jeudi 31 janvier 2013

01 et 02/02 : alerte au fort coup de vent pour les départements riverains de la Manche et les côtes Belges, Néerlandaises et Danoises

Publié le 30 janvier 2013. http://www.catnat.net/veille-catastrophes/alertes-et-suivis/alertes-et-vigilances/15258-01-et-02-02-alerteau-fort-coup-de-vent-pour-les-d%C3%A9partements-riverains-de-la-manche-et-les-c%C3%B4tes-belges,-n%C3%A9erlandaises-et-danoises

31/01 : l'évolution du minimum dépressionnaire va être moins favaorable à la formation d'une réelle tempête hivernale et passera également plus rapidement que prévu, avec une trajectoire plus méridionale. Il ne sera donc plus en phase avec le flux en altitude (jet-stream). De plus, la dépression circulera sur des zones terrestres, avec une rugosité plus importante. Cela ne permettra pas son creusement en-dessous de 995 HPa.
Ce sont les régions du centre-ouest qui seront les plus exposées à ce coup de vent. Les rafales atteindront les 100 à 110 km/h sur le littoral charentais et le sud de la Vendée. Dans les terres, c'est depuis le Poitou-Charentes jusqu'au nord-est que l'on attend les bourrasques les plus soutenues. Au passage du front, des pointes à 80 km/h sont possibles, voire plus aux endroits exposés.
Sur un tiers nord, les vents ne seront pas aussi soutenus qu'envisagé en raison de la proximité du centre dépressionnaire. Les rafales devraient se cantonner entre 50 et 70 km/h. En revanche, la fiabilité est nettement meilleure concernant un épisode de mistral et de tramontane tempétueux samedi. Des pointes de 120 à 140 km/h sont attendues sur les caps exposés, localement davantage en fin de journée.

30/01 : Une dépression qui se creuse actuellement au large de l’Irlande va traverser vendredi le bassin de la Manche causant une tempête en France vendredi entre midi et minuit avec avec des vents qui vont souffler en rafales à 130 km/h sur le littoral et de 90 à 110 km/h à l’intérieur des terres. La Belgique et les Pays-Bas seront affectés le lendemain
Le vent devrait souffler en rafales au nord-ouest à 130 Km/h au passage du front. Le secteur du vent ainsi que les coefficients de marées élevés en cette fin de semaine laissent craindre une montée des eaux sur le littoral de la Manche.
En mer, des creux de 5 à 7 mètres sont attendus en manche et même temporairement des creux de 8 mètres en mer d’Iroise.

Deux frégates retirées du service en 2013.

Armé en 1979, le Georges-Leygues s'apprête à cesser sa carrière. Photo D.R.
 
 
Après le Tourville en 2011, les frégates De Grasse et Georges-Leygues vont également cesser leur activité en 2013. Plus de 500 marins seront à redéployer dans la foulée.
Deux frégates anti-sous-marines emblématiques du port militaire de Brest réaliseront leurs dernières missions cette année. Appelée à être remplacée par la frégate multimissions Aquitaine, la frégate De Grasse sera retirée du service actif au cours du deuxième semestre 2013. Après le départ, en 2011, du Tourville, le De Grasse figurait naturellement sur la liste des départs à la casse.

Moins de 100 marins sur les nouvelles frégates
Mais rien n'était pour le moment fixé autour du Georges-Leygues, la conserve bien connue de la Jeanne-d'Arc. La décision vient d'être prise au plus haut niveau. La première unité de la série des F70 vivra, dès mars prochain, sa dernière grande mission de formation au côté du Bâtiment de projection et de commandement Tonnerre. Son retour prévu à Brest pour la fin juillet, à l'issue de la mission Jeanne-d'Arc2013, marquera la fin de carrière de cette frégate. Au total, l'arrêt de ces deux frégates entraînera le redéploiement de plus de 500 marins, dont une proportion non communiquée sera réaffectée à Brest, notamment dans le service de « reach back » chargé d'épauler les effectifs des futures bâtiments multimissions. À noter que face aux 250marins des frégates « ancienne génération », les toute nouvelles frégates multimissions fonctionnent avec moins de 100marins. Au final, à la fin de 2013, le port de Brest comptera encore quatre frégates anti-sous-marines : la toute nouvelle Aquitaine, les Primauguet, La Motte-Picquet et Latouche-Tréville.

Dernier demi-tour du monde
Ces frégates sont principalement employées à la sécurisation des mouvements de sous-marins nucléaires basés à l'Île-Longue, dans la rade de Brest. Alors que le Georges-Leygues finira sa longue carrière en beauté, à l'issue d'un grand déploiement de cinq mois, le De Grasse bouclera, jusqu'à la mise en service de l'Aquitaine, ses missions classiques en Atlantique.
  • Stéphane Jézéquel

Météo pour le bateau du Vendredi.

 
Origine Météo-France . (Extrait)
Bulletin côtier pour la bande des 20 milles du cap de la Hague à la
pointe de Penmarc'h.
Emis le jeudi 31 janvier 2013 à 18H30 légales.
http://marine.meteofrance.com/marine/accueil?MARINE_PORTLET.path=marinecotebulletin/COTE_HAGU_PENM
Vent moyen selon échelle Beaufort.
Mer selon échelle Douglas.
Heure légale = heure UTC+1 en hiver et heure UTC+2 en été.
Attention : en situation normale, les rafales peuvent être
supérieures de 40 % au vent moyen et les vagues maximales atteindre 2
fois la hauteur significative.
 
4 - Prévisions pour la journée du vendredi 1 février
VENT : Sud-Ouest 4 à 5, Virant Nord-Ouest par l'ouest en fin de
matinée, puis fraîchissant 5 à 6 en soirée.
MER : peu agitée, devenant agitée par l'ouest l'après-midi.
HOULE : d'Ouest 2 à 3 m, localement 3,5 à 4 m sur la pointe de
Bretagne.
TEMPS : pluies s'atténuant l'après-midi.
VISIBILITE : moyenne sous précipitations

Les amendes infligées aux bateaux pollueurs sont-elles vraiment payées?

