mercredi 30 novembre 2011

Ouessant. Un couple grec en exil sur l'île bretonne

30 novembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source et voir la vidéo.

Nikos et Maria, et leur fils Raphaël, se sont installés à Ouessant il y a trois mois pour fuir la crise Grecque. "Le pays est à la dérive", explique le couple qui souhaite refaire sa vie sur cette île. Une terre insulaire que Nikos Vlandis connaissait bien. Cet écrivain grec avait écrit un roman dont l'intrigue se déroule sur l'île bretonne.

1 décembre 2011:
Nikos, Maria et leur fils Raphaël se sont installés à Ouessant il y a trois mois pour fuir la crise grecque. «Le pays est à la dérive», explique le couple qui n'entend pas quitter cette terre insulaire où il a choisi de refaire sa vie. [Vidéo]
Nikos et Maria Vlandis ont tout vendu il y a quelques mois. «Nous avions une maison d'édition à Athènes. Le secteur culturel étant sinistré, les ventes de livres ont chuté brutalement. On ne pouvait plus faire face. Les librairies traînaient des pieds pour nous payer ou nous demandaient des délais de paiement inouïs», explique la jeune femme dans un français parfait. Une langue apprise pendant six ans sur les bancs de La Sorbonne.
Le 20 août, Maria, Nikos et Raphaël, leur garçon de 4 ans, ont débarqué à Ouessant. Avec deux valises à la main. «On a tout vendu pour refaire notre vie. Notre entreprise, nos meubles et même notre moto. Et on a cédé à des bibliothèques publiques les 2.000 livres qu'on possédait», poursuit Nikos qui, lui aussi, maîtrise parfaitement bien le français.

«La vie est très dure à Athènes»
Pourquoi Ouessant ? Parce qu'il y a plusieurs années de cela, après avoir enseigné l'urbanisme à l'université d'Athènes, Nikos avait publié un roman «L'Ile des écrivains». L'histoire se déroulait sur l'île grecque de Samothrace et à Ouessant. «Quelque part, en m'installant ici, je voulais que cette fiction devienne réalité», poursuit Nikos, en plaquant la mèche rebelle qui lui barre souvent le front. Autre point important, le couple avait entendu parler du festival du livre insulaire. «On s'est dit qu'on trouverait facilement des contacts ici». Ils ne se sont pas trompés.
À Athènes, la vie n'était plus possible. «Le pays dévisse complètement. Les gens n'ont plus de travail. Ceux qui en ont encore, craignent de ne pas voir la couleur de leur paye. On a des amis journalistes qui ne touchent plus rien depuis des mois. La vie est très dure», tient à préciser Maria. «Un tiers des magasins sont fermés. L'ambiance est vraiment très tendue. La ville est aux mains des militaires. Ils sont à tous les coins de rue. Et puis, depuis quelques jours, trois ministres d'extrême droite siègent au nouveau gouvernement. Nous avons peur pour la démocratie».

Une petite maison à l'est de l'île
En prenant le bateau pour Ouessant, Nikos et Maria ont atteint leur but. Prendre de la distance, même s'ils restent connectés aux médias de leur pays via internet. «Ici, la vie est bien plus facile. Pas besoin de beaucoup d'argent pour vivre. Les tentations sont rares. À Athènes, on courait les bars, les restos et les cinés quand on voulait se distraire. Ici, on part pour un pique-nique au bord de la mer. Avec la crise, on a changé de valeurs». Le couple habite dans une petite maison, proche de la tour qui surplombe les falaises du Stiff, à l'est de l'île. «Le plus difficile a été de trouver un toit et une voiture. Pendant un mois de demi, on s'est déplacé à pied et à vélo. Ici, les gens sont sympas. Ils ne sont pas compliqués. Le rythme est beaucoup moins soutenu qu'à Athènes. On respire». Dans la cuisine, le petit Raphaël, aux cheveux blonds comme les blés, récite les quelques mots de français qu'il connaît: canard, cochon, poule... «Il va à l'école maintenant, précise Maria. Uniquement le matin. Je l'accompagne pour traduire ce que dit sa maîtresse. Bientôt, il se débrouillera tout seul».
Nikos, lui, poursuit l'écriture. «Je viens de finir un roman policierqui a pour toile de fond la crise grecque. Je recherche un éditeur. Je propose aussi mes services comme traducteur français-grec. S'il le faut, aussi, je postulerai pour un travail saisonnier. Car nous voulons rester ici».
  • Didier Déniel

Remise des prix de la Class40.

cliquez sur le titre pour voir toutes les photos.

Ecomusée du Niou Fermeture de l'écomusée du Niou du lundi 28 novembre au vendredi 2 décembre

lundi 28 novembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Ecomusée du Niou
Fermeture de l'écomusée du Niou du lundi 28 novembre au vendredi 2 décembre en raison de travaux. Contact : 02 98 48 80 70.

Rail d'Ouessant. Une économie pour les ferries

30 novembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Plus besoin de faire le grand tour par le rail d'Ouessant. Le préfet maritime vient d'autoriser certains navires à longer la côte par les chenaux plus calmes de la mer d'Iroise. Une bonne nouvelle pour la Brittany Ferries qui cherche à économiser du carburant.
«Nos bateaux n'iront pas pas plus vite. Au contraire le Pont-Aven par exemple mettra toujours 24heures entre Portsmouth (Angleterre) et Santander (Espagne). Mais le fait de raccourcir le trajet nous permettra de ralentir le bateau et de faire des économies de carburant. Notre première motivation est économique. Mais moins de consommation de fuel, c'est aussi moins de pollution. Ce sera bon pour la planète», s'exclame Jean-Marc Roué, président du conseil de surveillance de la Brittany Ferries.

