vendredi 16 mai 2014

Journal nocturne, portrait d'une île, illumination ouessantine… Ouessant la nuit paraît au jour d'hui !

Karin Huet a séjourné un tiers d’année au sémaphore du Créac’h, sous les rayons du Grand Phare. Tels des éclats lumineux dans l’ombre, les cent-vingt strophes de son journal nocturne, qui se combinent avec les phases de la lune, ont dessiné sur le vif un portrait changeant et singulier de la nuit ouessantine. Ce texte en pointillé est accompagné de  quelques photographies prises avec l’assistance technique du hasard et de la brume. Et précédé d’un résumé historique, où le lecteur se réjouira de trouver ce dont il rêvait : un exposé chronologique et précis sur la signalisation maritime autour de l’île.
Ce livre écrit en résidence au sémaphore du Créac'h, grâce à l'association CALI,
on peut le feuilleter sur le site de l'éditeur
l'acheter jour et nuit, ou bien l'acquérir dans les bonnes librairies.

Aucun commentaire: