samedi 30 août 2014

Cie "Penn ar bed": les tarifs "demi-insulaires" épinglés

La chambre régionale des comptes a, par son président, fait parvenir un rapport en mai dernier, au président du conseil général du Finistère sur la gestion des dessertes aériennes et maritimes des îles du département du Finistère.
Le rapport, que vous trouverez en annexe, fait notamment part de la "fragilité juridique" des tarifs préférentiels vis à vis des résidents secondaires alors que le cas des "vrais" insulaires a été validé par une jurisprudence.
De façon très directe la cour régionale des comptes parle de manque à gagner de 364.765 Euros, soit environ 10% de la contribution annuelle du conseil général en prenant l'exemple de l'exercice 2013.... On peut donc s'attendre à une rediscussion complète sur ce sujet, lors du renouvellement de contrat de la Penn ar bed en fin d'année 2015. Une augmentation de 20 Euros pour un aller-retour vers Ouessant pour un adulte en période estivale (voir les tableaux joints) celà va faire des remous dans l'Iroise..avec les éventuelles nouvelles cartes d'abonnement ne faisant que le tri entre les "bons" résidents secondaires et les "mauvais" qui ne viennent pas souvent. Certains parleront, évidemment, de nouvelles discriminations et du peu d'intérêt de la collectivité sur l'apport économique des "demi-insulaires"dans les îles et sur le fait bien réel, à Ouessant, qu'ils paient exactement les mêmes impôts locaux au département du Finistère que leur voisin insulaire. Affaire à suivre....................
Agence Ouessant Presse: https://www.facebook.com/profile.php?id=100008226969573&sk=photos&collection_token=100008226969573%3A2305272732%3A69&set=a.1471176166499935.1073741835.100008226969573&type=1

Ron Haselden, plasticien, façonne la lumière

Une délégation du conseil général a inauguré, au Créac'h, une exposition présentée par Ron Haselden. Le travail du Britannique sur Ouessant est fondé sur la thématique de la lumière, en raison de la nature même des lieux. Un projet relayé par le Département sur le thème du Phare comme repère paysager : phare refuge, le phare comme sculpture magique.
Le projet de l'artiste s'appuie sur l'identité ouessantine, dans le contexte insulaire. Il reprend le rythme alterné des quatre faisceaux, qui constituent le signal lumineux du phare du Créac'h, par le biais de quatre vidéoprojecteurs placés sur une plateforme tournant à une révolution par 40 secondes. C'est ce qui finalise Le va-et-vient des choses, titre de son oeuvre qu'il matérialise à l'aide de fines tiges de fer à béton et de guirlandes de leds.
Jusqu'au mardi 16 décembre, exposition de Ron Haselden, dans l'enceinte du musée des Phares et balises, tél. 02 98 48 80 70.
http://www.ouest-france.fr/ron-haselden-plasticien-faconne-la-lumiere-2785964

Prévision météo

vendredi 29 août 2014

Prévision météo

Info Penn ar Bed

Samedi 30/8
Départ de Brest à 7h40, avancé à 7h25
Départ d'Ouessant 9h55 retardé à 10h15
Départ Molène retardé à 10h45
Car en correspondance assuré.

jeudi 28 août 2014

Le moulin de Run Glas en pleine activité

Mercredi dernier, les journées découvertes des moulins ont rencontré un vif succès auprès de leurs guides, Gildas Mith et Louis Savina, délégués sur Ouessant pour l'association Cap sur les moulins du Cap-Sizun. Afin de renouer avec la tradition d'antan, le moulin de Run Glas, situé sur la butte non loin du Créac'h, avait déployé ses ailes, et les visiteurs ont pu y moudre du grain pour faire de la farine.
Au XIXe siècle et jusqu'au début du XXe siècle, chaque famille possédait le sien, afin de faire face à la pénurie de gros moulins. On en dénombrait 140 sur Ouessant. Les habitants pouvaient vivre presqu'en autarcie, les besoins vitaux étant pratiquement issus de l'île (le bateau ne venait qu'une fois par semaine).
Afin de reconstituer le patrimoine, l'association Cap sur les moulins devrait prendre en charge, d'ici à 2015, la reconstruction de trois autres moulins.