55 kilomètres en moins
Pour la compagnie maritime roscovite, l'annonce de cette mesure qu'elle réclamait depuis longtemps tombe à point nommé en ces temps difficiles. Le fait de ne plus avoir à contourner la côte au large de l'île d'Ouessant, comme les règles de navigation l'exigeaient depuis 1993, va réduire de 55km la distance à parcourir et c'est environ une heure et demie de temps de gagné. La Brittany organise actuellement six allers-retours hebdomadaires entre l'Angleterre et l'Espagne dont certains via Roscoff avec trois bateaux: le Pont-Aven, le Cotentin et le Cap Finistère.

Des conditions très strictes
Le nouvel arrêté signé par le préfet maritime de l'Atlantique l'amiral Anne-François de Saint-Salvy autorise donc les bateaux à passagers de moins de 220mètres à circuler de manière permanente dans les chenaux bretons mais sous réserve d'un certain nombre d'obligations: présence du capitaine à la passerelle, vitesse limitée à 15 noeuds... De plus, les capitaines devront au préalable s'entraîner sur un simulateur; leurs connaissances seront obligatoirement validées par les pilotes de la station Brest-Odet.

Des capitaines expérimentés
«On va demander aux bâtiments qu'ils soient placés dans de bonnes conditions de sécurité avec des capitaines formés et expérimentés. Les ferries présentent moins de risques que les pétroliers. En outre, le fait de rapprocher les bateaux à passagers de la côte simplifiera les opérations de sauvetage par hélicoptère», commente Ingrid Parrot, porte-parole de la préfecture maritime. En plus de voir la pointe bretonne de plus près, les clients de la Brittany Ferries devraient apprécier cette nouvelle route plus abritée. «Les eaux y sont plus calmes. Par gros temps, ce sera plus confortable pour les passagers et l'équipage», souligne un ancien navigant de la compagnie.
  • Frédérique Le Gall.

«Le fait de raccourcir le trajet nous permettra de faire des économies de carburant. »
Jean-Marc Roué, président du conseil de surveillance de la Brittany Ferries

Fin de résidence pour l'écrivain Johary Ravaloson

lundi 28 novembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Sophie et Johary ont passé quatre mois en famille dans le cadre de la résidence d'écrivain de Cali.

Accompagné de Sophie son épouse, Johary et leurs deux enfants mettent le cap sur Madagascar après quatre mois passés à Ouessant.
Accueillis par l'association Cali (Culture art et littérature insulaire), ils se sont immergés dans la vie ouessantine.
Les enfants sont allés à l'école tandis que leurs parents créaient un atelier d'écriture pour les collégiens, avec Sophie, en art plastique.
L'objectif, c'est la création d'un album jeunesse autour d'une histoire de sirènes et d'un pêcheur. Les différentes scènes de l'histoire (imaginée par Ondine Morin) tiennent dans douze boîtes.
C'est le résultat des échanges entres les écoliers de Burel et de Sainte-Anne et les 6 e du collège.
Il ne reste plus qu'à rechercher les financements pour finaliser le projet

mardi 29 novembre 2011

Les nouvelles OMEGA's dramatic Seamaster Planet Ocean collection.

Présentation des deux modèles avec et sans chrono avec le mouvement 9300 Co-Axial.
http://www.thewatchavenue.com/site/?Language=EN&e=0#/omega/first/wa
Mais aussi avec un chrono très lisible...une deuxième montre dans la montre.....!! une invention Oméga.

Cliquez sur le titre pour voir la vidéo.
Voici une autre vidéo...! vu de l'intérieur.
http://www.youtube.com/watch?v=QSIOSLki_Pw&feature=related

La page: http://www.facebook.com/omega
Le site: http://www.omegawatches.com/fr

Jour 7 : Déjà une semaine de glisse.

Il y a une semaine, Loïck Peyron et ses hommes coupaient la ligne de départ du Trophée Jules Verne au large de Ouessant, profitant de l'ouverture d'une fenêtre pleine de promesses. 4 640 milles plus tard dans l'Atlantique, le Maxi Banque Populaire V n'a pour le moment rien manqué de ce rendez-vous, s'offrant un premier temps de référence à l'Equateur* et filant à belle allure vers le Sud avec perspective d'un nouveau chrono intermédiaire à Bonne Espérance. Au large des côtes brésiliennes, le trimaran géant de la Banque de la Voile poursuit sa route en toute fluidité


                                                              En cliquant sur le titre.

Québec St Malo le site est ouvert.