La cour d'appel de Rennes a confirmé l'amende de 1,5 million d'euros à l'encontre d'une société lettonne et du capitaine russe du cargo Fast Rex, condamnés en 2010 en première instance pour un rejet d'hydrocarbures en août 2009 dans le golfe de Gascogne. Ces amendes sont-elles payées?

 
En août 2009, le Fast Rex, un cargo battant pavillon de Saint-Kitt's-et-Nevis (Antilles), naviguant dans le Golfe de Gascogne, avait été surpris par un avion des douanes avec une traînée d'hydrocarbures longue de sept kilomètres et large d'une centaine de mètres. La préfecture maritime de l'Atlantique avait ordonné au capitaine de se dérouter à Brest, mais celui-ci avait refusé d'obtempérer après un contact avec la société Roko Ship Management et avait fait route vers Santander (Espagne). En première instance, le tribunal correctionnel de Brest avait infligé une amende de 1,5 million d'euros, devant être payée à 95% par la société lettone Roko Ship Management, considérée comme l'armateur, et à 5% par le capitaine. La cour d'appel de Rennes a confirmé jeudi dans son arrêt ces dispositions.

Depuis 2005, les amendes sont de plus en plus lourdes, même si elles ne sont pas toujours payées en totalité. Le vice-procureur de Brest nous a confirmé qu’il n’était pas toujours facile de recouvrir l’amende au centime près, surtout dans les contrées lointaines où résident les pavillons de complaisance. En général, les juges se rattrapent sur la consignation. Car, pour pouvoir reprendre leur route, les bateaux pris en flagrant délit doivent payer une caution assez salée, ça correspond en général au montant des dommages et intérêts.

Ces sanctions ont un effet dissuasif

Les autorités maritimes estiment qu’en l’espace de 10 ans le nombre de pollutions volontaires a été divisé par 10. Exemple l’année dernière, un seul cargo a été dérouté vers Brest, après suspicion de dégazage illicite. Pour dissuader, il y a aussi la surveillance accrue des côtes et des zones sensibles comme le rail d’Ouessant ou le golfe de Gascogne. De nouveaux outils sont utilisés, c'est un système de veille satellite européen : les patrouilles régulières des douanes avec ses avions Polmar

II y a aussi des opérations coup de poing de l’aéronavale, sans oublier la fameuse liste noire des pavillons établie au niveau européen. Tous les états membres disposent désormais d’un fichier commun comprenant le nom des cargos dangereux.

Autre source: http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Pollution-marine-du-cargo-Fast-Rex-1-5-million-d-euros-d-amende_40771-2159255-pere-bre_filDMA.Htm

Avis de grand frais à coup de vent nr 34 en cours.

FranceCap de la Hague - Penmarch'

Origine Météo-France .
Bulletin côtier pour la bande des 20 milles du cap de la Hague à la
pointe de Penmarc'h.
Emis le jeudi 31 janvier 2013 à 06H30 légales.
http://marine.meteofrance.com/marine/accueil?MARINE_PORTLET.path=marinecotebulletin/COTE_HAGU_PENM
Vent moyen selon échelle Beaufort.
Mer selon échelle Douglas.
Heure légale = heure UTC+1 en hiver et heure UTC+2 en été.
Attention : en situation normale, les rafales peuvent être
supérieures de 40 % au vent moyen et les vagues maximales atteindre 2
fois la hauteur significative.

1 - Avis de grand frais à coup de vent nr 34 en cours

2 - Situation générale jeudi 31 janvier 2013 à 00H00 UTC et évolution
Vaste zone dépressionnaire inférieure à 985 hPa au sud de l'Islande.
Le front froid de la perturbation associée aborde la pointe de
Bretagne en cette fin de nuit.

3 - Prévisions pour la journée du jeudi 31 janvier
VENT : Sud-Ouest 6 à 7 avec rafales, parfois 8 au nord d'Ouessant et
en Manche en matinée, virant Sud-Ouest à Ouest 5 à 6 sur toute la
zone à la mi-journée et mollissant 4 à 5 en fin d'après midi.
MER : agitée, devenant agitée à forte sur pointe de Bretagne et en
entrée de Manche.
HOULE : de secteur Ouest 1 à 3 m d'Est en Ouest en Manche, et 3 à 4 m
sur la pointe de Bretagne.
TEMPS : Pluies ou averses éparses en matinée, Éclairices ensuite.
VISIBILITE : Moyenne sous précipitations.

Pour le Jeudi 31 janvier.

L'ampoule du grand phare de l'ile de Sein.

                                  Par: Pascal Moreau, l'ampoule du grand phare de l'ile de sein

mercredi 30 janvier 2013

De la résidence d'écrivain.

Par Anne Bihan: Ouessant J29

Le vent sage ce matin. Ciel grand bleu et lumière intense, diffractée par toute l'eau, tous les cristaux de sel, dans l'air, les herbes, au creux des rochers.
Jour léger, fraternel. Paréo oublié que l'amie me ramène ; échanges FB ici, là, qui disent, redisent la force des liens, les hasards qui sont des rendez-vous ; café partagé avec l'un dont la parole avance à pas d'homme libre, ...plus tard avec cet autre venu pour bâtir ensemble un bout de chemin où embarquer les collégiens de l'île ; puis le sourire d'un facteur bras chargé de courriers doux au cœur.
Il y a là une carte de vœux, une vraie avec enveloppe timbrée, écriture à la main... merci Pascale.
Il y a là aussi un grand paquet et à l'intérieur le bel objet poétique imaginé par l'amie Sarah Turquety, poète, et l'équipe dans le Tarn-et-Garonne de son association, "Sonnets 3 fois"... Sept poèmes-affiches joyeusement combinés et parmi eux celui écrit à Ouessant en août dernier, "Corne la brume est pleine..." À leur place, non, dans la chambre de veille
avec Maison Louis Guilloux, Angèle Paoli, Laure Morali, Murielle Szac, Enora Bihan-Gallic, Isabelle Le Bal, Bourdais Jean Claude, Bruno Doucey, Chantal T. Spitz, Maison Du Livre NC, Philip McLaren et Marie-christine Mathieu, à Ouessant, Bretagne.

