'association de l'île dédiée au cinéma, pourrait diffuser. Nos apprentis cinéastes devaient d'ailleurs rencontrer, lors de leur séjour, Edwin Baily, le plus batzien des cinéastes français, également président de 7 e Batz'Art.

Le nouveau système de sauvetage de sous-marin pleinement opérationnel

Sources : © Marine nationale, cliquez sur le titre pour lire la source.

 La pleine capacité opérationnelle du système de sauvetage de sous-marin, le NSRS (Nato Submarine Rescue System), a été prononcée le 4 mars 2011. Ce dispositif est considéré comme un projet fédérateur regroupant trois nations européennes: la France, le Royaume-Uni et la Norvège. Le NSRS est le système de sauvetage le plus complet actuellement en service, le seul à la fois aérotransportable et possédant un système de transfert sous pression.

Né dans les années 1990, le concept NSRS a abouti le 28 mai 2004 à la signature, par les trois pays participants, d’un contrat avec le constructeur britannique Rolls Royce. L’appareil est basé à Faslane en Écosse, base des sous-marins nucléaires du Royaume-Uni.
Le NSRS est composé de trois modules: un robot d’intervention téléopéré (IROV), un sous-marin de sauvetage (SRV) et un complexe hyperbare (TUP). Ces modules sont installés en quelques heures sur deux navires-supports, l’un dédié à l’intervention et l’autre au sauvetage. Deux bâtiments français ont été validés à ce jour comme navires-supports: les bâtiments de soutien, d’assistance et de dépollution Argonaute , pour la façade atlantique et Jason pour la façade méditerranée.
La mise en œuvre du NSRS nécessite, de la part des trois nations propriétaires, la mise à disposition d’une équipe internationale d’environ 72 personnes. Ainsi, trente-deux officiers, officiers-mariniers, médecins et infirmiers de la Marine nationale constituent l’équipe d’alerte française, mobilisable en 24 heures dans le monde entier.
Concrètement, le NSRS est aérotransporté jusqu'à la zone concernée puis embarqué avec son équipage sur un navire-support. Le premier module, le robot d’intervention téléopéré prépare l’arrivée du second module, le sous-marin de sauvetage qui débute ses rotations au plus tard 72 heures après l’alerte. Chaque rotation permet de remonter jusqu’à 15 rescapés. Le SRV est capable d’être mis en œuvre par un état de mer 6 et d’intervenir jusqu’à 610 mètres de profondeur.

Pour la France, les moyens d'intervention sous la mer de la Marine nationale relevant de la cellule de plongée humaine et d'intervention sous la mer (CEPHISMER) viennent compléter ce système.
Du 28 mai au 10 juin 2011, le NSRS participera, au large de Carthagène, à Bold Monarch 2011 , un entrainement majeur de sauvetage organisé par l’OTAN tous les trois ans.

Campagne de marquage de bars: le poisson livre quelques secrets à l'Ifremer.

LE CONQUET (Finistère) - Une campagne de marquage de bars, sans limite dans le temps, débutée en septembre au large du Finistère par l'Ifremer et le Parc marin d'Iroise, a déjà révélé quelques informations sur le comportement du poisson, encore largement méconnu, selon Ifremer.

Sur 98 individus marqués, huit ont été capturés mais seules deux balises ont été restituées à l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), a indiqué la responsable du programme pour l'Ifremer, Hélène de Pontual, lors d'un point presse mardi au siège du Parc marin au Conquet.
Les informations délivrées par la marque archive, placée dans l'abdomen d'un des poissons, ont révélé que le bar pouvait parcourir plusieurs dizaines de milles par jour et régulièrement à des profondeurs de plus de 80 mètres.
Le bar, jusqu'alors connu pour fréquenter les eaux de surface, plonge pour se nourrir ou suivre des courants ou des contre-courants qu'il utilise lors de ces déplacements, a indiqué Mme de Pontual.
Ces renseignements ont permis aux chercheurs d'établir une activité relativement importante du poisson mais ne permettent pas, pour l'instant, de reconstituer la migration de l'espèce entre le Golfe de Gascogne et la Mer du Nord.
Cette première opération prouve la faisabilité de l'opération. Mais il est indispensable que les poissons nous soient retournés, a souligné la chercheuse. Les deux premiers spécimens ont été capturés dans le golfe de Gascogne et en basse-Normandie.
Mais la campagne ne pourra porter ses fruits qu'avec une participation des pêcheurs, professionnels ou plaisanciers qui ne sont pas toujours informés, selon elle.
Les poissons marqués sont identifiables grâce à un petit plastique rouge inséré au niveau de la nageoire dorsale et donne lieu au versement d'une récompense de 100 euros pour encourager la participation des pêcheurs. Une récompense supplémentaire de 1.000 euros sera attribuée plus tard par tirage au sort.
Une nouvelle campagne de marquage doit débuter à la fin de l'été prochain. L'opération pourrait être étendue ces prochains mois à une grande partie de la façade maritime avec l'ouverture d'autres parcs marins, notamment dans les estuaires de la Gironde et picards.
Le bar peut vivre une vingtaine d'années et mesurer jusqu'à au moins 80 cm. Quelque 10.000 tonnes sont pêchées tous les ans, dont la moitié par des professionnels et l'autre dans le cadre d'une pêche récréative.
En 2008, 254 tonnes de bars ont été capturées, principalement par des ligneurs dans le Parc marin d'Iroise, qui s'étend de la baie de Douarnenez à l'île d'Ouessant.
(©AFP / 17 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

L'armateur d'un chimiquier pollueur présumé paie 500.000 euros de caution

BREST - L'armateur letton d'un chimiquier soupçonné de pollution volontaire au large de la Bretagne, en début de mois, a payé mardi une caution de 500.000 euros fixée par le parquet de Brest, a-t-on appris de source judiciaire.

