mercredi 31 juillet 2013

L'Aérodrome d'Ouessant à 60 ans.

Merci à vous pour vos souhaits....60 ans l'année prochaine mais un aérodrome n'a pas le droit à la retraite.....et une petite photo d'archives d'il y a presque 30 ans où Robert le Thous et les élus ouessantins posaient déjà devant un Cessna Caravan en démonstration......à cette époque là on parlait de rendre service à l'île et aux insulaires........juste service..............AD Ouessant
Par; Aérodrome de Ouessant.

Bonne prévision, pour la fin de semaine.

Une semaine entre océan, terre et musique.

lundi 29 juillet 2013:  http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Une-semaine-entre-ocean-terre-et-musique-_29040-avd-20130729-65647849_actuLocale.Htm


Le groupe Bep Sort animera le dernier rendez-vous des mercredis musicaux du mois de juillet.
Mardi 30 juillet, à 16 h, au départ de l'office du tourisme, sortie kayak accompagnée et commentée dans la Ria accessible aux débutants avec réservation auprès de l'office (15 €, 10 € pour les 8-17 ans) ; visite guidée du centre-ville du Conquet au départ de l'office de tourisme à 14 h 30. (2 €, gratuit pour les moins de 12 ans).
Mercredi 31 juillet, randonnée nature sur le circuit de la Route des Moulins à Trébabu (moyen) au départ de l'office de tourisme à 9 h ; à 14 h 30, concours de pétanque en quatre parties ouvert à tous au stade municipal ; à 16 h 30 au départ de l'office du tourisme, balade littorale guidée sur la ria du Conquet à marée basse sur inscription à l'office (2 €, gratuit aux moins de 12 ans) ; à 18 h 30 sur la place de la mairie, initiation à la danse bretonne suivie à 19 h d'un fest-noz animé par Bep Sort (gratuit, apéritif offert par l'office du tourisme) ; concours de pétanque ouvert à tous à 14 h 30 au stade municipal.
Dimanche 4 août, à 20 h à l'église Sainte-Croix, ouverture du festival « Musiciennes à Ouessant » pour la première fois sur le continent avec la présence de cinq violonistes et violoncellistes de renom (15 €, 10 €, gratuit au moins de 12 ans).

mardi 30 juillet 2013

Promouvoir la littérature des ïles.

Le voilier est dégagé retour sur son mouillage .Bravo la SNSM d'Ouessant.

Cet aprem vers 17h, sauvé par le canot SNS et remis au mouillage...
---------
----------------
Heureusement que la snsm est présente pour les petits soucis de l'été !

Il s'agit d'un phénomène assez rare appelé "Parhélie".


Avez-vous déjà observé des couleurs du style d'un arc-en-ciel de part et d'autre du Soleil.
Il s'agit d'un phénomène assez rare appelé parhélie aussi connu sous le nom de chien de soleil ou encore de faux soleils. Les chiens de soleil sont produits par la réfraction de la lumière solaire par des cristaux de glace hexagonaux qui se ballottent horizontalement dans l'atmosphère en tombant vers le sol à la manière d'une feuille d'arbre.
Quand ils sont orientés au hasard, ils peuvent créer un halo circulaire complet. Les parhélies sont situés à 22° de part et d'autre du Soleil levant ou couchant, même si on en observe parfois un seul en raison de nuages qui bloquent le second.
Cette photographie a été captée dans la ville espagnole de Mérida en octobre 2012 en utilisant un polariseur.
 
(Image Credit & Copyright: Juan Manuel Pérez Rayego)
 
Explication par:

Collection des phares: L'Irlande.

Avis de Grand frais nr 171 de La Hague à Penmarc'h.

France: Cap de la Hague - Penmarch'


Origine Météo-France .
Bulletin côtier pour la bande des 20 milles du cap de la Hague à la
pointe de Penmarc'h.
Emis le mardi 30 juillet 2013 à 06H30 légales.
http://marine.meteofrance.com/marine/accueil?MARINE_PORTLET.path=marinecotebulletin/COTE_HAGU_PENM
Vent moyen selon échelle Beaufort.
Mer selon échelle Douglas.
Heure légale = heure UTC+1 en hiver et heure UTC+2 en été.
Attention : en situation normale, les rafales peuvent être
supérieures de 40 % au vent moyen et les vagues maximales atteindre 2
fois la hauteur significative.

