dimanche 30 juin 2013

La Fourche.

Hé ben .... Brume oblige à descendre aux archives, là je vous ai gâtés avec une vieille argentique.
Bien connue des pécheurs du coin ce rocher s'appelle "la Fourche".
par: Michel Thevenet

Le chantier Brestois à fait du bon boulot Ti-Europe arrive à bon port.

Sur cette carte l'on voit très bien l'anticyclone qui arrive droit sur Ouessant.

samedi 29 juin 2013

Montre: Casio G-Shock GW-A1000D....pour les marins autour du monde.

Présentation de deux montres qui vous indiquerons l'heure dans tous les pays du monde.
 
Présentation commenté sur You tube: G-Shock GW-A1000D
--------------------- 
Explication des fonctions de la montre sur le site Casio.
Cliquez sur le lien pour atteindre la page: Exemples de fonctions
et aller sur
Cette montre est plus pour des officiers que pour des membres de l'équipage.
--------------------
Voici donc une montre plus utile pour des membres d'équipage.
Ce même modèle existe en version Solaire et Radio-piloté.
Présentation commenté en Français sur You tube
----------------------
Description sur le site Casio.

Ouessant en 1939.....Mykonos, relève de phare, sortie de messe..

Extraits d'un film allemand sur les paysages de Bretagne....le téléphérique de Nividic est tout neuf, le Mykonos à Galgrac'h est là depuis trois ans..l'exotisme des cheveux longs des ouessantines sous leurs coiffes......la relève à l'ancienne des phares et balises.....on a parfois des cadeaux merveilleux par la poste....Par: Pascal Martin.Eussa Free.

Le "Ti Europe" a quitté la baie de Douarnenez.....pour Falmouth.

Voir ou Revoir tout Thalassa avec L'orque qui aimait les hommes.

Salon international du livre insulaire

Du 16 au 21 août 2013 : 15e salon international du livre insulaire, le thème de cette année est L'île de l'île.
Pour plus de renseignements et voir le programme : www.livre-insulaire.fr

Ile-de-Batz: Emploi communal et affaires judiciaires au conseil

mercredi 26 juin 2013:  http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Emploi-communal-et-affaires-judiciaires-au-conseil-_29082-avd-20130626-65447699_actuLocale.Htm


Outre les tarifs communaux et la répartition des subventions (cf. notre édition d'hier), les conseillers municipaux batziens ont également eu à délibérer sur les points suivants.

Personnel communal. En remplacement du poste de directeur des services, il avait été proposé la création d'un poste de rédacteur. Afin d'élargir le champ de possibilités de recrutement, à l'unanimité du conseil, il est décidé d'ouvrir ce même poste pour un emploi d'agent administratif de 1 re classe.

Affaires judiciaires. La commune est condamnée au versement de 9 406 € de dommages et intérêts, ainsi que 700 € de frais, pour s'être rendue coupable de voie de fait en procédant, en novembre 2010, à la démolition partielle d'un mur déjà effondré de la propriété de Mme Anne Guegan à Kerantraon. Cette opération avait pour but de sécuriser une route communale et avait alors été effectuée avec l'assentiment du propriétaire, selon le maire Guy Cabioc'h. À la suite du jugement rendu le 10 juin 2013 par le tribunal d'instance de Morlaix, la commune forme appel de cette décision.
À l'unanimité du conseil, le maire est également autorisé à représenter la commune lors de l'audience prévue en octobre concernant l'autorisation d'ouverture définitive de l'hôtel-restaurant les Herbes folles.

Confirmation du temps calme jusqu'a Mardi.

Livre: Deadline à Ouessant.