Le Kaltene, un chimiquier battant pavillon des îles Marshall, avait été dérouté sur Brest le 6 mai après qu'un avion des Douanes eut repéré une nappe d'hydrocarbures de 4 km de long sur 100 m de large dans son sillage.
Le bateau, qui est désormais théoriquement libre de reprendre la mer, ne quittera Brest qu'après des réparations que l'armateur letton a entrepris de faire dans un des bassins du port, a également précisé le parquet.
Une audience au tribunal de grande instance de Brest, où seront convoqués l'armateur et le capitaine du navire, a été fixée au 1er décembre, selon la même source.
Le navire, d'une longueur de 182 m, avait quitté Donges (Loire-Atlantique) sans cargaison et se dirigeait vers Milford Haven (Angleterre).
Le Kaltene se trouvait à 140 km à l'ouest du rail d'Ouessant au moment du constat de la pollution par l'avion Polmar de la Douane de Nantes.
Comme le veut la procédure, le procureur avait ordonné le déroutement du navire sur Brest au regard des preuves photographiques.
De nouveaux textes législatifs entrés en vigueur en 2008 ont relevé le montant maximum des amendes de 1 à 15 millions d'euros.

(©AFP / 17 mai 2011. cliquez sur le titre pour lire la source.

Escale ouessantine pour les Tréteaux chantants

lundi 16 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Vendredi dernier, après-midi musical pour les plus de 50 ans avec les Tréteaux chantants ; une fois de plus, Yvon Étienne et son équipe ont rallié Ouessant pour le plus grand plaisir des insulaires ; au piano Jacky Bouillon accompagne chaque candidat, mais malheureusement trop peu d'inscrits : quatre candidats c'est trop peu...
Mais en même temps, c'est un super après -midi de divertissement : avec le duo Medlay Jacques et Estelle, qui ont ensoleillé le quotidien des anciens ; c'est pourquoi Roger Penland, Jean-Claude Normand, Annie Le Vaillant et Pierre Berthelé ont saisi leur chance d'interpréter leur chanson préférée.
Le jury a rendu son verdict et c'est Roger Penland qui a remporté ce beau challenge.

mardi 17 mai 2011

Brest : le méthanier Arctic Voyager arrive aujourd’hui avec sept naufragés

mardi 17 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Le méthanier Arctic Voyager doit débarquer à Brest sept marins rescapés du naufrage du remorqueur VB Antartico, dimanche au large du Portugal. K-Line

Sept marins rescapés du naufrage du remorqueur VB Antartico, dimanche au large du Portugal, doivent être débarqués aujourd’hui à Brest. Ils ont été recueillis à bord du méthanier Arctic Voyager, qui effectue un arrêt technique programmé dans le port finistérien. Son arrivée est prévue à 18h. Il doit accoster en zone de réparation navale.

Le VB Antartico, un remorqueur de haute mer long de 55 mètres de la compagnie Boluda, a fait naufrage dimanche matin à 130 kilomètres de la côte nord du Portugal. Il acheminait un dock flottant entre les ports espagnols de Carthagène, sur la Méditerranée, et de La Corogne, sur la côte Atlantique.

Les onze membres d’équipage, dix Cubains et un Espagnol, ont pris place dans deux canots de sauvetage. Ils ont été récupérés sains et saufs par des navires de commerce passant à proximité du lieu du naufrage : sept par l’Arctic Voyager, quatre par l’UCT Elisabeth, un tanker à destination d’Anvers, en Belgique.

Le méthanier Arctic Voyager est opéré par le grand armement japonais K-Line, spécialisé dans le transport de gaz et de pétrole.

lundi 16 mai 2011

Ouessant.Festival musiciennes du 1er au 5 août.

La concertiste Lydia Jardon (ci-contre) est la fondatrice de l'académie internationale de piano insulaire et du Festival Musiciennes à Ouessant.
La 11e édition de ce festival est dédiée, cette année, à Rita Strohl (1865-1941), compositeur et pianiste.
Elle se déroulera du lundi 1er au vendredi 5 août, à l'église Saint-Pol Aurélien d'Ouessant.
Deux conférences gratuites seront également organisées salle polyvalente.
Les places sont en vente à l'office de tourisme (02.98.48.85.83), le soir des concerts ainsi que sur le site internet: http://www.musiciennesaouessant.com/.
Tarifs : 17€, réduit 10€; deux concerts 30€; cinq concerts 75€; gratuits pour les moins de 12 ans.


(Photo Jean-Michel Malgorn), cliquez sur le titre pour lire la source.

dimanche 15 mai 2011

Stumdi. Un fest-noz d'exception pour le 20e stage

Le public entre dans la danse, sur une gavotte de Tanguy Legall-Carré et Thomas Helder.
8 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la soure. 

Depuis sa création en 1985, le centre de formation Stumdi propose des stages courts d'une semaine, qui permettent aux stagiaires de découvrir ou d'améliorer leur niveau de breton écrit et parlé. De lundi à vendredi, l'organisme a tenu son 20e stage sur l'île d'Ouessant. Et pour clore cette semaine, un fest-noz exceptionnel était offert à la population ouessantine et aux stagiaires, jeudi, à la salle omnisports.

Yann-Fañch Kemener à la baguette
Au cours de la soirée, Yann-Fañch Kemener, parrain de la promotion de stagiaires 2010-2011, meilleur interprète de gwerz et voix d'or de la musique bretonne, a fait partager sa passion pour les chants de ses ancêtres bretons, en compagnie de Gilles Le Bigot et de Jean-Michel Veillon, tous les deux à l'affiche du prochain festival de Cornouailles, à Quimper. Musicien guitariste de Bretagne aujourd'hui très connu, Gilles Le Bigot a apporté son concours à des enregistrements majeurs tels que Dan ar Bras, l'héritage des Celtes, Barzaz, Skolvan ou encore le bagad Quemper. Le fest-noz était également animé par Tangui Legall-Carré, à l'accordéon diatonique, et Thomas Felder, au violon.

Près de 200 personnes
Cet événement, organisé en collaboration avec l'association des parents d'élèves du collège des îles du Ponant, qui n'ont pas ménagé leur peine pour servir des centaines de crêpes au profit des sorties pédagogiques, a accueilli près de 200 personnes.