1 - Avis de Grand frais nr 171 de La Hague à Penmarc'h.

2 - Situation générale mardi 30 juillet 2013 à 00H00 UTC et évolution
Dépression relative 1009 hPa à 400 milles à l'ouest de la Bretagne,
se décale vers l'ouest, prévue 1011 hPa en entrée de Manche
aujourd'hui à la mi-journée, puis se décale en mer du Nord ce soir.
Haute pression environ 1027 hPa sur le sud-ouest de la France.

3 - Prévisions pour la journée du mardi 30 juillet
VENT : fraîchissant Sud-Ouest 5 à 6, parfois 7, puis mollissant Ouest
à Sud-Ouest 4 à 5 de Penmarc'h à Batz en fin d'après-midi. Rafales.
MER : devenant agitée à forte.
HOULE :
- en Manche : secteur Ouest s'amplifiant 1 à 2 m en soirée.
- sur la pointe de Bretagne : Ouest à Sud-Ouest s'amplifiant 2.5 à 3
m en soirée.
TEMPS : pluie faible.
VISIBILITE : localement moyenne sous précipitations.

Jusqu'a Ar-Men à la nage....!!

Kermesse Paroissiale le 4 août

A partir de 12 h à la salle omnisports, venez nombreux à la Kermesse Paroissiale de l'école Sainte-Anne !
De nombreux stands pour petits et grands !
Source: http://www.ot-ouessant.fr/actualite/208-kermesse-paroissiale-le-4-aout.html

Bientôt à Ouessant.

lundi 29 juillet 2013

Don du sang. Les docteurs partent à la retraite.


Le Charles de Gaulle et son nouveau pacha prêts au combat.

26/07/2013: http://www.meretmarine.com/fr/content/le-charles-de-gaulle-et-son-nouveau-pacha-prets-au-combat
Le CV Pierre Vandier, lors de sa prise de commandement, le 24 juillet. crédits : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE.              
Le CV Pierre Vandier, lors de sa prise de commandement, le 24 juillet

La remontée en puissance du porte-avions français n’a pas trainé. Ressorti en mer le 1er juillet après huit mois à quai et en cale sèche, dont six d’Indisponibilité pour Entretien et Intermédiaire (IEI), le Charles de Gaulle, qui a repris son entrainement et la qualification des pilotes du groupe aérien embarqué le 12 juillet, achève son stage de mise en condition opérationnelle (MECO). « Après huit mois d'arrêt et seulement trois semaines après la reprise d'activité à la mer, nous sommes en train d'achever notre mise en condition opérationnelle par des entrainements de plus en plus proches des exigences des opérations réelles. Le porte-avions devrait normalement recevoir dans quelques jours sa qualification opérationnelle. Cela veut dire qu'il sera apte à accomplir les missions que le chef des armées lui confiera », a expliqué le capitaine de vaisseau Pierre Vandier, à l’occasion de sa prise de commandement du Charles de Gaulle, le 24 juillet. Une date dont l’officier se rappellera probablement toute sa vie, tant l’instant était impressionnant et emprunt de solennité. Exceptionnellement, cette prise de commandement a été organisée au mouillage, en grande rade de Toulon, avec à bord le groupe aérien embarqué, constitué de Rafale, de Super Etendard Modernisés (SEM) et de Hawkeye. Rassemblé sur le pont surchauffé par le soleil, l’équipage, en blanc,  a salué son nouveau pacha, que le vice-amiral d’escadre Xavier Magne, commandant de la Force d’Action Navale (et qui a commandé le Charles de Gaulle de 2003 à 2005), a fait reconnaitre.