Luc Mandoline est thanatopracteur. Son métier c’est donc de préparer les morts avant leur ultime voyage. Invité à Ouessant par la mère d’un de ses amis disparu en mer, il compte y passer trois jours et revenir sur le continent. Mais c’est sans compter avec le hasard qui met sur sa route un, puis deux puis trois cadavres. Il a l’habitude certes, mais lorsque ceux-ci n’ont pas trépassé naturellement, Luc Mandoline ne peut s’empêcher de fouiner. Et la petite histoire et les légendes d’Ouessant de rencontrer la grande Histoire, celle pour laquelle on peut encore se battre, voire pire…
Connaissez-vous Luc Mandoline ? Non ? Eh bien, à l’image d’un Gabriel Lecouvreur dit Le Poulpe ou d’un Léo Tanguy, Luc Mandoline est un personnage créé (par Sébastien Mousse) et mis à la disposition d’écrivains qui peuvent s’emparer de son univers pour le temps d’une aventure. Tout cela est bien expliqué sur le site de L’Atelier Mosésu. Stéphane Pajot, qui a déjà excellemment sévi avec Le Poulpe ou Léo Tanguy se colle cette fois-ci à la thanatopraxie. Et le moins qu’on puisse dire c’est que ça commence fort : à peine débarqué à Ouessant, Luc est témoin d’une altercation entre deux vieux dont l’un chute et se fracasse le crâne sur un banc, l’autre s’en allant attendre les gendarmes chez lui. Puis Luc reçoit des messages énigmatiques sur son portable. Ensuite, il échoue dans un café et se lie avec les poivrots locaux qui ne dessaouleront pas du livre. Puis, Stépane Pajot déroule son histoire, entre jeux de mots ou blagues bien pourris (mais assumés) et assénés par un pochtron sympathique quoiqu’un poil lourd : « Sais-tu qu’en Chine, on pleure quant on meurt et on riz cantonais ? » (p.35), argot, tournures de phrases bien senties, fleuries, et citations de chansons connues placées discrètement par-ci par-là, j’en ai repéré plusieurs dont une de Renaud (et d’autres mais comme je n’ai pas noté les pages, je ne les ai pas retrouvées en feuilletant), ainsi qu’une bande-son : JP Capdevielle (la belle Chiquita oblige ! Merci Stéphane, j’ai le morceau en tête depuis plusieurs jours), Miossec (inévitable), Neil Young, The Saints, … Il parle également beaucoup d’anecdotes locales, de légendes bretonnes et ouessantines, comme l’Ankou (la mort) qui se promène dans les rues pour faucher ceux qui le croisent. Mais Ouessant a aussi rendez-vous avec l’Histoire :  De Gaulle et les résistants mais aussi la section Bezenn Perrot qui, forte d’une poignée de Bretons à fait beaucoup plus que collaborer avec l’ennemi nazi.
Extrêmement bien documenté c’est un polar qui se lit très agréablement : S. Pajot a l’intelligence d’alterner les passages sérieux et historiques avec d’autres plus légers, d’englober tout cela dans un roman noir et dans une écriture enlevée, légère et dynamique.
Bon, avec tout ça, j’ai très envie d’écouter The Saints (ce que je fais en écrivant les texte,Swing for the crime), mais j’ai surtout très très envie d’aller à Ouessant. Alors si par hasard, un Ouessantin ou une Ouessantine passe sur mon modeste blog et si par le même hasard, cette personne se trouve en possession d’un gîte ou d’une chambre de coût modéré, je serais ravi de lier connaissance et de passer quelques jours (voire plusieurs jours, du genre une semaine). Il va sans dire que Madame Yv voudra être du voyage. J’avais bien penser à faire cette proposition en sélectionnant des livres qui se passent aux Seychelles, à l’Île Maurice ou dans d’autres lieux paradisiaques, mais c’est très surfait, alors que Ouessant c’est authentique ! (avec ça, je crois que j’ai mis tous les atouts de mon côté). 
A bientôt Ouessant ! Et merci Stéphane, la Bretagne, finalement, y’a rien de mieux !
Yves
 
Deadline à Ouessant, Stéphane Pajot, Éd. L’Atelier Mosésu, 2013
 

le 29 juin 2013 6H07 | par les-8-plumes

vendredi 28 juin 2013

En voilà une bonne idée pour Ouessant.....mais il faut de la place.