Notons qu'une partie des commerçants de l'île propose à la vente, sur Ouessant, un set de table original agrémenté d'expressions bretonnes liées à la table et de photos de plats typiques, dont le fameux ragoût sous la motte, au profit du centre de formation Stumdi au prix de 5,30€.

Club des anciens: Lundi 23 mai, à Molène.

jeudi 12 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Club des anciens: Lundi 23 mai, Ile Molène.
La sortie sur Molène est fixée au lundi 23 mai au lieu du mercredi 25 mai. S'inscrire rapidement.
Payant. Contact et réservation : 02 98 48 81 05, 02 98 48 81 68

samedi 14 mai 2011

Montre de plongée: Girard-Perregaux.

SEA HAWK 1000 MÈTRES
REF : 49950-11-633-FK6A
Matière : Acier
Dimensions/Diamètre : 44,00 mm
Hauteur : 15,40 mm
Fond : Vissé
Etanchéité : 1000 mètres
Mouvement : GP033R0, automatique
Calibre : 11 ½ ’’’
Fréquence : 28 800 Alt/h (4 Hz)
Rubis : 27
Réserve de marche : min. 46 heures
Fonctions : Heure, minute, petite seconde, indicateur de la réserve de marche, date.

cliquez sur le titre pour découvrir le site.

La Nuit des musées, c'est ce soir et c'est gratuit.

Pour cette 6e édition, le parc d'Armorique invite les habitants d'Ouessant et ses visiteurs à re-découvrir l'écomusée du Niou et celui des Phares et balises toute la journée.
Une soirée sur le thème des naufrages est organisée avec Paul Marec qui retracera le naufrage du vapeur britannique Teucer perdu le 1er juin 1885, au large de la pointe de Pern.
Au Niou le public pourra entendre des contes et participer à des jeux traditionnels, avant de partager une collation. Horaires d'ouverture : 11 h à 17 h et de 21 h à 23 h.

Ouest-France: cliquez sur le titre pour lire la source.

Les tréteaux chantant

jeudi 12 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Inscriptions sur place, nombre de participants limité. Pour ceux qui souhaitent soutenir Action contre la faim, qui a lieu à la même heure, au gymnase, une urne accueillera les dons sous forme de chèques.
Vendredi 13 mai, 13 h 30, salle polyvalente. Gratuit.

vendredi 13 mai 2011

Course à pied, Action contre la faim Vendredi 13 mai

mercredi 11 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Course à pied, Action contre la faim: Vendredi 13 mai, 14 h, bourg de Lampaul. Sous l'égide d'Action contre la faim, tous les enfants d'Ouessant courront autour du bourg de Lampaul, soutenu par Gérard Cabon, membre de l'association.
Possibilité de les encourager et de faire un don (déduction fiscale) sous forme de chèque pour Action contre la Faim.

jeudi 12 mai 2011

Loïc Josse, un boutiquier haut en couleur à St Malo....!

C'est aussi un copain à Louis Cozan.

Loïc Josse, au coeur de sa droguerie, à Saint-Malo, sorte de caverne d'Ali Baba pour marins et amateurs d'articles en tout genre: David Adémas

Avis à tous ceux qui prendront la Route du Rock, ce week-end, à Saint-Malo : poussez jusqu'à la Droguerie de marine, un commerce à la fois désuet et moderne, à quelques encablures des remparts. Loïc Josse y ouvre des cales odorantes, débordantes de produits aux noms étranges et aux vertus ancestrales.

« Ne cherchez pas d'autre droguiste de marine, je suis le seul ! », fanfaronne d'entrée de jeu Loïc Josse. Installé depuis 1992 entre les ports de pêche et de plaisance de Saint-Malo, le quinquagénaire a choisi sa vie et il en est plutôt fier. Né dans ce quartier de Saint-Servan où il tient commerce aujourd'hui, il est monté étudier à Paris. « Pour faire plaisir à ma famille, j'ai fait Sciences-Po, mais j'ai vite retrouvé le droit chemin et me voilà maintenant boutiquier. »

Toujours pince-sans-rire, Loïc Josse vend des produits à sa mesure. L'huile de pied de boeuf côtoie les bouteilles de popote et autre « couillon », sorte de petit bouton qui attache une voile. « Le vocabulaire utilisé en droguerie, comme en marine, m'a toujours fait rigoler. » C'est d'ailleurs parce qu'il ne trouvait pas ça sérieux qu'il a racheté ce commerce. « J'habitais au-dessus. Quand le propriétaire m'a proposé de prendre sa suite, j'ai trouvé ça tellement absurde que j'ai dit oui ! »

Au fil des années, la boutique de quartier est devenue une référence pour une clientèle éclectique où se croisent vieux loups de mer et Parisiennes branchées. Les premiers font confiance à cet avitailleur fournisseur d'équipement marin. Ils vont directement au fond du magasin, savent que les cordages en coton, lin et chanvre sont lovés sous l'escalier. Les femmes soucieuses de leur bien-être se retrouvent plutôt devant les savons d'Alep et les huiles essentielles.

« Tout ce qui est rétro est devenu tendance, depuis une dizaine d'années », ajoute Loïc Josse. L'homme, qui a longtemps fait des études ethnologiques, s'amuse à décrypter le comportement des consommateurs. Voire à les anticiper. « Le papier d'Arménie (désodorisant à brûler), le savon noir, ça marche du feu de dieu ». Telles les cales d'un navire fraîchement débarqué au port, le magasin offre aux regards des curieux une ribambelle d'articles et donne à chacun l'impression qu'il va mettre la main sur un trésor que les autres n'ont pas vu.
Pendant qu'une petite dame farfouille dans des paniers aux odeurs entêtantes, un jeune homme examine, perplexe, une mini-balayette aux lignes épurées. « Il est temps de dépoussiérer votre ordinateur », lui révèle le droguiste, en un clin d'oeil. C'est là tout le charme de la boutique. En décalant la tête de quelques centimètres, on franchit les époques à la vitesse de la lumière
« Seuls les plus hardis osaient monter »
À côté du pot de vernis Le Tonkinois, avec son effigie désuète de l'époque coloniale, trône une nouvelle gamme de nettoyants bio. Au-dessus des rayonnages, Loïc Josse s'est amusé à aligner toutes les fioles et boîtes des anciens propriétaires. En l'air, un balai Bissell en bois a l'odeur d'une madeleine de Proust pour plusieurs générations.
Une ambiance, un esprit savamment orchestrés pour que le client ne passe pas en coup de vent, comme dans une supérette. Ici, on baguenaude, on renifle, on palpe. « Et on lit », rappelle le droguiste, accro de littérature. Depuis le départ, le Malouin glisse des livres entre les plumeaux et les brosses. Histoire d'être moins terre à terre. Embarqué par son envie de rencontrer des écrivains et sous le charme du festival Étonnants Voyageurs qui se tient chaque printemps dans la cité corsaire, il transforme son appartement au-dessus de la droguerie en librairie. « Seuls les plus hardis osaient monter par un minuscule escalier ! »

