vendredi 30 septembre 2011

Choeur Slava Chant choral.

mercredi 28 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Chant choral. Choeur mixte de 30 membres, de la côte sud de la Bretagne ; il chante des polyphonies orthodoxes depuis 2007, et est dirigé par Gilles Ars ; le support principal des chants, est la Divine Liturgie de Saint Jean Chrysostome qui correspond à l'office de la messe dans le rite catholique.
Samedi 1 er octobre, 20 h 30, église de Lampaul. Tarifs: 8 €, gratuit moins de 12 ans.

jeudi 29 septembre 2011

Le sous-marin Ouessant transféré à la Malaisie


    crédits : DCN.:
28/09/2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

L'acte de transfert de propriété du sous-marin Ouessant a été signé entre les autorités françaises et malaisiennes. Actuellement à Brest, le bâtiment, qui a servi à former les premiers sous-mariniers malaisiens, devrait être chargé sur un cargo afin de gagner la Malaisie et être transformé en musée à Klebang. Construit à Cherbourg et mis en service en 1978, l'Ouessant est l'un des quatre sous-marins diesel d'attaque du type Agosta. Long de 67.6 mètres pour un déplacement de 1725 tonnes en plongée, ce bateau, armé par un équipage de 54 marins, dispose de 4 tubes de 550mm et pouvait embarquer 20 torpilles et missiles antinavire Exocet SM39. Désarmé en 2001, il avait repris du service quatre ans plus tard, après une mise à niveau effectuée par DCNS, pour les besoins du contrat Scorpène Malaisie. L'Ouessant a, ainsi, assuré la formation à la mer des premiers équipages des deux nouveaux bâtiments commandés par la marine malaisienne, qui ne disposait pas jusque là de sous-marins. Au total, 146 marins ont obtenu leur qualification de sous-marinier lors des 42 sorties à la mer et plus de 9100 heures de plongée réalisées entre 2005 et 2009, année de la livraison du premier Scorpène malaisien, le Tunku Abdul Rahman, suivi l'année suivante par son sistership, le Tun Razak

Rentrée des jeunes pianistes de l'école de musique

lundi 26 septembre 2011


Les jeunes élèves de Jeannick Gothel au piano.
C'est un grand goûter qui a sonné l'heure des cours de solfège et de piano, avec Jeannick Gothel qui a réuni ses élèves dans l'ancien collège privé.
Ces derniers ont entamé un boeuf musical, à tour de rôle ; leur professeur leur a offert en cadeau de rentrée, une méthode de solfège, histoire de bien se remettre dans le bain ; comme chaque année, un projet de déplacement, sur le continenes ballets russes au Quartz ; pour les inscriptions au piano se met en place : pour 2012, ce sont l
Contact. 02 98 48 86 42.

mercredi 28 septembre 2011

Roscoff-Bilbao. Dans les coulisses d'un ferry.


Un ferry, comment ça marche ? C'est ce que nous avons pu découvrir la semaine dernière à bord du Cap Finistère, de Brittany Ferries, entre Roscoff et Bilbao, une ligne ouverte en mars dernier. C'est à la fois un lieu de croisière et une petite usine de production. Nous avons pu pousser les portes interdites au public.

"Bien reçu fort et clair", annonce Ronan Craff, commissaire à bord du Cap Finistère, l'homme qui gère l'accueil du public. Et qui, en l'occurrence, anime l'exercice hebdomadaire de sécurité de l'équipe hôtelière, talkie walkie en main. Chacun occupe la place prévue à l'un des six points de regroupement.
Un voyage par jour
"Nous avons, pour les passagers, 265 cabines avec 878 couchettes, mais aussi quatorze cabines pour chiens, avec leur petit espace de promenade. Nous embarquons un peu plus de 800 personnes au maximum, par choix de confort. Nous pourrions avoir nettement plus de monde en théorie. En moyenne, nous transportons 583 passagers par rotation. Nous leur proposons trois lieux de restauration : un restaurant gastronomique, un Salad Bar sur le pont près d'une petite piscine et une nouvelle formule, le Petit Marché, où l'on se sert en produits à emporter".
Cliquez sur le titre pour voir les 8 vidéos.

mardi 27 septembre 2011

Un blessé évacué d'un chalutier au large d'Ouessant

mardi 27 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

En fin d’après-midi ce mardi, un homme de 48 ans a été blessé à bord du chalutier Idatsa, immatriculé au Guilvinec, qui croisait alors à 165 km au nord-ouest de l’île d’Ouessant.
Suite à la rupture d’un bout, il a reçu un choc à la tempe et perdu connaissance.
Ce qui nécessitait son évacuation. L’hélicoptère EC 225 de la marine nationale, avec à son bord un médecin du service de santé des armées, a procédé à l’hélitreuillage du blessé.
Qui a été évacué vers l’hôpital de la Cavale-Blanche.

Info source:
http://www.premar-atlantique.gouv.fr/actualite/communiques/2011/9/27.html
la vidéo:
http://videos.letelegramme.com/player.php?sig=iLyROoaf21kk&overlay=1&rub=0

Info du Télégramme:
http://www.letelegramme.com/local/finistere-sud/ouest-cornouaille/leguilvinec/leguilvinec/chalutier-idatsa-du-guilvinec-un-pecheur-evacue-au-large-de-l-ile-d-ouessant-27-09-2011-1445114.php

Conseil général. Un soutien aux pêcheurs ouessantins

20 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

La distribution du gazole détaxé n'est pas assurée sur l'île. Les professionnels de la pêche sont toutefois autorisés à utiliser le fioul domestique, pour assurer la propulsion de leurs navires.
Le prix de ce fioul étant nettement plus élevé que celui du gazole détaxé, le conseil général a décidé, lors de sa séance plénière du 28 septembre 2000, de prendre en charge le surcoût des factures de fioul domestique utilisé par les navires de pêche d'Ouessant.
En 2010, Jean-Luc Jézéquel, seul pêcheur ouessantin à s'approvisionner sur l'île, a fait parvenir ses factures de carburant, pour une période allant de janvier 2009 à avril 2010.
Une subvention de 1.656 € lui a été accordée. M.Jézéquel a sollicité à nouveau l'octroi de cette aide, pour une période allant de mai 2010 à avril 2011; il a consommé 4.049 litres de fuel domestique pour un coût moyen au litre de 0,9310 €.
Compte tenu des prix de vente moyens nationaux du gazole détaxé (0,5819 € le litre), l'écart entre un litre de gazole et un litre de fioul domestique s'élève à 0,3491€.
Le surcoût total étant de 1.413 €, une subvention du même montant a été accordée à M.Jézéquel.

lundi 26 septembre 2011

Brittany ferries va fortement réduire la voile à l'hiver 2012

Par Alain Le Duff: Journal Marine marchande, 26/09/2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Transport maritime - Brittany ferries va fortement réduire la voile à l'hiver 2012
Basé à Cherbourg, le Barfleur sera désarmé dès le 3 octobre 2011 et ne sera peut-être pas remis en ligne en 2012. © Brittany Ferries

Jusqu'à 1987, tous les navigants de Brittany Ferries ont été sous régime Enim qui pesait lourd sur les cotisations patronales.
Pour alléger les charges ainsi induites, la BAI a alors créé la Serestel (Société de services de restauration et d'hôtellerie), une filiale qui, comme son nom l'indique, regroupait les personnels spécialisés dédiés à ces activités. Une pure mesure de gestion financière qui, si elle ne changeait rien au fonctionnement des bords, permettait d'alléger sensiblement les charges puisque le personnel Serestel dépendait du régime général de la Sécurité sociale.

Les craintes des syndicats
Et c'est pour les mêmes raisons de pure gestion financière que les 233 personnels restants de la Serestel vont réintégrer le régime exonéré de l'Enim. Une décision implicitement due à l'État qui a décidé de réduire de manière dégressive les remboursements du régime général de la Sécurité sociale. Ce qui aurait coûté près de 3 millions d'euros à Brittany Ferries. Anticipant cette mesure, la compagnie a d'ailleurs, dès 2005, commencé à faire passer progressivement les CDI et les CDD sous régime Enim.
Pour les syndicats, ce passage d'un régime à l'autre peut cependant ne pas être anodin. La visite médicale des gens de mer étant plus restrictive que celle du régime général, ils craignent en effet que certains personnels Serestel ne puissent continuer à naviguer. Et ils se demandent aussi quelles seront les conséquences de ce changement de statut sur les retraites.

Pas trop de navires en ligne en saison creuse

Dans un marché en déclin, l'armement reconnaît par ailleurs ne pas avoir eu la croissance souhaitée. "Nous avons quand même été moins touchés que sur le détroit et sommes quasiment à l'équilibre", précise Martine Jourdren.
Il n'en reste pas moins que les arrêts de navires vont être plus conséquents encore en 2011-2012 que l'année précédente. L'explosion du prix des soutes pèse lourdement sur les comptes d'exploitation, et garder en ligne des navires en saison creuse est devenu trop onéreux.