Pub w Santa Teresa. Par: Maciej Adamczak

Très bonne prévision...!

L’Îlophone se la joue rock pour sa 6e édition

jeudi 27 juin 2013:: http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Ouessant.-L-ilophone-se-la-joue-rock-pour-sa-6e-edition_-2206902------29155-ald_actu.Htm
 



Le festival l’Îlophone rassemble, en septembre prochain sur l’île d’Ouessant, une dizaine d’artistes, comme Didier Wampas, Concrete Knives, Santa Cruz, Archimède, Robi…
Créé sur un pari par une bande de copains et copines ouessantins, le festival l’Îlophone va aligner une dizaine de groupes marqués rock pour sa 6e édition. L’occasion idéale, en fin de saison, de passer un week-end à Ouessant, entre découverte de l’île et exploration musicale. Marqués par les paysages sauvages et l’accueil chaleureux des Ouessantins, les artistes invités n’ont de cesse de vouloir y revenir. Pas de Yann Tiersen cette année mais Miossec, fidèle de l’Îlophone, sera obligatoirement de la partie.
Vendredi 13 septembre : Adam’, trio pop-électro morlaisien, Archimède, pop franglo-saxonne, Jodie Banks, combo brestois de pop-rock mélodique, sélectionné pour le tremplin des Vieilles Charrues, Robi, chanteuse française entre rock, pop et new wave et Santa Cruz, folk-rock rennais avec Miossec en invité. Et, en prime, le gagnant des Vieilles Charrues.
Samedi 14 septembre : BPM, 8 musiciens-chanteurs pour un « groove rock électro percussif », Didier Wampas & The Bikini Machine, rock’n’roll pur jus, Concrete Knives, rock joyeux et sauvage de Caen, Geoffrey Oryema, grand artiste folk ougandais devenu Breton, Shaolin Temple Defenders, entre funk et soul.
L’Échappée Belle, groupe de Plouzané de chansons françaises assurera les animations en direction des anciens le samedi après-midi et BPM reviendra en concert le dimanche. Quant à Piano Chat, l’homme-orchestre présent sur tout le festival, il fera ses shows à l’extérieur.
Les 13, 14 et 15 septembre, salle Omnisports, Lampaul, Ouessant. 27 € la soirée, 49 € les deux. Tarif préférentiel sur les bateaux de la Penn Ar Bed sur présentation du ticket d’entrée. Contacts : office de tourisme d’Ouessant au 02 98 48 85 83. Sites : www.ilophone.wordpress.com, www.ot-ouessant.fr, www.pennarbed.fr

Festival Ilophone 2013.



 
 

jeudi 27 juin 2013

gCaptain est maintenant en lien direct sur notre blog.

Les photos du naufrage du MOL Comfort/

By On
http://gcaptain.com/comfort-images/
Extrait: cliquez sur le lien pour voir tout le reportage.

Mitsui O.S.K. Lines (MOL) has just reported that the aft section of the MOL Comfort has sunk near 14’26”N 66’26”E at 16:48 JST (11:48 Dubai time) on June 27. With a water depth of 4,000 meters, no further salvage of the ship will be possible due to the extreme ocean depth.

mol comfort
The aft section of the MOL Comfort, which is now at the bottom of the Indian Ocean. Photo: MRCC Mumbai
MOL notes that about 1,700 containers and 1,500 metric tons of fuel oil sank with this section of the vessel. Some containers are confirmed floating near the site.
gCaptain has been told that the stern began sinking at 1000 hrs (local time) when hatch 7 was breached. The vessel made a quick list and trim forward and to her starboard. Bright pink/ yellow and black clouds were observed coming from hold number 7 and, as a precaution, both vessels – including MV Karar- moved upwind away from the vessel.
The photos below were sent to gCaptain (notice the time stamp):
IMG_0345
gCaptain
IMG_0350
gCaptain
IMG_0358
gCaptain
IMG_0359
gCaptain
IMG_0361
gCaptain