Le sport
8e édition en 2012
L’unique grande course transatlantique en Amérique du Nord
La seule à être disputée d’ouest en est tenue aux quatre ans
Plus de 25 voiliers multicoques et monocoques,de 40 à 70 pieds
Équipage de 3 marins minimum
Vitesse de pointe de 28 nœuds
5287 km ou 3125 milles nautiques
Record de l’épreuve :
7 jours, 20 heures et 24 minutes
Le parcours
Départ au pied de la citadelle de Québec, le 22 juillet 2012
Portion fluviale de 370 milles où les bateaux doivent redoubler d’habileté
Bouées de passage à Rimouski et à Percé
10 jours de traversée
Arrivée à Saint-Malo, France

l’animation
9 jours de festivités gratuites
Au coeur du Port de Québec dans le Vieux-Québec
Aux abords du fleuve Saint-Laurent
Arrivée et visite des voiliers
Exposition. Musique. Zone Petits-Mousses. Et plus!
AVIS DE COURSE PRÉLIMINAIRE
Un départ le 22 juillet 2012
 (PDF) DES QUESTIONS PAR RAPPORT
À LA COURSE ?
course@transatquebecstmalo.com

Les ferries autorisés à naviguer le long de la pointe bretonne

Transports maritimes: lundi 28 novembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Les navires de transport de passagers vont pouvoir contourner la pointe bretonne en longeant la côte et non plus en étant contraints de la contourner au large de l'île d'Ouessant, comme les règles de navigation les y obligent depuis vingt ans.
Les car-ferries ne sont désormais plus soumis à l'obligation d'emprunter le dispositif de séparation du trafic (DST), au large de l'île d'Ouessant (Finistère), qui leur faisait effectuer un détour par les eaux internationales.
«On avait une demande d'un certain nombre d'acteurs, en particulier la Brittany Ferries, qui souhaitait pouvoir emprunter ces chenaux intérieurs de manière à raccourcir leur trajet et faire des économies», a déclaré le préfet maritime de l'Atlantique, l'amiral Anne-François de Saint-Salvy.
Gain de temps
La distance à parcourir en moins est en moyenne d'une trentaine de milles nautiques (55 km) et le gain de temps entre 1h30 et 2h, ce qui représente «moins de pollution» et plusieurs tonnes de fuel économisées, souligne encore le préfet maritime.
Un nouvel arrêté de la préfecture maritime autorise les bateaux à passagers de moins de 220 mètres à circuler dans les chenaux bretons sous réserve de formation des capitaines, de conditions météo et de vitesse limitée à 15 noeuds (27 km/h), a souligné l'amiral de Saint-Salvy.
Trajet France-Espagne
Le DST avait été mis en place en 1977 pour les navires transportant des cargaisons dangereuses (chimiquiers, pétroliers, etc...), quelques mois avant la marée noire de l'Amoco cadiz (1978). En 1993, un arrêté de la Préfecture Maritime avait interdit toute circulation maritime le long de la côte finistérienne, y compris pour les navires de transport de passagers.
La Brittany ferries organise jusqu'à sept allers-retours par semaine entre la Grande Bretagne, l'Ouest de la France et l'Espagne.

lundi 28 novembre 2011

Ralf Tech : une montre WRX Hybrid pour le Commando Hubert

La marque horlogère franco-suisse Ralf Tech vient de frapper un grand coup. En effet, après de mois de préparation, elle vient officiellement d’annoncer la mise en place d’un partenariat avec le célèbre Commando Hubert.
Résultat : une montre WRX Hybrid, trois aiguilles jour/date au design puissant et viril (47.5 mm de diamètre / étanche 500 mètres) capable de résister –vraiment- aux conditions les plus extrêmes.    

D'Andréas: le mouvement est un quartz Kinétic.
pour avoir un mouvement automatique voici le lien: http://www.ralftech.com/

Ralf Tech WRX Hybrid Commando Hubert
Ralf Tech WRX Hybrid Commando Hubert
Le Commando Hubert est une unité de Forces Spéciales de la Marine Nationale française.

Héritier des unités de la France libre créées pendant la Seconde guerre mondiale en Grande-Bretagne, ce commando porte le nom du lieutenant Augustin Hubert, tué le 6 juin 1944, au cours des opérations de débarquement en Normandie.

Unité mythique, ce Commando d'action sous-marine (CASM) « Hubert », fer de lance des Forces Spéciales françaises est déployé dans le plus grand secret sur tous les continents à la demande du Commandement des Opérations Spéciales (COS).

Plus concrètement, il comprend une compagnie opérationnelle et une compagnie de soutien. La compagnie opérationnelle est subdivisée en quatre sections spécialisées : soutien, contre-terrorisme maritime, engins sous-marins et reconnaissance.

Les Commandos qui composent la compagnie opérationnelle sont tous parachutistes et nageurs de combat brevetés.

Après une mise au point conjointe avec le staff technique de Ralf Tech (spécialiste de la montre de plongée) puis ensuite, un an de test sur les terrains les plus risqués de la planète, les hommes du Commando Hubert ont finalement adopté la WRX « A » pour les accompagner dans toutes leurs missions de combat.

Dans les airs, au sol et bien entendu sous l'eau, la WRX « A » va là ou les autres ne vont pas. Ralf Tech a tout d’abord livré quelques pièces au Commando Hubert en 2010 pour la mise au point du modèle actuel, puis ensuite 200 pièces (numérotées 1 à 200 pour le commando) le 15 septembre 2011. A noter que ces garde-temps portent sur le fond de boite le numéro du Certificat de nageur de combat (CNC) du militaire qui la porte. Une autre commande est en cours pour 2012.

Si vous souhaitez être équipé de ce modèle, sachez que les toutes premières pièces (300 en tout) commencent à être livrées sur les détaillants cette semaine. Un très joli coup pour la jeune marque Ralf Tech qui s’installe petit à petit dans le paysage horloger. Elle avance ici dans les traces de prestigieux noms comme Blancpain et Rolex qui ont également équipé l’unité avec respectivement la Fifty Fathoms et la Sea Dweller.