Prévision météo

mercredi 27 août 2014

Info Penn ar Bed

Jeudi 28/8 cause problème technique du André Colin remplacé par l'Enez-Eussa.
Départ d'Ouessant 9h55 retardé à 10h15
Molène 10h15 retardé à 10h45.
Car en correspondance pour Brest assuré.

Prévision météo.

Les écosystèmes marins victimes de décennies de surpêche

Pêche intensive sur un chalutier (Credit: [Chaikovskiy Igor]/Shutterstock)
Alors que les écosystèmes marins ont été progressivement déstructurés par la surpêche, la politique européenne montre aujourd'hui des résultats contrastés.
Une étude publiée en août 2014 dans la revue Fish and Fisheries « confirme l'impact de la pêche sur les ressources et les écosystèmes marins ». Les conclusions de l'équipe scientifique conduite par Didier Gascuel rappellent que « la pression de pêche s'est très fortement accrue dans les eaux européennes depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale et jusqu'à la fin des années 90, avec des navires de plus en plus puissants et des engins de pêche de plus en plus sophistiqués ». L'étude porte sur sept grands écosystèmes européens, de la mer baltique à la côte ibérique, en passant par la mer du Nord et le golfe de Gascogne.
Des écosystèmes fortement « déstructurés »
« Les premiers signes de surexploitation apparaissent dès les années 50 », mais les impacts les plus importants se manifestent à la fin des années 90, précisent les scientifiques. En mer du Nord, le hareng, la sole et la plie ont été surexploités dans les années 50, puis vint le tour de la morue, de l'églefin et du merlan, dans les années 60. À cette surexploitation sectorielle succède une surexploitation généralisée, dès les années 70.
À la fin des années 90, la surexploitation a conduit à une « déstructuration en profondeur de la structure des écosystèmes », explique Didier Gascuel. Les espèces opportunistes se sont développées, « notamment des espèces à vie courte », ainsi que certains poissons pélagiques (lançon, chinchard) et certains crustacés (langoustine) alors que « les poissons prédateurs sont en forte régression et les biomasses totales sont en diminution ». Les écosystèmes marins sont alors devenus à la fois « moins productifs » mais aussi « plus instables ».
Une pression de pêche divisée par deux au cours des douze dernières années
« À partir de la fin des années 90, l'Union européenne commence à mettre en place des mesures de gestion de la pêche plus efficaces », avancent les chercheurs. « Au cours des douze dernières années, la pression de pêche a été divisée par deux », chiffrent-ils. Un progrès que les acteurs de la pêche ont payé cher, puisque les mesures ayant permis « d'éviter l'effondrement du système [de] pêche européen » se sont avérées « souvent douloureuses pour les pêcheurs », fait remarquer l'étude.
Des résultats contrastés
Malgré l'enclenchement d'une politique de gestion, l'étude montre que « les résultats espérés ne sont pas toujours au rendez-vous ». D'un côté, « certains stocks naturels montrent (…) des signes assez spectaculaires de reconstitution ». C'est le cas de la plie de mer du Nord et du merlu, « dont les biomasses ont été multipliées au moins par trois depuis dix ans ». De l'autre, l'étude relève que « d'autres espèces restent au plus bas », telles que la sole du golfe de Gascogne ou la morue de la mer du Nord.
Les résultats positifs ne sont donc pas suffisants : « globalement, les abondances ne remontent guère », tranche l'étude. En effet, « la structure des écosystèmes reste perturbée, avec des indices de productivité et de diversité qui n'enregistrent aucune amélioration significative ».
Non-reconstitution des stocks : une explication « inquiétante »
S'il « est assez logique que la reconstruction de la structure des écosystèmes soit un processus long », rappelle le responsable des recherches, les scientifiques ont été « surpris de constater que beaucoup de stocks ne se reconstituaient pas ». Pour Didier Gascuel, la raison de ce non-renouvellement est « inquiétante ». L'étude a en effet montré que « la reproduction des différents stocks a été divisée en moyenne par deux depuis vingt ans ». « Il est vraisemblable que cette diminution résulte pour partie de la très forte surexploitation qu'ont connue les stocks européens, avec une quasi-disparition des grands géniteurs les plus féconds », estime Didier Gascuel.
Mais l'étude pointe également des facteurs « extérieurs à la pêche ». Il faudrait ainsi prendre en considération « une possible baisse de productivité de la chaîne alimentaire liée au changement climatique, ainsi que la dégradation d'habitats côtiers qui sont essentiels dans le cycle de vie de certaines espèces », explique le responsable des recherches. Le caractère multifactoriel de la chute des reconstitutions de stocks est le signe, selon les auteurs de l'étude, de la nécessité « appréhender l'état de santé des écosystèmes marins de manière globale, en prenant en compte l'impact de l'ensemble des activités humaines », qui dépasse les seules activités de pêche.

