mercredi 31 août 2011

Les Voix humaines font résonner l'église de Lampaul

lundi 29 août 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Laure Leyzour, Cécile Girod et Anne Bien dirigeront tour à tour les 19 choristes des Voix humaines à l'église samedi soir.
Samedi soir, l'ensemble a capella Voix humaines composé de 19 chanteurs issus de toute la Bretagne s'est retrouvé à Ouessant à l'invitation des responsables de l'auberge de jeunesse, Marie et Soiz.
Afin de comprendre leur démarche originale, ils ont choisi de chanter a capella et de privilégier les couleurs vocales, mais aussi l'espace sans entrave.
C'est pourquoi, les chanteurs se mêlent aux spectateurs, la scène se fait lieu de musique, de tableaux, de mouvement.
Trois chefs de choeur dirigent l'ensemble à tour de rôle ; leur répertoire se compose de musique pré-baroque, romantique ou la composition contemporaine.
Contact : www.voixhumaines.free.fr

mardi 30 août 2011

Le futur bateau " Fromveur II" pour les îles mis à l’eau.

mardi 30 août 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Le Fromveur II a été mis à l’eau à Concarneau, mardi après-midi, devant une petite centaine de personnes, rassemblées sur les quais.
Ce nouveau bateau commandé par le conseil général du Finistère est destiné à desservir les îles de Molène, de Sein et d’Ouessant à partir de fin décembre.

Autre source: Le Télégramme:
http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/quimperle-concarneau/concarneau/desserte-des-iles-le-fromveur-ii-dans-son-element-31-08-2011-1414282.php

Fête des 50 ans. Belle soirée estivale

23 août 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Le rendez-vous était pris de longue date et les nouveaux quinquagénaires insulaires se sont retrouvés, vendredi, au-dessus du port de Lampaul, pour une belle soirée estivale.
Christian Malgorn et Martin Connan, les organisateurs, prévoyaient une bonne présence, à La Duchesse-Anne, avant une fête qui devait sedérouler sur la côte nord, pour les 16 participants et leurs invités.        

lundi 29 août 2011

Grandes marées. De forts coefficients jusqu'à mercredi

Les grandes marées de cette semaine (forts coefficients du 29 août au 2 septembre) seront propices à la pêche à pied de loisir sur le rivage.
A cette occasion, les préfets du Finistère et des Côtes-d'Armor appellent les pêcheurs à pied et promeneurs à la plus grande vigilance.