La nouvelle Ralf Tech WRX « A » Hybrid
La version commerciale de la WRX « A » Hybrid est techniquement en tous points semblable à celle livrée aux hommes du Commando Hubert à l’exception du marquage sur le fond du boitier (et pour cause...) Elle fait partie de la ligne « A » (A comme Army) entièrement dédiée aux développements militaires. Cette ligne est divisée en deux séries, une équipée du mouvement Hybrid et une autre équipée de mouvements automatiques suisses traditionnels. A noter que cette ligne « A » inclus d’autres instruments sous-marins destinés à un usage strictement militaire… mais qui ne sont pas commercialisés auprès du grand public !
Spécificités techniques de la Ralf Tech WRX « A » Hybrid
Mouvement RTH001 HYBRID   (D'Andréas: c'est un Quartz Kinétic)  
Étanchéité réelle 500M avec agrément OTAN     
Boîtier en acier chirurgical 316L de diamètre 47,5mm (hors couronne)
Verre saphir bombé traité anti-reflets de 5,9 mm d'épaisseur
Index luminescents professionnels "SuperLuminova" C3
Lunette en acier et aluminium, vissée, unidirectionnelle, 120 clics
Fond vissé et gravé avec numérotation dans la série
Couronne vissée et protégée
Deux bracelets tactiques, un en silicone hypoalergénique, le second de type NATO renforcé, tous deux montés sur des tiges filetées, entre-corne 26mm

Livrée dans un petit caisson étanche agréé OTAN
Prix de vente public conseillé : 1.390 euros     
Points de ventes : www.ralftech.com
Infos consommateurs : contact@ralftech.com
Ralf Tech WRX Hybrid Commando Hubert
Ralf Tech WRX Hybrid Commando Hubert
Ralf Tech WRX Hybrid Commando Hubert
Ralf Tech WRX Hybrid Commando Hubert
Ralf Tech WRX Hybrid Commando Hubert
Ralf Tech WRX Hybrid Commando Hubert
Ralf Tech WRX Hybrid Commando Hubert
Ralf Tech WRX Hybrid Commando Hubert
Lundi 28 Novembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.

Voici la réponse à mes questions:
Sur la version hybrid, j’ai cru comprendre qu’il s’agit
d’un mouvement quartz Kinétic..... est sur une base Seiko
ou Citizen...Car je suis surpris de voir qu’il n’y a pas la réserve de marche.
comme sur les Seiko.
qu’elle est le prix d’une version automatique un ETA 2824-2.
merci.
 
Bonjour Andréas,
Merci pour votre mail et l'intérêt que vous portez à notre collection.

Le mouvement de la WRX version Hybrid est conçu en exploitant le même brevet que le Seiko Kinetic mais ce n'est pas un Seiko.
Pour la petite histoire, Seiko n'est pas propréitaire de ce brevet non plus mais l'exploite depuis plus de 10 ans.
Chez nous, c'est l'aiguille des secondes qui sert d'indicateur de réserve de marche.
Quand la montre est neuve elle saute de trois secondes en trois secondes, puis de deux en deux et quand le mouvement est chargé (généralement au bout d'une semaine au porté) l'aiguille passe de seconde en seconde normalement.
Bien sûr, cela n'a aucune influence sur le mécanisme, qui est toujours à la bonne heure.

La version Automatique coûte quand à elle 1890/1990€ selon les versions.
N'hésitez pas à revenir vers moi si vous avez d'autres questions.
Bien cordialement,
Delphine LELOUARD
RALF TECH
customer service
service clients

Déjà en face le Brésil....


dimanche 27 novembre 2011

Les autres navigateurs arrivent les uns après les autres.

en cliquant sur le titre.

l'île de Quéménès: Résultats du concours de photos.

Et voici les cartes postales que nous avons réalisées à partir des photos reçues pour le concours 2011 (non sans mal, cette année encore, il a été très difficile de choisir !) :

4e jour de course pour Banque Populaire V.

vous pouvez suivre les vacations à partir de la carte.
en cliquant sur le casque.

samedi 26 novembre 2011

Ile-de-Batz: Une délégation d'enseignants anglais à la rencontre des jeunes.

samedi 19 novembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Un feu nourri de questions a accueilli les enseignantes britanniques dans la classe regroupant les élèves des plus grandes sections.

Une délégation d'enseignants du comté de Bedfordshire, Bedford Borough, région du centre de l'Angleterre est venue dans le Finistère à la rencontre d'écoles partenaires. Skol ar Vugale, l'école de l'île de Batz, avait fait acte de candidature pour cet événement.
Ainsi, ce jeudi, Christine Mc Farlane, enseignante de technologie et de Français, de la Shortstown Lower School de Bedford, et Jan Lewandowski, conseillère pédagogique en langues vivantes et éducation internationale, se sont déplacée sur l'île de Batz pour rencontrer les jeunes îliens et leurs enseignantes.
Après une visite de l'école, les correspondantes britanniques ont dû subir le feu nourri de questions des élèves, toutes posées en anglais. Et si l'école anglaise regroupe quelque 140 élèves, les écoliers insulaires, comme à leur habitude, n'ont pas paru impressionnés par les enseignants britanniques, eux-mêmes surpris de l'intérêt manifesté pour les moeurs et us des écoles anglaises.
Chaque matin, les jeunes îliens se livrent à un certain nombre d'exercices afin de pratiquer l'anglais et ce sont environ 2 h qui leur sont par ailleurs dispensées chaque semaine. « Cette correspondance avec une école anglaise a stimulé les élèves pour l'apprentissage de la langue. C'est une bonne chose », indique Amélie Chenal, directrice de Skol ar Vugale, en charge des plus grandes sections.