Rencontres litteraires avec Anne Bihan.

 

Info Penn Ar Bed.

Le retour d'Ouessant est avancé à 12h45.....et 13h15 de Molène vers Le Conquet et Brest.

Le sauvetage de grande ampleur : Un nouveau défi pour la sécurité maritime

Par Rédacteur en chef.  le 30 janvier 2013.

http://www.corlobe.tk/article31580.html
 « On ne réfléchit plus de la même manière, c’est évident. L’augmentation de la taille et de la capacité des navires amène une nouvelle façon d’envisager les opérations de sauvetage. La doctrine et les pratiques évoluent ». Le vice-amiral d’escadre Jean-Pierre Labonne, préfet maritime de l’Atlantique, voit passer dans sa zone les porte-conteneurs géants qui s’engagent dans la tournée du Nord, les paquebots qui transitent entre la Méditerranée et les fjords norvégiens, les ferries qui traversent le golfe de Gascogne. L’autoroute Cap Finisterre- Finistère, le rail d’Ouessant, l’autoroute de la Manche, autant de voies maritimes ultra-fréquentées, témoins de l’évolution des navires.
L’article est disponible sur le site du journal.
Référence : Mer & marine: http://www.meretmarine.com/fr/content/le-sauvetage-de-grande-ampleur-un-nouveau-defi-pour-la-securite-maritime

En février, vers Sein, l'André-Colin va remplacer l'Enez-Sun III

mardi 29 janvier 2013:

La compagnie maritime Penn ar Bed informe ses voyageurs et ses usagers de l’arrêt technique du navire Enez Sun III, du 4 au 15 février.
Le navire Enez Sun III est remplacé par l'André-Colin.
Conséquence : pendant cette période, aucun produit lourd ne sera transporté à bord.
Compagnie Penn ar Bed, renseignements : tél. 02 98 70 70 70.

mardi 29 janvier 2013

Au Créac'h ce Mardi.

                                                     Par; Anne Bihan: Ouessant J28

Le vent ne faiblit pas. Son sourd des déferlantes à l'assaut de l'île. Même derrière les vitres le corps encaisse. Il s'arme pour tenir, résister.
La chambre de veille toute la journée. Acharnée. Rien d'autre. Acharnée depuis ce matin à tenter d'écrire ce texte à propos de Saint-Nazaire, engagement pris il y a longtemps, trop longtemps, pour le beau projet de Vincent Leray intitulé "...Œuvres vives". Et par lequel certitude intime qu'il me faut passer. Mais c'est un chas d'aiguille.

"Ça rend sauvage l'écriture. On rejoint une sauvagerie d'avant la vie. Et on la reconnait toujours, c'est celle des forêts, celle ancienne comme le temps. Celle de la peur de tout, distincte et inséparable de la vie même. On est acharné. On ne peut pas écrire sans la force du corps..." Marguerite Duras, "Écrire".
 

Amélioration demain et Jeudi.


Hier depuis la résidence d'écrivain.

Par: Anne Bihan, Ouessant J27.

Assises. Morts violentes à Ouessant et à Brest.

29 janvier 2013: http://www.letelegramme.com/ig/generales/regions/finistere/assises-morts-violentes-a-ouessant-et-a-brest-29-01-2013-1986941.php

La Cour d'assises du Finistère évoquera, lors de sa prochaine session, des violences mortelles commises à Ouessant, en octobre2010, et un meurtre commis chez les gens du voyage, quelques mois plus tôt. Elleaura aussi à se pencher sur une affaire d'assassinat à Saint-Pol-de-Léon.

De mémoire d'Ouessantin, c'est le seul homicide connu commis sur l'île. Le 18octobre 2010, Louis Henry, un ancien boulanger, âgé de 60 ans, était retrouvé agonisant dans le petit logement qu'il occupait seul, au-dessus de l'office de tourisme. La victime, qui devait succomber quelques heures plus tard, sur le continent, présentait de nombreux hématomes. C'est un père et son fils qui ont prévenu les secours. Lucien Malgorn, 54 ans, ami de longue date du boulanger et son fils, Romain, qui venait alors de fêter ses 18ans, devront répondre de violences commises en réunion ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Selon les premiers éléments de l'enquête, les deux amis se retrouvaient fréquemment pour boire plus que de raison. Ce jour-là, peut-être à cause d'une dette - c'est l'une des hypothèses retenues - le ton est monté et le fils aurait porté le premier coup, avant que lui et son père s'acharnent sur la victime, ce qu'ils ont reconnu lors de l'instruction. Ils encourent vingtans de réclusion. Ce dossier sera évoqué trois jours durant, du 25 au 27février.

Mort un jour de mariage
Les deux journées suivantes seront consacrées au meurtre d'un quadragénaire, sur un terrain d'accueil provisoire des gens du voyage, alors situé route de Plouzané, à Brest. Le drame s'était joué dans un contexte de vives inimitiés entre deux familles. Plusieurs incidents opposant quelques-uns de leurs membres avaient d'ailleurs précédemment trouvé écho du côté du tribunal correctionnel de Brest. Ce 8mai 2010, un mariage était célébré dans ce camp. Le père du marié, Alain Renaud, 47 ans, n'était, apparemment, pas convié mais s'était néanmoins rendu sur les lieux, dans la soirée, armé d'un fusil, menaçant les convives, selon certains témoignages. Il aurait ensuite tiré un premier coup de feu en l'air avant de viser une caravane où dormait unbébé. Le père de l'enfant se serait alors saisi à son tour d'une carabine et aurait tiré à deux reprises sur l'intrus, le touchant d'abord au bras puis à l'abdomen, alors que la victime était à terre. Alain Renaud était décédé sur les lieux. Le tireur, Emmanuel Rappeneau, âgé de 34 ans aujourd'hui, a plaidé la légitime défense lorsqu'il s'est rendu à la police mais sa thèse n'a pas été suivie par l'instruction. Il répondra donc de meurtre devant la cour d'assises.