Depuis 2007, Loïc Josse a réuni les deux niveaux par un grand escalier qu'empruntent systématiquement les visiteurs. « Certains croient qu'ils vont trouver d'autres produits d'entretien... Ce n'est pas tout à fait faux », commente en riant celui qui a gagné ses galons de libraire. Il y a en effet de quoi entretenir sa culture générale sur l'histoire maritime ou son envie de partir aux côtés de romanciers globe-trotters.

Bien en évidence, au milieu des ouvrages disposés sur une grande table, le curieux ne manquera pas le Petit Abécédaire d'un droguiste de marine, signé... Loïc Josse. « Oui, je sais. Je vais gagner de l'argent en faisant ma propre pub, c'est lamentable ! », prévient-il dans un pied-de-nez à tous ceux qui voudraient l'attaquer. Faut dire qu'il en connaît un rayon, et depuis le temps qu'il faisait marrer ses clients avec ses mots tarabiscotés, lancés à la volée...

« C'est vrai que, quand je propose un 'goret' à quelqu'un qui cherche un balai, il me regarde toujours bizarrement. » La définition du goret est l'un des 136 mots répertoriés comme autant de trésors oubliés et commentés avec truculence par l'auteur. D'Ambre gris à la résine Zopissa, on passe par le mot Insulte : « Ma préférée, c'est 'écrevisse des remparts' », lâche-t-il. Voilà qui campe le bonhomme.

Karin SOULARD.Photo : David ADEMAS. cliquez sur le titre pour lire la source.

«Un feu sur la mer». Histoire de phares par Louis Cozan.


Dans «Un feu sur la mer», Louis nous entraîne dans ce monde de phares et balises où les mots service, rigueur et courage prennent toute leur valeur.

Né à Ouessant en 1947 dans une famille de gardiens de phare, Louis Cozan a passé toute son enfance sur cette île. En1967, il rencontre un oncle, gardien de phare à Saint-Mathieu, qui le convainc de postuler pour le métier. Le 24décembre 1968, il monte au phare de la Jument, une relève mouvementée, puis Kéréon, le Stiff, le Créach, le phare de l'île de Sein,etc. En1983, il cesse d'exercer ce métier pour créer, à Lorient, avec deux autres collègues débarqués comme lui des phares, le premier centre d'exploitation et d'intervention du service des phares du Morbihan.


En 2010, il décide de raconter ses souvenirs. Au premier plan du témoignage de Louis, le service et son incessante contrainte visant à garantir en toutes circonstances la sécurité de ceux qui naviguent. La profession de gardien de phare n'existe plus aujourd'hui, alors, l'homme témoigne de ce qu'il a vécu, il nous livre les secrets, par la restitution de gestes au quotidien des exploits renouvelés à chaque relève...

Il sera à Ouessant au mois d'août
«Un feu sur la mer» est préfacé par Eugène Riguidel, avec lequel Louis Cozan avait collaboré pour le recueil de nouvelles «Cap sur l'étrave», qui a servi à restaurer un bateau du patrimoine en Morbihan. Le week-end dernier, il a remporté un grand succès au sixième salon «Livres et mer», au Conquet; il sera à Ouessant le 10août, pour la fête du Patron-François-Morin et au salon du Livre insulaire, du20au 24août.

Contact Courriel, lesoiseauxdepapiers @wanadoo.fr

Addeva 29 (défense des victimes de l'amiante)

Permanence le 2 e mardi de chaque mois, de 14 h à 17 h, mairie.
Ce mardi 10, Jean-Michel Jézéquel du Lannou se tient à la disposition des personnes souhaitant lui soumettre leur dossier de victime de l'amiante.

cliquez sur le titre pour lire la source.

Pensionnnés de la marine marchande Réunion annuelle...

mardi 10 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Pensionnnés de la marine marchande: Réunion annuelle d'information jeudi 12 mai, sous le chapiteau de Mezareun.
La réunion prévue à 10 h 30 aura lieu à 11 h 30 et sera présidée par Alain Pocher et Jo Perhirin, trésorier. Le pot de l'amitié sera suivi d'un repas, à la charge de chaque participant.

mardi 10 mai 2011

Équitation. La fête aux Calèches du Ponant.

Bonne participation des adhérents de l'association qui, chaque semaine, effectuent des balades encadrées autour de l'île.

3 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Afin de contribuer au financement des stages et divers projets, l'association des cavaliers de Ty-Crenn organisait, samedi, une journée découverte des activités du centre, pour tous les adhérents et la population de l'île.
Elle s'est bien passée, avec notamment une bonne participation des adhérents.
La vente de gâteaux, crêpes et gaufres a eu du succès et les deux tombolas ont bien fonctionné.

Un stage d'équitation du 10 au 13 juillet
Cette journée a été l'occasion de donner enfin son nom à la pouliche: «Belle M du Lannou» (jeu de mot avec le nom du bateau et Lannou, car elle y est née). Un tirage au sort a été organisé avec le nom de tous les participants qui ont proposé un nom pour la pouliche et c'est:
Ludivine, une amie de Rozenn Martin, qui a gagné une heure de balade.
Jean-Baptiste Le Vaillant gagne l'aller-retour Finist-Air;
Silviane Claquin, le robot ménager et
Éric Hublot, le barbecue.
Pour la tombola des enfants, voici quelques gagnants:
Élise Roger,
Chloé Berthelé,
Mathis Jean Louis;
Louise et Gauthier Thomas-Kermel.
À noter que le stage d'équitation de cet été aura lieu du 10 au 13 juillet avec Thierry Sonnet, de Morlaix.