Le Fromveur II a fait son premier voyage.

jeudi 24 novembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Mercredi midi, le « Fromveur II » a mouillé l'ancre au port du Stiff.

Hier, vers midi, le tout nouveau navire de la Penn ar Bed est venu se montrer à Ouessant, au port du Stiff ; il remplace l'ancien navire ayant atteint sa limite de navigation. Son arrivée pour quelques heures est un événement pour les liaisons entre les îles Molène et Ouessant.
Autour de ce projet devenu réalité, les élèves du collège des îles du Ponant ont été sollicités par le conseil général dans le cadre du fonctionnement type : classe presse.
Lundi dernier, ils ont interwievé Pierre Maille en visioconférence sur le nouveau navire : sa conceptualisation, son mode de fabrication.
Ce navire est fait avec des matériaux non polluant, pour une durée de vie de 30 ans, dans les tempêtes de la mer d'Iroise. L'inauguration officielle aura lieu le 12 décembre.
                                                                      ----------------------

D'Andréas: je regrette encore une fois le manque d'imagination du conseil général avec ce nom à la manière des films: Stretch 1,2,3,4.
Il n'aurait été pas plus inventif de lui donner le nom de Fromrus qui est l'autre courant important de l'ïle d'Ouessant.

Deux pêcheurs à pied hélitreuillés.

jeudi 24 novembre 2011


Deux pêcheurs à pied ont dû être secourus, mercredi après-midi.
Il était environ 16 h 30, lorsque le Cross Corsen, Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage, a eu à gérer une demande de secours. Isolées par la marée montante sur un rocher, deux personnes demandaient de l'aide pour regagner la côte.
La houle étant relativement forte, c'est l'option aérienne qui a été retenue.
Un hélicoptère a décollé de la base aéronavale de Lanvéoc-Poulmic afin de leur porter secours. Hélitreuillés avant d'être déposés sur la terre ferme, les deux rescapés sont sains et saufs.

Autre source:
http://brest.letelegramme.com/local/finistere-nord/brest/strenanouess/ouessant/deux-personnes-secourues-sur-un-rocher-24-11-2011-1510077.php

Fichier illustré des espèces subaquatiques de France métropolitaine et d'outre-mer.

Dans la plongée à Ouessant il y a maintenant ce site en accès direct.
ou en cliquant sur le titre.

vendredi 25 novembre 2011

Banque Populaire V. 3e jour de course.

                                                     Toutes les infos en cliquant sur le titre.

Réglementant la navigation dans les chenaux et passages du Fromveur, du Four, de La Helle et du Raz de Sein situés dans les eaux intérieures françaises.

CONSIDERANT
la nécessité de préciser et de renforcer les mesures tendant à organiser la
navigation dans les eaux intérieures de la pointe de Bretagne, dans un but de
sécurité de la navigation, de sauvegarde de la vie humaine en mer et de
protection de l’environnement
;

CONSIDERANT
la nécessité d’organiser la circulation commerciale de certains navires dans
les chenaux sur une base annuelle ;

SUR PROPOSITION
de l’adjoint du préfet maritime pour l’action de l’Etat en mer ;

Lire la suite en cliquant sur le titre et le lien:
http://www.premar-atlantique.gouv.fr/reglementation/arretes/2011-092.pdf
http://www.premar-atlantique.gouv.fr/reglementation/arretes/

Les ferrys passeront entre Molène est Ouessant.
http://www.facebook.com/photo.php?v=322319674461434


Class 40: le troisième arrive.

-----------------------
Météo-consult.
------------------------
les photos de l'arrivée
-------------------------------
les audios
------------------------
C’est un joli pied de nez que s’offrent Hannah Jenner et Jesse Naimark-Rowse à bord de 40 Degrees. Jusqu’à la dernière minute, le tandem n ‘avait aucune certitude quant à leur participation à la Transat Jacques Vabre. Et leur expérience de navigation commune s’était limitée au strict minimum : s’offrir un podium dans ces conditions est une belle récompense pour le duo.

Encore quelques minutes et le podium de la Transat Jacques Vabre sera définitivement constitué. Hannah Jenner et Jesse Naimark-Rowse ont constitué en mer des caraïbes un petit matelas de milles qui devrait leur permettre de pallier aux inconvénients d’une arrivée dans les petits airs. Avec près de 70 milles d’avance sur leurs poursuivants, le tandem anglo-américain recueille les fruits d’une trajectoire audacieuse à la hauteur des Açores quand 40 Degrees est parti contourner l’anticyclone par le nord avant de trouver un chemin permettant de rejoindre la route des alizés.
L’équipage de Solo a choisi la même option, mais visiblement handicapés par des soucis de voile, les deux Norvégiens ont perdu systématiquement des milles depuis leur entrée en mer des Caraïbes. Pour la cinquième place la bagarre est toujours aussi serrée entre l’abeille de Groupe Picoty et le hamburger volant de 11th Hour, avec un avantage au tandem Jacques Fournier et Jean-Christophe Caso.
Enfin Hip Eco Blue et Partouche sont entrés en mer des Caraïbes. Il leur reste plus de 1100 milles à parcourir, soit près de six jours de mer avant de rejoindre Puerto Limon. Arrivée prévue le 30 novembre ou le 1er décembre.

ERDF des Pieds et des Mains : premières réactions.