Une jeune femme poignardée à mort
Outre ces deux meurtres, deuxautres affaires sont au programme. Du 18 au 20février, sera évoqué un homicide commis dans la nuit du 10 au 11septembre 2010, à Saint-Pol-de-Léon. Une femme, âgée de 22 ans, avait été poignardée à mort dans son appartement. Son ex-concubin, âgé lui aussi de 22 ans au moment des faits, avait été mis en examen et incarcéré. Il devra répondre d'assassinat. Puis, les 21 et 22février, les juges examineront une affaire de viol et d'agression sexuelle commis sur un mineur par un ascendant âgé d'une quarantaine d'années, demeurant à Morlaix.
  • Alain Coquil

Possible changement d'horaire suivant météo défavorable.

voir ces deux sites de la Penn Ar Bed:

https://www.facebook.com/pages/Penn-Ar-Bed/141116026024702

http://www.pennarbed.fr/

 
1 - Avis de grand frais à coup de vent numéro 30 en cours.

2 - Situation générale mardi 29 janvier 2013 à 00H00 UTC et évolution
Dépression, 970 hPa, sur le centre Atlantique, se déplaçant vers
l'Ecosse.

3 - Prévisions pour la journée du mardi 29 janvier
VENT : sud-ouest 7 B, passagèrement 8 B, avec rafales, mais 6 à 7 B
en baie de Saint-Malo.
MER : forte à très forte.
HOULE : d'ouest-nord-ouest 5 à 6 m .
TEMPS : Pluie ou bruine.
VISIBILITE : Moyenne sous pluies.

lundi 28 janvier 2013

Fortes vagues. Le littoral du Finistère et du Morbihan en alerte.

lundi 28 janvier 2013: http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-Fortes-vagues.-Le-littoral-du-Finistere-et-du-Morbihan-en-alerte_6346-2158245-fils-tous_filDMA.Htm

L’alerte orange « vagues-submersion » est valable jusqu’à 9 h, mardi, sur le littoral du Finistère et du Morbihan.

Les algues, eldorado de demain

28/1/13: http://www.la-croix.com/Ethique/Actualite/Les-algues-eldorado-de-demain-_NP_-2013-01-28-904515

Les algues ont mauvaise presse. Quand on parle d’elles aujourd’hui en France, beaucoup de gens pensent aux «marées vertes», constituées de laitues de mer, recouvrant des hectares de plages sur les côtes bretonnes du fait d’un enrichissement excessif des eaux de rivière en nitrates et en phosphates. Pourtant, cet immense ensemble végétal aquatique est, et reste encore aujourd’hui, un don de la nature.L’algue peut s’adapter à la banquise comme aux lacs du désert, prendre des formes très variées, de la simple cellule – correspondant généralement aux micro-algues – à l’organisme pluricellulaire – les macro-algues –, est capable d’utiliser l’énergie solaire. Largement méconnue, elle est sous-exploitée, que ce soit de façon industrielle et intensive comme de manière plus durable voire «biologique» (lire notre débat).
Cueillies ou cultivées, en pleine mer, en bassin ou en cuves fermées, les algues présentent pourtant un intérêt dans les domaines de l’alimentation (protéines et acides gras oméga-3 pour l’homme et l’animal), les compléments alimentaires (sucres pour faire des gélifiants), la cosmétologie et la thalassothérapie (lipides pour les crèmes), la pharmacie (médicaments antiviraux et anticancéreux) et l’énergie (lipides pour les biocarburants de 3e génération ou algocarburants).
C’est un domaine gigantesque, allant de la simple aquaculture à une exploitation plus sophistiquée nécessitant innovation et ingénierie, bref un secteur d’activité économique potentiellement productif et compétitif. À la fin des années 1970, les technologies appliquées aux algues et aux organismes marins en général étaient encore très limitées. Mais dans les années 1990, les choses ont commencé à bouger. Notamment en France, alors en retard par rapport aux États-Unis, à l’Europe, à Israël, à l’Australie, au Japon et à la Chine.
Côté recherche fondamentale, piloté par l’Agence nationale de la recherche, le programme Shamash mené de 2006 à 2010 a donné un coup de fouet à la recherche et à l’innovation sur les micro-algues en France. Aujourd’hui, le projet GreenStars a pris le relais. Lauréat des investissements d’avenir (grand emprunt) lancés par le gouvernement précédent, ce programme s’efforce d’améliorer la transformation des micro-algues en biocarburants de 3e génération.
Plusieurs laboratoires internationalement réputés comme l’Inria à Nice, le CNRS et l’Université Pierre-et-Marie-Curie à Villefranche-sur-Mer, l’Algotron de l’Inra à Narbonne ou le CEA-HélioBiotec à Cadarache y participent. «GreenStars devrait devenir le maillon permettant d’accélérer le passage des innovations de la recherche à l’industrie, explique Olivier Bernard, mathématicien et océanographe à l’Inria de Nice.
La filière biocarburants devrait être opérationnelle dans une dizaine d’années, mais d’autres applications comme la production de protéines pour les poissons ou les oméga-3 et 6 devraient aboutir d’ici à trois ans», poursuit le chercheur.
«Les algocarburants sont le Graal des chercheurs, mais leur maîtrise doit lever deux verrous, l’identification génétique des meilleures espèces d’algues, et l’invention d’une technique de séchage peu énergivore, explique Jean-Paul Cadoret, directeur du laboratoire de physiologie et biotechnologie des algues à l’Ifremer de Nantes. Surtout, ils ne s’imposeront que lorsque le pétrole sera plus cher ou qu’il n’y aura plus d’or noir.»
Côté entreprises, certains développements sont déjà bien avancés. C’est le cas de Fermentalg à Libourne qui vient d’annoncer avoir réussi à faire rouler une automobile de série avec de l’essence mélangée à 7 % d’algocarburant (lire La Croix du 3 janvier) et étudie la fabrication d’un biokérosène avec le constructeur de moteurs d’hélicoptère Turbomeca. Ou le constructeur aéronautique EADS qui a déjà fait voler un avion de tourisme avec 100 % d’huiles issues de micro-algues. Aux États-Unis, la Nasa et l’US Air Force s’intéressent également à cette question, fondamentale pour les aéronefs lourds puisque, à ce jour, il n’existe pas d’autre solution pour les faire voler.
La majorité de ces producteurs de micro-algues travaillent en milieu fermé, avec des cuves dotées d’un éclairage artificiel mimant l’action du soleil. C’est le cas de l’amidonnier français Roquette qui, en Allemagne, dispose de 500 km de tuyaux artificiellement éclairés dans lesquels il teste des micro-algues alimentaires. Mais ces algues se développant grâce au soleil, pourquoi donc ne pas les cultiver en plein air et à plus grande échelle ? «Cela va se faire dans les décennies à venir en Amérique du Sud ou en Afrique», assure Jean-Paul Cadoret. Mais pour cela il faut trouver des espèces d’algues qui soient robustes et ne se laissent pas concurrencer par d’autres. Des installations de ce genre sont déjà opérationnelles à Hawaï, en Israël, en Australie et en Chine, plus grand producteur mondial d’une micro-algue alimentaire, la spiruline, originaire du lac Tchad. En France, de petites sociétés comme Greensea sur l’étang de Thau, Alpha Biotech dans les marais salants de Guérande ont opté pour cette technologie relativement simple. Au final, il existe aujourd’hui environ 150 entreprises dans le monde qui produisent des micro-algues, selon le réseau Algosud.
Mais les macro-algues n’ont pas dit leur dernier mot. «En Bretagne, un projet soutenu par le conseil régional, Breizh’alg, vise à améliorer la culture des algues, car c’est une des forces de la région», explique Yannick Lerat, directeur scientifique au Centre d’étude et de valorisation des algues (Ceva). En effet, tout s’y prête : un grand nombre d’algues sauvages poussant naturellement sur les côtes, des conditions idéales alliant eaux pures et brassées, températures et ensoleillement.
Ainsi sur l’île d’Ouessant, à Lézardrieux ou à Saint-Malo, on exploite déjà une dizaine de macro-algues (Ascophyllum, Fucus, Asparagopsis) à des fins cosmétiques, alimentaires, bactéricides ou même comme «vaccins» contre les champignons parasites de l’orge ou du fraisier. Bref, les macro-algues, parfois considérées comme peu valorisables, n’ont pas fini de nous étonner. «Le monde des algues, chercheurs, industriels, transformateurs et même consommateurs, est en train de bouger», se félicite Jean-Paul Cadoret.
--------------------------------------------
AU CŒUR DE LA RECHERCHE
Aujourd’hui, les scientifiques estiment le nombre d’espèces d’algues entre 200 000 et plusieurs millions. Parmi elles, 30 000 espèces ont fait l’objet d’une étude approfondie.
Entre 2003 et 2011, 3 400 brevets portant sur les algues ont été publiés dans le monde. En France, 51 projets de recherche et développement étaient en cours pour un budget d’au moins 350 millions d’euros, selon la synthèse de 2011 d’Adebiotech, une association de développement des biotechnologies.
Les algocarburants sont encore au stade préindustriel, mais devraient représenter 12 % du marché des biocarburants en 2025 selon l’étude «The Algae 2020 Study» de Emerging Markets Online.