→ Lire la suite dans le Journal de la Marine marchande n°4789 du 23 septembre 2011

L'institut européen de la mer se déplace à Sein

mercredi 14 septembre 2011


Les étudiants, leurs enseignants devant l'Enez Sun avant leur départ.
65 étudiants des 3 promotions et 6 enseignants des Master 1 et 2 de l'institut européen de la mer ont effectué un voyage d'intégration sur l'île. Venant de différents coins de France et d'Europe, ces étudiants qui sont pour moitié géographes et pour moitié biologistes sont du niveau Bac +3 en arrivant en Brest. Ils auront deux ans de formation, et chaque année ils choisissent une île différente parmi les îles du Ponant, pour ce programme d'intégration : ainsi ils sont allés à Belle Île, Batz, Bréhat. L'année prochaine ils seront à Ouessant.
Le maire, Jean-Pierre Kerloc'h avait participé pendant l'hiver dernier à une table ronde à Brest sur les risques liés à la montée des eaux.
Ces étudiants à la fin de leur cursus se destinent à travailler dans des Réserves naturelles, des bureaux d'études un peu partout en France.
Ils ont entrepris plusieurs programmes de recherche et vont ainsi revenir à Sein dans l'hiver pour mener à bien leurs travaux. L'Île de Sein a été choisie par rapport aux risques côtiers et à l'élévation de l'eau.
Un autre programme « Entreprendre dans les îles » est en cours d'élaboration. C'est Louis Brigand, géographe, auteur aux éditions Palantines, du livre Sur les îles du Ponant qui supervise leurs travaux.
En ce qui concerne l'organisation de leur séjour, plusieurs d'entre eux étaient venus en juin en repérage et sont arrivés le mercredi 7 juin pour organiser l'accueil de ces 65 étudiants qui étaient logés dans l'ancienne école.
Vendredi, ils ont organisé à la salle Saint-Guénolé une table ronde avec plusieurs Sénans. Ils ont quitté Sein samedi, bien décidés à y revenir, que ce soit pour leurs études ou leur détente.

dimanche 25 septembre 2011

Élections : pas de primaires à Ouessant

vendredi 23 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


La section PS d'Ouessant, a décidé le 8 août, de boycotter la tenue des primaires à Ouessant.
Une lettre a été adressée au secrétaire fédéral Marc Coatanéa et aux six candidats.
------------------------------------------------

Autre source d'info:
http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/ouessant-boycott-de-la-primaire-socialiste-26-09-2011-1442684.php
La section PS de l'île d'Ouessant a décidé à l'unanimité de boycotter la tenue de la primaire désignant le candidat à la présidentielle. Dans un courrier adressé aux responsables du parti avec copies aux candidats et à PierreMaille, elle explique être solidaire de la population qui est en conflit avec le conseil général pour la sauvegarde de la ligne aérienne.        

Embarquement immédiat avec le Patron François Morin

vendredi 23 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Cap sur la baie de Lampaul avec l'équipage du « François Morin ».
Samedi, dans le cadre des journées du patrimoine, c'était autour de l'ancien canot François Morin, classé monument historique en 2010, de faire sillonner la baie de Lampaul, aux visiteurs intrépides et qui n'ont pas hésité, à se rendre à la grande digue de Lampaul, malgré une météo capricieuse pour découvrir de nouvelles sensations et des lieux magiques ; plus de 50 personnes en deux jours, pour l'association, c'est une réussite et une satisfaction de pouvoir sortir et d'armer l'ancien canot, qui mettra le cap, ce jeudi 22, sur Quéménès pour sa dernière excursion de la saison avant l'hivernage.
Pour les Journées nationales du patrimoine, un jeu concours élaboré sur place a connu un vif succès

 

Autre source:

samedi 24 septembre 2011

ADMR : « Chacun a la volonté de sauver l'association locale »

jeudi 22 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Les débats ont été tendus et les avis partagés, hier, lors de la réunion avec l'administrateur provisoire, Dominique Grebert.

Depuis plusieurs années, les bureaux d'aide aux personnes en milieu rural des communes de Roscoff, Plougoulm et de l'Île-de-Batz agissent sous la même bannière, celle de l'ADMR Roscoff - Plougoulm - Île-de-Batz.
Les soucis de la fédération ADMR 29, et les 98 000 € léonards absorbés par ladite fédération depuis, ont conduit les différents membres du bureau local à démissionner, solidairement, après le départ de leur président, Alain Barré, qui constatait cet état de fait.
Formation d'un conseil d'administration
Hier soir, Dominique Grebert, administrateur provisoire, nommé par le tribunal de grande instance, pour gérer les affaires courantes, a tenté de relancer l'association, en présence des différentes parties prenantes.
D'entrée, l'interlocuteur, par ailleurs vice-président de l'ADMR de Carantec, a compris que la tâche ne serait guère aisée : prises de paroles de Guy Cabioch, maire de l'Île-de-Batz ; position de Joseh Séité, maire de Roscoff, et contestations de plusieurs membres de l'assistance.
Pour le maire îlien, il est impensable de relancer une association tant que la fédération n'a pas trouvé un équilibre. « Comment repartir alors que tout nous a été caché en matière de comptes ? » Pour Joseph Séité, « il faut repartir avec des volontaires, chacun de son côté. » « Donnons la compétence de la dépendance à la communauté de communes », a lancé quelqu'un, encouragé par plusieurs personnes.
Avant même de savoir quel sera le visage de la fédération départementale, il faut trouver une solution pour l'association locale. En 2010, elle comptait trente-deux salariés, pour 26 693 heures de travail exécutées. L'enjeu est important pour les salariés. Et tout le monde veut sauver les emplois, et continuer d'apporter les services que les bénéficiaires sont en droit d'exiger, en dehors de tout souci administratif.
Robert Le Coat, conseiller municipal plougoulmois, débloque le compteur des bénévoles. Anne-Marie Denieul, Yvon Cabioch, Marthe Paugam, Yvette Postec, Anne Séité et Anne-Marie Ressot acceptent de former un conseil d'administration. L'administrateur provisoire a relevé ces candidatures. Le tribunal de grande instance donnera son avis après avoir été saisi.

Ile-de-Batz: Les Frères Morvan en vedettes du fest-noz

jeudi 15 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Claude-Max Jacob, président de Tud Ar Vro ; Yvon Morvan ; Alain Glidic, batzien et chanteur émérite, et Henri Morvan, quelques-uns des animateurs d'une belle journée consacrée au chant breton.
À nouveau, une belle réussite pour cette journée consacrée au chant traditionnel sur l'île de Batz ! Journée anniversaire également puisque l'événement fêtait sa 10 e édition.
En après-midi, l'église de l'île a accueilli une dizaine de chanteurs et musiciens pour un moment consacré « à autre chose que la musique à danser, des chants que l'on n'entend pas dans les festoù-noz », dira Claude-Max Jacob, président de Tud Ar Vro, à l'initiative de cette journée avec Enez Vuhézeg, association des jeunes.
Après le repas, servi à près de 130 personnes, le fest-noz a connu une belle affluence. Il s'en est fallu de peu que la salle Ker-Anna ne soit trop exiguë pour recevoir les participants à la fête. Si plusieurs groupes se sont produits, tous ont été impressionnés par la performance des Frères Morvan, Henri et Yvon, respectivement 80 et 77 ans.
En 2009, ils s'étaient produits sur la grande scène du festival des Vieilles Charrues (en compagnie du groupe Les Tambours du Bronx) devant 50 000 spectateurs. Ce samedi soir, il paraissait évident que leur plaisir de chanter devant les quelque 200 personnes présentes était le même. Yvon, le cadet, constatait : « Jamais, je n'aurais cru cela possible, il y a cinquante ans, de voir des jeunes à ce point attachés à ce qui nous était pratiquement interdit à nous dans notre jeunesse. »

Gares maritimes. Des travaux pour 44.000 €

À la gare maritime du Stiff, 19.000 € de travaux sont chiffrés

17 septembre 2011,cliquez sur le titre pour lire la source.

Des travaux sont prévus dans les gares maritimes d'Ouessant, de Molène et du Conquet.
À la suite d'un contrôle des installations électriques du bâti des gares maritimes, mené par l'Apave (organisme de contrôle technique des constructions), en fin d'année 2010, un certain nombre de non-conformités ont été relevées.
La plupart de celles-ci sont du ressort du propriétaire des bâtiments, à savoir le conseil général. Sur les gares maritimes du Stiff, à Ouessant, et de Molène, les travaux concernent notamment la réfection du tableau électrique principal à basse tension, ainsi que la reprise des coffrets, canalisations électriques, prises de courant, interrupteurs et luminaires.
Les prestations comprennent également la mise en place de convecteurs à inertie et de sèche-mains dans les sanitaires, ainsi que l'installation de blocs autonomes d'éclairage de sécurité.
L'ensemble de ces travaux a été chiffré à 18.975 € TTC.
Sur la gare maritime de Molène, l'ensemble des travaux s'élève à 15.009 € TTC.
Concernant la gare maritime du Conquet, construite en 2001, le bâtiment nécessite la réalisation de divers petits travaux concernant la menuiserie, la plomberie et les sanitaires, le cloisonnement, les revêtements de sol et muraux, ainsi que diverses reprises de peinture, estimés à environ 10.000 €.

L'ensemble de ces travaux, sur les gares maritimes, s'élève à environ 44.000 €.
Le conseil général a affecté pour 2011 cette somme, relative aux travaux à maîtrise d'ouvrage départementale.

