lundi 31 mars 2014

Municipales à Ouessant. Jean-Yves Cozan n'est plus conseiller municipal

Deux sièges restaient à pourvoir pour le conseil municipal de Lampaul à Ouessant. Jean-Paul Lucas et Joël Richard sont élus.


Une page se tourne sur l'île d'Ouessant. Jean-Yves Cozan qui se présentait seul aux municipales a recueilli 187 voix. Insuffisant pour être élu.
Les deux sièges qui restaient à pourvoir le seront par Jean-Paul Lucas, tête de liste "Ensemble pour Ouessant 2014-2020" et son co-listier Joël Richard.
La liste de Denis Palluel, le maire sortant avait raflé 13 sièges sur 15 au premier tour.
Jean-Yves Cozan, 75 ans, a longtemps adhéré à l'UDF. c'était un proche d'Alain Madelin. Actuellement conseiller général, il fut aussi conseiller régional et député

samedi 29 mars 2014

A la médiathèque du Trévoux.

http://bibliothequeletrevoux.blogspot.fr/

http://catherine-bayle.pagesperso-orange.fr/

Club de voile. Le Kornog se réforme.

Par; Eussa Free

La Primauguet rentre à la maison.

Bugaled Breizh : Jean-Yves Le Drian reçoit les familles.

27/03/2014:  http://www.meretmarine.com/fr/content/bugaled-breizh-jean-yves-le-drian-recoit-les-familles

crédits : Mer et Marine.com.
Au lendemain de la réquisition de non-lieu prononcée par le parquet de Nantes dans l’enquête sur le naufrage du chalutier Bugaled Breizh en 2004, le ministre de la Défense a reçu, mercredi 26 mars, les parties civiles.

Une heure et quart. C'est le temps que Jean-Yves Le Drian a consacré  à l'écoute des familles des victimes du Bugaled Breizh. Une écoute attentive dont lui sont reconnaissantes les parties civiles présentes à l'Hôtel de Brienne, résidence du Ministre de la Défense.
Parmi elles, des fils (Thierry Lemétayer) des soeurs (Françoise Jolivet) des frères (Rémy Gloaguen) et aussi des acteurs ou témoins involontaires du drame : Michel Douce, l'armateur, Robert Bouguéon, aujourd'hui délégué par la Caisse des péris en mer, ou Annick Le Loch, députée du Finistère. Tous ont apprécié ce long temps d'échange avec le ministre et plusieurs membres de son cabinet.
Même si, à cette occasion, l'espoir de voir se rouvrir la piste d'un sous-marin anglais, Le Turbulent a été de nouveau balayé. Jean-Yves Le Drian a en effet redit avoir évoqué cette piste avec son homologue anglais tout récemment. Sans que la thèse d'un sous-marin "à quai" puisse en sortir ébranlée.

La piste américaine et la responsabilité de l'Etat français

D'où la déception des familles qui ont néanmoins reçu deux assurances. La première concerne le soutien de Jean-Yves Le Drian à toute action de la justice impliquant un sous-marin américain. Mais la justice, qui hier encore, a requis le non-lieu dans cette  affaire- ne semble pas aller dans ce sens.
La seconde concerne la responsabilité de l'Etat français : Michel Douce, qui l'a évoquée, souhaiterait que la France -qui participait aux manoeuvres militaires- assume une part de responsabilité dans le drame. Selon lui, "Le Drian n'aurait pas rejeté l'idée".
Comme il n'a pas non plus refermé la porte à d'éventuels nouveaux échanges.

Prévision météo.


---------------

vendredi 28 mars 2014

Info: Penn Ar Bed.

Prochain voyage du Molenez à Sein le mardi 8 avril, livraison à Brest et St Evette au plus tard le 7 avril.

Le duel entre maout et skreo s'invite sur le continent.

Prévision météo.

jeudi 27 mars 2014

Les travaux de la plage de Corce après les diverses tempêtes


Une photo de Michel Thevenet sur les travaux de la plage de Corce après les diverses tempêtes...le coût:.78.000Euros Ht......par l'entreprise Marc......l'état suit le financement et on aura un nouvel escalier plus accessible
Par: Eussa Free 

Sabella implante la première hydrolienne française connectée au réseau

http://www.enerzine.com/7/17093+sabella-implante-la-premiere-hydrolienne-francaise-connectee-au-reseau+.html?posts_usersPage=1

Faire de la première hydrolienne française connectée au réseau un tremplin dans l'aventure industrielle des EMR ! Possible. A condition toutefois de combiner l'innovation technologique et environnementale, le financement mais aussi l'assurance.
"Nous avons l'ambition d'immerger nos hydroliennes partout où il y a du courant, des côtes bretonnes aux îles de Polynésie, jusqu'en Afrique du Sud en Inde et au Chili" a expliqué Jean-François Daviau, Président de Sabella.