DENIS SERGENT

Quelques vues du chantier sur le "Fromveur" à Fécamp. Pas facile d'aller au bar maintenant !!!

Par: François Malgorn a ajouté 6 photos.
Quelques vues du chantier sur le " Fromveur" à Fécamp. Pas facile d'aller au bar maintenant !!!
 
Par: François Malgorn a ajouté 4 photos.
D'autres vues du dépeçage du "From"... ...et une belle photo souvenir...

La 15e édition voguera vers L'île de l'île, du 16 au 20 août 2013.

Salon international du Livre Insulaire.
La 15e  édition voguera vers L'île de l'île, du 16 au 20 août 2013. Le salon est ouvert aux éditeurs de la matière insulaire, tous les genres littéraires sont mis en lumière. (Inscriptions éditeurs)

Résidence d'écrivain. L'année s'est terminée avec le départ de Karin Huet, dont nous suivrons les pérégrinations littéraires toute au long de cette année. 2013 s'ouvre avec l'arrivée pour quatre mois au sémaphore du Créac'h d'Anne Bihan. Nous vous invitons d'ores et déjà à nous rejoindre à Ouessant pour les trois lectures : 7 février à 14 h 30, le 7 mars à 16h30, le 23 avril à 16h30. À retrouvez en ligne l'appel à candidature pour 2014. (Découverte)

L'Archipel des lettres. Retrouvez les sommaires de tous les  numéros de la revue semestrielle de littérature insulaire. Pages de créations, espace critique, panoramas... prochain numéro en mars 2013. (Formulaire d'abonnement)

15ème Prix du livre insulaire. Fiction, poésie, beaux-livres, sciences, essai, jeunesse, roman policier sont les catégories éditoriales du Prix 2013. Peuvent concourir les ouvrages publiés entre avril 2012 et avril 2013. (Modalités)

Maison des îles et des livres. La maison des écrivains et livres de îles vous est ouverte à Ouessant pour des lectures ou rencontres avec les écrivains.(Programmation)
Presque tout ... est sur le site : www.livre-insulaire.fr

Salon International du Livre Insulaire
SALOÑS AL LEVRIOÙ EN INIZI -Priz levrioù an inizi - Eusa
île d'Ouessant (Finistère-Bretagne)
______________________________
Association Culture, arts et lettres des îles - Village de Toulalan BP 10
29242 OUESSANT - Tel 06 81 85 41 71

www.livre-insulaire.fr
salon@livre-insulaire.fr

Avis de grand frais à coup de vent numéro 28 prévu.

France: Cap de la Hague - Penmarch'

Origine Météo-France .
Bulletin côtier pour la bande des 20 milles du cap de la Hague à la
pointe de Penmarc'h.
Emis le lundi 28 janvier 2013 à 06H30 légales.
http://marine.meteofrance.com/marine/accueil?MARINE_PORTLET.path=marinecotebulletin/COTE_HAGU_PENM
Vent moyen selon échelle Beaufort.
Mer selon échelle Douglas.
Heure légale = heure UTC+1 en hiver et heure UTC+2 en été.
Attention : en situation normale, les rafales peuvent être
supérieures de 40 % au vent moyen et les vagues maximales atteindre 2
fois la hauteur significative.