Musées. Fréquentation stable ou en légère hausse

                          Le musée des Phares et balises renferme des pièces uniques au monde.
                                                (cliquez sur le titre est le lien pour lire la source)

La fréquentation des musées gérés par le Parc d'Armorique (PNRA) est restée stable cette année, avec une légère progression à l'écomusée du Niou: du 1e rjuin au 31août, 8.581 visiteurs au musée des Phares et balises et 5.629 à l'écomusée.
En juin, les 100 ans du phare de la Jument ont été célébrés au musée des Phares et balises, alors que la tonte des moutons, à l'écomusée, a rassemblé anciens et écoliers pour des jeux et ateliers.
Cette saison, de nouvelles animations étaient proposées aux visiteurs: le circuit «Le vent faiseur de paysages», au départ de l'écomusée; les animations autour du moulin de Karaès, qui sera encore à l'honneur aujourd'hui, avec les Journées du patrimoine (lire ci-dessous) et la rencontre avec les artistes Marc Gibert et Isabelle Jégo, en résidence au sémaphore.
L'été passé, les «gorzez» (rencontres) vont reprendre en octobre. Le partenariat avec la maison de retraite va également se poursuivre. Les élèves du collège devraient visiter le musée des Phares et balises.
Ceux des écoles primaires vont, quant à eux, tester une animation sur les cinq sens, au Niou.
Enfin, au fil des résidences au sémaphore du Créac'h, d'autres rencontres avec les artistes seront proposées.
-----------------------------------------------

À l'occasion des Journées du patrimoine, le Parc d'Armorique propose au public des visites et des animations gratuites, dans ses deux musées, labellisés «Musées de france», aujourd'hui et demain, ainsi qu'au moulin de Karaès. Durant ces deux jours, les musées seront ouverts gratuitement aux visiteurs, de 11h à17h.
Des visites commentées des musées seront proposées dans l'après-midi, ainsi qu'une animation sur le thème de la signalisation maritime, au départ du musée des Phares et balises, pour découvrir les phares, balises et cornes de brume.
Aujourd'hui, temps permettant, le public pourra découvrir le moulin de Karaès, situé près du phare du Créac'h. Pour l'occasion, celui-ci sera remis en fonctionnement et une démonstration de farine viendra compléter l'animation.

Contacts Musée des Phares et balises tél.02.98.48.80.70 ou sur le site Internet du Parc d'Armorique.

http://brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/strenanouess/ouessant/culture-journees-du-patrimoine-aujourd-hui-et-demain-17-09-2011-1433160.php     

L'Îlophone. L'importance des bénévoles et partenaires

                             Une partie des bénévoles du quatrième festival de l'Îlophone, dimanche

Un des maillons importants de laréussite du quatrième festival del'Îlophone a été la centaine de bénévoles qui n'a pas ménagé sa peine, pour le montage de toutes les structures du festival, la sécurité, la cuisine, le stand frites, saucisses, merguez, les buvettes, la billetterie et le transport des artistes et des invités du festival.
Le Télégramme est devenu partenaire officiel, cette année, de la manifestation.
La commune d'Ouessant en est le partenaire fondateur et le Crédit Mutuel de Bretagne, la ville de Brest, la Penn-ar-Bed, l'office de tourisme d'Ouessant et la gendarmerie nationale font aussi partie de la liste des partenaires. Tous ces moyens réunis ont permis d'offrir une quatrième édition réussie.
--------------------------------------------

Yvon Le Berre, chanteur-compositeur et Louis Cozan, écrivain etancien gardien de phare, ont promis de revenir sur l'île cet hiver.

Yvon Le Berre, auteur-compositeur-interprète, a toujours été passionné de musique et de chant; il a écrit deux morceaux qu'il consacre à son île natale.
Avec l'écrivain Louis Cozan, ouessantin de souche et ancien gardien de phare, qui vient de remporter le prix «Essai» au dernier festival dulivre insulaire, ils ont donné des concerts, vendredi et samedi, sous le chapiteau, dans le cadre de l'Îlophone, devant près de 200 convives. Ils ont interprété des chants de marins, des chansons dédiées au phare de la Jument, et une autre, intitulée «Gardien de Phares», qui est dédiée au Patron-François-Morin, un ancien canot de sauvetage, classé Monument historique.
Ils ont été gratifiés de nombreux applaudissements, symboles d'un public conquis et ont promis de revenir chanter sur l'île cet hiver, au profit des anciens du Ponant.        

Cela c'est passé à Ouessant.

Association des plaisanciers
Assemblée générale jeudi 22 septembre, 17 h, mairie
-------------------------------------
Christian Ménard en visite sur l'île - Ile-d'Ouessant
jeudi 22 septembre 2011


Mardi, en mairie le député de la circonscription a reçu le comité de soutien pour la défense de la ligne aérienne Ouessant-Guipavas. Puis, il s'est rendu sur le site de production de la société Algues et mer où, il a pu découvrir une structure de travail directement liée à la ressource Ouessantine. Notre photo : Christian Ménard, et ses attachés parlementaires ont été accueillis par Michel Quantin.

Les jeunes sur le continent avec Mgr Le Vert

jeudi 22 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


À Ploudalmézeau, les jeunes de la pastorale d'Ouessant, leurs animatrices et Mgr Le Vert.
La pastorale des jeunes collégiens a participé samedi 17, à Ploudalmézeau, au temps fort de la rentrée du pôle jeunesse, du doyenné de Saint-Renan, dont dépend la paroisse d'Ouessant dépend.
Ainsi six jeunes de l'île, accompagnés de deux animatrices (caté et pastorale) ont participé avec une quarantaine d'enfants du continent, au rassemblement organisé pendant la visite pastorale au doyenné de Mgr Le Vert.
Après un grand jeu en équipe, qui leur a permis de faire connaissance, et de rencontrer l'évêque, ils ont assisté à la messe festive, animée par le groupe Balafeen et concélébrée par Mgr Le Vert et les prêtres du doyenné de Saint-Renan, puis ils ont dîné en leur compagnie, avant de prendre part tous ensemble, à une superbe veillée de chants, musique et prières en l'église de Ploudalmézeau.
La reprise de la pastorale des jeunes d'Ouessant, se fera début octobre ;
les collégiens intéressés peuvent contacter : Armelle Tual au 02 98 48 82 62 ;
les primaires, publique et privé : France Perthuis au 02 98 48 87 02, ou Henriette Noret au 02 98 48 81 05.

vendredi 23 septembre 2011

Paroisse. Le groupe Celenod anime la grand-messe


16 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Originaires de Nouvelle-Calédonie, les six musiciens kanaks du groupe Celenod ont été accueillis, samedi, par l'association Îlophone, la municipalité et la paroisse, dans le cadre du quatrième festival de musique Îlophone.
Le groupe a donné un concert sous chapiteau, samedi, devant une centaine de personnes, alliant musique du monde et instruments traditionnels.
Dimanche, à 11h30, reçus par Pierre Jaouen, curé d'Ouessant et de Molène, ils ont animé la grand-messe.

M. et Mme Colin fêtent leur noce de palissandre

mercredi 21 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


La famille Colin, face à la baie de Lampaul, fête les joies des retrouvailles.
Samedi dernier, à la Duchesse Anne, ce furent les retrouvailles des quatre enfants, sept petits-enfants et huit arrières petits-enfants de la famille Colin.
Afin de perpétuer les traditions familiales, toute la troupe a franchi la mer, pour ce jour des 65 ans de mariage.
M. Colin débute la pêche à Ouessant à 14 ans, puis s'embarque comme marin de commerce jusqu'à la retraite.
Son épouse Soizic a travaillé six ans à la boucherie Le Bras. Tous les ramasseurs de goémon se rappellent bien, qu'on amenait chez elle, le petit goémon une fois séché.
Elle a ainsi collecté le goémon de l'été 1969 à 1981.
 Durant cette journée de retrouvailles, le passé a été évoqué avec beaucoup d'intérêt et de joie pour tous.

jeudi 22 septembre 2011

Ile de Batz/Roscoff: C'est rorqual commun.....(vidéo)

(D'Andréas): La dorsale est celle d'un rorqual commun aucun doute, ce n'est pas un petit rorqual.
J'ai été 10 ans guide sur la croisière des baleines, et j'ai des centaines d'observation de rorqual commun.
(Voilà pourquoi: L'aileron dorsal du petit rorqual serait plus droit et plus vers le haut, alors que celui-ci est fuyant et alongé.
Voila encore pourquoi c'est un rorqual commun: Après le souffle certe léger le dos file longtemps et droit avant de voir la dorsale.
Si cela avait été un petit rorqual juste après le souffle le dos se courbe en arc de cercle et très vite la dorsale est visible....hors ce n'est pas le cas sur la vidéo.
De plus le dos est gris...alors que sur le petit rorqual il est noire, et cela est très visible in natura...surtout par temps gris.) par Andréas.

Par le télégramme:
Un petit rorqual a été aperçu jeudi matin, vers 11 h, à Roscoff, par trois plongeurs de la station biologique.
Le cétacé d'environ 10 m se trouvait dans le chenal.
Sami Hassani, spécialiste de la question à Océanopolis, explique que l'observation de ces espèces est plus courant aujourd'hui près de nos côtes révélant une amélioration de la condition de espèces qui ont semble-t-il profité des mesures engagées depuis plus d'une vingtaine d'années pour leur préservation.
22 septembre 2011, cliquez sur le titre pour voir la vidéo.