Le Charles de Gaulle au mouillage, le 24 juillet (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le Charles de Gaulle au mouillage, le 24 juillet (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Cérémonie de prise de commandement (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Cérémonie de prise de commandement (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Cérémonie de prise de commandement (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Cérémonie de prise de commandement (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Cérémonie de prise de commandement (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Cérémonie de prise de commandement (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Succession entre l'ancien et le nouveau pacha (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Succession entre l'ancien et le nouveau pacha (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Un ancien pilote de chasse pour commandant

Succédant au capitaine de vaisseau Olivier Lebas, le nouveau commandant du porte-avions est sorti de l’école navale en 1989. Cet ancien pilote, qui fut à la tête de la flottille 12F, compte, à son actif, 2300 heures de vol et 410 appontages, dont 60 de nuit sur Super Etendard et Rafale. En tant que pilote de chasse, il a participé à diffrentes opérations du groupe aérien embarqué, notamment en Ex-Yougoslavie (1995/1996), au Kosovo (1999) et en Afghanistan (2001 à 2006), d’abord sur les anciens Clémenceau et Foch, puis ensuite sur le Charles de Gaulle, dont il fut le chef du groupement opérations entre 2006 et 2008. Pierre Vandier a commandé ensuite la frégate Surcouf, avec laquelle il a participé, en 2008, à la libération des otages du Ponant au large de la Somalie. Puis, au sein de l’EMA, il a notamment supervisé en 2011, aux côtés d’un général de l’armée de l’Air, les opérations aériennes françaises lors de l’intervention en Libye (Harmattan), et a dirigé, de janvier à juin 2013, la cellule de crise Mali. À ce titre, il a assuré dès les premières heures de Serval la conduite des opérations terrestres et aériennes et participé à la direction stratégique de la crise.

Le CV Vandier (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Le CV Vandier (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Il est devenu mercredi le 9ème commandant du Charles de Gaulle, dont le premier pacha fut l’amiral Richard Wilmot-Roussel (1997 – 1999) et le second l’amiral Edouard Guillaud (1999 – 2001), actuel chef d’état-major des armées.
A son tour, le CV Vandier se retrouve aujourd’hui à la tête du plus grand et du plus puissant bâtiment de surface d’Europe. « C'est une immense fierté que de se voir confier un bâtiment aussi prestigieux qui constitue le fer de lance de la Marine. Je ressens également une grande humilité face à cette responsabilité très importante qui demande un engagement total au service des armes de notre pays », dit-il. Sous ses ordres, 1260 membres d’équipage, effectif pouvant monter à 1900 hommes et femmes avec l’état-major et le groupe aérien embarqué, capable de mettre en œuvre des armes conventionnelles comme des missiles nucléaires. Le GAE peut comprendre jusqu’à 40 aéronefs mais, généralement, le Charles de Gaulle accueille moins de 30 avions et hélicoptères.

Le Charles de Gaulle (© : MARINE NATIONALE)
Le Charles de Gaulle (© : MARINE NATIONALE)

Rafale Marine à l'appontage (© : MARINE NATIONALE)
Rafale Marine à l'appontage (© : MARINE NATIONALE)

IEI : Six mois de travaux pour entretenir et moderniser le bâtiment

Pierre Vandier prend le commandement du porte-avions alors que celui-ci vient de sortir d’une période d’entretien de six mois. Mené par DCNS, cet arrêt technique intermédiaire a comporté un passage en cale sèche et 6000 lignes de travaux. Entretien de la propulsion (dont 25.000 tubes nettoyés et contrôlés et 6000 nouveaux tubes installés dans les machines), de l’électronique et de systèmes sécurité, vérification de la coque et remise en peinture (26.000 m² de surface peintes), câblage  (25 km installés dans la perspective de l’installation ultérieure d’un réseau IP de nouvelle génération), remplacement du calculateur de stabilisation (système SATRAP)… Quelques 950 personnes ont, en moyenne, participé au chantier, soit 250 collaborateurs de DCNS, 200 sous-traitants et 500 membres d’équipage. En plus des travaux d’entretien et de réparation classiques, l’IEI a également été l’occasion de moderniser différents systèmes, comme le réseau de télécommunications et le radar de conduite de tir Arabel. L’une des deux cuisines et la zone de restauration arrière ont également été refondues. Enfin, cette période a été mise à profit pour mener des travaux préparatoires au second grand carénage du bâtiment (Indisponibilité périodique pour entretien et réparation – IPER) qui doit se dérouler entre 2016 et 2018. Pour le CV Vandier, l’IEI qui vient de s’achever est une réussite : « Un million d'heures de travail (a été réalisé)  pendant cette période. Soit une densité quotidienne de travaux supérieure à celle de l'IPER de 2008, hors changement des cœurs. C'est un succès sur les délais de cette IEI, puisque la date de fin de travaux a été respectée, ce qui est la preuve d'une excellente maitrise technique des industriels, des services de soutien et de l'équipage durant cette phase de travaux importante ».