Contact Tél.02.98.48.89.29 ou
courriel, cdp.29@orange.fr

Le Finistère entre en vigilance hydrologique.

Environnement lundi 09 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Le préfet du Finistère, Pascal Mailhos, a réuni ce jour les gestionnaires des ressources en eau et la Chambre d'Agriculture du Finistère pour faire un point sur la situation hydrologique dans le département.
A ce jour, sans être préoccupante, la situation demeure sensible sur l'ensemble des ressources en eau du département.
Le préfet n'envisage pas encore de mesures de restriction, mais appelle les habitants du Finistère à faire preuve de civisme tant pour les usages domestiques que pour les utilisations à caractère économique.
Un nouveau point de situation sera fait dans quinze jours.

lundi 9 mai 2011

Ouessant. Evacuation médicale d'une femme de 76 ans au large

9 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Une femme de 76 ans de nationalité britannique victime d'un malaise cardiaque à bord du ferry Pont-Aven a été évacuée, hier vers 22h20, rapporte un communiqué de la Préfecture maritime.
Le ferry était situé à environ 35 km au nord de l'île d'Ouessant (29), et, après avoir alerté le Cross Corsen, l'hélicoptère Dauphin de la base de Lanvéoc est intervenu pour procéder à l'évacuation médicale.
La femme de 76 ans a été déposé à l'hôpital de la Cavale Blanche à Brest

Stumdi : l'équipe fête ses 20 ans sur l'île d'Ouessant.

                                     samedi 07 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Stumdi a fêté récemment ses 25 années d'existence en tant que structure de formation à la langue bretonne, mais aussi sa vingtième année de présence à Ouessant en présence de Claudie Motais, directrice du centre de formation à Landerneau, Ronan Merien, coordinateur administratif, et Erig Rivoalen.

16 stagiaires ont ainsi participé à un programme Ouessantais, en immersion totale, avec cours théorique le matin à l'école Sainte-Anne, suivi d'un ralllye photos autour du bourg et une chasse aux trésors sur le thème des céréales. En partenariat avec les entreprises de l'île, les stagiaires ont découvert Algues et mer, chaperonnés par Ondine Morin.
Ils ont ensuite mis le cap sur l'estran à Pors Noan pour collecter des algues alimentaires et apprendre à les reconnaître. Jeudi, rencontre avec les anciens au musée du Niou autour d'un « gorzez ». Enfin, afin de fêter dignement ce vingtième anniversaire, tous se sont retrouvés pour un fest-noz en soutien au collège des îles du Ponant.
L'occasion de déguster des crêpes confectionnées par les parents d'élèves et amis, tout en écoutant Yann Fanch Kemeneur.

dimanche 8 mai 2011

Les algues vertes reviennent plus tôt que prévu

Les algues vertes en baie de Douarnenez...Photo Vincent Mouchel
dimanche 08 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

 Le beau temps a ses revers. Il a hâté leur retour. État des lieux des plages bretonnes confrontées à ces marées vertes qui s’en vont et qui reviennent.

À Lorient, ça pousse en silence
L’anse du Ter, nichée au fond de la rade de Lorient, face à la Cité de la voile, est très prisée des algues vertes. Année après année, depuis 2003, les ulves - ulva armoricana - y prolifèrent aux premières lumières du printemps. Un fait constaté par le Centre d’étude et de valorisation des algues de Pleubian (Côtes d’Armor), qui survole la zone une fois par mois, de la mi-avril à la mi-octobre.
En cause ? Principalement l’apport en azote, issu des activités agricoles des bassins versants du Scorff et du Blavet qui se jettent dans la rade de Lorient. L’anse du Ter est une grande vasière d’au moins 50 hectares à l’abri des tempêtes. Un site idéal pour l’algue verte. Mais certaines plages situées en sortie de rade ne sont pas toujours vides de traces vertes.

Côtes-d’Armor, la campagne de ramassage lancée…
Sur la Lieue de grève (Trédrez-Locquémeau, Saint-Michel-en-Grève, Tréduder et Plestin-les-Grèves), la campagne de ramassage a commencé il y a une semaine. Et, hasard du calendrier, les premiers échouages ont eu lieu le week-end dernier. Lannion-Trégor agglomération, la collectivité qui pilote le ramassage, n’a pas communiqué les chiffres des volumes.
Les algues se concentrent surtout du côté de Plestin-les-Grèves en quantité assez importante, notamment à l’embouchure du Yar. « Vendredi 29 avril, il y a eu un échouage important. Après, ça a diminué, détaille Lannion-Trégor agglomération. Le matelas d’algues n’est pas très épais et il est très étalé. » Le Trégor reste la partie du littoral costarmoricain la plus touchée. En baie de Saint-Brieuc, des échouages ont eu lieu cette fin de semaine à Bréhec, Binic. « Mais dans des quantités réduites », indique la préfecture.

Le retour en baie de Douarnenez
Les algues vertes sont de retour à Douarnenez. 500 m3 d’algues vertes jonchaient la plage du Ris, mercredi. Même spectacle sur la plage de Trezmalouen à Kerlaz, une commune voisine. Une chance, elles avaient disparu le lendemain. Simple répit. Tout le monde sait qu’elles sont toujours dans la baie.
« On voit bien, c’est épais, noir, sous les vagues », raconte un des marins qui disputent en ce moment le Grand prix de Douarnenez. Les algues embêtent les navigateurs. Elles ont même bloqué le moteur du bateau du sponsor de la course, Christian Guyader, hier.
Les élus font face à un dilemme cornélien. L’aire de stockage, d’une capacité de 4 000 tonnes, est trop petite. Si les algues sont ramassées maintenant, elle sera saturée cet été et les plages devront être fermées en pleine saison touristique. Les élus envisagent donc plutôt de fermer les plages ces temps-ci… si les algues reviennent. « Et elles reviendront, il n’y a pas de mystère », soupire Michel Kervaloen, le maire de Kerlaz.