Jeudi 24 Novembre 2011 20:08.
Arrivée 2e Class40 ERDF Des Pieds et des Mains - Itv Damien Seguin et Yoann Richomme

Damien Seguin :
"Ça a été dur jusqu’au bout. Il ne fallait rien lâcher ; on pensait qu’après les Acores ça irait un petit peu mieux. On s’était focalisé sur la première semaine qui a été un peu délicate et finalement ça a été difficile tout le temps, il n’a pas fallu lâcher le morceau. Ensuite, il fallait assurer notre place de deuxième ce qu’on a réussi à faire, c’est un peu notre grande satisfaction
On ne voulait pas aller dans le gros de la tempête en se disant qu’il y aurait de la casse, on n’a pas forcément eu tort, sauf qu’il y en a un qui est passé et du coup on savait que si quelqu’un sortait du coup de vent, il aurait une belle avance sur nous et serait difficile à rattraper. Après notre seule chance, c’était si il pouvait partir au sud, ce qui n’a pas été le cas. Donc la régate s’est jouée là, mais c’était bien. Le front était quand même assez dense, assez intense, je pense qu’ils ont dû prendre plus cher que nous là haut . Il y a eu pas mal d’abandons pour le prouver.
On quand même ramassé pas mal de paquets d’eau. En plus ce bateau-là, en particulier, a un cockpit qui est très grand, mal protégé ; on est tout de suite mouillé, ce n’’est pas très confortable, je pense que sur les prochains Class 40 on devra faire des choses où on est un peu plus à l’abri comme sur les 60 pieds, parce que c’est vrai que faire une traversée de 21 jours où on est trempé en permanence…

Yoann Richomme :
"Dès qu’il y a 20 nœuds, ça mouille sur le pont et on est en ciré. Yannick et Eric ont fait une course très propre, ils sont passés au bon endroit. Ils ont réussi, ça a été les seuls sur tus ceux qui ont voulu passer à cet endroit là. Nous on avait décidé autre chose, de jouer plus la sécurité, on voulait vraiment préserver le matériel ; on ne regrette pas du tout notre choix, au moins on est à l’arrivée. Notre deuxième place on ne l’a pas volée. Je pense qu’on fait une course propre et pour nous c’était essentiel dès le départ.
Comme quoi, quand on prépare bien un bateau ça marche. On a cassé peu de matériel, ça vient du fait qu’on a commencé à naviguer assez tôt dans la saison, pour apprendre à se connaître, pour connaître le bateau, modifier ce qu’il y avait à modifier, pour éviter les casses sur une Transat. Et là, on n’a rien de grave à déclarer, on pourrait repartir dans l’autre sens, il n’y aurait pas de problème ! On va attendre un peu le soleil ici, quand même."

Cela c'est passé à Ouessant.

mercredi 23 novembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Coupure de courant:
Jeudi 24 novembre, 8 h 30 à 12 h, Centrale EDF. 
Entretien de réseau haute tension sur les sites de : Cost Allan, Kerere, Kermorvan, Kernic, Kernonen, Kersoncou, Pen ar Prat, Rumalic, Rumobis, Saint Michel, Keranchas nord

jeudi 24 novembre 2011

Déjà au large des Canaries...!


Cartographie

Cliquez ici pour visionner la cartographie (mise à jour toutes les heures)

Equipage du Maxi Banque Populaire V


Le Français Loïck Peyron et ses 13 équipiers de Banque Populaire V, avant le départ, à Brest le 21 novembre 2011. (AFP, Fred Tanneau)

Hors quart
Loïck Peyron Skipper
Juan Vila Navigateur, Responsable électronique et informatique

Quart n°1
Yvan Ravussin Chef de quart, responsable composite
Brian Thompson Barreur/ Régleur
Pierre Yves Moreau Régleur, Responsable mécanique et hydraulique
Thierry Chabagny N°1/ Barreur/ Régleur, Responsable accastillage et voiles

Quart n°2
Frédéric Le Peutrec Chef de quart
Emmanuel Le Borgne Barreur/ Régleur, Responsable médical
Thierry Duprey Du Vorsent Barreur/ Régleur, Responsable mécanique
Ronan Lucas N°1/ Régleur, Responsable sécurité

Quart n°3
Jean-Baptiste Le Vaillant Chef de Quart, responsable voile
Kevin Escoffier Barreur/ Régleur, Responsable vidéo et structure
Xavier Revil Barreur/ Régleur, Responsable avitaillement à bord
Florent Chastel N°1/ Régleur, Responsable médical

Marcel Van Triest Routeur à terre

Suivez et soutenez le Maxi Banque Populaire V !

Devenez fan du Maxi Banque Populaire V sur Facebook

Suivez les aventures du Maxi Banque Populaire V sur Twitter

Damien et Yoann sont deuxième des class40.









Deux trajectoires, une même conception


 
9h 09 mn 18s, c’est l’écart final entre le vainqueur de la Transat Jacques Vabre et son dauphin. Bien peu de choses, en somme, à l’échelle d’une traversée de l’océan Atlantique et ce, d’autant plus, que pour y parvenir les deux équipages ont choisi des options radicalement différentes.

2 - ERDF et des Pieds et des Mains (Damien Seguin - Yoann Richomme) : arrivé le 24 novembre à 18h 08 min 26 sec

Damien Seguin et Yoann Richomme ont franchi la ligne d’arrivée de la Transat Jacques Vabre, ce jeudi 24 novembre à 18 h 08 mn 26 s, heure française, soit 11 h 08 mn 26 s, heure locale à Puerto Limon. Après une belle option d’emblée, le tandem s’est installé rapidement dans le trio de tête puis en deuxième position de la course, en mettant une pression constante sur les leaders d’Aquarelle.com. Leur temps de course est de 22 j 03 h 08 mn 26s.
Leur vitesse moyenne sur le parcours théorique est de 8,91 nœuds. Ils ont parcouru effectivement 5445 milles à la vitesse de 10,25 nœuds.

Les premiers comme les deuxièmes le démontrent encore. Pour être performant, il faut savoir se faire plaisir. Des deux équipages, se dégage le même sentiment d’une véritable complicité qui unit les deux hommes, d’un partage équitable des tâches, d’une même philosophie de vie. A bord d’Aquarelle.com, Yannick Bestaven comme Eric Drouglazet insistent sur leur volonté commune de ne jamais forcer les limites, d’anticiper en permanence. En refusant de « se mettre dans le rouge », les deux hommes ont pu aller affronter le mauvais temps qui a régné sur la première semaine de course. C’est la même philosophie qui les a incité, alors qu’ils dominaient la flotte, de ne pas tenter le diable sur la dernière dépression, la plus creuse, et de jouer la carte de la sécurité en plongeant au sud. Au final, c’est la victoire de la maturité et d’une navigation toute en finesse, pour deux hommes qu’on aurait peut-être tendance à cataloguer hâtivement comme des amateurs exclusifs de conditions musclées.

Option audacieuse, trajectoire calculée
La course de Damien Seguin et Yoann Richomme en est, en quelque sorte, son calque inversé. Refusant d’emblée d’aller affronter le plus gros du mauvais temps, l’équipage d’ERDF des Pieds et des Mains jouait la carte d’une option sud assez radicale, en passant largement dans l’est de l’archipel des Açores. Si celle-ci leur coûte la première place, elle leur a permis de se recaler, grâce à un recentrage d’une grande intelligence, dans le sud de l’archipel portugais, à une centaine de milles derrière Aquarelle.com. Dès lors, les deux hommes pouvaient choisir d’attaquer sans retenue pour ne pas se faire distancer par le leader d’une part, et préserver leur avantage sur les concurrents restés sur une option très nord, de l’autre.

Pour les deux équipages, cette Transat Jacques Vabre s’est avérée comme particulièrement sélective. Les uns comme les autres n’évaluent pas à plus de deux jours ces périodes de navigation idéales, dans un alizé modéré, quand le bateau glisse et que l’équipage savoure, en short et tee-shirt, les milles qui défilent sous l’étrave. Savoir s’apprécier, être à l’affut des petits éléments de la vie quotidienne qui améliorent la vie du bord sont, dans ces conditions, une des clés de la réussite. Les deux premiers tandems sur la ligne ont visiblement bien intégré cette notion-là.
PFB

Cela c'est passé à Ouessant.

mardi 22 novembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source.


Coupure de courant:
Mercredi 23 novembre, 13 h 30 à 17 h 30, Centrale EDF.
Entretien du réseau haute tension sur les sites de Keradennec, Le Croassen, Le Stiff

Aquarelle est quasi arrivé.

La position à 4h, Damien et Yoann en vert.
----------------------
                                                      ______________________
Arrivée de Yannick Bestaven et Eric Drouglazet: Vainqueurs de la 10ème Transat Jacques Vabre en Class40 à bord de Aquarelle.com
                                                       ------------------------
Premières réactions au ponton de Yannick Bestaven et d'Eric Drouglazet (Aquarelle.com)

                                                         -------------------
La position à 10h, Damien et Yoann pour la deuxième place....?!
--------------------------
La position à 16h. ERDF en Rouge.
----------------------------
Damien Seguin/ERDF Des pieds et des Mains :
« On est à 36 milles de l’arrivée dans des conditions apocalyptiques, c’est un peu n’importe quoi, on a d’énormes passages des grains et au milieu de la nuit, explosé notre grand spi à plus de 30 nœuds, c’est n’importe quoi mais on est toujours là et on approche !
On a de la pluie continuelle, on ne voit pas à 200 mètres, hier on avait préparé le bateau pour l’arrivée, nettoyé, rangé, maintenant il y a de l’eau partout, on n’a pas une seule fringue sèche
Le matériel est fatigué et les hommes aussi.
On avait tenté crânement notre chance pour rattraper Aquarelle, c’est satisfaisant parce qu’on est remonté et ça nous a montré que mon bateau reste compétitif alors qu’il n’est pas jeune !
Quand on a tourné la vidéo que vous avez vue, on était rentrés dans un grain on savait pas trop ce que ça allait donner dessous on s’est fait surprendre à l’intérieur : 35 noeuds avec le grand spi, c’est la lessiveuse, on s’en est sorti mais on faisait pas les malins dessous.
L’évolution des Classe 40 va aller vers une meilleure protection des marins comme sur les 60 pieds pour les Transat.
On fait attention l’un à l’autre, pour les tâches quotidiennes on ne s’est pas imposé des choses, on l’a fait naturellement, on est des garçons civilisés, on a su rigoler ensemble aussi, ces trois semaines se sont super bien passées entre nous.
Avec le recul, on va se rendre compte qu’on a fait quelque chose de propre !

mercredi 23 novembre 2011

Suivre le maxi banque populaire V.

Avec un lien direct dans "Ou sont vos marins en mer."

Le from 2 arrive à Ouessant.

                                               http://www.marinetraffic.com/ais/fr/default.aspx
Il est 12h22 ce mercredi  23 nov.
vidéo de Georges Pennec.