Lire également
> Marées : tous les horaires et les coefficients

> Grandes marées. Ne vous laissez pas piéger
>
Grandes marées. Petits conseils à l'usage du pêcheur à pied
Les autorités appellent donc à la prudence et prodiguent plusieurs conseils : "Il faut impérativement respecter les horaires de marée; anticiper la remontée de la mer pendant la pêche; se renseigner sur les prévisions météo; aller dans des endroits connus ou se renseigner auprès de la mairie et des offices de tourisme; prévenir son entourage avant de partir et ne pas partir seul; se munir d’un moyen de communication et de signalisation".
La préfecture des Côtes-d'Armor a, par ailleurs, tenu à rappeler un certain nombre d'interdictions et de réglementations.
Zones où la pêche à pied de loisir des coquillages est interdite :
- L'ensemble des ports du département.
- La vallée de la Rance en amont du pont Saint-Hubert.
- La baie de Lancieux.
- La pointe de Saint-Cast, dans un rayon de 200 m autour de l'exutoire des eaux usées.
- La baie de la Fresnaye (coquillages fouisseurs seulement).
- La plage du bourg d'Erquy.
- La pointe de Pléneuf, dans un rayon de 200 m autour de l'exutoire des eaux usées.
- L'anse de Morieux et celle d'Yffiniac, au sud d'une ligne allant de la pointe des Roseliers au rocher Roemmel (à l'exception des moules dans l'anse de Morieux).
- Le littoral de Saint-Quay, de la pointe de Lisnain à celle de Fonteny.
- Le fond de la baie de Paimpol (à l'ouest de Porz Don) et de la baie de Poulafret.
- Entre les îles de Bréhat et Lavrec.
- La vallée du Jaudy en amont de la balise du Rohou.
- La baie d'Enfer, à Plougrescant.
- L'anse de Port-la-Chaîne.
- L'anse de Pellinec, à Port Blanc.
- Le fond de l'anse de Perros.
- L'anse de Ploumanac'h.
- L'anse de Kerlavos, à Trégastel.
- Entre le port de Trébeurden et l'île Milliau.
- L'estuaire du Léguer, à l'est d'une ligne allant de la pointe Servel à celle du Dourven.
- La baie de Douron (Locquirec) du 1er mai au 30 septembre.
Réglementation sur la limitation des captures :
- Coquilles Saint-Jacques : taille minimale de capture, 10,2 cm. Décorticage interdit. Pêche interdite du 15 mai au 31 septembre. Pêche sous-marine limitée à 30 individus et aux dates et heures d'ouverture aux professionnels du gisement principal de la baie de Saint-Brieuc.
- Ormeaux : 20 unités par jour d'au moins 9 cm. Pêche de jour, à la main ou à l'aide d'un croc à crabe. Pêche sous-marine et décorticage interdits. Les pieds du pêcheur doivent rester en contact avec le sol. Pêche interdite du 15 juin au 31 août.
- Praires : taille minimale de capture, 4,3 cm.
- Palourdes : taille minimale, 4 cm (3,5 pour la palourde japonaise).
- Coques : taille minimale, 2,7 cm.
- Huîtres : taille minimale, 6 cm pour les plates et 5 cm pour les creuses. Pêche interdite du 1er mai au 31 août.
- Moules : taille minimale, 4 cm. Pêche interdite du 1er mai au 31 août.
- Araignées : taille minimale, 12 cm (longueur). Pêche limitée à six unités en plongée sous-marine.
- Homard : taille minimale, 8,7 cm (céphalothorax).
- Tourteaux : taille minimale de capture, 14 cm (largeur).
- Oursins : taille minimale, 5,5 cm (piquants exclus). Pêche sous-marine de loisir interdite. Pêche à pied de loisir autorisée dans la limite de six oursins par pêcheur et par jour.

L'île de Sein dans 100 ans, les pieds dans l'eau...

lundi 29 août 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Pour son diplôme d'architecture, Anne-Aël Tournier a imaginé un habitat adapté à la montée inexorablede la mer. À l'échelle de l'île, le rêve d'un urbanisme sur pilotis ou flottant.
Entretien
Anne-Aël Tournier, 23 ans, diplômée de l'École nationale supérieure d'architecture de Versailles.
Pour votre diplôme d'architecture à l'École nationale supérieure d'architecture de Versailles, vous avez imaginé l'île de Sein dans un siècle. L'habitat s'y est adapté à la montée des eaux.
On sait que le réchauffement planétaire va entraîner une hausse du niveau des mers. Je me suis basée sur des estimations scientifiques : une montée moyenne du niveau de l'océan d'un mètre par rapport à aujourd'hui. Pour l'île de Sein, si proche du niveau 0 des cartes terrestres et maritimes et si basse en altitude, un mètre changerait radicalement le visage de l'île : les pleines mers d'aujourd'hui seraient les basses mers de demain. Je pars du principe que les Sénans sauront s'adapter au changement et au danger, comme ils l'ont fait par le passé.
Comment vivrons-nous les pieds dans l'eau ? Décrivez-nous votre maquette d'une ruelle de l'île...
Les maisons se sont adaptées au changement : les rez-de-chaussée sont vidés et scellés afin de rester sains. L'étage s'agrandit sur pilotis, en fonction de la taille de la parcelle. Les ruelles se dédoublent en hauteur, grâce à la fabrication de passerelles en matériau léger et inoxydable. La mer peut s'infiltrer sur l'île en fonction des marées, la vie continue à deux mètres au-dessus du sol. Les maisons les plus exposées, elles, deviennent carrément flottantes. L'urbanisme flottant est modulable et déplaçable à volonté.
L'architecte visionnaire Jacques Rougerie, célèbre pour ses projets spécifiquement marins et concepteur d'Océanopolis, à Brest, est l'une de vos influences majeures...
J'aimerais beaucoup travailler comme (ou avec !) Jacques Rougerie, sur les nouvelles perspectives entre l'homme et le milieu aquatique. Il m'apparaît urgent d'avancer sur la compatibilité des technologies et de l'environnement, pour habiter sans abîmer.
Construire en zone inondable devient pourtant impossible...
Les mentalités, et les lois, vont devoir évoluer. Dans 100 ans, c'est certain, on ne pourra pas tous se réfugier à l'intérieur des terres. Outre la montée des eaux et la surpopulation, on se retrouve face à des zones inondables de plus en plus nombreuses et des terrains constructibles en bord de mer de plus en plus en rares. On pourrait débloquer des zones destinées aux constructions intégrées à la nature. Aux Pays-Bas, ils ont beaucoup avancé sur ces problématiques. Ils utilisent déjà des techniques consistant à rendre un bâtiment flottant ou amphibie. Et ils ont aussi anticipé sur la construction, ou la réfection, de digues et de barrières capables de résister à un assaut exceptionnel. Les 5 500 km de littoral français, si densément peuplés, ne peuvent échapper à la réflexion. Pas question de renoncer à un tel mode de vie !