Longtemps sous-estimée en France, l'énergie hydrolienne a l'avantage d'être prédictible, contrairement à l'énergie éolienne et à l'énergie solaire qui sont très aléatoires. Aujourd'hui il n'existe aucune ferme commerciale hydrolienne connectée à un réseau de distribution dans le monde mais seulement quelques démonstrateurs. L'installation est programmée à la fin de l'année 2014 dans le passage du Fromveur dans le Finistère : une hydrolienne « Sabella D10 » de 0,5 MW de puissance nominale alimentera une partie des besoins électriques de l'île d'Ouessant.

"Pour répondre à l'appel à projet « fermes pilotes hydroliennes » en cours de l’ADEME et aux besoins des appels d'offres commerciaux à venir en 2020 pour les fermes d'exploitation commerciale, nous développons en parallèle des nouveaux modèles d'hydroliennes dont « Sabella D15 » d'une puissance unitaire nominale de 1 MW" a ajouté JF Daviau.

 Sabella implante la première hydrolienne française connectée au réseau
Cependant, sans assurance, pas de soutien financier et donc pas de développement industriel possible. "Une entreprise comme Sabella n'a pas les moyens de s'auto-assurer. L'assurance se doit d’accompagner les ambitions de la France pour une nouvelle donne énergétique" a commenté Frédéric Jousse, Directeur du pôle Maritime et Logistique de Bessé. "Mais le marché de l'assurance des EMR doit s’affranchir des réflexes assurantiels existants dans des secteurs d’activité tels que l’exploitation pétrolière et gazière offshore dont les risques sont bien différents, ou des mauvaises expériences passées des premières installations EMR d’Europe du nord, les technologies ayant évolué favorablement".

Les solutions assurances sont complexes car les risques sont inédits. Comment garantir l'assurabilité des hydroliennes à un stade d'expérimentation sans résultats prouvés par l'expérience ? Comment prévoir les risques à l'installation, les vices de construction, la résistance des câbles de raccordement, le coût des navires rares pour la maintenance ?
SABELLA est une PME quimpéroise dédiée au développement de technologies hydroliennes marines et fluviales. Elle s'est faite remarquer en 2008 par une première nationale : l'immersion d'un pilote "Sabella D03" pour une année d'essais dans l'estuaire de l'Odet. Fort de ces résultats prometteurs, SABELLA a décidé de poursuivre un développement industriel et commercial de leur technologie et de proposer la démonstration "D10" à Ouessant à l'AMI de l'ADEME.

Lauréat en 2010 de cet AMI, SABELLA a obtenu les autorisations administratives sur ce site et a achevé l'ingénierie de sa machine. L'entreprise testera prochainement au large du Finistère cette hydrolienne "Sabella D10", capable de produire jusqu'à 1,1 MW.

Prévision météo.

mercredi 26 mars 2014

Heureusement que ce n'est pas pour nous.

Lorsque l'on n'a vu cela une fois il est difficile de s'en passer.

Phare du Créac'h . île d'Ouessant .Finistère .
© Emmanuel Berthier.

Le printemps débarque chez NividiSkin ! Pensez à bien hydrater et apaiser votre peau qui a été fragilisé.

Le printemps débarque chez NividiSkin ! 
Pensez à bien hydrater et apaiser votre peau qui a été fragilisée par l'hiver. 
Pour vous y aider, RDV sur notre site : en ce moment, pour 1 crème visage achetée, -40% sur 1 lait corps !

Demain au musée des phares et balises à 14 h : les rendez-vous du Sémaphore.

Demain au musée des phares et balises à 14 h : 
les rendez-vous du Sémaphore.
Rencontre avec les photographes Frédérique Aguillon et Sylvain Girard en présence des élèves de l'île.Entrée gratuite venez nombreux !

Info Penn Ar Bed.

Pour l'île de Sein
Mercredi 26 mars, départ de Douarn à 10h et retour à 11h30 vers Audiene.

Comme chacun d'entre nous le sait, il a des attaches à Ouessant....alors pourquoi pas à Ouessant.

Si le FN passe à Avignon, le Festival « partir[a] », selon son directeur.



Le directeur du Festival d'Avignon, Olivier Py, lors de la conférence de presse de l'édition 2014 à Avignon, le 20 mars 2014.
Le directeur du Festival d'Avignon, Olivier Py, lors de la conférence de presse de l'édition 2014 à Avignon, le 20 mars 2014. | AFP/BERTRAND LANGLOIS

Si le Front national (FN) remporte le deuxième tour des élections municipales à Avignon, le Festival aura lieu dans une autre ville, a affirmé lundi 24 mars sur France Info son directeur, Olivier Py.