Les octogénaires se retrouvent au Fromveur

lundi 21 novembre 2011, cliquez sur le titre pour lire la source. (pas de texte).


Pour marquer leurs 80 ans, tous ceux de la classe 1931 se sont réunis samedi pour partager un repas au Fromveur, dans une ambiance de fête.

Damien et Yoann bon deuxième....! Un podium...??!!

La position à 4h ce mercredi.
---------------------
La position à 10h. ERDF gagne encore des nautiques.
-------------------------------
La position à 16h.
-----------------------
La position à 19h
-------------------------

Mercredi 23 Novembre 2011 15:10: Yoann Richomme
"On sera plus ou moins au taquet jusqu’à la fin parce qu’on a envie d’arriver" - (ERDF - Des Pieds et des Mains)
                                                                   ------------------------

Yoann Richomme (ERDF et des Pieds et des Mains): « arriver frais au Costa Rica»« Ce matin on a quelques grains qui passent mais ce sont juste des chutes d’eau. Le soleil commence à pointer son nez, on va en profiter pour nettoyer le bateau avant l’arrivée.
On est toujours dans la course mais à 250 mille de l’arrivée, ça parait joué d’avance.
On va en profiter pour se reposer un peu, essayer d’arriver frais au Costa Rica.
J’ai un peu d’expérience en Class40, j’ai fait la Normandy Channel Race. C’est un bateau beaucoup plus ph ysique que le Figaro, plus rapide, avec plus de voiles donc plus de changements de voiles et le matériel est plus lourd. Quand on arrive à 20 nœuds dans une vague qui balaye le barreur, on est très exposé. Avec Damien on pense qu’il faut absolument trouver un moyen de protéger le barreur. On fatigue énormément avec le vent dans la figure, la vitesse et les embruns, il faudrait qu’on se mette derrière une bulle parce que c’est très usant. J’ai fabriqué un casque avant le départ, il n’est pas très au point mais a le mérite d’exister. On l’a utilisé quelques fois, ça permet de gagner en fatigue et de ne pas avoir de croute de sel sur le visage.
Il faut être derrière la machine pour la faire avancer au maximum. On n’a pas de stress par rapport à nos concurrents derrière, on est vraiment tranquille.»

mardi 22 novembre 2011

Vidéo Maxi Banque Populaire V : Passage de la ligne Ouessant

Ajoutée par le 22 nov. 2011
En coupant la ligne de départ virtuelle entre Ouessant et le Cap Lizard, à 09h31min42s, le Maxi Banque Populaire V vient de s'élancer sur le Trophée Jules Verne, pour la deuxième tentative de son histoire.
Vidéo en cliquant sur le titre.

Trophée Jules-Verne: Loïc Peyron a franchi la ligne de départ

Photo: NividiSkin. http://www.nividiskin.com/fr/ une entreprise d'Ouessant.

Ce matin, Loïck Peyron & son équipage ont coupé la ligne de départ du trophée Jules Verne (tour du monde à voile sans escale).
Cette ligne est entre le cap Lizard, au sud de l’Angleterre, et l’île d’Ouessant.
A droite, le phare de Nividic, qui a donné son nom à NividiSkin
Allez les gars, foncez !

AFP – Il y a 8 heures: cliquez sur le titre pour lire la source.
BREST — Le skipper Loïck Peyron et son équipage à bord du maxi-trimaran Banque Populaire V ont franchi mardi matin la ligne de départ fictive pour tenter de battre le record du tour du monde à la voile sans escale (Trophée Jules-Verne), a-t-on appris auprès de son organisation.
Banque Populaire a passé la ligne de départ entre Ouessant et le Cap Lizard (sud de l'Angleterre) à 09 h 31 min 42 sec française, a-t-on précisé.
Le maxi-catamaran, pour battre le record détenu par Franck Cammas sur Groupama, doit être de retour avant le 9 janvier à 16 h 15 min 34 sec.
Le voilier de 40 mètres de long qui bénéficie d'un vent de secteur Nord assez fort et d'une mer agitée au large de la pointe bretonne, s'est élancé à plus de 30 noeuds (55 km/h), selon la même source.
Le skipper et ses treize hommes d'équipage ont quitté le port du Château à Brest lundi en fin de journée pour se mettre en attente au large de l'île d'Ouessant dans un premier temps avant de prendre le départ initialement prévu en tout début de matinée.
"Il y a du (vent de) nord qui va arriver cette nuit et qui va se renforcer, beaucoup même, au large du Portugal", a déclaré lundi Loïck Peyron.
"Paradoxalement, on va laisser passer le plus fort (du vent) (...) C'est assez rapide jusqu'à Finisterre (cap Finisterre au nord-ouest de l'Espagne, ndlr). Après, on est vent arrière donc on va tirer des bords le long du Portugal", a ajouté Loïck Peyron.
L'équipage du maxi-Trimaran compte ensuite bénéficier d'un régime alizé pas "très puissant mais dans la bonne direction", a également dit Loïck Peyron qui n'écarte pas l'éventualité de revenir à Brest d'ici trois à quatre jours si les conditions venaient à se dégrader.
Début novembre, les hommes de Banque Populaire V ont renoncé à partir par manque de vent.
Le Trophée Jules-Verne appartient depuis le 20 mars 2010 à Franck Cammas et à ses neuf équipiers, avec une circumnavigation en 48 j 7 h 44 min 52 sec avec le trimaran Groupama 3 (32 m de long).

Copyright © 2011 AFP. Tous droits réservés