L'île d'Ouessant, un laboratoire à ciel ouvert pour la recherche Guerlain.

Guerlain, cliquez sur le titre pour lire la vidéo. (Vidéo Facebook)


L'île d'Ouessant, un laboratoire à ciel ouvert pour la recherche Guerlain.

La gamme de soin Abeille Royale est issue de l'exceptionnelle puissance réparatrice des produits de l'abeille noire.
Un programme jeunesse aux senteurs miellées, parmi les meilleurs cicatrisants naturels au monde.

Normes de l'aérodrome. Subvention départementale

15 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Envoyer l'article à un ami

L'aérodrome ouessantin est utilisé par les avions de la compagnie Finist'Air, qui assurent une mission de transport public entre l'île et le continent.
La commune est propriétaire de l'aérodrome et des installations nécessaires à son exploitation, pour le transport public de passagers. Ces installations sont régulièrement contrôlées par la direction générale de l'Aviation civile, afin de garantir le respect de la réglementation et des normes en vigueur. Ces contrôles font l'objet d'un plan d'action corrective (Pac) qui a été mis à jour en janvier.
Dans le cadre de ce plan, trois actions correctives doivent être mises en oeuvre cette année et le conseil général a décidé de les subventionner. Il s'agit de la réfection du marquage au sol de la piste; de l'installation d'un nouveau panneau d'identification de la piste; et d'une mesure des caractéristiques de frottement intrinsèque de la piste.
Ces travaux représentent un coût total de 24.250 euro HTVA. Le conseil municipal avait, en mars, autorisé le maire à lancer cette opération et à solliciter des subventions auprès du départemen t(30%) et de la région (50%).
Le programme de soutien départemental aux aménagements aéroportuaires prévoit un taux de subvention de 20% ce qui, compte tenu du coefficient de solidarité départemental pour l'île (1,589 pour 2011), conduit à une subvention de 7.706 €, «conforme au plan de financement prévisionnel voté par le conseil municipal d'Ouessant».
L'assemblée départementale a donc octroyé cette subvention de 7.706 € à la commune, pour les travaux de mise aux normes de l'aérodrome.

La fête du cheval anime l'après-midi de dimanche

mardi 20 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Les lauréats du stage de galop au centre équestre.
Au Ty Crenn, les jeunes cavaliers ont pratiqué des jeux en carrière, en alternance avec des baptêmes de poney.
Le centre équestre respirait la joie de vivre et on y fêtait aussi les 10 ans des Calèches du Ponant.
Vers 16 h, Katia remettait aux participants présents leurs diplômes de passage de galop.
Ainsi, Louise, Julie Labbé, Appoline, Solène Tual, Aénor Savina, Maxime Lanilis, Thibaud Déniel ont obtenu leur galop 1,
Marie Noret son galop 3.
Les stages ont eu lieu cet été avec Thierry Sonnet moniteur fédéral.
Les séances d'équitation du mercredi matin ont repris pour les plus jeunes, ceux du collège monteront le samedi après-midi.
Contact au 02 98 48 89 29

Autre source:
http://brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/strenanouess/ouessant/equitation-fete-du-cheval-a-ty-crenn-20-09-2011-1436203.php

Élections : pas de primaires à Ouessant.

mardi 20 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


La section PS d'Ouessant, a décidé le 8 août, de boycotter la tenue des primaires à Ouessant.
Une lettre a été adressée au secrétaire fédéral Marc Coatanéa et aux six candidats.

mercredi 21 septembre 2011

Entre Batz et Roscoff...! Un rorqual.

Roscoff (29). Un rorqual aperçu dans le chenal

21 septembre 2011 à 18h03, cliquez sur le titre pour lire la source.

Un petit rorqual a été aperçu ce matin, vers 11 h, à Roscoff, par trois plongeurs de la station biologique. Le cétacé d'environ 10 m se trouvait dans le chenal.

Plongeur depuis 30 ans, Yann Fontana avoue qu'il n'a jamais vu un rorqual aussi près des côtes. Craignant que l'animal soit égaré et qu'il s'échoue, les trois plongeurs ont immédiatement alerté la capitainerie du port de Roscoff ainsi qu'Océanopolis

(D'Andréas: Il peut s'agir d'un petit rorqual, dans ce cas l'observation serait plus dans la normalité, car j'en ai observé depuis le littoral d'Ouessant.
Par contre s'il s'agit d'un rorqual commun alors celui-ci est en grand danger....d'échouage certe, mais surtout il ne serait pas en forme physique du tout.... car se n'est pas son milieu de vie.)

Le comité de défense de La Poste monte au créneau.

lundi 19 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Dans une lettre du 3 septembre adressée au conseil général, le comité de défense de la Poste d'Ouessant et ses usagers, demandent de revenir sur la décision de réduire à 220 jours par an, le nombre de rotations de l'avion, ce qui aurait bien évidemment des conséquences sur la distribution du courrier.
Le comité fait remarquer que la décision du conseil général est en complète contradiction avec sa lettre du 4 mars, dans laquelle, il dénonçait le désengagement par l'État de ses services publics.
Le 8 septembre, des représentants du comité ont rencontré des responsables du syndicat CGT de La Poste, qui leur ont annoncé qu'elle revenait à la charge avec un nouveau projet. Le comité explique : « Si a priori, l'amplitude horaire annuelle reste la même, pour l'accès au guichet, elle se ferait par la suppression de 24 % des moyens affectés au personnel. L'externalisation de la partie courrier fait que, désormais, le relevage de la boîte aux lettres se fait à 12 h, au lieu de 16 h. Lorsque le courrier arrive par bateau, ce qui se fera plus souvent à cause de la diminution des rotations aériennes, il arrive au tri à 11 h 30. La distribution ne peut se faire que l'après-midi, voire le lendemain, surtout que les absences des facteurs de moins de 8 jours, ne sont pas remplacées. Rien ne justifie cette nouvelle attaque, alors qu'Ouessant est toujours en tête des challenges internes de La Poste, que ce soit courrier ou financier. »
C'est pourquoi le comité de défense réclame le retour à la complémentarité des activités postales, le maintien des amplitudes horaires et des emplois, le remplacement de toutes les absences au guichet, comme au courrier ; la levée du courrier à 16 h, le droit comme les continentaux de recevoir le courrier avant midi.
En outre, il souhaite l'ouverture d'une table ronde sur les besoins des Ouessantins en terme de service public postal avec les différentes organisations de La Poste, le conseil général, le comité de défense, la municipalité, et l'ensemble des partenaires sociaux. Cette table ronde doit intégrer la décision du conseil général de réduire le service public aérien qui aurait un impact important sur ce service public postal. Ainsi le comité a prévu une journée d'action dans les jours à venir.

info du télégramme:
http://brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/strenanouess/ouessant/comite-de-defense-de-la-poste-revendications-et-actions-en-vue-18-09-2011-1433992.php

Cela c'est passé à Ouessant.

lundi 19 septembre 2011


Christian Ménard, député: Permanence mardi 20 septembre, 10 h 45 à 12 h, à la mairie.
Les personnes souhaitant rencontrer M. le Député seront reçues par ordre d'arrivée.
Contact : 02 98 86 66 20,
cmenard@assemblee-nationale.fr
http://cmenard.com/
-------------------------------------------
lundi 19 septembre 2011

Canot Patron-François-Morin, Monument historique: Samedi 17, dimanche 18 septembre, 14 h à 17 h, digue de Lampaul, près du bourg.
Dans le cadre des Journées du patrimoine, plusieurs animations sont proposées : balades découvertes sur le canot « Patron François Morin » en baie de Lampaul, durée une demi-heure environ, exposition sur l'histoire du canot, un jeu pour s'instruire sur le canot de manière ludique.
Tarif: unique : 3 €.
ontact : 02 98 48 85 83.

mardi 20 septembre 2011

L'île de Quéménes à bord du canot "Patron François Morin"

Partez à l'aventure pour explorer un joyau au cœur de la mer d'Iroise : une sortie en mer mémorable, découverte des phares, passage du Fromveur, archipel de Molène, découverte du milieu marin. Nombre de places limitées : réservez votre embarquement dès maintenant.

Dates et horaires : Le 22/09/2011 de 09h00 à 18h00
Lieu : Ouessant, Ile de Quéménes au départ de l'ïle d'Ouessant.
Tarif : Adhésion (assurances) : 15 € + sortie en mer : 40 €
Contact : Office de Tourisme d'Ouessant
Tél. : 02.98.48.85.83.
Site : http://www.patronfrancoismorin.com
 

Tréteaux chantants. Les finalistes en concert

Les finalistes des dernières éditions des Tréteaux chantants de Brest se sont réunis, samedi.

13 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Avec le concours de la ville de Brest, de Quai Ouest et grâce a Fifi la Boulange, président fondateur du festival de l'Îlophone, les finalistes des dernières éditions des Tréteaux chantants d eBrest se sont retrouvés à Ouessant, pour un concert dans une salle comble.
Étaient présents sur scène :
Henry LeGuen (Plouzané),
Jeanine Cloarec (Ouessant),
Micky Ramousset (Bohars),
Suzanne Tannou (Brest Saint-Pierre),
Jean-Paul Pouliquen (Brest),
Marie-Claude Kerzullec (Brest),
Yolande Guyavarch (Bohars),
Guy Lastennet (Brest),
Marcel Le Dall (Brest)
et Roger Penland, le vainqueur 2011 des Tréteaux d'Ouessant.

lundi 19 septembre 2011

La Penn-ar-Bed partenaire de L'Îlophone

11 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

La compagnie Penn-ar-Bed a mis plusieurs bateaux, ce week-end, sur la ligne Brest - Le Conquet - Ouessant, pour la quatrième édition du festival L'Îlophone.
Partenaires depuis la création, la compagnie maritime brestoise et ses équipages se sont mis en quatre pour la réussite de ce festival unique au bout du monde et transporter plusieurs milliers de passagers.