Le Charles de Gaulle à sa sortie de cale sèche, le 3 juin (© : DCNS)
Le Charles de Gaulle à sa sortie de cale sèche, le 3 juin (© : DCNS)

En attendant le prochain déploiement

Désormais prêt à intervenir en cas de besoin sur n’importe quelle mer du globe, le Charles de Gaulle va peaufiner son entrainement. Pour ce qui concerne le groupe aérien embarqué, les pilotes recouvrent leurs qualifications à l’appontage et au catapultage, de jour comme de nuit, 12 jeunes ayant par ailleurs été qualifiés en deux semaines. A l’issue du stage MECO, débute une phase où l’ensemble du groupe aéronaval (le porte-avions, le groupe aérien embarqué, les bâtiments d’escorte et de soutien) s’entraine sous l’autorité de l’état-major embarqué sur le Charles de Gaulle. Viendront ensuite les permissions, au mois d’août, le bâtiment pouvant néanmoins être réarmé sous faible préavis en cas de crise, puis la reprise de l’activité en septembre et la perspective du prochain déploiement. Pour l’heure, l’état-major des armées ne précise pas la zone retenue pour cette mission de plusieurs mois. Habituellement, le groupe aéronaval est projeté en océan Indien mais tout dépendra de l’évolution de la situation géostratégique, notamment en Méditerranée orientale.

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)
Lors de la cérémonie (© : MER ET MARINE - JEAN-LOUIS VENNE)

dimanche 28 juillet 2013

Nouvelles Fox a trouvé une nouvelle menace pour le monde maritime.

Publié le 27 Juillet 2013: http://www.news.odin.tc/index.php?page=view/article/667/GPS-terrorism-or-GPS-idiotism
Nouvelles Fox a trouvé une nouvelle menace pour le monde maritime, inventé par un professeur délicat et estomaqué capitaine. Une illustration de duper le public


Avec Traducteur automatique:

EXCLUSIF: GPS faille pourrait laisser les terroristes détournent des navires, des avions
By John Roberts
publié le 26 Juillet,