Toujours dans le Finistère, les plages de Concarneau et de la Forêt-Fouesnant sont épargnées, pour le moment, par la marée verte. « Les services techniques de la ville contrôlent systématiquement l’état des plages, hiver comme été, assure le maire de la Forêt-Fouesnant, Raymond Pérès. En cas de vent de sud-ouest, c’est la plage de Kerleven qui est touchée. Si c’est du sud-est, c’est celle du Cap Coz. L’an dernier, la collecte nous a coûté 50 000 €, et, l’année d’avant, le double. » À Concarneau aussi, les plages sont propres.
À l’autre bout du département du Finistère, au fond de la baie de Locquirec, un secteur parmi les plus sensibles du Pays de Morlaix, les échouages restent très modérés

samedi 7 mai 2011

Ile de Quéménès: Amis de la pluie, Bonjour ! Ca y est, le grand jour où le petit flotteur n'a plus pieds est arrivé :

Continuez à chanter (comme des casseroles)
parce que ce ne sont pas ces quelques gouttes
qui vont  remplir nos citernes !
Par contre, ça fait du bien aux plantules.
A toutes les plantules.
Le Rumex aussi apprécie.

Du coup, nous sommes (encore)
en train d'enlever celles qui poussent
entre les patates à la main
(on ne peut pas passer entre
les patates avec une machine).

J'ai pris une photo, pour vous montrer
(en cliquant sur le titre).

Ile-de-Batz: Les comptes de la commune dans le vert

vendredi 29 avril 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Les comptes communaux ont été validés, vendredi, lors du conseil municipal.
Eau et assainissement
L'ensemble présentant un autofinancement prévisionnel au profit de la section investissement de 20 985 €.
Commune
Le budget communal présente en section de fonctionnement un montant de 748 892 € et en section d'investissement, 522 711 €, laissant un autofinancement prévisionnel au profit de la section investissement de 78 330 €
Guy Cabioch, maire, souligne que l'endettement par habitant est de l'ordre de 346 €, « un montant inférieur à la moyenne constatée dans d'autres communes ».

Logement du phare
L'ancienne maison du gardien de phare est désormais propriété de la commune de l'île de Batz. Celle-ci devrait être réhabilitée prochainement en un T4 de 97 m². L'évaluation des travaux, avec maîtrise d'oeuvre, se monte à 110 000 €, couverts par une subvention du ministère de l'Intérieur (50 000 €) et un emprunt de 60 000 €. Celui-ci pourrait être remboursé sur environ neuf ans par les loyers perçus. Unanimité du conseil pour l'opération.

Toilettes publiques
La majorité du conseil (une abstention) s'est prononcée pour la construction de toilettes publiques, aux abords de l'église. Les travaux, évalués à 10 000 €, devraient être entrepris en régie communale.

Grannog : annulation des permis
À la suite d'une requête déposée par un habitant, le tribunal admistratif de Rennes a ordonné le 21 avril l'annulation des deux permis de construire déjà accordés pour le lotissement communal du Grannog. Le tribunal a considéré qu'un nouveau hameau était en construction et qu'il n'était pas intégré à l'environnement, comme le stipule le code de l'urbanisme. La mairie réfléchit donc à un nouveau projet d'aménagement de la zone. Une étude paysagère du site doit être effectuée. Trois entreprises ont répondu à l'appel d'offres (7 500 € HT). Cette étude devra permettre d'orienter l'option à faire prévaloir entre la création d'un hameau nouveau et la densification de l'habitat existant. Unanimité du conseil.

Tourisme
La compétence tourisme transférée, le conseil a eu à se prononcer également sur la création du syndicat mixte du Pays touristique du Léon et l'adhésion de la communauté des communes du Pays Léonard. Majorité du conseil (trois abstentions).

Ile-de-Groix: Le site de Port-Lay va devenir un grand pôle culturel.

jeudi 05 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

La commission culture et sports du conseil régional a pris pour habitude de délocaliser ses réunions, afin d'échanger avec les élus locaux et de mieux connaître le milieu. Hier matin, une réunion était organisée à la mairie de l'île de Groix, sous la présidence de Gaël Le Meur, entourée d'élus de la commission et de Jean-Michel Le Boulanger, vice-président chargé de la culture au sein du conseil.

Les problématiques îliennes abordées
« Au cours du mandat, il fallait venir sur une île et le projet de création d'un pôle culturel sur le site de Port-Lay nous paraissait intéressant », a-t-il indiqué.
Outre les dossiers en cours traités lors des débats, les problématiques îliennes ont également été abordées. Denis Palluel, à la fois maire d'Ouessant et président de l'AIP, était d'ailleurs invité. Ses propos ont fait écho à ceux du maire de Groix, réaffirmant la nécessité d'avoir une entité culturelle spécifique et forte en milieu insulaire.

10 % du budgetpour la culture
La spécificité groisillonne en matière culturelle, c'est bien le Festival du film insulaire. Cette manifestation est soutenue depuis le départ par le conseil régional. « À Groix, 10 % du budget de fonctionnement est consacré à la culture. C'est un taux supérieur à la moyenne. D'où l'envie de la Région de financer des initiatives, telles que le Festival international du film insulaire (Fifig) ou le Festival du livre d'Ouessant. Il faut soutenir ce type d'actions, basées non sur un résultat quantitatif, mais qualitatif », affirme Jean-Michel Le Boulanger. Dans le cadre de l'édition 2010, marquant les 10 ans du Fifig, le conseil régional avait octroyé une enveloppe de 40 000 €.

Mais le site de Port-Lay et ses nombreuses infrastructures, propriétés de Cap l'Orient, ne peuvent servir qu'à abriter ce seul festival ou à héberger quelques associations locales. D'où l'idée des élus de l'agglomération d'une meilleure exploitation et d'une ouverture vers l'extérieur. « Nous souhaitons en faire un grand pôle avec, par exemple, une résidence d'artistes, ce qui permettrait de donner vie au lieu sur toute l'année », indiquait Eric Régénermel. L'après-midi, le groupe s'est d'ailleurs rendu sur place et a pu dialoguer avec les responsables du Festival, dont le trésorier Gilles Blorec.