Le Molenez a dû faire plusieurs voyages pour acheminer tous les matériels des musiciens.
Lire aussi en page 10 de l'édition du 11-9.

samedi 17 septembre 2011

Journée du Patrimone 17-09-11

De Georges Pennec , cliquez sur le titre pour voir la vidéo.
Pour moi cela fonctionne, mais je pense qu'il faut peut-être avoir un compte Facebook...!!??

Ouessant- cet après midi, le dernier moulin de l'île fait une démo...
L'ancien canot de sauvetage "François Morin" construit en 1960 à Fécamp aussi ... et même le mauvais temps est au rendez-vous...

« Les îles sont des lieux fabuleux de rencontres »

samedi 17 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

 Bruno Noury et Denis Palluel, maires de l'Île d'Yeu et d'Ouessant : « Notre caillou, on y tient ! »
Bruno Noury, maire de Yeu (4 807 habitants) et Denis Palluel à Ouessant (859 habitants) ne veulent pas tout parier sur le tourisme. Ils se battent pour que leurs îles soient vivantes. Toute l'année.

Entretien;
Quel est le poids du tourisme dans l'activité de vos îles ?
Bruno Noury. Le bâtiment et l'hôtellerie, c'est net, vivent du tourisme. Mais, au total, c'est difficilement évaluable.
Denis Palluel. Le tourisme prend une part de plus en plus importante à Ouessant. Nous veillons à éviter ses dangers. Mais il nous permet d'avoir trois supérettes à l'année, huit ou neuf bars, une pharmacie...
Comment faire pour que vos territoires vivent toute l'année ?
DP. Le prix élevé de l'immobilier donne le sentiment aux Ouessantins que l'île ne leur appartient plus. Beaucoup ont du mal à se loger. Côté travail, il ne faut pas se leurrer : le temps est loin où la plupart s'engageaient dans la Marine ou allaient à la pêche, comme à Yeu.
Des jeunes veulent voir d'autres horizons. Mais pour ceux qui veulent vivre au pays ?
DP. Ceux qui restent tiennent des emplois peu qualifiés. Pour eux, l'île est une protection. Il y a aussi des jeunes qui montent leur petite entreprise. Et ceux qui reviennent avec des idées. Nous essayons, avec la Région, de leur proposer un logement social.
BN. Du fait des ruptures de charge, le parpaing coûte quatre fois plus cher chez nous ou à Ouessant ! Mais nous ne baissons pas les bras : nous menons des actions pour livrer du locatif et de l'accession à la propriété à des prix acceptables, en équilibrant les opérations avec des lots à prix libres.
Vous vous élevez contre l'image d'îles paradisiaques. Pourquoi ?
DP. Les gens gardent une image de vacances. Mais les revenus des résidents sont bas alors que les prix de l'immobilier sont élevés. Les revenus les plus bas du Finistère se trouvent dans les îles, à Sein, Molène et Ouessant...
Comment remplacer les emplois perdus dans l'agriculture, la pêche ?
DP. Nous devons innover dans l'aquaculture, l'agriculture, la pêche côtière. Mais il faut aussi qu'on nous aide à maintenir des services pas rentables. On se bat pour qu'on ne ferme pas la Poste. On se bat pour garder une maison de retraite de 25 pensionnaires, qui rend des services et maintient 17 emplois.
BN. Des terres sont en friche. Il y a des emplois à créer dans l'agriculture. Des jeunes y reviennent. Tout ce qui est engrangé est précieux.
À l'heure d'internet, quels atouts pour rendre vos îles attrayantes ?
BN. Nous militons pour le déploiement de la fibre optique. À l'heure du numérique, c'est une carte à jouer, car nous n'aurons pas, ici, une boîte qui créera 200 à 300 emplois !
Pourquoi ?
DP. Parce que l'insularité, c'est compliqué. Vous ne partez pas quand vous voulez. Le temps est rythmé par les bateaux. Il faut accepter qu'on ne soit plus maître de son temps.
Les énergies renouvelables, vous vous y mettez à fond. Vous voulez être des terres d'expérimentation ?
DP. Nous voulons sortir de la dépendance. Avoir une centrale au fuel à Ouessant ou, comme à Yeu, recevoir de l'électricité du centre de la France, ça n'est pas satisfaisant. Nous avons un projet d'hydrolienne qui nous permettrait de nous alimenter et de revendre du courant au continent. Ce serait une image symbolique valorisante.
BN. Le meilleur spot de houle des Pays de la Loire est à Yeu. Nous avons des projets de transformation de cette houle en électricité. Et nous avons notre projet d'éoliennes offshore avec en ligne de mire des emplois de maintenance.
Vous pariez aussi sur la culture ?
DP. Nous programmons des festivals de jazz, de fanfares, un salon du livre et des résidences d'artistes. L'Île d'Yeu fait de même.
Être maire d'une île, c'est plus compliqué qu'ailleurs ?
BN. Tous les maires se battent pour leur commune. Mais sur une île, nous suppléons souvent des services pris en charge ailleurs par l'État ou le privé. La municipalité gère une chambre funéraire, un dépôt de carburant, un aérodrome, la caserne des pompiers...
DP. Les autorités nationales doivent bien comprendre que notre situation est différente. Qu'on ne peut raisonner avec les mêmes logiques.
Il y a des jours où vous avez envie de tout laisser tomber ?
DP. et BN. Sûrement pas ! On ne se voit pas exercer ailleurs. Notre caillou, on y tient. Les îles sont des lieux fabuleux de rencontres. Une île, c'est un port, du brassage. C'est unique.

Recueilli par Gaspard NORRITO

La météo sur l'île d'Yeu:
http://www.viewsurf.com/vue-1677-L%27Ile-d%27Yeu_-_Le_Phare_HD.html

Complément d'info:...... La Poste. Un nouveau projet dénoncé par la CGT

Information complémentaire et supplémentaire à celle du lundi 12 septembre 2011. (Andréas)

«En février dernier, La Poste décidait de fermer partiellement le bureau de l'île d'Ouessant, rappelle le syndicat CGT. La mobilisation des Ouessantins, avec un comité de défense, la municipalité, les personnels avaient obligé la direction à retirer son projet.
Aujourd'hui, La Poste revient avec un nouveau projet. Certes, elle maintient les amplitudes d'ouverture du bureau de poste, mais elle réduit les moyens affectés en personnel de 24%. Le nombre de postes de travail passe de 2,61 actuellement à 1,98 dans le projet, informe la CGT.
Ce nouveau dispositif est présenté alors que le conseil général a décidé de ramener au 1e ravril 2012 les obligations de service public aérien quotidien, entre Brest et Ouessant, à un minimum de 220 jours par an.
L'application de cette décision aurait pour conséquence d'allonger fortement les délais d'acheminement du courrier et des colis, juge la CGT. Si ceux-ci devaient prendre la voie maritime, la distribution, au lieu d'être faite le matin, serait reportée à l'après-midi voire au lendemain».
La CGT demande l'ouverture de discussions entre La Poste, le conseil général du Finistère, la municipalité d'Ouessant, les représentants locaux des usagers et ceux du personnel sur les besoins des Ouessantins en termes de services publics postaux et les moyens nécessaires pour répondre à ces besoins.
La direction de La Poste n'a pu être jointe

Une journée de reboisement en novembre

Le bureau de l'association, pendant la réunion de dimanche.

10 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Les chasseurs insulaires de l'association communale de chasse (Acca) se sont réunis en assemblée générale, dimanche, pour dresser le bilan de l'année écoulée et préparer la nouvelle saison de chasse. L'évolution du nombre de lapins sur le terrain est très diverse, à la suite des maladies de l'an dernier, qui ont décimé le cheptel.
Il est donc demandé aux chasseurs de prélever de façon raisonnable, afin de favoriser la reprise.
Un bilan sera dressé avant la date de fermeture officielle pour, éventuellement, l'anticiper.

Favoriser le migrateur
Le faisan, lui, se porte à merveille, avec toujours une souche sauvage ayant une bonne reproduction.
Il a donc été décidé d'augmenter le quota autorisé au tir, avec plus de lâchers de faisans en septembre et octobre, ainsi que 150 reproducteurs en décembre.

Une journée de l'arbre est programmée pour le samedi 12 novembre.
Elle permettra de diversifier le boisement de certaines zones humides, encore à définir, favorisant ainsi le gîte de certains oiseaux migrateurs comme les bécasses.
Des volontaires seront d'ailleurs nécessaires pour réussir l'opération, le repas de la chasse étant également prévu lors de ce week-end.
Le président, Joël Le Person, insiste sur les consignes de sécurité à observer en action de chasse, en particulier près des routes et habitations.

Pratique Les cartes de sociétaires pourront être retirées le samedi 17 septembre de 14h à 16h à la salle du camping avant l'ouverture du 25 septembre.