« Je ne me vois pas travaillant avec une mairie Front national. Cela me semble tout à fait inimaginable. Donc je pense qu'il faudrait partir. Il n'y aurait aucune autre solution. Je ne vois pas comment, d'ailleurs, le Festival pourrait vivredéfendre ses idées, qui sont des idées d'ouverture, d'accueil de l'autre. Je ne vois pas comment le Festival pourrait vivre à Avignon avec une mairie Front national, ça me semble inimaginable. »
Interrogé sur le précédent des Chorégies d'Orange, qui avaient refusé la subvention de la mairie FN, Olivier Py a répondu :
« Ça pourrait être une solution, refuser la subvention et que le Festival d'Avignon soit uniquement national. Mais ça me semble, dans le cas d'Avignon, techniquement un peu plus difficile, car ce n'est pas seulement un seul lieu, c'est toute la ville qui devient le Festival. »
LE CANDIDAT FN AU « MONDE » : UNE « INSTRUMENTALISATION PURE ET SIMPLE »
Déjouant les pronostics, Philippe Lottiaux (FN) est arrivé en tête dimanche soir à Avignon. Enarque de 47 ans, ancien directeur général des services de Patrick Balkany à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), M. Lottiaux devance avec 29,63 %, et de vingt-sept voix, la candidate socialiste Cécile Helle, qui recueille 29,54 %. L'UMP Bernard Chaussegros, successeur désigné de Marie-Josée Roig et affaibli par des querelles intestines, obtient 20,91 % des voix.
  • Municipales françaises : percée du FN, progression de la droite et désaveu pour la gauche sur fond d’abstention record
    Tels sont les enseignements du 1er tour hier des élections municipales, premier scrutin à quasiment mi-mandat du président socialiste François Hollande. Un revers pour le chef de l‘État symbolisé par l’excellent score du Front national de Marine Le Pen. “De manière générale beaucoup de Francais sont dégoûtés par leur classe politique. Mais le piège, c’est qu’ils tombent dans l’abstention. Il faut absolument qu’ils expriment ce dégoût par un acte volontaire consistant à changer leurs élus”, déclare Marine Le Pen, la présidente du FN. Les électeurs français ont montré leur colère face à la multiplication des affaires et aux promesses non tenues. Plus d’un sur trois n’est pas allé voter hier, du jamais vu dans ce type de scrutin. Le FN a remporté la mairie historiquement de gauche d’Hénin-Beaumont dès le 1er tour et il a viré nettement en tête à Forbach, à Avignon, à Fréjus ou encore à Béziers. L’impopularité record de François Hollande et de son Premier ministre Jean-Marc Ayrault, combinée à un chômage au plus haut et à une croissance en berne a nettement pesé sur les municipales. Un remaniement du gouvernement serait envisagé voir un changement de Premier ministre si les résultats s’aggravent pour la gauche. Engluée dans une toute une série de scandales, l’UMP, l’opposition de droite relève néanmoins la tête à l’image de son leader Jean-François Copé largement réélu dès le 1er tour dans sa ville de Meaux. A Paris, la bataille des candidates est bien plus serrée qu’annoncée. Si l’UMP Nathalie Kosciusko-Morizet émerge en tête, la socialiste Anne Hidalgo est en ballottage favorable, car elle mène dans deux arrondissements décisifs. Les reports de voix au second tour dimanche prochain seront déterminants comme les tractations entre candidats qui doivent impérativement prendre fin dès demain soir.
    1:38
M. Lottiaux s'est dit « choqué et attristé » par les déclarations d'Olivier Py, qui sont, à ses yeux, « de l'instrumentalisation pure et simple »« Le Festival d'Avignon ne lui appartient pas. Moi, je ne lui donne pas de conseils de mise en scène, à chacun son métier », a-t-il dit au Monde. Sur le fond, le candidat FN assure qu'« il n'est dans l'idée de personne de remettre en cause ce festival »« Si je suis élu maire, je n'interviendrai pas », promet-il, estimant que les polémiques engendrées par la politique culturelle de mairies gérées par le FN « appartiennent au passé ».