MOL section Comfort arrière a coulé le 27 Juin

Publié le 27 Juin 2013, 09:28: http://www.news.odin.tc/index.php?page=view/article/562/MOL-Comfort-aft-section-sank-on-June-27

 
TOKYO-Mitsui OSK Lines rapporte la partie arrière du porte-conteneurs MOL Confort coulé dans la mer près de 14 066 26N 26E (profondeur d'eau d'environ 4000 m) à 16:48 JST (11h48 heure Dubaï) le 27 Juin. Environ 1.700 conteneurs à bord de la partie arrière a coulé avec cette partie du navire. Certains sont confirmés flottant à proximité du site. Environ 1.500 tonnes de mazout a été estimé à bord dans les réservoirs de la partie arrière. Pas grand volume de fuite d'huile est confirmé à ce moment.
Comme d'environ 23:00 JST (18:00 heure Dubaï) le 26 Juin 2013, la partie avant est en position 15 52N 068 53E.
Bulletin Maritime:
La partie avant est ou censé être, sous le remorquage, le dernier AIS des remorqueurs de travail sur l'article avant spectacle bien sûr presque plein nord, la vitesse d'environ 1,5 noeuds -. probablement remorqueurs sont juste garder partie avant à un angle plus sûr vers la mer et le vent
Maritime Danmark publié des photos de l' avant section remorquage, faite en passant pétrolier Torm danois Thyra (IMO 9250488), avec la permission du capitaine Svend Degn du camion-citerne. Photos pleine échelle à http://www.maritimedanmark.dk/?Id=19458
Bulletin Maritime:
Lire les chroniques de catastrophe et de suivre les mises à jour à http://www.odin.tc/2013/molcomfort.htm

La revue de l'actualité marine en langue Française.

Le Siroco sera peut-être vendu, mais pas tout de suite.

27/06/2013: http://www.meretmarine.com/fr/content/le-siroco-sera-peut-etre-vendu-mais-pas-tout-de-suite

Le transport de chalands de débarquement Siroco. crédits : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE.              
Le transport de chalands de débarquement Siroco:                        
Ces dernières semaines, la vente au Chili du transport de chalands de débarquement Siroco a été évoquée ici et là. Certains parlant même d’un possible départ du bâtiment français vers l’Amérique latine d’ici la fin de l’année. Une hypothèse « saugrenue », affirme la Marine nationale, qui précise ne pas avoir, à ce jour, de « date de retrait du service actif programmée » pour le Siroco. L’Etat-major attend, en fait, le vote de la future loi de programmation militaire, qui traduira dans les faits les orientations du dernier Livre Blanc sur la Défense. Préparé par le ministère de la Défense, le texte initial doit être présenté en Conseil des ministres durant la seconde quinzaine de juillet, puis déposé sur le bureau du président de l’Assemblée nationale.

Les BPC Tonnerre et Dixmude (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Les BPC Tonnerre et Dixmude (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Un travail parlementaire qui va prendre du temps

De là, le projet sera retravaillé après les vacances par les commissions concernées, à commencer par celle de la Défense, avant d’être examiné par l’Assemblée nationale, probablement à l’automne, et de commencer sa navette avec le Sénat. La future LPM étant la première élaborée après la publication du Livre Blanc, qui fixe les nouvelles priorités stratégiques dans un contexte de fortes contraintes budgétaires, il y a fort à parier que députés et sénateurs ne puissent expédier le texte rapidement. D’autant qu’ils ont bien l’intention, compte tenu des enjeux, de prendre le temps nécessaire pour travailler sérieusement le sujet. En clair, il n’est du tout évident que, comme le voudrait la logique, la LPM soit votée avant le projet de loi de finances 2014. Compte tenu du retard pris par le Livre Blanc, dont les conclusions ont été remises plusieurs mois après la date prévue à l’origine, un décalage est donc à prévoir dans le processus d’examen puis d’adoption de la loi, qui pourrait, finalement, n’intervenir que l’an prochain. Or, les armées attendent le vote de ce texte pour être définitivement fixées sur leur futur format et, par voie de conséquence, adapter leur modèle actuel. Si les parlementaires suivent les conclusions du Livre Blanc, cela se traduira notamment, pour la marine, par la réduction du nombre de bâtiments « amphibies » à trois au lieu de quatre. En clair, la flotte ne conserverait que les bâtiments de projection et de commandement Mistral, Tonnerre et Dixmude, la construction d’un quatrième BPC pour remplacer le TCD Siroco, mis en service en 1998, étant alors abandonnée.