1 - Avis de grand frais à coup de vent numéro 28 prévu.

2 - Situation générale lundi 28 janvier 2013 à 00H00 UTC et évolution
Profondes dépressions circulant au nord des îles Britanniques. Talweg
et perturbation associée traversant la Manche et le golfe de Gascogne
la nuit procghaine.

Hautes pressions 1020 à 1025 hPa sur l'Espagne, se renforçant.

3 - Prévisions pour la journée du lundi 28 janvier
VENT : sud-ouest 5 à 6, fraîchissant 7 à 8 par l'ouest à partir de la
fin de matinée, 6 à 7 en baie de Saint-Malo. Rafales.
MER : forte à très forte, sur pointe de Bretagne et entrée de Manche
, agitée à forte en Manche.
HOULE : d'ouest-nord-ouest 5 à 6 m sur la pointe de Bretagne et en
entrée de Manche, 3 à 5 m d'est en ouest en Manche, s'amortissant.
TEMPS : se couvrant par l'ouest l'après-midi, avec quelques pluies en
fin de journée.
VISIBILITE : bonne en général, devenant réduite sous précipitations
en fin de journée.

4 - Prévisions pour la nuit du lundi 28 janvier au mardi 29 janvier
VENT : Sud-Ouest 7 à 8 avec rafales, 6 à 7 en baie de Saint-Malo.
MER : forte à très forte, localement grosse sur la pointe de
Bretagne.
HOULE : d'ouest-nord-ouest 2 à 4 m d'est en ouest, s'amplifiant pour
atteindre 5 à 6 m sur la pointe de Bretagne et en entrée de Manche, 3
à 5 m d'est en ouest en Manche en fin de nuit.
TEMPS : Pluie et localement brumeux.
VISIBILITE : Moyenne sous précipitations, localement très mauvaise
par bouchons de brume.

Info Penn Ar Bed.

Lundi 28/1 départ d'Ouessant avancé à 14h, Molène 14h30, vers le Conquet puis Brest.

dimanche 27 janvier 2013

Gros coup de vent à venir.....!!

Quiberon : Fin des recherches pour retrouver le marin disparu du Galaad

25/01/2013: http://www.meretmarine.com/fr/content/quiberon-fin-des-recherches-pour-retrouver-le-marin-disparu-du-galaad

crédits : DROITS RESERVES.

Les opérations de recherches pour retrouver le marin porté disparu suite au naufrage du chaland Galaad, dans la soirée du mercredi 23 janvier, ont été interrompues en début d’après-midi hier. Pour une raison encore inconnue, l’embarcation de 24 mètres de long, avec deux hommes à son bord, a chaviré entre Belle-Ile et Quiberon. De nombreux moyens nautiques et aériens ont été mobilisés, mais seul le corps d’un des marins a pu être retrouvé. Le Galaad a été remorqué au Palais, à Belle-Ile. Les plongeurs de la gendarmerie y ont recueilli de premiers éléments suite à l'ouverture d'une enquête.

Info Penn ar bed

Dimanche 27 janvier 2013 en raison des conditions météorologiques le départ d'ouessant est avancé à 13h30 et de molène à 14h en direction du conquet puis de Brest.
Le départ d'ouessant à 11h30 et de molène à 12h en direction du conquet et le départ du conquet à 14h45 en direction de molène et ouessant sont supprimer.

Avis de grand frais numéro 25 en cours.

France: Cap de la Hague - Penmarch'

Origine Météo-France .
Bulletin côtier pour la bande des 20 milles du cap de la Hague à la
pointe de Penmarc'h.
Emis le dimanche 27 janvier 2013 à 06H30 légales.
http://marine.meteofrance.com/marine/accueil?MARINE_PORTLET.path=marinecotebulletin/COTE_HAGU_PENM
Vent moyen selon échelle Beaufort.
Mer selon échelle Douglas.
Heure légale = heure UTC+1 en hiver et heure UTC+2 en été.
Attention : en situation normale, les rafales peuvent être
supérieures de 40 % au vent moyen et les vagues maximales atteindre 2
fois la hauteur significative.

1 - Avis de grand frais numéro 25 en cours.

2 - Situation générale dimanche 27 janvier 2013 à 00H00 UTC et
évolution
Flux perturbé de sud-ouest à ouest assez fort à fort entre une
profonde dépression 940 hPa au sud de l'Islande et l'anticyclone 1025
hPa au voisinage des Açores.

3 - Prévisions pour la journée du dimanche 27 janvier
VENT : virant ouest 6 à 7 en matinée, mollissant 5 à 6 l'après-midi
puis retournant au sud-ouest en soirée. Rafales.
MER : agitée à forte.
HOULE : houle d'ouest s'amplifiant 2 à 4 m en Manche, et 4 à 5 m sur
la pointe de Bretagne, jusqu'à 6 m le soir en mer d'Iroise.
TEMPS : pluie suivie d'éclaircies et de quelques averses.
VISIBILITE : devenant bonne.
 
Prévisions météo NOAA/GFS pour le 27/01/2013 07h.

4 - Prévisions pour la nuit du dimanche 27 janvier au lundi 28
janvier
VENT : de sud-ouest à ouest 5 à 6, fraîchissant passagèrement 7 à la
pointe de Bretagne, virant nord-ouest puis mollissant 4 à 5 en fin de
nuit. Rafales.
MER : très forte à grosse.
HOULE : d'ouest s'amplifiant 4 à 6 m.
TEMPS : variable avec éclaircies et averses localement orageuses.
VISIBILITE : réduite sous averses.

C'est quasi gagné.....!!

situation à 9h.
 à 10h.

samedi 26 janvier 2013

Ils entrent dans le golfe de Gascogne.