Journées du patrimoine dans le Parc d'Armorique

jeudi 15 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Samedi 17, dimanche 18 septembre, 11 h à 17 h, musée des Phares et Balises.
 Entrées gratuites dans les musées l'après-midi, visites commentées et animation sur la signalisation maritime au départ du Créac'h.
Samedi, si le temps le permet : animations au moulin de Karaes, mouture de farine.
Gratuit. Contact et réservations : 02 98 48 80 70,
www.pnr-armorique.fr

vendredi 16 septembre 2011

Desserte des îles: Le fromveur mis en vente

16 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Après 34 ans de service, de 1977 à 2011, le navire Fromveur, utilisé pour la desserte des îles d'Ouessant, Molène et Sein, n'est plus conforme à la réglementation européenne.
L'ancien navire de transport de passagers a donc été déclassé du patrimoine départemental pour être mis en vente.
À partir de décembre, c'est le Fromveur II, actuellement en construction aux chantiers Piriou, à Concarneau, qui deviendra navire amiral de la flotte, renforcé par l'Enez Eussa III.
(Photo Jean-Michel Malgorn)

Collège : une salle commune pour les élèves en vue

mercredi 14 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Aux abords du collège des îles du Ponant, les usagers de la ligne aérienne manifestent.
Lundi, lors de la visite du collège des îles du Ponant, par la direction du conseil général, programmée pour cette rentrée 2011-2012, Jean-Jacques Pelé, directeur du service des collèges au conseil général accompagné de Vincent Grall, technicien du conseil général en charge des bâtiments ont été accueillis par Yann Le Pivert, le principal du collège et le gestionnaire Emmanuel Raoul, afin de monter le dossier des travaux en ce qui concerne une extension du collège construit en 2002.
Le conseiller général Didier Le Gac, membre du conseil d'administration, et seul élu départemental, à avoir mis le cap sur Ouessant, ce lundi matin, était accueilli, à l'entrée du collège, par les représentants du comité de défense des usagers de la ligne aérienne, qui, ont exprimé une nouvelle fois, leur désaccord, sur le projet soutenu par le département sur la liaison Ouessant -Guipavas. Jean-Yves Cozan, conseiller général d'Ouessant et Marie-No Miniou, adjointe au maire ont accompagné les visiteurs du collège qui prévoient, notamment la création d'une salle commune pour les élèves, dans le prochain plan pluriannuel démarrant en 2012.

jeudi 15 septembre 2011

À la recherche d'épaves en Iroise

© Teddy Seguin/Drassm

Un clipper, des canons... Une campagne vérifie les découvertes de plongeurs. L'Iroise aurait englouti 700 navires.
Dix personnes sont à pied d'oeuvre pour compléter la carte archéologique de la mer d'Iroise. Il s'agit de « faire l'inventaire des sites sous-marins, liés aux déclarations de découvertes de plongeurs », explique Olivia Hulot, responsable de mission au Drassm (Département des recherches archéologiques subaquatiques et sous-marines), rattaché au ministère de la Culture. Le bateau, Hermine Bretagne, est basé au Conquet pendant deux semaines

Chaque année, des plongeurs passionnés signalent de nouvelles épaves. Ce sont des « inventeurs ». Ils défrichent le terrain et les archives. Régulièrement, l'État vient vérifier.
Ainsi, François Floc'h, plongeur à Plouzané, inventeur de six épaves, a signalé un clipper, anglais, Queen of the colonies, au sud de l'île de Béniguet, dans l'archipel de Molène. Ce trois-mâts rapide, chargé de sucre, a coulé par une dizaine de mètres de fond en 1875. « Un élément de treuil, de la vaisselle, des broches en bronze ont été trouvés », selon Olivia Hulot. Météo permettant, son équipe ira plonger sur place pour confirmer l'invention.
Sous l'eau, un croquis est dessiné, des photos sont prises, puis un aspirateur sous-marin permet de dégager les pièces. Ensuite, la mission peut décider de fouilles plus importantes. La mission s'intéressera aussi à neuf canons, repérés en baie de Douarnenez, puis au Galia, naufragé en 1896 entre Bannec et Balanec.
Enfin, elle ira tenter de détecter entre la pointe du Toulinguet en Presqu'île de Crozon et la pointe Saint-Mathieu, ce qui pourrait être à l'origine de huit « anomalies magnétiques ». Ces signaux sont issus d'un système mathématique qui a repassé à la moulinette des mesures effectuées par des plongeurs.
L'Iroise compte plus de 300 épaves connues du XIXe siècle et un potentiel de 700 à 800 épaves.

Sébastien PANOU. Ouest-France , cliquez sur le titre pour lire la source.

Banquet des anciens. 180 convives réunis

Le maire, des membres du centre communal d'action sociale, des élus et le président du club des anciens, Antoine Noret, ont rendu visite à la doyenne de l'île, Marie Caïn-Berthelé, 96 ans, à la maison de retraite Brug-Eussa.

8 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

La municipalité a fait servir, dimanche, le repas des anciens, à la salle polyvalente, dans un esprit de convivialité.
Cent quatre-vingts personnes ont dégusté le repas, d'excellente qualité, préparé par Benjamin Connan et toute son équipe de la Duchesse-Anne.
Spontanément, les uns et les autres ont pris le micro pour interpréter des chansons d'hier et d'aujourd'hui, en français et en breton.
Onze personnes ont eu 70 ans cette année; elles ont reçu la médaille d'honneur de la commune.
Après le banquet, le CCAS et les élus se sont rendus à la maison de retraite Brug-Eussa, pour saluer la doyenne de l'île, Marie Caïn-Berthelé, âgée de 96 ans.
Le maire, Denis Palluel, lui a offert un bouquet de fleurs en présence de sa famille. L'occasion de saluer le travail de tout le personnel de la Mapa et des bénévoles, qui font en sorte que cette maison de retraite soit une «vraie maison familiale».
Puis le CCAS et les élus se sont rendus à Kervasdoué, chez Robert Dupont, doyen de l'île, âgé de 94 ans, qui vit encore àson domicile, avec son épouse, Thérèse. Le maire lui a offert un panier garni. Ancien du 46e régiment d'infanterie ? il a été porte-drapeau de l'amicale durant douze ans ?, il a été décoré au sabre, au Conquet, le 11novembre 2010, de la Légion d'honneur. Il est aussi le doyen des membres du club des anciens qu'il fréquente depuis 30 ans.

mercredi 14 septembre 2011

Elle est connue de toutes et tous.....elle a aussi une légende, des couples s'y sont connus et mariés. Le Kéo est à vendre.

Prix : 420 000 €
29242
Maison
10
200 m2

Ile d'Ouessant : vend maison de caractère de 1860 rénovée au bourg de Lampaul .
Nombreuses possibilités.
Classe énergie et GES en cours

(dommage c'est pas moi qui est gagné les 162 millions d'Euro).
cliquez sur le titre pour lire l'annonce.

Association départementale de défense des victimes de l'amiante

lundi 12 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Permanence mardi 13 septembre, 14 h à 17 h, à la Mairie.
M. Jézéquel, correspondant local de l'Addeva 29, répondra aux questions des malades ou de leur famille. Renseignement au 02 98 46 91 51 (sauf le lundi).

Rentrée. Quarante élèves à l'école Sainte-Anne

Les élèves de l'école primaire Sainte-Anne, dans la classe de maternelle réaménagée par l'Ogec.

7 septembre 2011, cliquez sur l titre pour lire la source.

La rentrée scolaire est toujours un moment important dans une petite commune.
D'autant plus sur l'île car, il est vrai, en l'espace de 50ans, la population d'Ouessant a beaucoup diminué. Lundi, à l'école Sainte-Anne, la rentrée s'est ainsi effectuée dans de bonnes conditions, avec un effectif de 40 élèves, 18 élèves en maternelle et CP et 22 élèves du CE1 au CM2.
L'équipe pédagogique reste inchangée; elle est composée de Nadine Guillerm, directrice (du CE1 au CM2), de Marine de La Gillardière (de la maternelle au CP) et de Jeanne-Marie Pallier, aide maternelle. 
Par ailleurs, l'Ogec (Organisme degestion des écoles chrétiennes) a réalisé des travaux importants.
Le chauffage a en effet été changé et la salle de classe de maternelle réaménagée.

Une nouvelle enseigne
En projet pour toutes les classes, la création d'une nouvelle enseigne, avec un logo et le fleurissement par les élèves des abords de l'école.
Un repas sera également organisé pour les vacances de la Toussaint.
À noter que, lors de sa visite de rentrée, le maire, Denis Palluel, était accompagné de Marino Minou, adjointe.        

Ilophone : un kaléidoscope d'artistes en concert

lundi 12 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Siam sur la scène de l'ilophone.
Chaude ambiance, samedi soir au gymnase, après le tour de chant très apprécié des Tréteaux chantants et le groupe kanak Celenod, 1 300 personnes étaient attendues pour la soirée avec de très grands moments : c'est Manolocco qui a ouvert les festivités, tout en reggae, faisant voyager le public sous les tropiques, pour accoster finalement « sur le rocher au vent, qui attire l'homme comme un aimant ». Le festival prenait alors toute sa dimension. On attendait avec ferveur Cali et Tiersen, instant magique pour le public conquis par tant d'artistes talentueux. Dehors, sous les rayons du Créac'h et dans la lande, les notes de musique résonnaient face à l'immensité de l'océan. (Lire également en pages 7)

Des artistes exceptionnels pour un grand festival

dimanche 11 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.