Andrew Schofield et Todd Humphreys, un expert GPS à l'Université du Texas, a utilisé une faille GPS pour prendre le contrôle du système de navigation sophistiqué à bord d'un, de 210 pieds super-yacht de 80 millions de dollars dans la mer Méditerranée.
L'utilisation d'un ordinateur portable, une petite antenne et un GPS électronique "usurpateur" construit pour 3000 $, expert GPS Todd Humphreys et son équipe de l'Université du Texas ont pris le contrôle du système de navigation sophistiqué à bord d'un, de 210 pieds super-yacht de 80 millions de dollars dans la mer Méditerranée.
"Nous avons injecté notre signaux d'usurpation dans ses antennes GPS et nous sommes fondamentalement en mesure de contrôler son système de navigation avec nos signaux d'usurpation ", a déclaré à Fox Nouvelles Humphreys.
«Imaginez la fermeture d'un port. Imaginez l'exécution d'un navire à la côte. Ce sont les types d'implications qui nous inquiète. "
En se nourrissant des signaux radio de contrefaçon au yacht, l'équipe UT était capable de conduire le navire au loin bien sûr, le diriger à gauche et à droite, ce qui pourrait prendre en eaux troubles, même mis sur une trajectoire de collision avec un autre navire. Tout le temps, le système GPS du navire a signalé le navire a été calmement déplace en ligne droite, le long de la trajectoire prévue. Aucune alarme, aucune indication que quelque chose n'allait pas.
Capt Andrew Schofield, qui a invité Humphreys et son équipe à bord pour mener l'expérience dit à Fox Nouvelles lui et son équipage ont été stupéfaits par les résultats.
"professeur Humphreys et son équipe ont fait un certain nombre d'attaques et, fondamentalement, nous sur le pont étaient absolument pas au courant de toute différence », a déclaré Schofield. «J'ai été estomaqué - mais mon équipe de pont entier a été de même estomaqué," at-il déclaré à Fox Nouvelles.
Les conséquences possibles, selon Humphreys, sont à la fois inquiétant et de grande envergure.
 "Vous avez 90 pour cent de la cargaison du monde passe à travers les mers. Imaginez la fermeture d'un port. Imaginez l'exécution d'un navire à la côte. Ce sont les types d'implications qui nous inquiète. "
dit Humphreys Fox Nouvelles le plus facile et le plus sinistre "spoof" est à glisser lentement d'un navire sur une route parallèle. Au fil du temps, la boussole peut lire la même position, mais le navire ne pouvait être loin de là où l'équipage pense qu'il est.
"Vous êtes en train de déplacer un kilomètre hors de votre route à suivre une ligne parallèle et vous pourriez être s'échouer place de passer par le canal approprié ", a déclaré Humphreys.
...
Bulletin Maritime:
Les craintes du terrorisme GPS ou de piratage sont un peu exagérées (pour dire le moins), si parler de l'expédition. Un officier de navigation professionnel ne peut pas manquer le changement de navire, bien sûr, parce qu'il a reçu, consciemment et inconsciemment, un certain nombre de différentes données physiques lui permettant de sentir la situation sur le navire et autour du navire - des données telles que la position du soleil ou étoiles, la direction du vent et de la mer, même coque de tremblante est différent et se fait sentir lorsque le cours changeant de navire (enfin, juste un regard vers l'arrière est en fait, il suffit de repérer le problème). Ils ont dit dans leur enquête, que la "plus simple et la plus sinistre" spoof "est à glisser lentement d'un navire sur une route parallèle". Oui, cela semble possible, si il ya une succession de petits changements de cap au cours d'une période de temps prolongée, puis le retour au parcours original de nouveau, une succession de petits changements de cap. Mais il est possible que lorsque le navire navigue en haute mer au loin littoral. Lorsque le bateau se déplace dans rétrécit, ou le long d'une côte, ou tout simplement à une distance de radar d'une côte, tout dirigeant, s'il vaut la peine rien, va rapidement détecter les écarts alarmants.
Virant navire hors cours avec les signaux GPS parodie, ce qui est bien loin de efficacement contrôler, il faudra trois choses:
1. L'installation de ce système de mystification dans le système GPS du navire - soit dit en passant, M. Humphreys n'a pas expliqué comment at-il "injecté nos signaux d'usurpation dans ses antennes GPS". Je suppose, en installant un certain dispositif physique, en le fixant à l'antenne? Cela signifie que le navire doit être prêt pour l'avenir attaque terroriste par l'installation de ce dispositif frauduleux. Les terroristes auront besoin de se faufiler à bord du navire ciblé, alors que le navire est amarré ou ancré. Toute une tâche. L'expérience Fox Nouvelles a décrit manque quelques autres détails. Comment avez professeur manipuler les signaux GPS et de contrôler le navire, en d'autres termes - ce qui est la distance son dispositif d'usurpation doit donner le contrôle de professeur de la cuve? Peut-il le faire à partir de n'importe quel endroit dans le monde entier? Ou at-il besoin d'accrocher quelque part autour? Comment proche? Si c'est quelques dizaines de mètres, ou plusieurs câbles, ou même mille, cela signifie que pour manipuler le navire, les terroristes auraient pour chasser leur cible étant à bord d'un autre navire. Il est entendu à partir d'un rapport sensationnel Nouvelles Fox, le professeur manipulait le yacht, être à bord de ce yacht. Ne terroristes doivent être présents à bord de leur cible, aussi?
2. Le navire devrait être ciblé en haute mer, parce que la manipulation de la cuve de quelque manière efficace, alors qu'il navigue quelque part près de la côte, est pratiquement impossible, à moins qu'il n'y a personne sur le pont. La manipulation du vaisseau ciblé est en fait, limitée à virer le tout bien sûr pour quelque grand pas loin, plusieurs miles au plus, et il n'y a rien d'autre terroristes ou de quiconque d'autre, pouvaient faire. Le mauvais positionnement du navire, à l'approche de la côte ou d'autres marques de navigation, serait facilement détecté. Pourquoi les terroristes prendraient tant de mal pour ces résultats dédaigneux avec absolument aucune garantie de la catastrophe planifiée, est une énigme.
N'est-il pas plus simple pour les terroristes, avec beaucoup plus de chances de succès, d'utiliser les bonnes vieilles explosifs, et de faire sauter le f ** hélice et le gouvernail off, lorsque le navire entre dans un certain grand port?
3. Cette astuce est plus efficace, si elle est efficace à tout, quand il ya une équipe de troisième ordre à bord, de préférence ivre mort ou drogué. Mieux encore, quand il n'y a personne sur le pont. Il arrive ici et là avec des équipes de troisième ordre, je sais. Quand s'est réuni en haute mer, un tel navire, naviguant sur ​​le pilote automatique, sans personne sur le pont, peut être un réel danger. Mais même ces équipes ne se réveillent quand il navigue dans les eaux côtières ou des Dire Straits, ou d'entrer dans le port. Quoi qu'il en soit, tous ceux qui serais inquiet malade au cours de cette nouvelle menace, doivent fixer leurs yeux écarquillés sur MLC Convention de 2006 et politique de l'ITF. Ce sont eux qui êtes priver la flotte marchande mondiale des officiers de première classe.
capitaine Andrew Schofield du yacht de luxe expérimentale déclaré à Fox Nouvelles que lui et son équipage ont été stupéfaits par les résultats. «J'ai été estomaqué - mais mon équipe de pont entier a été de même estomaqué," at-il déclaré à Fox Nouvelles. Soyez J'ai le propriétaire du yacht, je serais sidéré, aussi, et juste au cas où, sac toute l'équipe de pont, pour eux étant stupéfait.
Tout ce qui précède sera d'aucune utilité de toute façon, avec tous les GPS-terrorisme tente effectivement désactivé par un simple geste - en changeant notre pilote automatique à un mode indépendant, lui ordonnant de diriger le navire selon le cours programmé. L'ensemble du projet rusé, pensé par le professeur, n'est possible que si le pilote automatique est connecté à un traceur informatique avec des cours et des positions données, avec tout l'itinéraire de A à B programmé, permettant ordinateur pour faire toute la navigation. Pilote automatique doit être activée pour corriger le cours conformément à la route tracée. Alors et seulement alors la torsion des signaux GPS sera en mesure d'affecter vrai positionnement du navire. En d'autres termes, "l'équipe de pont" devrait s'appuyer sur l'ordinateur de traçage et le pilote automatique, se couper de tout contrôle de la navigation. Ils devraient tracer la route, allumez l'ordinateur et le pilote automatique, verrouillage du pont, et revenir au pont quelques jours ou semaines plus tard, après que le navire traverse l'étang.
je vous conseille professeur à accorder une attention particulière à la mise en œuvre obligatoire ECDIS. Les cartes papier sont assez garantissent contre tout terrorisme GPS, mais les organismes maritimes internationaux et nationaux font ECDIS et ENC obligatoire que les instruments de navigation primaires, et si la menace GPS-terrorisme est réel, donc, les organismes chargés d'effectuer ECDIS obligatoire, sont les terroristes " alliés véritables et seulement.
La seule chose que professeur prouvé est l'un plutôt simple dans sa «chose du caractère. Il a prouvé que, sous certaines conditions très strictes signaux GPS peuvent changer le cours de la cuve. Pour effectuer cette modification malveillante, un certain nombre de dispositions est nécessaire, ce qui rend l'ensemble du système hautement improbable et si elles sont appliquées, très inefficace. 
La vraie raison de cette histoire passionnante est expliqué à la fin. Écrit la Fox Nouvelles: Le Department of Homeland Security a - selon Humphreys - été «tâtonner dans l'obscurité" sur la sécurité GPS, faisant peu pour répondre à la menace. Congrès du Texas Mike McCaul, président de la commission de la sécurité intérieure est furieux. «C'est une question de sécurité intérieure très grave que nous avons demandé au secrétaire d'examiner et de considérer et elle n'a jamais répondu à mes demandes", a déclaré McCaul Fox Nouvelles.