PLUS DE 20 MILLIONS D'EUROS DE RETOMBÉES POUR LA VILLE
Olivier Py a annoncé jeudi 20 mars la programmation de son premier Festival d'Avignon, en présence des élus locaux, dont la maire sortante UMP, Marie-Josée Roig. L'ancien directeur du Théâtre de l'Odéon est le premier artiste à diriger le Festival d'Avignon depuis Jean Vilar, son fondateur, en 1947.
Le Festival d'Avignon, un des plus grands rendez-vous mondiaux du théâtre, génère d'importantes retombées économiques pour la ville. La dernière étude, en 2001, les estimait à 23 millions d'euros, sans compter le « off », devenu au fil des ans une gigantesque manifestation festive avec quelque mille compagnies et plus de douze cents spectacles.
Le Festival dispose d'un budget d'environ 12 millions d'euros (2013) provenant pour 59 % de subventions publiques — 56 % de l'Etat, 13 % de la ville d'Avignon, hors prestations en nature, 13 % de la communauté d'agglomération du Grand Avignon, 9 % du département de Vaucluse, 7,6 % de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur, et 1,4 % de l'Union européenne — et pour 41 % de recettes propres (vente de billets, mécénat, sociétés civiles, partenariats spécifiques, vente de spectacles...).
En 2003, l'annulation du Festival d'Avignon en pleine crise de l'assurance chômage des intermittents du spectacle avait suscité l'inquiétude des commerçants de la ville, dont l'activité était en chute libre.

------------------
D'Andréas et cela économisera une chambre d'hotel....et peut-être plus s'il en loge.

La mer sera calme en fin de semaine.

mardi 25 mars 2014

Un non lieu....!! c'est comme si le juge avait dit "circulez il n'y a plus rien à voir".

Coup de tonnerre dans l'affaire Bugaled-Breizh : les juges de Nantes prononcent un non-lieu ! http://bzh.me/fbyo

L'adieux aux armes du Georges Leygues



C'est un monument de la flotte française qui s'est retiré définitivement le vendredi 21 mars, à l'issue de sa dernière cérémonie des couleurs. La frégate Georges-Leygues, dernière « conserve » de la Jeanne-d'Arc, quitte officiellement la Marine nationale.
Souvent dans l'ombre et le sillage de la Jeanne-d'Arc, le Georges-Leygues a enquillé les campagnes, les escales et les milles nautiques. Spécialisée dans la détection sous-marine et la défense globale de la Jeanne-d'Arc puis des bâtiments de projection de force (BPC), la frégate anti-sous-marine de type F70 a parfois souffert de l'intensité des projecteurs essentiellement braqués sur le porte-hélicoptères. Pourtant, elle a traversé les mêmes océans et également largement participé à la formation pratique des officiers élèves de la Jeanne.
Mais voilà, toute frégate qu'elle a été, elle restera la conserve de la grande Jeanne, un navire aussi discret qu'efficace.

1.600 officiers formés

Pendant ses 34 années de service, le « Georges » a parcouru pas moins d'un million de milles, soit l'équivalent de 56 tours du monde. Admise au service actif le 10 décembre 1979 et première d'une série de sept bâtiments de type F70, la frégate longue de 139 m et pouvant accueillir 245 hommes et femmes d'équipage, ainsi que 36 officiers élèves, a participé de 1999 à 2013, sans discontinuer, à toutes les missions de formation du porte-hélicoptères puis à celles des BPC, contribuant à la formation de près de 1.600 officiers.
D'après le décompte communiqué par la préfecture maritime de l'Atlantique, le bâtiment a réalisé au total 330 escales réparties sur cinq continents.
La cérémonie de ce matin marquera son retrait définitif du service actif, en présence d'une poignée d'anciens marins conviés à cette occasion. Pour la dernière fois, les couleurs seront amenées sur la plage arrière de la frégate. Au total, pendant ses 34 années de fonctionnement, plus de 4.000 marins y ont travaillé, la plupart du temps pour une durée de deux années, parfois renouvelée.

Coup de jeune

À noter que la nouvelle conserve du BPC Mistral (parti la semaine dernière de Brest avec 154 officiers-élèves) provient, tout comme ce dernier, du port de Toulon. C'est la frégate furtive La Fayette qui a été chargée, cette année, d'assurer la sécurité du bâtiment de projection de force, redonnant, il est vrai, un coup de jeune à la silhouette un peu passée de la première F70.

Un article de la rédaction de Brest du Télégramme

 (© FRANCOIS GUIGANTON)
 (© FRANCOIS GUIGANTON)

 (© FRANCOIS GUIGANTON)
 (© FRANCOIS GUIGANTON)

 (© FRANCOIS GUIGANTON)
 (© FRANCOIS GUIGANTON)

 (© FRANCOIS GUIGANTON)
 (© FRANCOIS GUIGANTON)

Info Penn ar Bed

Pour l'île de Sein
Mardi 25 mars, Départ de Douarn à 10h et retour à 14h vers Audierne (cale de la poste). port de retour à confirmer.