L'ex-Foudre est devenue le Sargento Aldea chilien fin 2011 (© : JEAN-LOUIS VENNE)
L'ex-Foudre est devenue le Sargento Aldea chilien fin 2011 (© : JEAN-LOUIS VENNE)

Une vente au Chili parait logique

Si c’est le cas, ce qui est presque certain, il restera à savoir à quelle échéance le Siroco sera retiré du service. Pour des questions budgétaires, on peut imaginer que la décision intervienne relativement tôt. Dans cette perspective, la vente du TCD est en effet une très bonne solution, puisqu’il dispose encore d’un bon potentiel et a donc de la valeur. De là, un éventuel intérêt du Chili n’aurait rien d’étonnant puisque ce pays a déjà acquis en décembre 2011 le TCD Foudre (1990), aîné du Siroco, ainsi que trois chalands de débarquement (CDIC Rapière, CTM 19 et CTM 24), le tout pour 43 millions d’euros. En rachetant un second TCD à la France, la marine chilienne disposerait d’un outil de projection amphibie homogène et pourrait remplacer avantageusement ses vieux bâtiments de débarquement de chars. Cette transaction serait donc parfaitement logique mais, pour le moment, rien n’est signé.

Le Siroco (© : MARINE NATIONALE)
Le Siroco (© : MARINE NATIONALE)

Bonne prévision météo pour ce W-E.

Sur la situation du MOL-Confort.

Publié le 26 Juin 2013, 06:34
Mitsui OSK Lines Communiqué de presse Juin 26
TOKYO-Mitsui OSK Lines, Ltd met à jour le statut de porte-conteneurs MOL Confort à partir de 23h00 JST (18:00 heure Dubaï) le 25 Juin 2013.
Les parties avant et arrière sont à la dérive près de 15 069 43N 07E 03N et 14 065 30E respectivement dans une direction est-nord-est. Les conditions météorologiques au site est toujours défavorable.
Un bateau de patrouille et trois remorqueurs sont arrivés sur le site le 24 Juin. Les quatre bateaux sont arrivés sur place le 24 Juin. Nous avons commencé à remorquer la partie avant vers le golfe Persique. Nous allons continuer à surveiller la partie arrière et de préparer l'opération de remorquage.
Bulletin Maritime:
La partie avant est déjà en procédure de remorquage vers la côte indienne, apparemment vers Mumbai.

Bulletin Maritime:
Lire les chroniques de catastrophe et de suivre les mises à jour à http://www.odin.tc/2013/molcomfort.htm

Info Penn Ar Bed.

Jeudi 27 juin, départ d'Ouessant à 9h55 retardé à 10h25 vers molène et Le Conquet.

mercredi 26 juin 2013

Le Ti-Europe....est bon pour le service.

 
http://www.marinetraffic.com/ais/fr/default.aspx


Ron Haselden observe la nature insulaire

lundi 24 juin 2013:  http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Ron-Haselden-observe-la-nature-insulaire-_29155-avd-20130624-65428608_actuLocale.Htm