Brest et son goulet le 26 janvier 2013

La plupart de ces photos sont faites à 3200 isos sur un bateau qui bouge beaucoup ce matin, la houle est bien établie. Ce ne sont que des partages, rien d'autre....Par Michel Thénenet.
https://www.facebook.com/pages/la-croisi%C3%A8re-des-baleines/212064889154?fref=ts#!/media/set/?set=a.4748891534735.165532.1668489976&type=1

Pour l'arrivée du Vendée globe.

Pour demain 10h.

L'arrivée Dimanche après-midi....et demander pour les média

N'aller pas trop vite pour la fête....!!

Un petit tour à l'île de Batz en photo.....et une chanson de marin.

Avis de grand frais à coup de vent nr 22 et 23.

Météo, pour Samedi.
http://marine.meteofrance.com/marine/accueil?MARINE_PORTLET.path=marinecotebulletin/COTE_HAGU_PENM

3 - Prévisions pour la journée du samedi 26 janvier
VENT : Nord-Ouest 5 à 6 avec rafales, mollissant 3 à 5 dans la
matinée et retournant Ouest, puis Sud-Ouest l'après-midi en
fraîchissant 5 à 6 sur la pointe de Bretagne, localement 7 le soir en
Iroise.
MER : agitée à forte.
HOULE : Ouest 1,5 à 3,5 m en Manche d'Est en Ouest, atteignant 4,5 m
sur la pointe de Bretagne le matin, s'amortissant lentement.
TEMPS : Variable avec éclaircies et rares averses. Nouvelles pluies
le soir par l'Ouest.
VISIBILITE : Bonne
----------------------
France: Cap de la Hague - Penmarch'

Origine Météo-France .
Bulletin côtier pour la bande des 20 milles du cap de la Hague à la
pointe de Penmarc'h.
Emis le vendredi 25 janvier 2013 à 18H30 légales.
http://marine.meteofrance.com/marine/accueil?MARINE_PORTLET.path=marinecotebulletin/COTE_HAGU_PENM
Vent moyen selon échelle Beaufort.
Mer selon échelle Douglas.
Heure légale = heure UTC+1 en hiver et heure UTC+2 en été.
Attention : en situation normale, les rafales peuvent être
supérieures de 40 % au vent moyen et les vagues maximales atteindre 2
fois la hauteur significative.

1 - Avis de grand frais à coup de vent nr 22.

2 - Situation générale vendredi 25 janvier 2013 à 12H00 UTC et
évolution
Perturbation en Atlantique et Manche en liaison avec une Dépression
vers l'Irlande.
Nouveau passage perturbé océanique dans la nuit de samedi à dimanche.

3 - Prévisions pour la nuit du vendredi 25 janvier au samedi 26
janvier
VENT : Sud fraîchissant 7 à 8 puis virant Nord-Ouest. Fortes
rafales.
MER : agitée à forte, devenant localement très forte sur pointe
Bretagne.
HOULE : Ouest 1 à 2 m d'Est en Ouest, s'amplifiant 3 m sur pointe
Bretagne.
TEMPS : pluie suivie d'averses.
VISIBILITE : moyenne sous précipitations.

4 - Prévisions pour la journée du samedi 26 janvier
VENT : Nord-Ouest mollissant 4 à 6, revenant Sud-Ouest 3 à 5 à la
mi-journée, fraîchissant 6 sur pointe Bretagne l'après midi.
Rafales.
MER : peu agitée à agitée.
HOULE : Ouest à Nord-Ouest 1.5 à 2.5 m d'Est en Ouest, mais 3 à 3.5 m
sur pointe Bretagne.
TEMPS : rares averses.

vendredi 25 janvier 2013

48 heures à tuer....!

 
François Gabart et Armel Le Cléac’h sont à la latitude du cap Finisterre et vont bientôt dévaler au portant le golfe de Gascogne. Le skipper de MACIF n’est plus qu’à 721 milles du terme de son voyage. Il est attendu aux Sables d’Olonne dimanche matin, entre 5h et 11h (HF). Il reste aux deux inséparables 48 heures de mer en solitaire avant le grand bain de foule vendéen. 48 heures de vigilance extrême dans un fort vent de sud-ouest et une grosse mer.

L'île d'Ouessant ou la Bretagne imprenable.

  • Extraits
  • Durée : 3 min 30
  • Date : 25 janvier 2013
  • Auteur : TF1

  • Résumé : En Bretagne, au large du Finistère, l’île d’Ouessant. Avec 900 habitants l’hiver, cette parcelle de terre de 8 km de long sur 4 km de large reste une terre sauvage.
    voir la vidéo:

    Retour sur les dégats de la vedette des Pharbal.

    11 Photos par Janine Creach
    Plus 5 autres photos:
    https://www.facebook.com/home.php#!/media/set/?set=pcb.10151362854669395&type=1

    Cherbourg : La plus grande rade artificielle du monde

    Mise en ligne le 4 janv. 2012
    La construction de la digue formant la rade de Cherbourg est une aventure extraordinaire initiée à la fin du 18e siècle par Louis XVI et achevée en 1858 par Napoléon III. Redécouvrez, à travers ce récit passionnant, les dessous de ce projet pharaonique qui devait assurer à la France une défense stratégique face aux ennemis anglais.

    Réalisation : Thierry Durand
    © F.A.G. Prod - Maison de l'histoire de France (2011)
    voir la vidéo: https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=a-puTFBicT0

    Avis de Grand Frais à Coup de vent nr 21 diffusé.

    France: Cap de la Hague - Penmarch'

    Origine Météo-France .
    Bulletin côtier pour la bande des 20 milles du cap de la Hague à la
    pointe de Penmarc'h.
    Emis le vendredi 25 janvier 2013 à 06H30 légales.
    http://marine.meteofrance.com/marine/accueil?MARINE_PORTLET.path=marinecotebulletin/COTE_HAGU_PENM
    Vent moyen selon échelle Beaufort.
    Mer selon échelle Douglas.
    Heure légale = heure UTC+1 en hiver et heure UTC+2 en été.
    Attention : en situation normale, les rafales peuvent être
    supérieures de 40 % au vent moyen et les vagues maximales atteindre 2
    fois la hauteur significative.