Nette amélioration météo.


---------------------

dimanche 23 mars 2014

Sur une île bretonne, à l’heure du vote

Sur l’île de Molène, qui compte quelque deux cents habitants, les élections municipales sont plus affaire de personnes que de politique. Diaporama sonore.
http://www.politis.fr/Sur-une-ile-bretonne-a-l-heure-du,26236
pour voir la vidéo.

« Les municipales ? Je ne sais pas trop qu’en dire. » Dans sa baraque à frites, à côté du port, Rachel Kermarec sert des verres de cidre. Sur sa terrasse, quelques habitants prennent le soleil et profitent de la tranquillité retrouvée de leur bout de rocher, à 15 km des côtes finistériennes. À Molène, une semaine avant le premier tour des élections municipales, la politique n’est pas au cœur des conversations.
Dans cette île de 1,2 km de long sur 800 m de large, minuscule langue de terre perdue dans la mer d’Iroise, on commente encore les tempêtes des dernières semaines. Les galets jetés dans les ruelles du bourg par la mer déchaînée ont été entassés en monticule ; les bateaux, portés par les vagues jusque dans les jardins, sont de retour au port. Mais la jetée est abîmée et Internet n’a pas été rétabli partout. Les élections semblent loin des préoccupations des quelque deux cents habitants de l’île. Une semaine ? Bah, il y a le temps de se décider.

Voyage dans le Pays du Léon : Île de Batz et Chateau de Taureau

Photo et l'article en suivant: http://www.bretagne-actuelle.com/voyage-dans-le-pays-du-leon-ile-de-batz-et-chateau-de-taureau/lifestyle/escapades/607-15-47


voyage-dans-le-pays-du-leon-ile-de-batz-et-chateau-de-taureau



Le Phare de l'Île de Batz








Chateau du Taureau


Le voyage dans le Pays du Léon se poursuit... Cap sur l' Île de Batz et le Chateau du Taureau.

Île de Batz :

De Roscoff pour passer à l’île de Batz, on peut mettre quelques minutes, on peut mettre aussi une heure et davantage, question de vents et de courants. L’île est une retraite à recommander à ceux qui sont las de l'agitation des villes.

Le calme y est absolu, en dehors des jours de fêtes patronales, le 22 mars, le 26 juillet, le 15 août. Ces jours-là, l'affluence est grande, les auberges débordent, l'hôtel est envahi, on s'y dispute les tables, et aussi les chambres, si l'on s'est laissé surprendre par la nuit. La population, d'environ douze cents habitants, est composée de pêcheurs et d’agriculteurs, entre temps ramasseurs de goémon. A l’ile de Batz, la vie est simple et calme. Les agriculteurs pour la plupart cultivent bio pour le respect de leur ile.

Lorsque saint Pol aborda l’île de Batz, elle était ravagée par un monstre. Le saint lui passa son étole au cou et lui ordonna de se jeter à la, mer, ce qu'il fit, entre des rochers qui ont gardé le nom de Trou du Serpent. L'étole de saint Pol a été retrouvée, car elle est conservée dans l'église, et c'est la seule curiosité du monument. Le phare à éclipse a 68 mètres de haut. Un ouvrage de fortification peut battre l'avancée sous plusieurs angles et défendre efficacement le petit port.

Le Château du Taureau :

Le château du Taureau est bâti sur un rocher, à l'embouchure de la rivière d'où, avec l'artillerie moderne, il pourrait battre toutes les côtes, depuis la pointe de Primel jusqu'à Roscoff, et balayer les îlots qui émergent de toutes parts. Mais ce n'est pas contre la côte que le feu du Taureau a été dirigé, c'est contre les bateaux anglais qui menaçaient Morlaix. Les bourgeois de la ville l'édifièrent à leurs frais en 1542, pour protéger leurs commerces et leurs maisons. Cela dura jusqu'en 1660, Louis XIV fit alors du fort une prison d'État où furent enfermés les malfrats. Aujourd’hui, il sert simplement d’attractions touristiques pour les quelques courageux !