Recueilli par: Frédérique GUIZIOU.

Embarquement sur Chalutier au Guilvinec.

Le port s’anime à l’aube, juste le temps de faire chauffer les moteurs, la journée de travail commence pour près de 100 marins pêcheurs.
Quelque temps après, les chalutiers ne sont plus que des lueurs au large, ils font route pêche.
A bord du chalutier vous aurez l'occasion de poser toutes les questions que vous avez en tête : comment se passe leur journée, quel est leur rythme de travail ?....Vivez cette journée en compagnie des marins pêcheurs, elle restera inoubliable.

Cette immersion permet de découvrir les marins dans leur quotidien, en action. Une occasion pour les non professionnels de la mer de se faire une idée de ce métier encore peu connu et saturé de préjugés. Un véritable échange de connaissance et de savoir faire.
Toute l'année du Mardi au Vendredi - selon les conditions météo
Réservation minimum 72h à l'avance
A partir de 13 ans (accompagné d'un adulte)
Départ entre 2h et 5 h du matin - Retour vers 17h30 - Prévoir le déjeuner

Tarif : 45 €
Télécharger les Formalités d'embarquement
Vidéo journal de 13h sur TF1

les observations:
60 dauphins communs (venants en groupe au ras du bâteau, et nous accompagnants une grande partie de la matinée).
-1 groupe d'une quinzaine de grands dauphins.
-10 puffins majeurs (certains passants en vol, mais la plupart se posant pour manger les déchets, très près du bâteau).
-3 ads de mouettes de sabine.
-1 puffin cendré (passant en vol).
 -80 océanites tempêtes (notés tout le long de la pêche).
-10 grands labbes.
-3 labbes parasites.
-15 fulmars.
-2 puffins fuligineux.
-4 puffins des Baléares (vol près de la côte).
-5 mouettes tridactyles.
-10 sternes pierregarins.
-1 juv de guifette noire.
-50 fous de bassans.

Cela c'est passé à Ouessant.

Visite guidée : algues et mer Réservation à l'office...

 Visite guidée : algues et mer Réservation à l'office du tourisme.
Jeudi 25 août, 10 h 45. Payant.
Contact et réservation : 06 07 06 29 02,
-------------------------------
 Balade découverte : traditions et modes de vie insulaires
Jeudi 25 août, 14 h. Payant.
Contact et réservations : 06 07 06 29 02,
----------------------------------
 Balade contes, et légendes de l'Armor Inscriptions à l'office du tourisme.
Samedi 27 août, 18 h. Payant.
Contact et réservation : 06 07 06 29 02,

dimanche 28 août 2011

samedi 27 août 2011

Une centaine de participants de tous âges à la dictée

jeudi 25 août 2011, cliquez sur le titre pour lire la source, sans texte.


Ils étaient une centaine à participer à l'incontournable séance d'orthographe, une grande révision avant la rentrée, sous la houlette de M. Monfort et de M. Normant. Le texte était rédigé par Marie-José Le Guillou.

vendredi 26 août 2011

Cela c'est passé à Ouessant.

Visite guidée : algues et mer Réservation à l'office...

Visite guidée : algues et mer Réservation à l'office du tourisme.
Jeudi 25 août, 10 h 45. Payant.
Contact et réservation : 06 07 06 29 02,

Phares contés Une fable poétique rythmée par les...

Phares contés Une fable poétique rythmée par les rayons du phare.
Mercredi 24 août, 21 h 30. Payant.
Contact et réservation : 06 07 06 29 02,

Balade contes et légendes de l'Argoat Inscriptions à...

Balade contes et légendes de l'Argoat Inscriptions à l'office du tourisme.
Mercredi 24 août, 18 h. Payant.
Contact et réservation : 06 07 06 29 02,

Les écoliers, jurés de poids du salon du livre

mercredi 24 août 2011, sans texte, 1 photo.


Accompagnés de leur professeur du collège des îles du Ponant, les élèves d'Ouessant avaient la lourde tâche de départager les 15 livres lus au cours de l'année scolaire. Le trophée dans la catégorie « Album » est revenu à « Maki Catta » de Laurence Coulombier et Modeste Madoré aux éditions Océan. Et le prix de la catégorie « roman » à « Un cadavre dans les douves » de Corinne Champougny aux éditions du Petit pavé.

jeudi 25 août 2011

Festival du livre insulaire d'Ouessant : le prix ''sciences'' attribué à deux ouvrages polynésiens

le 24 août 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Pour cette édition 2011 du Festival du livre insulaire d'Ouessant, ce sont deux lauréats polynésiens qui ont reçu, ex-aequo le prix ''sciences'' : le sociologue et anthropologue Christophe Serra-Mallol pour son ouvrage intitulé ''Nourriture, abondance et identité'', et Teiki Huukena pour ''Te Patutiki, Dictionnaire du tatouage polynésien des îles Marquises - Tome 1''.
Chaque année 8 prix mettent en valeur des écrivains et des livres d'origine insulaire pour des ouvrages récents. Le grand prix a été remis au livre "Outremer, trois océans en poésie", de Christian Poslaniec et Bruno Doucey, publié aux éditions Bruno Doucey.

Docteur en anthropologie et sociologie, Christophe Serra-Mallol a donc été récompensé pour son ouvrage intitulé "Nourriture, abondance et identité" et édité chez ''Au Vent des îles''. Un ouvrage tiré de sa thèse consacrée aux habitudes alimentaires des Polynésiens. Un livre passionnant où tout au long des 560 pages, l'alimentation est posée comme un facteur structurant de l'organisation sociale.
Un autre auteur polynésien a été récompensé ex-aequo dans la catégorie Sciences au salon du Livre insulaire : Teiki Huukena pour "Te Patutiki, Dictionnaire du tatouage polynésien des îles Marquises" - Tome 1, publié par Tiki Édition.
"Hamani Haá Tuhuka Te Patutiki" est le titre en langue marquisienne de ce premier dictionnaire du tatouage des îles Marquises, élaboré par Teíki Huukena, originaire de Nuku-Hiva, et tatoueur depuis plus de vingt ans. Conçu en collaboration avec Marie-Noëlle Ottino-Garanger, anthropologue, et Pierre Ottino-Garanger, docteur en archéologie préhistorique et chercheur à l'IRD, cet ouvrage regroupe un grand nombre de symboles utilisés dans la réalisation du tatouage marquisien.

Salon du livre. 3.000 visiteurs à Ouessant

Même si elles ont été plus fréquentées durant le week-end, les allées du salon du livre insulaire ont été arpentées par un public régulier.