Tel un ouragan sur Ouessant, les festivaliers ont investi le bourg de Lampaul vendredi dès midi. On a senti l'atmosphère changeante des grands rendez-vous de l'été. « Mais si, mais si, ils sont tous là, Cali, Tiersen, Miossec », s'exclame un festivalier subjugué de pouvoir les approcher de si près. Mais, à Ouessant, les gens se rapprochent d'eux-mêmes, c'est ça, la force de ce Festival armé de bénévoles, prêts, aux quatre coins de l'île, : « On s'entraide et, ce soir, ce sera notre récompense, les concerts, on a hâte », explique un jeune tout de fluo vêtu. Au guichet, chacun retire son pass et hop, tel un sésame le bracelet aux couleurs fluo orange et jaune vous ouvre le gymnase, Montgomery inaugure cette 3e édition.

mardi 13 septembre 2011

Ouessant serait-elle victime d'un gros mensonge....? c'est à croire....!

Le Journal officiel du 6 septembre 2011 fixe le passage de la ligne aérienne Brest-Ouessant à 220 jours de service aérien, «hormis les samedis, dimanches et jours fériés».

Le manque de subvention viendrait-il vraiment de la dette.....si oui c'est faux....et voilà pourquoi les finances des régions sont plombés.

Apprenez en quelques minutes ce qu'est la monnaie fiduciaire, la monnaie scripturale, le système des réserves fractionnaires, et l'article 123 du traité de Lisbonne... sans lesquels il est impossible de comprendre l'origine des dettes publiques qui ravagent l'ensemble des pays développés.
Pour comprendre cliquez sur le titre ou sur ce lien:
http://www.youtube.com/watch?v=fIyPMzaK_Cc&sns=fb
ou
http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_n%C2%B073-7_du_3_janvier_1973_sur_la_Banque_de_France

Ligne aérienne Brest-Ouessant. Le comité de défense réagit:
http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/ligne-aerienne-brest-ouessant-le-comite-de-defense-reagit-10-09-2011-1424759.php
Le Journal officiel du 6 septembre 2011 fixe le passage de la ligne aérienne Brest-Ouessant à 220 jours de service aérien, «hormis les samedis, dimanches et jours fériés».
Le comité de défense de cette ligne «craint un passage en force du conseil général qui refuse, depuis le début de l'année, toute concertation avec les insulaires (élus, usagers, comité de défense), qui ne tient aucun compte des manifestations organisées avec plus de 300 personnes et des arguments développés expliquant l'importance vitale de la ligne aérienne pour les Ouessantins.
Dans un courrier du 29 août 2011, le comité précise que «les passages du week-end sont aussi importants car ils permettent aux personnes qui travaillent sur l'île et aux enfants de parents séparés de partir le samedi matin et de revenir le dimanche soir, ce qui n'est pas faisable avec le bateau toute l'année.
Le comité se bat pour les Ouessantins et refuse que les îles soient sacrifiées par le département du Finistère».

lundi 12 septembre 2011

Un week-end entre potes à Ouessant.

Savoureux mélange entre différents styles et différents sons, comme le set très léché de Stephan Eicher vendredi (en haut) et le reggae de Manoloco samedi (ci-dessus).
Savoureux mélange entre différents styles et différents sons, comme le set très léché de Stephan Eicher vendredi (en haut) et le reggae de Manoloco samedi (ci-dessus).
Le festival L'Ilophone s'est terminé hier après deux belles soirées de musique, orchestrées par Christophe Miossec.
On a aimé
L'Ilophone se targue d'être le festival le plus à l'Ouest... et il a bien raison. Pour la quatrième édition de leur festival, les Ouessantins ont programmé une belle affiche, avec les désormais « locaux » de l'étape, Christophe Miossec ou Yann Tiersen, mais des artistes venus de plus loin, comme Cali, le Catalan, ou Stephan Eicher, descendu de ses montagnes suisses.
Salle omnisports de Lampaul, vendredi soir. « Avez-vous vu le bleu des yeux de Christophe ? Comment voulez-vous refuser quelque chose à des yeux comme ceux-là ? » lâche Stephan Eicher, esseulé sans son complice Philippe Djian, qui n'a pu faire le déplacement.
Ici, tout le monde se connaît
Des montagnes helvètes à l'île d'Ouessant, il y en a quelques kilomètres, sur terre, mais aussi dans l'océan. Et même s'il n'a pas franchement le pied marin, l'artiste qui se fait rare, a accepté l'invitation du Brestois Christophe Miossec, pour le plus grand plaisir du public. Philippe Djian n'est pas là ? Pas grave... on l'appelle pour lui dire qu'il nous manque.
À Ouessant, c'est comme ça. C'est une île, tout le monde se connaît. Et les artistes se mêlent volontiers aux festivaliers. Cali, marinière sur le dos, vient écouter les Rennais de Montgomery. Un jeune couple s'approche et entame une brève conversation.
Autour de la salle, les bénévoles sont tous sur le pont pour bien accueillir les festivaliers. Au total, l'île a accueilli quelque 2 300 personnes. Commerces, gîtes, hôtels et camping ont bénéficié de ce fabuleux week-end qui était l'occasion de se retrouver entre potes. Comme peuvent l'être Christophe Miossec, Cali et Stephan Eicher dans la vie.
Le Brestois a réussi à les faire venir sur son île d'adoption, « gracieusement », comme il le rappellera au début de son propre concert. Le premier, qui annonçait la sortie très attendue de son nouvel album Chansons ordinaires, ce lundi (lire aussi en Dernière page).
En avant-première, les festivaliers de l'Ilophone ont pu en entendre certaines comme la Chanson pour les amis ou la Chanson d'insomniaque. Trois jours avant les autres.

Renée-Laure EUZEN. Ouest-France:
Lundi 12 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Rentrée sereine au collège des îles du Ponant

samedi 10 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Elèves et professeurs des îles du Ponant.
Le collège situé à l'entrée du bourg de Lampaul et ses 26 élèves ont passé le cap des premières heures un peu stressantes, surtout pour les jeunes sixièmes.
Les petits effectifs sont propice pour étudier : huit en 6 e neuf en 5 e , huit en 4 e , un en 3 e . L'enseignement y est dispensé par Jean François pour la techno, les maths, physique ; Jean-Jacques Salaun, en français ; Rémi Le Manchec en sciences, sport, et maths ; Solène Bonnot en histoire-géographie ; Karine Lahogue en anglais, espagnol ; Arzika Azzouz en anglais.
Les élèves participeront à des ateliers d'écriture avec une résidence d'écrivain, iront au théâtre au Quartz.
Un voyage en Angleterre est prévu pour les 4 e et les 3 e .

Association Patron François-Morin

samedi 10 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Réunion de bilan de la fête du canot samedi 10 septembre, 17 h, salle de la mairie.
Également à l'ordre du jour : travaux à prévoir sur le canot et pour son hivernage, journées du patrimoine les 17 et 18 septembre, bilan de la communication de l'association.

Poste : la CGT dénonce la baisse de personnel

samedi 10 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Selon la CGT, la Poste a proposé un nouveau projet pour le bureau d'Ouessant. Ainsi, « elle maintient les amplitudes d'ouverture », se réjouit le syndicat.
Mais tout en réduisant les moyens affectés en personnel « de 24 % ». Selon la CGT, le nombre de postes de travail passerait de 2.61 actuellement à 1.98 dans le projet. « Avoir un établissement public ouvert c'est bien, mais à condition d'avoir du personnel pour assurer le service. »

La CGT s'inquiète que cette décision tombe en même temps que la réduction possible du nombre de dessertes aériennes (220 jours par an minimum dans le nouvel appel d'offres du conseil général).
Ainsi, si les plis postaux étaient contraints de prendre le bateau, « la distribution, au lieu d'être faite le matin, serait reportée à l'après-midi voire au lendemain.
Les Ouessantins, professionnels ou non, ne pourraient donc plus traiter leur correspondance dans la journée ».

Figaro 2 \ Tour de Bretagne: Arrivée dans la nuit d'une étape humide et sportive

La première étape de ce Tour de Bretagne à la voile n'aura laissé aucun répit aux 30 duos qui ont pris le départ du port costarmoricain ce dimanche matin. Après la côte de Granit rose et l'île de Batz, ils auront côtoyé les cailloux, frôlé les déferlantes en jouant avec les courants le long de la côte des Abers. Deux options se dessinent actuellement parmi la flotte mais personne ne peut présager du classement à Douarnenez. Les concurrents ne sont pas attendus avant minuit dans le port du sud Finistère.
Dès 7h ce dimanche matin, alors qu'il faisait encore nuit, les 30 duos quittaient les pontons de Perros Guirec. Chacun avait rejoint son bord peu de temps avant mais les équipages étaient déjà bien concentrés, sachant que les conditions allaient être très toniques. Laurent Gouezigoux (Sita Suez / Maisons Arteco) :" Ce sera humide avec de la mer, nous allons nous faire un peu brasser. L'étape sera sportive aussi parce que nous serons au près et des écarts peuvent se faire dans ces conditions. Certains bateaux sont très bien réglés et peuvent aller vraiment plus vite. Avec Gwendal Guegan, nous sommes là pour nous faire plaisir. Gwendal n'est pas figariste, alors nous n'avons pas de pression." Comme convenu, la procédure de départ était lancée à 8h mais quelques bateaux un peu trop pressés obligeaient le comité de course à rappeler la flotte et à lancer un nouveau départ, sous pavillon Z (pénalité en cas de départ prématuré). A 8h20, la flotte s'élançait sous spi, au portant, dans 5 noeuds de vent.