    1 - Avis de Grand Frais à Coup de vent nr 21 diffusé.

    2 - Situation générale vendredi 25 janvier 2013 à 00H00 UTC et
    évolution
    Vaste thalweg inférieur à 1015 hPa de l'Islande au Cap Finisterre, se
    décalant vers l'Est. Le front chaud de la perturbation associée
    aborde la pointe de Bretagne en début d'après midi.

    3 - Prévisions pour la journée du vendredi 25 janvier
    VENT : Sud-ESt à Sud 4 à 6 d'Est en Ouest en matinée avec quelques
    rafales, virant au secteur Sud en début d'après midi en fraichissant
    5 à 6 avec rafales sur toute la zone, et atteignant 7 entre Penmarc'h
    et l'Ile de Batz.
    MER : Peu agitée à agitée, devenant agitée à forte sur la pointe de
    Bretagne dans l'après midi.
    HOULE : de secteur Ouest de 1 à 2,5 m d'Est en Ouest s'amortissant à
    2 m sur la pointe de Bretagne cet après midi.
    TEMPS : Bancs de brumes côtiers en début de journée puis se couvrant
    par l'Ouest avec pluies débutant sur la pointe de Bretagne en début
    d'après midi.
    VISIBILITE : Bonne sauf sous brumes, puis devenant moyenne sous
    précipitations.

    4 - Prévisions pour la nuit du vendredi 25 janvier au samedi 26
    janvier
    VENT : Sud à Sud-Ouest fraichissant 7 avec rafales sur toute la zone,
    virant progressivement Nord-Ouest 7, parfois 8 en première partie de
    nuit, avec de fortes rafales
    MER : agitée à forte, devenant forte sur la pointe de Bretagne en
    première partie de nuit.
    HOULE : En Manche, Houle de secteur Ouest de 1 à 2 m d'Est en Ouest.
    Sur Pointe de Bretagne, Houle de secteur Ouest de 2 m, s'amplifiant à
    3 m.
    TEMPS : Pluies suivies d'averses.
    VISIBILITE : Moyenne sous précipitations.

    jeudi 24 janvier 2013

    Sokalique. La galère des «oubliés»

    Voir les autres photos: http://www.letelegramme.com/local/finistere-nord/morlaix/ville/sokalique-la-galere-des-oublies-24-01-2013-1981851.php#
    24 janvier 2013,
    Ils sont six marins, rescapés du naufrage duSokalique. Pourleur avocat, ilssont «lesoubliés» del'affaire, dontles plaies nesont pas près deserefermer.
    Âgés de 20 à 56 ans, les six marins du Sokalique avaient vu leur patron, Bernard Jobard, périr noyé sous leurs yeux, au large d'Ouessant. Et depuis cette nuit tragique du 17août 2007, leur destin a, parfois, été bien chaotique. L'un des membres de lquipage ne s'est même jamais remis du décès de son patron. Il en est mort, moins d'un an après... Lors du procès, au mois de novembre, au tribunal de Brest, les cinq autres rescapés étaient présents, dont quatre (*) staient constitué parties civiles, tandis que le cinquième avait été cité comme témoin. Ce dernier, unbrin perdu, a semblé ailleurs durant les trois jours d'audience. Et ses réponses ont souvent été confuses.

    Aucun soutien
    Le reste de lquipage met encause l'absence d'accompagnement au lendemain du 17août 2007. «Après le naufrage, on n'a pas bénéficié d'une cellule psychologique. Il a fallu sedébrouiller tout seul. On a failli crever et personne n'est venu nous voir, même pas lesgens de mer. C'est seulement au dernier moment qu'on a su qu'on pouvait porter plainte et prendre un avocat», déplorent Mathieu Caroff, Semione Coupille et Hubert Person, venus, mardi, au palais de justice deBrest pour lnoncé du jugement (Le Télégramme d'hier).

    Appartement incendié
    Que sont-ils devenus après lenaufrage? Semione Coupille a continué la pêche durant un an et demi. «Au début, je faisais sans cesse des nuits blanches. Lors de la deuxième marée, on a failli faire demi-tour, car je ne me sentais pas bien du tout». De son côté, Mathieu Caroff a subi un arrêt de travail desixmois pour «troubles psychologiques». Et visiblement, lesort s'est acharné sur le plus jeune des six marins. Vingt-trois jours après le drame, son appartement morlaisien a été détruit par unincendie. «Un naufrage, unincendie... Quand on est ainsi au bas de lchelle, on se dit qu'on ne peut que la remonter», sourit-il. «J'ai continué la pêche pendant six mois, ajoute-t-il, mais, à chaque fois, je ressentais de la peur, de l'appréhension. Ctait difficile de faire confiance à la personne qui était à la passerellela barre). J'ai alors arrêté à cause des cauchemars à répétition, des angoisses. J'ai enchaîné par des boulots dans l'intérim, notamment dans le bâtiment. Il fallait bien bouffer».

    «Cauchemar où jemeretrouve sous l'eau»
    Pour Hubert Person, ce fut dix-sept mois d'arrêt pour «traumatisme psychologique». «La nuit, je continue à faire régulièrement ce cauchemar, où je me retrouve sous l'eau. Je suis suivi psychologiquement et, si je ne ltais pas, je péterais un câble». Hubert Person avait déjà été victime d'un naufrage en 1994. Le1ermars 2011, lui et lquipage du Steren Mor ont sauvé lestrois marins du Vagabond, unfileyeur roscovite victime d'une avarie. «On m'a sauvé la vie et j'ai sauvé la vie d'autres».

    Un seul pêche
    Et aujourd'hui? Semione Coupille recherche un emploi, Mathieu Caroff travaille dans l'ostréiculture et Hubert Person a repris la pêche, avant d'y mettre un terme, il y a deux ans. «J'avais trop la trouille», confie-t-il. Seul Erwan Appriou, absent mardi à Brest, poursuit lapêche. «Mais plus la grande pêche, précisent ses trois collègues, car il n'ira plus au large».

    * Mathieu Caroff, Semione Coupille, Hubert Person et Erwan Appriou.
    • Jacques Chanteau