25 août 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.
La treizième édition du salon du livre insulaire d'Ouessanta fermé ses portes hier soir,après cinq jours d'agitation littéraireet musicale, chorégraphique même.
«Le programme de cette édition 2011 a été particulièrement serré», constate Isabelle Le Bal, fondatrice du salon ouessantin et présidente d'honneur de l'association Cali (Culture, arts et lettres des îles). «Les conférences, cafés littéraires et lectures se sont succédé de manière régulière tous les jours, sans véritable temps mort. Il est nécessaire de maintenir des cafés littéraires, des rencontres avec les écrivains invités, pour éviter de réduire le salon au seul rôle de librairie».

30 % d'éditeurs en plus
Un rôle qu'il joue tout de même, de nombreux visiteurs effectuant le déplacement à Ouessant pour dénicher des livres qu'ils ne trouvent pas ailleurs. «On a enregistré, cette année, 30 % d'éditeurs supplémentaires par rapport àl'année passée. La filière du livre, en général, souffre beaucoup, pour diverses raisons, et de voir des éditeurs nouveaux venir au salon du livre est plutôt bon signe. C'est une marque de confiance envers l'association Cali et les témoignages que l'on a pu recueillir montrent que ces éditeurs sont contents de leur séjour, qu'ils ont des bons contacts et qu'ils ont plutôt réalisé de bonnes ventes». Le salon a connu un démarrage sur les chapeaux de roue, principalement le dimanche, qui a connu une belle affluence. Cedébut de semaine a été plus tranquille mais a toutefois vu passer un public régulier. «On a un peu changé les règles du jeu, cette année, en démarrant un week-end, mais c'est toujours un peu compliqué de caler les dates dans le calendrier aux alentours du 15 août. Ce qui est certain, c'est qu'il y aura un week-end dans les dates de 2012. Cette année, on estime à environ 3.000 le nombre de visiteurs à avoir fréquenté le salon du livre». La fondatrice du salon d'Ouessant ne peut pas citer un coup decoeur pour cette édition 2011:«C'est impossible, il y en a mille!».

Chapeau les danseuses !
Un spectacle a, en tout cas, marqué les esprits, c'est la performance offerte par deux jeunes danseuses, Marion Gregori et Ignacia Peralta Gonzalez. Leur spectacle de danse contemporaine a littéralement scotché les Ouessantins à l'heure de l'apéro dans le gymnase, réussissant àclouer le bec aux bavards professionnels. Chapeau! L'autre motif de satisfaction pour Isabelle Le Bal, avec la résidence d'écrivains qui accueille pour quatre mois Johary Ravaloson dans la chambre de veille de l'ancien sémaphore, c'est l'avancement du projet de la maison de la littérature insulaire. La municipalité aen effet décidé de mettre à disposition de l'association Cali la villa Jeanne-d'Arc, située dans le bas du bourg de Lampaul.

«Assurer des animations tout au long de l'année»
Le lieu accueillera la bibliothèque insulaire réunie par Cali depuis le premier salon et servira de pôle de référence, de lieu de rencontre et d'activités, ouvert à la population locale. Une fois restaurée, normalement pour la fin de l'année, la villa Jeanne-d'Arc pourra aussi servir à des ateliers d'écriture, à des lectures. Un poste de direction générale àmi-temps et un autre de webmaster devraient être créés à plus ou moins long terme, pour assurer les missions de pôle livre insulaire et pôle numérique. «La création de cette maison du livre insulaire permettra aux écrivains d'inscrire Ouessant dans leur circuit, même en hiver, et d'assurer des animations culturelles et littéraires tout au long de l'année».
  • Guy Pellen

Louis Cozan, lauréat du prix « essai » au salon du livre

mardi 23 août 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Jean-Yves Cozan félicite le lauréat Louis Cozan.
En ce dimanche après-midi, c'est l'effervescence au gymnase pour la remise des prix du salon du livre insulaire. L'association CALI (Culture, arts et littérature insulaire) a mis en lumière, cette année, beaucoup de nouveautés, des éditeurs et auteurs du monde des îles, réelles ou imaginaires.