Sauver la patrie et peut-être toute la planète, il faudra bien sûr, un certain budget supplémentaire accordée aux organismes de sécurité. Non seulement aux États-Unis. Je suis sûr que les organismes anti-terrorisme gouvernementales dans d'autres pays trouveront l'idée d'une nouvelle menace tout à fait délicieux, et je vais demander des fonds supplémentaires, aussi.
C'est comme ça que le système fonctionne - d'abord, vous avez besoin d'une idée nouvelle, de préférence absolument nouveau et passionnant , quelque chose de high-tech, quelque chose de trop compliqué pour être compris par une personne ordinaire. Vous pouvez inventer vous-même, ou se tourner vers Tom Clancy, si votre imagination est trop pauvre. Deuxième en ligne sont des professeurs et des think-tanks, qui êtes à être chargé de l'étude ou de recherche, ou d'une enquête, avec un résultat pré-commandé. Il n'ya pas de pénurie de ces chercheurs et scientifiques autour, regardons les chercheurs du réchauffement de la piraterie ou mondial, ou tout autre problème d'envergure mondiale, dont la solution exige des fonds sans fond et la période de temps sans fin. Parfois, le jeu nécessite certains acteurs supplémentaires, comme le capitaine gobsmacked.
Après l'histoire est élaborée et prête à l'emploi, vient le tour de Fox Nouvelles, ou CNN ou la BBC ou toute autre grande agence de nouvelles, dont le rôle est d'annoncer une nouvelle menace dans le monde entier. Ils le font soit par ignorance, soit parce qu'ils sont la partie de l'établissement. De toute façon, ils ne parviennent pas leur devoir de présenter au public la vérité. La vérité est, il n'ya pas de GPS menace du terrorisme.
Voytenko Mikhail
Juillet 27 13
PS espoir Hollywood ne manquera pas cette nouvelle idée, et nous allons bientôt profiter d'une nouvelle techno-thriller de blockbuster.