Au musée du Stiff, Ron Haselden a reconstruit par la photo numérique l'univers botanique de l'île et ses infimes détails.
En résidence d'artiste, ces derniers mois, au sémaphore du Créach, le photographe britannique Ron Haselden s'est attaché à porter son regard sur le paysage d'Ouessant. Il s'est intéressé plus particulièrement au microcosme de l'île.
Au printemps et à l'automne, il est parti à la recherche des abeilles noires qui ont trouvé refuge à Ouessant. Il observe les insectes et la flore, et s'attache aux multiples variations de couleurs et de formes qu'il découvre dans ces micropaysages. Au fil des saisons, il entreprend une collecte photographique de menus détails de la vie du site, toujours en référence au travail des abeilles.
Au phare du Stiff, l'exposition intitulée Sorties a été agencée sous forme de mosaïques d'images, présentées au mur sous la forme de papiers peints.
Jusqu'au 31 août, phare du Stiff. Entrée libre

Bonne prévision météo.


mardi 25 juin 2013

Collection de phare: L'Irlande.

Enfin c'est fait la presse française en parle.

Dans le Télégramme.
--------------
Voici le site qui en parlé le premier et qui l'affaire.
 

Ile de Sein: La nuit de l'île.

LE 6 JUILLET à L ILE DE SEIN!!Camping ouvert!
---------------
Réservation pour dormir le lendemain...!!

Feu de la Saint Jean.

Par: Georges Pennec: Le canot s'appelait " MAXIME", si je me le rappelle bien , il était équipé d'un moteur FARYMAN de 9 cv.
Par: Michel Thévenet: Oui Georges, "MAXIME" (BR442557), je ne passais devant sans penser à Steph qui venait enlever les remorques de gravats quand nous avons reconstruit.

Guy ... Oui, pincement au cœur, le maire Denis me disait "ça fait toujours drôle de voir un bateau brûler", et c'est vrai que ça fait drôle pour ne pas dire plus...

Saints soient les habitants de l'île de Sein !

Le Point.fr - Publié le

© Dan Shannon / AFP:  Par

Ils n'étaient qu'une bonne centaine. Et pourtant, ce jour-là, ils représentaient un quart de la France ! Sans ce haut fait d'armes, les Sénans n'auraient pas inscrit leur nom dans tous les livres d'histoire du XXe siècle. Cette île d'un demi-kilomètre carré est située à 8 kilomètres de la pointe du Raz. La terre se confond avec le ciel et la mer ; le pouvoir administratif du maire avec le magistère spirituel de monsieur le curé. Les hommes sont tournés vers les flots, et parfois ceux-ci se retournent contre eux. Le 22 juin 1940, le poste de radio de ce confetti crache la voix grave et sourde du général de Gaulle. Il appelle les hommes en âge de combattre à le rejoindre à Londres. Sur l'îlot, personne n'hésite. Il faut répondre à l'appel de l'officier. Une flottille de bateaux de pêche est rapidement armée pour cingler vers les Cornouailles.
Le coup de foudre entre ces marins venus d'une terre dont le reste de la France ne connaissait même pas l'existence et celui qui allait devenir le premier des Français commençait. Une fois chef de l'État, le général ne manquera pas une occasion de se rendre sur l'île de Sein. Ses successeurs lui emboîteront rapidement le pas. Dans l'imagerie populaire de notre pays, ces valeureux résistants de la première heure resteront des héros, et la ville de Sein est l'une des cinq communes à être devenue Compagnon de la Libération aux côtés des "grandes" Nantes, Paris et Grenoble et de l'héroïque Vassieux-en-Vercors. Comble du bon goût, Sein a su rester une île, et ne pas faire le lit des touristes ou des promoteurs immobiliers.
C'est ce caractère sauvage et donc unique qui a plu à Jean-Paul Ollivier. Paulo la science, comme ses confrères journalistes le surnomment tant sa culture cycliste est encyclopédique et sa connaissance de la France profonde ou de son patrimoine peu égalée, a pris à bras le corps cette lande grandiose et secrète. Il en extrait de "vraies" histoires, celles qui forment les hommes et les marins, celles qui révèlent aux yeux du jeune journaliste qu'il était en 1968 la vraie valeur de Bernard Clavel, celles qui cimentent à jamais la morale et le destin de ces Sénans fiers et rugueux.
Son livre Sein, 18 juin 1940, ils étaient le quart de la France... est un travail d'historien écrit par un Breton reconnaissant et amoureux de la faune, de la flore et des hommes qui habitent ces 56 hectares. Un ouvrage de fond de bibliothèque.