Parmi 70 ouvrages, sept catégories éditoriales, sept dotations financières remises aux auteurs, il faut souligner le Grand prix des îles du Ponant, remporté par Bruno Doucey en catégorie « poésie ».
Pour la catégorie « essai », Louis Cozan, Ouessantin de souche, a touché particulièrement le jury avec Un feu sur la mer, mémoires d'un gardien de phare. « À travers ce livre, c'est la mémoire de mes amis de travail, dont je retrace le quotidien, qui est honorée.
Plus personne ne fera le métier de gardien, c'est une très grande histoire maritime de l'époque des Lumières qui s'achève. »
Le récit d'une initiation vaudou par Minerose Beaubrun a également reçu ce prix. Hervé Jaouen a été primé avec Les lettres de la grande Blasket d'Elizabeth O' Sullivan, une fiction sur le sol irlandais pour les amoureux de l'Irlande.
Raphaël Confiant décroche quant à lui le prix du roman policier avec Citoyens au-dessus de tout soupçon.

mercredi 24 août 2011

C'est plus que des vacances: la balade de nolwenn leroy le 25 aout, sur l'île de Sein

http://tele.premiere.fr/News-Tele/C-est-plus-que-des-vacances-Nolwenn-Leroy-vous-fait-visiter-sa-Bretagne-2855542

Le jeudi 25 août à 20h35, dans son émission C'est plus que des vacances, Agnès Vahramian et son combi jaune reprennent la route direction la Bretagne à la rencontre de Nolwenn Leroy.
Depuis le 11 août et jusqu'au 1er septembre, Agnès Vahramian sillone les routes de France à bord de son combi jaune pour aller à la rencontre des Français sur leurs lieux de vacances.
Après s'être rendue en Corse chez Michel Fugain, au Pays Basque chez Bixente Lizarazu, elle se rendra en Bretagne à la rencontre de Nolwenn Leroy.
Pour C'est plus que des vacances, elles se rendront ensemble sur l'île de Sein où Marc Pointud, membre de la société nationale pour le patrimoine des phares et balises, lutte pour la préservation des édifices maritimes.
Elles se rendront également sur les plages pour constater les ravages causés par les algues vertes mais aussi à la découverte de la broderie bretonne. Enfin, cette balade se terminera dans la forêt de Brocéliande où la chanteuse expliquera son engouement pour les légendes celtiques.
Cette visite sera également entrecoupée de deux reportages. Le premier, intitulé Le temps des premières fois, s'est intéressé aux jeunes qui partent en vacances sans leurs parents pour la première fois. Le second, intitulé Le grand retour du bourricot revient sur la folie des ânes. Autrefois dénigré, cet animal est revenu soudainement à la mode.
Cette émission sera diffusée sur France 2 à 20h35 le 25 août. Le numéro suivant, diffusé le jeudi 1er septembre, sera consacré à Paris et Michèle Bernier.
Rappelons que Nolwenn Leroy est récemment entré dans le top 10 des meilleurs ventes d'album en ayant vendu plus de 660 000 exemplaires de son album Bretonne.

Salon International du Livre Insulaire d'Ouessant : un Ouessantin et l'Outre-mer primés ! (N°2 Photos ABP.)

Photo



  • Photo
    Jean-Yves Cozan Conseiller général du Canton d'Ouessant. (Photo 2 de 18)




  • Photo
    Le public venu en nombre à Lampaul pour l'inauguration du salon. (Photo 3 de 18)




  • Photo
    Les Ouessantins portent le costume traditionnel dans les rues du bourg de
    Lampaul. (Photo 4 de 18)




  • Photo
    Le défilé avec le groupe Breizh Storming dans les rues de Lampaul. (Photo 5 de 18)




  • Photo
    Les Ouessantins devant l'église. (Photo 6 de 18)