La commission a aussi annoncé la création d'une bibliothèque numérique, à l'échelle de la région Bretagne.

500 000 € de caution demandée à l’armateur du cargo suspecté de pollution

Cliquez sur le titre pour voir la vidéo.

Le procureur de la République a fixé à 500 000 € le montant de la caution demandée à l’armateur du Kaltene, ce navire-citerne dérouté vendredi soir sur Brest en raison d’une suspicion de pollution volontaire. Pour que le navire puisse repartir, l'armateur devra déposer cette somme au greffe du tribunal de Brest.
Le navire est arrivé ce matin à 7 h à Brest. La section de recherches de la gendarmerie maritime a procédé à l’audition du commandant et du chef mécanicien. Elle a également effectué des constatations à bord.

Vendredi à 15 h 35, un avion des Douanes a observé dans le sillage du Kaltene une pollution par hydrocarbures de quatre kilomètres de long sur 100 mètres de large à 140 kilomètres environ à l’ouest du rail d’Ouessant.
Le Kaltene, qui bat pavillon des îles Marshall, est un navire de 182 mètres de long. Son armateur est basé à Riga, en Lettonie.

Autre lien:
http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Un-cargo-suspecte-de-pollution-volontaire-deroute-vers-Brest_6346-1789120-fils-tous_filDMA.Htm

Armistice du 8 mai Dimanche 8 mai, à 10 h 30, salle de la mairie.

jeudi 05 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Dimanche 8 mai, à 10 h 30, salle de la mairie. Les associations des anciens combattants et des officiers mariniers, invitent leurs adhérents, à participer à la fête de l'Armistice : le défilé part de la mairie vers le monument aux morts, suivi d'une messe à 11 h à l'église.

vendredi 6 mai 2011

Cinq Pen Duick en Cornouaille du 16 au 22 juin.

Cinq des six Pen Duick (Pen Duick IV, avec à son bord Alain Colas, a sombré dans l’Atlantique en 1978) navigueront en Cornouaille du 16 au 22 juin. Y. Zedda

Sports vendredi 06 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.
Après la Vendée en 2010, c’est au tour de la Cornouaille d’accueillir les cinq légendaires bateaux Pen Duick, du 16 au 22 juin. Organisé par la Banque Populaire, en partenariat avec la CCI de Quimper Cornouaille (Finistère), le rassemblement aura lieu à Douarnenez (du 16 au 19 juin) et Concarneau (du 19 au 22).

Visibles à quai, les Pen Duick, chers au navigateur Éric Tabarly, seront également ouverts à la navigation pour les gagnants des sept jeux concours mis en place pour l’occasion. Plusieurs bulletins et urnes seront placés ces prochains jours dans différents commerces des villes partenaires : Concarneau, Douarnenez, Fouesnant, et Quimper.

Par ailleurs, le film de Pierre Marcel, Éric Tabarly, sera diffusé le 19 mai, à 20 h, à la salle L’Archipel, à Fouesnant. Entrée libre. À noter la présence de Jacqueline Tabarly, épouse du marin, le 19 juin, en fin de journée, à Concarneau.

Brest. Un cargo suspecté de pollution volontaire a été dérouté.

6 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Aujourd'hui, à 15 h 35, alors qu’il effectuait un vol de surveillance de la côte atlantique, l’avion Polmar de la douane de Nantes a constaté une pollution par hydrocarbures de quatre kilomètres de long sur 100 m de large, à 140 km environ à l’ouest du rail d’Ouessant (29).

Cette nappe était dans le sillage d’un chimiquier de 182 m de long battant pavillon des îles Marshall, le Kaltene, qui avait quitté Donges sans cargaison et qui se dirigeait vers Milford Haven, en Angleterre.

Au regard des preuves photographiques transmises par l’avion de la douane, le procureur de la République de Brest a décidé de dérouter le navire, suspecté de pollution volontaire, sur Brest. Un avion Falcon 50 de la Marine nationale a décollé de la base aéronavale de Lann Bihoué (56) à 19 h 30, afin de notifier au commandant du navire son déroutement.
Ce dernier a obtempéré en faisant demi-tour. Il est attendu à Brest demain, en début de matinée.

Très bonne participation aux tournois de cartes.

mercredi 04 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.
L'association Ouessant sports loisirs regroupe de nombreux adeptes des cartes toute l'année.
De septembre à avril, tous les dimanches, 24 personnes jouent à la coinchée ou à l'aluette.
Sur toute l'année, le classement final pour la coinchée est le suivant :
1. Jo Cotonéa ;
2. Jeanne Savina ;
3. Mimi Stephan. Jeanine Gillet a remporté l'aluette avec 652 points, suivie de Marie Jo Bourbao avec 648 points et Marie-France Caïn avec 634 points.

Renouvellement de la Biosphère Réunion publique.

mercredi 04 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Renouvellement de la Biosphère: Réunion publique jeudi 5 mai, 20 h 30, salle polyvalente.
Organisateur : Parc d'armorique et Parc marin. Réunion d'information et d'échanges sur le renouvellement de la désignation de la réserve de Biosphère de la Mer d'iroise, cette rencontre permettra de recueillir les attentes et les propositions des participants sur le projet de réserve de Biosphère de la Mer d'Iroise.

jeudi 5 mai 2011

Marins d'Iroise. Un clip en boucle sur TF1.

Le Conquet avait des airs de plateau télé, hier soir. Les Marins d'Iroise tournaient leur clip, avec «Santiano». Photo Eugène Le Droff

«J'aimerais bien faire un CD avec vous». Les Marinsd'Iroise, groupe polyphonique, né sur les quais lors de Brest 92 et, à l'époque, sans prétention, en sont restés sans voix. La proposition, honnête, est venue d'Universal, incontournable maison de disque. TF1 va en faire son clip de l'été, tourné hier, au Conquet.