Île de Sein: La transition énergétique est en marche.

 
Ouest-France ; lundi 24 juin 2013: http://www.ouest-france.fr/ofdernmin_-ile-de-Sein.-La-transition-energetique-est-en-marche_40771-2205546-pere-bre_filDMA.Htm

Bonne prévision pour le bateau du vendredi.

L’Abeille Bourbon remorque un vraquier en panne de propulsion.

24/06/2013: http://www.meretmarine.com/fr/content/labeille-bourbon-remorque-un-vraquier-en-panne-de-propulsion

Le RIAS Abeille Bourbon. crédits : MICHEL FLOCH.
Le RIAS Abeille Bourbon:                        
Le remorqueur d’intervention, d’assistance et de sauvetage Abeille Bourbon a conduit hier, à Saint-Nazaire, le vraquier néerlandais Ostgard. Ce navire de 90 mètres de long, avec une cargaison de bois en pontée, était en route pour La Rochelle lorsqu’il a été victime samedi d’une panne sur sa propulsion principale. A 11h45, le capitaine a signalé cette situation au sémaphore de Belle-Ile, situé à une douzaine de milles du navire. L'Ostgard est alors à la dérive mais la situation n’est pas inquiétante, les mécaniciens du bord tentant de solutionner le problème. A 13h, le vraquier fait savoir que l’origine de la panne a été trouvée mais, faute de pouvoir relancer la propulsion, le capitaine formule une demande d’assistance à 16h35. A 20h30, un contrat de remorquage est conclu entre l’armateur de l'Ostgard et Boluda France, qui dépêche depuis Saint-Nazaire l’un de ses remorqueurs portuaires. A 1h10, dimanche matin, le Croisic passe une remorque en vue de conduire le navire vers l’estuaire de la Loire. Toutefois, à 4h30, la remorque se rompt et l’armateur décide alors de faire appel à l’Abeille Bourbon.

Le remorqueur Croisic (© : DROITS RESERVES)
Le remorqueur Croisic (© : DROITS RESERVES)

Affrété par la Marine nationale pour assurer l’assistance aux navires en difficulté au large de la Bretagne, le RIAS est, en effet, à proximité. Ayant appareillé la veille de Brest pour prendre sa station à Camaret, en vue d’une dégradation des conditions météorologiques, l’Abeille Bourbon a été dès son départ dirigée par la préfecture maritime de l’Atlantique vers l’Ostgard (et remplacée à Camaret par le bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution Alcyon). Une mesure de précaution qui s’est donc révélée très utile. Arrivée sur zone, l’Abeille Bourbon avait reçu l’ordre de repartir vers le nord à 2 heures du matin, alors que l’Ostgard était pris en charge par le Croisic. Elle se trouvait à 37 milles du vraquier lorsque l’armateur de celui-ci a décidé, suite à la rupture de la remorque avec le navire de Boluda, de recourir au RIAS. L’Abeille Bourbon a donc fait demi-tour et rejoint l’Ostgard à 15 milles à l’ouest de Noirmoutier.  Une nouvelle remorque a été passée peu avant 7 heures du matin, le convoi mettant alors le cap sur Saint-Nazaire. En fin de matinée, l'Abeille Liberté a laissé dans l'estuaire de la Loire le vraquier, qui a été pris en charge par des remorqueurs portuaires de Boluda affectés au port de Nantes Sainte-Nazaire. Le navire néerlandais a été conduit jusqu'au terminal de Montoir-de-Bretagne, en passant dans un estuaire encombré de voiliers, départ du Record SNSM oblige.

L'Ostgard arrivant à Saint-Nazaire hier après-midi (© : DROITS RESERVES)
L'Ostgard arrivant à Saint-Nazaire hier après-midi (© : DROITS RESERVES)