  • Photo
    Jean-Yves Cozan et Louis Cozan lauréat du prix insulaire dans la catégorie Essai
    pour son ouvrage Un feu sur la mer mémoire d’un gardien de phare. (Photo 7 de 18)




  • Photo
    La dictée insulaire organisée par le Club des fêlés de d’Orthographe de
    Bourg-Blanc. (Photo 8 de 18)




  • Photo
    Les lauréats du prix du livre insulaire d'Ouessant. (Photo 9 de 18)




  • Photo
    Le public du salon. (Photo 10 de 18)




  • Photo
    Le comédien Jean l’Océan interprète une libre adaptation du texte de l’écrivain
    martiniquais Patrick Chamoiseau intitulé Chemin d’école. (Photo 11 de 18)




  • Photo
    Fest-Noz avec Breizh Storming. (Photo 12 de 18)




  • Photo
    Inauguration du salon samedi 20 août. (Photo 13 de 18)




  • Photo
    L'île d'Ouessant au couchant. (Photo 14 de 18)




  • Photo
    Les couleurs du tartan officiel d'Ouessant. (Photo 15 de 18)




  • Photo
    Isabelle Le Bal la fondatrice et organisatrice du salon remet la dotation du
    Prix Polar à l'écrivain martiniquais Raphaël Confiant. (Photo 16 de 18)




  • Photo
    Le Poète Gérard Le Gouic (à gauche au micro) prononce l'hommage à Louis Cozan
    prix du livre insulaire pour son ouvrage Un feu sur la mer mémoire d’un gardien
    de phare dans la catégorie Essai. (Photo 17 de 18)




  • Photo
    Paysage d'été en baie de Lampaul. (Photo 18 de 18)




  • Photo
    Salon du Livre International Insulaire d'Ouessant du 20 au 24 août. (Photo 1 de 18)




  • Photo
    Jean-Yves Cozan Conseiller général du Canton d'Ouessant. (Photo 2 de 18)




  • Photo
    Le public venu en nombre à Lampaul pour l'inauguration du salon. (Photo 3 de 18)




  • Photo
    Les Ouessantins portent le costume traditionnel dans les rues du bourg de
    Lampaul. (Photo 4 de 18)




  • Photo
    Le défilé avec le groupe Breizh Storming dans les rues de Lampaul. (Photo 5 de 18)




  • Photo
    Les Ouessantins devant l'église. (Photo 6 de 18)




  • Photo
    Jean-Yves Cozan et Louis Cozan lauréat du prix insulaire dans la catégorie Essai
    pour son ouvrage Un feu sur la mer mémoire d’un gardien de phare. (Photo 7 de 18)




  • Photo
    La dictée insulaire organisée par le Club des fêlés de d’Orthographe de
    Bourg-Blanc. (Photo 8 de 18)




  • Photo
    Les lauréats du prix du livre insulaire d'Ouessant. (Photo 9 de 18)




  • Photo
    Le public du salon. (Photo 10 de 18)




  • Photo
    Le comédien Jean l’Océan interprète une libre adaptation du texte de l’écrivain
    martiniquais Patrick Chamoiseau intitulé Chemin d’école. (Photo 11 de 18)




  • Photo
    Fest-Noz avec Breizh Storming. (Photo 12 de 18)




  • Photo
    Inauguration du salon samedi 20 août. (Photo 13 de 18)




  • Photo
    L'île d'Ouessant au couchant. (Photo 14 de 18)




  • Photo
    Les couleurs du tartan officiel d'Ouessant. (Photo 15 de 18)




  • Photo
    Isabelle Le Bal la fondatrice et organisatrice du salon remet la dotation du
    Prix Polar à l'écrivain martiniquais Raphaël Confiant. (Photo 16 de 18)




  • Photo
    Le Poète Gérard Le Gouic (à gauche au micro) prononce l'hommage à Louis Cozan
    prix du livre insulaire pour son ouvrage Un feu sur la mer mémoire d’un gardien
    de phare dans la catégorie Essai. (Photo 17 de 18)




  • Photo
    Paysage d'été en baie de Lampaul. (Photo 18 de 18)



  • !