Prévision aux orages.

Gare maritime : des femmes insulaires et le travail

vendredi 26 juillet 2013:  http://www.ouest-france.fr/actu/actuLocale_-Gare-maritime-des-femmes-insulaires-et-le-travail-_29040-avd-20130726-65633685_actuLocale.Htm


Leïla El-Azzouzi, chargée de mission à la Maison de l'emploi du Pays de Brest (à gauche), présente son étude sur les femmes insulaires, qui sera présente à Ouessant en septembre, en compagnie de sa remplaçante prochaine, Fleur-Anne Réveillère.
Elles s'appellent Caty, Lydie, Aleth ou encore Nadine et ont la particularité d'exercer un métier sur les îles de Molène, Ouessant ou en Presqu'île de Crozon. Elles ont suivi des formations pour s'adapter à leur emploi ou ont créé leur entreprise. « Nous avons contacté une trentaine de femmes insulaires ou péninsulaires du Pays de Brest et avons recueilli le témoignage de dix-huit d'entre elles qui ont su allier la spécificité de leur lieu de résidence et un parcours professionnel montrant que la ténacité peut venir à bout de situations exceptionnelles pour travailler » explique Leïla El-Azzouzi, chargée de mission à la Maison de l'emploi du Pays de Brest.
Ces jeunes femmes témoignent, en une exposition présente à la gare maritime du Conquet, de leurs parcours et leurs choix de vie de femmes habitant des territoires excentrés ou isolés. « Elles font preuve d'initiatives structurantes dans des territoires où la dynamique de l'emploi est faible » explique la jeune femme à l'initiative de cette exposition. Elle est la conclusion d'une enquête réalisée sur la base de données statistiques de l'Insee et de Pôle emploi « qui a pour but de mettre en avant le parcours de femmes insulaires et péninsulaires pour participer au développement local et à l'économie du territoire ».
Exposition sur l'insularité et l'emploi en gare maritime du Conquet jusqu'au 8 septembre.