mardi 26 août 2014

Collection de marque-pages en phare


Août  2014

TUNISIE


Hammamet
Kuriat
Sousse

en cadeau
une carte du phare de Point Reyes -Californie

5 euros la série des 3 marque-pages

http://catherine-bayle.pagesperso-orange.fr/

Un 16e Salon du livre « de transition »

Écrivains venus en résidence, Laure Morali et Alexis Gloaguen ont revisité leurs livres respectifs, « Comment va le monde avec toi » et « La Chambre de veille », sur l'un des lieux qui les ont inspirés : le phare du Créac'h. Une baladee littéraire très appréciée, qui, déclinée sous différents angles, pourrait devenir l'un des points forts des prochains salons. | 
http://www.ouest-france.fr/un-16e-salon-du-livre-de-transition-2778884

Plus modeste et moins fournie que les années précédentes, l'édition 2014 du Salon annonce des changements dans la formule.

En étant consacré, pour sa 16e édition, aux « îles qui apparaissent et disparaissent », le Salon du livre insulaire proposait un thème qui lui correspondait curieusement. En arrivant sur les lieux, on pouvait en effet se demander où avait donc disparu ce rendez-vous littéraire.
Replié sur la petite salle polyvalente, au lieu de l'habituelle grande salle omnisports, le Salon se poursuivait sous un barnum, où campaient quelques auteurs, un peu désemparés par ce changement inattendu, et surtout inquiets d'être invisibles aux yeux du public.
Pilier du Salon, Jean-Yves Cozan avait, d'emblée, prévenu : « Vous allez voir, cette année, on s'est reconcentrés sur la création littéraire. » Sa fille, Isabelle Le Bal, fondatrice du Salon, confirmait : « C'est une année de transition, on cherche et on teste de nouvelles formules, comme les lectures croisées, les balades avec les écrivains... »
« Les premières rides »
Il n'empêche, le contraste se révélait étonnant, comparé aux éditions précédentes : pas de joyeux repas pris en commun et préparés par de sympathiques bénévoles ouessantins, très peu d'éditeurs présents, pas d'écrivains venus d'îles lointaines et la plupart des auteurs primés absents.
« La situation s'est dégradée, les petites maisons d'édition insulaire souffrent énormément, beaucoup ont disparu, commente l'écrivain Yves Goulm, ancien membre du jury.Et puis, en 16 ans, c'est normal que ce salon connaisse des crises de croissance ou prenne ses premières rides. L'essentiel est qu'il va perdurer, peut-être sous de nouvelles formes. »
Ce que confirme Joël Richard, président de l'association Cali, l'association Culture, arts et lettres des îles : « Le Salon est une formidable possibilité d'ouverture. Même les Ouessantins qui ne le fréquentent pas spécialement le comptent comme une manifestation phare de leur île. Son avenir se trouve dans son prolongement, tout au long de l'année : les résidences d'écrivains, les rencontres, sa revue... »
Certains visiteurs du Salon, comme Isabelle Colombel, venue expressément d'Ille-et-Vilaine, n'ont pas tari d'éloges : « Frustrée par le festival Étonnants Voyageurs, devenue une trop grosse machine, j'ai adoré le Salon de Ouessant, sa proximité avec les auteurs, sa sélection, pointue, sur la littérature insulaire et l'ouverture qu'il procure aussi sur l'île, dont on a envie de profiter. »
« Une aura particulière »
Même enthousiasme pour Jean-Ludovic Fenech, un fidèle, venu spécialement du Sud de la France : « J'ai vraiment fait de très belles rencontres à Ouessant. Certains écrivains sont devenus de grands amis. Et j'y ai trouvé l'opportunité à de très beaux voyages. »
« C'est un salon singulier, original, qui possède une aura particulière, conclue Bernard Berrou, qui a reçu le Grand prix des îles du Ponant 2014, avec Irlande The West. Ses ramifications sont innombrables. Certaines sont même encore insoupçonnables. Mais il est sûr qu'il a contribué à la reconnaissance de la littérature insulaire. »