Le gardien de Morlaix n'a pas changé de physionomie. C'est un rocher sur un rocher, une lourde bâtisse oblongue, construite d'après de savants calculs, qui avance vers le nord. Bien qu'il soit aujourd'hui déclassé, on y voit encore des batteries pour artillerie lourde à feux rasants qui décèlent l'art de Vauban, et des créneaux armés de vieilles pièces aux armes de Bretagne. La tour ronde, en forme de donjon, porte les traces d'une reconstruction du 17ème siècle. Un pont-levis au nord, auquel on accède par trois marches. Un escalier conduit à un vestibule glacial. Une porte couleur de rouille, des marches encore, puis des portes ouvrant sur des chambres, des cachots voûtés, aux murailles humides. Le froid sévit, la lumière pénètre à peine dans ces réduits où furent logés les prisonniers d'État. Ils ne pouvaient voir de leur fenêtre grillée que le pavé humide de la cour et un carré de ciel. Leur promenade journalière était sur la plate-forme.

Kévin Thiourin
publié le 17-03-2014 - mis à jour le 18-03-2014

Evacuation médicale au large de l’île de Batz.

22/03/2014: http://www.premar-atlantique.gouv.fr/communiques-presse/3-evacuation-medicale-large-ile-batz.html
Le 22 mars, vers 08h45, le centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de Corsen (CROSS Corsen) est alerté par le centre consultation médicale maritime de Toulouse que l’un des marins du navire de pêche Sandettie se plaint de douleurs thoraciques.
Le chalutier, de 80 mètres de long, se situe à 26 nautiques (50 km) dans le nord-ouest de l’île de Batz.
Le CROSS Corsen dépêche sur zone l’hélicoptère Caïman de la marine nationale avec une équipe médicale du service de santé des armées à bord.
A 10h00, le pêcheur, un homme de 51 ans, est hélitreuillé à bord. A 11h15, le blessé est pris en charge à l’hôpital de la cavale blanche de Brest.

Prévision en Atlantique, c'est moins pire que prévu.


---------------------

vendredi 21 mars 2014

Info Penn Ar Bed

Du samedi 22 au mardi 25 mars pour cause météo des risques de perturbations des liaisons peuvent avoir lieux.
Brest 02 98 80 80 80.
Audierne 02 98 70 70 70.

Le Conquet (29) : Les pêcheurs en colère lèvent le blocus.

  • Par Sylvaine Salliou
  • Publié le 20/03/2014: 
http://bretagne.france3.fr/2014/03/20/le-conquet-29-les-pecheurs-en-colere-levent-le-blocus-437083.html
Les pêcheurs du Conquet, qui manifestaient depuis mercredi, ont levé le blocus du port ce jeudi midi, comme prévu. Suite aux différentes tempêtes, ils demandent un port mieux protégé des intempéries. 
Ils étaient une cinquantaine de marins pêcheurs du Conquet à bloquer le port, depuis mercredi matin. Ils ont levé le blocus ce jeudi. Ils ont manifesté car ils s'estiment plus touchés que certains de leurs confrères bretons par les intempéries. Le port du Conquet est l'un des plus balayés par les tempêtes de l'hiver.

Les pêcheurs du Conquet ont élu un nouveau bureau au sein de l'association des pêcheurs professionnels du Conquet. Ils ont obtenu une réunion le 3 avril avec les représentants du Conseil général, propriétaire du port. Les pêcheurs attendent des mesures concrètes et menacent d'un nouveau mouvement pendant les vacances de Pâques.

Prévision météo.


---------------------

Romain Morin veut valoriser « le potentiel » de l'île

Ouessant 
Déjà en lice en 2001 et 2008, Romain Morin est à nouveau candidat : « Nous sommes en 2014, en ce début de XXIe siècle, Ouessant s'est égarée et pourtant son potentiel reste intact. »Pour lui, la promesse de plein-emploi lié au tourisme, formulée il y a cinquante ans déjà, ne s'est pas concrétisée. « Si je suis élu, ma première action sera de convoquer tous ceux qui le veulent à un aggiornamento de nos coutumes »
L'usage des terres est une chose « à redéfinir collectivement à Ouessant ; par le passé les coutumes étaient régulièrement changées par les Ouessantins pour s'adapter à de nouvelles conditions (la date de la foire aux moutons, du lâcher a changé plusieurs fois). Une nouvelle donne est possible avec la participation de tous ceux qui veulent planifier les pâtures et les cultures ».
Romain Morin estime qu'il est temps de prendre la voie de la production, en particulier dans le secteur primaire : agriculture biologique et labellisée, pêche durable, mais aussi artisanat de qualité: « Nous sommes conscients des possibilités qu'offre la réhabilitation d'un mouton élevé à Ouessant, qui était la fierté de ce territoire. Ce genre d'initiative nécessite l'aide d'une planification municipale. »
Le candidat évoque aussi le problème des voitures « Avec plus de 800 voitures, Ouessant est encombrée de 50 véhicules supplémentaires par an depuis 20 ans. Pouvons-nous accepter, que notre lieu de vie, unique au monde, soit ainsi banalisé ? » Il propose de limiter leur nombre, de restreindre leur puissance et leur volume, qui devront s'accorder à la mesure de l'île. Ouessant peut être, selon lui, un terrain d'expérimentation pour la voiture électrique ou celle à air comprimé
« Concernant le défrichage, je serai le conseiller municipal qui créera deux emplois, dès avril, assure-t-il. La taxe Barnier perçue à Ouessant permet en effet de financer deux autres emplois dans le domaine du débroussaillage, il sera donc temps pour le Parc d'Armorique d'attribuer à notre île ces deux postes qui nous sont dus. Pour restaurer la beauté des paysages, la biodiversité, la pâture, et faire rempart contre le feu. ».