Deux options.
Le vent montait doucement pour ne pas excéder 12 noeuds. La flotte s'extirpait de la côte de granit rose en tirant des bords dans un vent de sud-ouest, puis poursuivait sa route en franchissant l'île de Batz par son nord afin de bénéficier du courant. Dans le courant de l'après-midi, à l'approche de la côte des Abers, deux options se dessinaient au sein de la flotte, permettant un joli jeu tactique. Devant Kerlouan, ils étaient trois à ne pas se lâcher et à oser jouer avec les déferlantes au ras des cailloux, Gedimat de Thierry Chabagny et Alexis Littoz, Macif d'Eric Peron et Simon Troel, et Agir d'Adrien Hardy et Pierre Le Boucher. Le reste de la flotte préférait tirer des bords un peu plus au large.

Des conditions très sportives.
Actuellement, la flotte évolue toujours au près à contre-courant, sous un ciel gris, dans une longue houle résiduelle d'ouest, avec un vent sud - sud ouest qui s'est renforcé jusqu'à 20 noeuds avec des rafales à 35 noeuds. Dès 19h30, la flotte bénéficiera d'un courant favorable dans une mer moins creusée, protégée par les îles d'Ouessant et de Molène. Après avoir franchi la bouée Basse Portsall, la navigation va devenir enfin un peu moins inconfortable ... Il restera ensuite à franchir la pointe Saint-Mathieu puis à descendre jusqu'au Cap de la Chèvre et à mettre son clignotant à bâbord pour rentrer dans la baie de Douarnenez. Les trente équipages sont attendus dans la nuit, certainement fatigués mais avec des moments forts à raconter, après 100 milles de navigation.

Après quoi courent-ils ?!
Eric Drouglazet est le seul skipper à avoir couru toutes les éditions du Tour de Bretagne qu'il a remporté en 2009. Cette année, il court avec Damien Guillou sur Luisina : "Nous courons ensemble parce que la famille Guillou, je la connais depuis des années, et Damien aussi ! Il a beaucoup progressé et c'est la première fois que nous courons ensemble. Nous nous connaissons bien, aurons plaisir à être sur l'eau et avons un respect mutuel. Bien sûr, j'aimerais réitérer ma performance de 2009. Comme dans toutes les courses en double ou en solo, nous sommes une bonne dizaine à pouvoir gagner mais aussi à pouvoir faire ... dans les 15 !"

Romain Attanasio embarque le méditerranéen Nicolas Béranger sur Saveol : "Je me suis posé la question de mon co-skipper pendant plusieurs semaines et, évidemment j'ai pensé à Nico ! Nous avons couru la Transat AG2R ensemble il y a 6 ans, nous avions terminé à la 3è place. Il m'a tout de suite dit oui, nous avons déjà couru 3000 milles ensemble, ça ne peut que bien se passer. Nous nous entraînons dans des centres différents, ce sera une bonne occasion de faire converger nos façons de faire."

Source : Kaori, cliquez sur le titre pour lire la source.

Ile-de-Batz: Aurélie Goarnisson, nouvelle institutrice

mercredi 07 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Amélie Chenal, la directrice, et Aurélie Goarnisson, les deux enseignantes de Skol ar Vugale, l'école publique de l'île de Batz.
Trente élèves, 15 de la maternelle au CP et 15 dans les classes de CE et CM, tel est l'effectif, globalement et stable, de Skol ar Vugale, l'école publique batzienne.
Si Amélie Chenal, la directrice, est toujours aux commandes de l'établissement, Christelle Phlippot a rejoint le sud-Finistère où elle exerce à son tour les fonctions de directrice de l'école primaire de Sainte-Marine. Aurélie Goarnisson est donc la nouvelle institutrice qui vient prendre en charge les plus petits sur l'île.
Cette Rouennaise de 34 ans, roscovite d'adoption et mère de 3 enfants, exerçait depuis une dizaine d'années à Locquénolé. « Je souhaitais enseigner sur une île et dans ma fiche de voeux, j'avais mentionné Tahiti, la Nouvelle Calédonie et... l'île de Batz » indique-t-elle.
Laurence Leroux, une troisième institutrice, prendra en charge les plus petits pour la journée du jeudi. « Je suis très contente de travailler à proximité de mon domicile roscovite, assure Aurélie Goarnisson. Je sais que venir sur l'île chaque jour, notamment en hiver, ne sera pas toujours facile, mais cela ne me déplaît pas. ».
Et les jeunes îliens n'ont pas non plus paru impressionnés par l'arrivée de leur nouvelle maîtresse.

dimanche 11 septembre 2011

Cali, Miossec, Eicher devant 2.300 spectateurs.


Le festival L'Ilophone a réjoui plus de 2.300 spectateurs, ce week-end, à Ouessant (29).
Le temps rêvé pour se fondre dans la plussimple insularité, mais également pour profiter de concerts d'exception proposés par Philippe Déniel, alias «Fifi la boulange» et son équipe.
Se sont ainsi succédé, vendredi et hier, dans le gymnase de Lampaul, des artistes tels que Miossec, Cali, YannTiersen ou encore le Suisse Stephan Eicher (ci-dessus).
Aujourd'hui, le festival se clôturera dès l'heure de midi, avec les prestations des groupes Rhum & Eau et Zogo.
(Photo Jean-Michel Malgorn), en cliquant sur le titre pour voir toues les photos.      

C'est reparti pour un week-end géant de musique.

vendredi 09 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Miossec est à l'afficge du programme d'ouverture, ce soir.
La 4 e édition de l'Ilophone viendra clôturer en beauté, la saison estivale d'Ouessant : dès ce vendredi les festivaliers embarqueront à bord de l'Enez-Eussa, cap pour trois jours de concerts.
Dès ce soir, à 19 h, Montgomery ouvrira le Festival, suivi de Mouse, Miossec, Stephan Eicher et Dominique Sonic.
Samedi, on attend une grande affluence, avec en début d'après-midi, les vainqueurs des Tréteaux chantants, au gymnase; les amateurs pourront prendre le micro ; à 19 h, on se réjouira d'écouter Manoloco, Siam, Cali (acoustique), Yann Tiersen, Swtich-On's.
Ne repartez pas, dimanche sans avoir goûter à Rhum et Eau et Zogo en apéritif.

La restauration se fera sur place, un repas, le samedi soir sous le chapiteau.
Tarifs : une soirée, 27 €; les deux : 49 €.

Canot « Patron François Morin », monument historique

vendredi 09 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Le Canot « Patron François Morin », monument historique

Samedi 17, dimanche 18 septembre, 14 h à 17 h, digue de Lampaul, près du bourg.
Dans le cadre des Journées du patrimoine, plusieurs animations sont proposées : balades découvertes sur le canot « Patron François Morin » en baie de Lampaul, durée 1/2 h environ, une exposition permanente sur le canot, un jeu.
Les réservations se feront sur place.
Sorties en mer suivant météo.

Tarif: tarif unique : 3 €.
Contact : 02 98 48 85 83,
www.patronfrancoismorin.com

Messe Dimanche 11 septembre, 11 h, église Saint-Pol-Aurélien

vendredi 09 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Messe le Dimanche 11 septembre, àn11 h, en l'église Saint-Pol-Aurélien, au bourg de Lampaul.
La messe sera animée par le groupe K. Anak

samedi 10 septembre 2011

Fin de saison pour les artistes de Léon'art

jeudi 08 septembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


À l'auberge de jeunesse, Léon'art décroche ses toiles.
À l'auberge de jeunesse, dimanche, Soiz et Marie recevaient le président du groupe Léon'art, M. Blanchart et l'ensemble brestois composé de Glaoda Jaouen (céramiste), Edmond Findanee et ses montages en bois flotté de récupération, étaient accompagnés des aquarellistes, Louis Nicol, John Trott.
On pouvait aussi admirer les esquisses et silhouettes de Brigitte Simon.
Cet ensemble artistique reviendra l'année prochaine.

vendredi 9 septembre 2011

Miossec et Yann Tiersen au festival de l'Ilophone : deux bretons à Ouessant!

09/09/2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

La 4ème édition du festival de l'Ilophone, qui débute dès ce soir, vendredi 9 septembre, et se poursuit tout le week-end sur l'île d'Ouessant (Bretagne), accueille deux têtes brûlées du pays : Miossec et Yann Tiersen.

Le premier montera sur scène dès ce soir, vendredi où il présentera en avant-première son huitième opus "Chansons ordinaires", à paraître le 12 septembre 2011. Demain samedi, ce sera au tour de Yann Tiersen de venir défendre les titres de son nouveau disque "Skyline", dans les bacs cet automne.

Parmi les autres têtes d'affiche de l'évènement, on notera la venue de Stephan Eicher et Philippe Djian, ainsi que de Cali.
Plus d'informations sur le site du festival de l'Ilophone.