Sur la digue du port conquetois, ils sont là, 30 choristes, prêts à chanter, face aux caméras. À l'arrière-plan, la mer d'Iroise. Ses îles, Beniget, Molène, Ouessant... Couleur locale, le tableau est parfait. Dans une tenue au code étudié, un pantalon rouge - pas rouille -, la traditionnelle marinière Armor-Lux et les chaussures bateau bleues, ils louent, en play-back, «Amsterdam». Un autre port de pêche que Brel a canonisé par le chant. «Les Marins d'Iroise», groupe polyphonique à quatre voix d'hommes, doit son destin nouveau - qui lui échappe un peu -, à son talent et à un enchaînement de circonstances improbables. Olivier Nusse, directeur de Mercury, pilier d'Universal, première major musicale, va souvent à Londres.

René Mandon - dit Lomic -, président des «Marins d'Iroise», raconte: «Alors qu'il se promenait en Cornouailles (en Angleterre), il est "tombé" sur un groupe polyphonique.Il lui a proposé de faire un CD.Le groupe a accepté. DominiqueGau, directeur artistique d'Universal, s'est chargé du projet. Ça a marché». Si le monde musical tourne rond, il est aussi tout petit: et, c'est à la mode, nombre de ses chemins mènent à la Bretagne. Olivier Nusse est originaire de Perros-Guirec(22). Dominique Gau, de Lorient. Le second travaillait alors avec Nolwenn Leroy - dont le succès spectaculaire de «Bretonne» est patent-, et avec ChristopheMiossec.

«Miossec a dit: "C'est bon, j'ai trouvéle groupe". Il a téléphoné à Universal»
À Miossec, il a demandé: «Dis, tu ne veux pas nous trouver un groupe de chants de marins?». L'idée fait son chemin. «Un jour, Christophe déjeune avec Jacques Quillien, maire adjoint du quartier des Quatre-Moulins, à Brest. Mon ami d'enfance», souligne Lomic. «Tu ne connais pas un groupe de chants de marins?, demande Miossec. Si, lui répond Jacques. Tu as les meilleurs du coin: "Les Marins de l'Iroise"».

Miossec ne connaissait pas trop. «Il est venu nous écouter, à Plouzané (29), en répétition. Deux fois. Puis il a dit: "C'est bon, j'ai trouvé le groupe". Il a téléphoné à Universal». Universal, à son tour, se déplace pour entendre «Les Marins» chantants que coache René Abjean, chef de choeur. Une émanation de la chorale de l'Iroise. «C'est vraiment ça qu'il nous faut, nous assure-t-on. Et c'est parti pour l'aventure... Universal! Vous imaginez les moyens qu'ils ont?». Le CD, finalisé dans un studio à Londres, comptera 15 ou 16 titres. Il sera dans les bacs le 27juin. «Après, il y aura la promotion, la tournée de concerts de septembre à octobre. Et on ne sait pas tout», s'amuse René. «Ils ne nous en disent pas trop. Parfois, j'apprends que nous chanterons à tel ou tel endroit par le journal. Mais je sais d'où ça vient...».

«Donc, si ça marche comme Nolwenn, c'est bon...»
Inspirée, sans doute, par la performance de «Bretonne», la télévision les sollicite aussi. France 3, d'abord. «Laurent Boyer nous a invités dans son émission, à Vannes. Nous avons chanté en direct. Stressés, ça se voyait», témoigne Ti'Mich. «Ça change la vie». Autre coup de pouce: TF1 a choisi pour clip de l'été celui des «Marins de l'Iroise».

Tourné en deux temps: hier, au Conquet et aujourd'hui, sur La Recouvrance, dans l'anse de l'Auberlac'h, à Plougastel-Daoulas (29). «Universal voulait une digue, des maisons anciennes, de vieux intérieurs, des pêcheurs. Nous avons pensé au Conquet. Ce n'est pas trop loin de Brest. Mais nous tenions aussi à chanter sur La Recouvrance». Les Marins de l'Iroise écument les quais de la région depuis bientôt vingtans. Ils y interpréteront l'autre chanson du clip, Santiano, d'Hugues Auffray. Ont-ils bien négocié leur cachet? «On a un contrat. Ce sera fonction de la vente de CD». Lomic calcule en plaisantant: «Donc, si ça marche comme Nolwenn, c'est bon...».

Karine Joncqueur, 5 mai 2011. du Télégramme.

Soirée crêpes Jeudi 5 mai, 19 h, salle polyvalente.

mardi 03 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Soirée crêpes: Jeudi 5 mai, 19 h, à la salle polyvalente.
Les parents d'élèves du CIP et Stumdi, proposent à la salle omnisports des crêpes sur place et vers 22 h, un fest-noz avec Yann Fanch Kemener, Fanch Le Gall Carré et Thomas Felder.

mercredi 4 mai 2011

Pensionnnés de la Marine marchande

Réunion d'information annuelle. Jeudi 12 mai, 11 h, salle polyvalente.
La réunion sera présidée par Alain Pocher, président départemental et Jo Perhirin, trésorier.
Le pot de l'amitié sera servi aux participants suivi d'un repas pris en commun à la charge de chacun

Vente de gâteaux et tombola avec les cavaliers

lundi 02 mai 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

 Au bourg samedi, les adhérents de l'association Ty Crenn ont proposé des gâteaux préparés par les parents et amis. L'amicale présidée par Françoise Martin compte une vingtaine de cavaliers des cavaliers qui se rendent chaque semaine, au centre équestre, pour parfaire leurs connaissances. C'est pourquoi, un moniteur fédéral M. Thierry Sonnet vient exercer les cavaliers en juillet, pour le passage des galops. Le dernier né des poneys a été baptisé « Belle M » du Lannou, son lieu de naissance.

La ballade gratuite a été gagnée par Ludivine Ory. Marie Noret a remporté une poupée de porcelaine (40 cm) et Louise Thomas une poupée qui parle. La tombola adulte a récompensé Eric Hublo (Duchesse Anne) d'un barbecue ; Sylviane Claquin d'un robot multifonctions et Virginie Le Mith d'un aller-retour Finist'air.