jeudi 20 mars 2014

Tournoi de Volley - au profit de la lutte contre la Mucoviscidose.

Samedi 5 avril 2014 : Tournoi de Volley pour soutenir les recherches du Pr FEREC dans la lutte contre la Mucoviscidose.
Venez nombreux !
Rendez vous à la salle omnisports.
Si vous souhaitez vous inscrire, veuillez contacter Bertrand Malgorn - 06 73 34 07 81.
En soirée, repas à la salle polyvalente à 12€.
source: http://www.ot-ouessant.fr/actualite/110-tournoi-volley.html

Les pêcheurs du Conquet bloquent leur port pour réclamer des infrastructures.

19/03/2014 | Afp:   http://www.terre-net.fr/actualite-agricole/france-local/article/les-pecheurs-du-conquet-bloquent-leur-port-pour-reclamer-des-infrastructures-203-99207.html

BREST, 19 mars 2014 (AFP) - Une cinquantaine de marins-pêcheurs du Conquet (Finistère) ont bloqué mercredi le port pour réclamer l'aménagement de meilleures infrastructures portuaires, a constaté un correspondant de l'AFP.
Les manifestants ont allumé deux feux de pneus sur le quai et tendu une ligne de bouées à l'entrée du port, contraignant la compagnie maritime Penn Ar Bed, qui assure une liaison Brest-Ouessant, à annuler deux escales.
« Nous réclamons un port protégé, digne de ce nom, cela fait 25 ans que cela dure », a déclaré à l'AFP Lionel Le Person, patron-pêcheur et porte-parole des manifestants. Lors des dernières tempêtes, un bateau a coulé dans le port. « Notre port est archaïque, il n'y a pas de pontons, nous sommes abandonnés par les politiques », a-t-il ajouté. Les pêcheurs réclament également de meilleures conditions de vente à la criée de Brest et protestent contre la concurrence déloyale, des Britanniques notamment, qui viennent vendre leur poisson en Bretagne.
En fin de matinée, les pêcheurs ont rencontré une délégation de la chambre de commerce de Brest et du conseil général. « Nous espérons une enveloppe de 10 millions d'euros », a indiqué Lionel Le Person.
Cette action se déroule alors que les pêcheurs déplorent d'importantes pertes financières en raison des intempéries. « Il y a encore vingt bateaux au Conquet, ça représente une centaine de marins, et chaque bateau a perdu entre 40.000 et 60.000 euros de chiffre d'affaires car ils ne sont pas sortis pendant deux mois », a précisé le porte-parole des manifestants.

Dimanche, les Français élisent aussi les conseillers communautaires.

19-03-2014 à 19h32: http://tempsreel.nouvelobs.com/elections-municipales-2014/20140318.OBS0236/dimanche-les-francais-elisent-aussi-les-conseillers-communautaires.html


Pour la première fois, les Français élisent leurs représentants dans les intercommunalités. Comment cela va-t-il se passer ? Mode d'emploi.
C'est sans doute la principale innovation des élections municipales cette année : les Français élisent eux-mêmes leurs représentants dans les communautés de communes, les communautés d'agglomération, les communautés urbaines, les métropoles.

Qu'est-ce qui change ?

Jusqu'à présent, les conseillers communautaires étaient nommés parmi les membres du conseil municipal. Ce sera toujours le cas dans les plus petites communes, mais pour toutes les villes de plus de 1.000 habitants, ils seront désignés au suffrage universel direct, dans l'isoloir.


Quelles sont les villes concernées ?

A une écrasante majorité, toutes les communes de France (métropolitaine et DOM-TOM) auront des représentants intercommunaux. En 2013, on dénombrait 2.223 communautés de communes, 213 communautés d'agglomération (plus de 50.000 habitants), 15 communautés urbaines (à partir de 450.000 résidents) et une métropole (plus de 500.000 habitants).
"Il y a eu une généralisation de la carte des intercommunalités au 1er janvier 2014", indique Nicolas Portier, le délégué général de l'Assemblée des communautés de France (AdCF).
Seuls Paris et plusieurs communes des trois départements de la Petite couronne n'auront pas d'élection communautaire, dans l'attente de la création de la métropole du Grand Paris, prévue pour 2016. Dernières exceptions, les petites îles isolées (Ouessant...).

Pourquoi cette réforme ?

54% des Français ne connaissent pas l'identité du président de leur intercommunalité, selon un sondage* de l'AdCF. Une méconnaissance des représentants locaux qui semble inadéquate par rapport à la réalité de leurs pouvoirs.
C'est pourquoi l'élection des conseillers communautaires au suffrage universel direct a été votée dans le cadre de la réforme des collectivités territoriales du 16 décembre 2010. Les modalités de l'élection ont ensuite été établies par la loi électorale du 17 mai 2013.

Concrètement, comment se déroule le vote ?

Dans les communes de plus de 1.000 habitants, les candidats au conseil communautaire et municipal se présentent sur deux listes distinctes, mais sur un même bulletin de vote. L'électeur ne vote qu'une fois, sans pouvoir les séparer.
Les candidats au conseil communautaire doivent figurer parmi les candidats au conseil municipal. Les deux listes sur le bulletin de vote sont donc assez proches, même s'il y a moins de candidats pour le conseil communautaire, qui compte moins de sièges à pourvoir.
Un vote rigide ? "Ce système assure une cohérence globale. C'est la meilleure garantie pour assurer la continuité des mandats municipaux et communautaires", répond Nicolas Portier.
Les candidats de la liste arrivée en tête obtiennent la moitié des sièges à pourvoir, pour un mandat de six ans. Les autres sièges sont partagés entre les listes ayant recueilli au moins 5% des suffrages exprimés.
Concernant les communes de moins de 1.000 habitants, le conseil municipal, une fois élu, désignera ses représentants communautaires selon l'ordre de la liste. Le maire sera nommé en premier. Suivront les adjoints, et éventuellement les conseillers municipaux.

Et la parité ?

Le nouveau mode de scrutin favorise la féminisation des élus. "Les listes communautaires respectent le principe de parité en alternance, au même titre que les listes municipales", abonde Nicolas Portier.
La représentation des oppositions municipales sort également renforcée.

Mais à quoi servent les conseils communautaires ?

Le champ d'action du conseil communautaire s'est étendu de manière spectaculaire depuis 2001.
Il est responsable du développement économique et de l’aménagement de l’espace, de la gestion des services environnementaux et du logement. Parmi ses autres compétences, figurent l'action sociale, le tourisme, l’assainissement, ou encore la voirie. "Il y aura encore des transferts de compétences vers les intercommunalités. Elles vont continuer à se renforcer", affirme Nicolas Portier.
Les communautés sont aussi chargées de la construction et de la gestion des grandes infrastructures (grandes salles, stades, piscines…). Leur responsabilité en matière de planification de l’espace et d’urbanisme s’est également fortement développée.

Est-ce la fin des communes ?

Si le conseil communautaire est renforcé, les communes sont moins indépendantes. Le champ de compétences des maires se restreint. "Les communes seront amenées à exercer leurs compétences groupées", prévient le délégué général de l'AdCF. Les regrouper, oui, mais les supprimer, non, assure-t-il. "Les communautés vont se renforcer mais elles s'appuient sur le réseau des maires, qui vont continuer à avoir un rôle actif."
Autre enjeu important, les communautés permettent de réduire les dépenses. "L'intercommunalité a permis de faire des économies car on a constaté que le fonctionnement des collectivités locales ont le même poids dans le PIB depuis 1993".

Renforcement du vent en fin de semaine.

Le catalogue "Nuits d'Ouessant" sera en vente à partir du début de semaine prochaine à Ouessant,

L'exposition de dessins "Nuits d'Ouessant" qui démarrait au port-musée de Douarnenez, se termine ce week-end. 
Un catalogue en a été réalisé, en partenariat entre le port-musée et la médiathèque G.Perros de Douarnenez. Le titre en est  également "Nuits d'Ouessant".
Ce catalogue sera en vente à partir du début de semaine prochaine à Ouessant, à "Ouessantine Production", au prix de 10€.

mercredi 19 mars 2014

Info Penn Ar Bed.

Pour Jeudi 20 mars. Suppression de l'escale du Conquet à 9h 45 et 17h 45.

Le Conquet. Les pêcheurs bloquent le port.

Le blocage de l'escale de la Penn ar bed, ce matin au Conquet, méfiance de marin pour demain, il vaut mieux partir de Brest.