lundi 25 août 2014

Hollande à Sein. La Bretagne et "la solidarité nationale"

Il est venu, il a vu et il a plu. François Hollande a participé à la cérémonie de commémoration de la Libération organisée ce lundi sur l'île de Sein. Une visite humide et éclair, perturbée par l'annonce de la démission du gouvernement tombée en début de matinée.
La cérémonie commémorative de la Libération a débuté à 12 h 25 sur l'île de Sein. Comme prévu. Un choeur d'hommes de l'armée française a entonné le chant des partisans sous des trombes d'eau. Le Président de la République était bien là, devant le monument aux morts. Il a pris la parole pour un discours d'une dizaine de minutes.
"Sein est un exemple, une illustration du patriotisme français, a déclaré François Hollande. Les Sénans quand ils ont pris la mer en 1940 -le plus jeune avait 14 ans le plus âgé 54 - sont allés  porter secours à la patrie effondrée, échouée après la débâcle. 128 Sénans furent l’honneur de la France. C’est une belle page d’histoire que je suis venu célébrer".
"La Bretagne est en droit d’appeler à la solidarité nationale"
Le Président de la République a poursuivi un saluant le courage des résistants : "Sein c’est l’esprit de résistance, l’esprit de la victoire, c’est la force de la France. Et cet esprit il vivra autant que la France. Le message de l’île de Sein est que la France est la plus belle des causes et que nous devons y consacrer toute notre énergie". Avant d'élargir son propos à la Bretagne et au contexte actuel : "Depuis 70 ans la Bretagne a contribué, par son dynamisme et sa vitalité à la modernisation du pays. Aussi la Bretagne est en droit d’appeler à la solidarité nationale quand elle affronte des difficultés sociales et des épreuves économiques. Et c’est le cas aujourd’hui".
Pas un mot sur le gouvernement
Une heure et demie plus tôt, François Hollande s'était posé en hélicoptère sur l'île, en pleine effervescence médiatique. La démission du gouvernement venait juste d'être rendue publique. De nombreux élus socialistes ont appris la nouvelle sur la navette maritime qui les a conduit à Sein. Mais le chef de l'Etat n'a fait aucun commentaire, ni lors de sa rencontre avec les habitants, ni à l'issue de la visite de l'exposition "Résister". Les ministres de la Défense et de la Décentralisation, Jean-Yves Le Drian et Marylise Lebranchu, présents à ses côtés, ont gardé la même réserve.

Le prix jeunesse récompense les éditions d'outre-mer.

http://www.ouest-france.fr/le-prix-jeunesse-recompense-les-editions-doutre-mer-2777157

Le prix jeunesse de cette 16e édition du salon du Livre insulaire a tenu à saluer la ténacité de trois éditeurs qui, chaque année, depuis sa création partagent leurs trouvailles : PLB éditions pour les Caraïbes, Epsilon éditions et Orphie pour La Réunion (lire aussi en page 8).
Cette année, le jury a choisi à l'unanimité de primer un ouvrage documentaire, d'une qualité exceptionnelle. Il a accordé également deux mentions spéciales à deux auteurs fidèles du prix, dont le travail de grande qualité a retenu l'attention du jury. L'écologie de A à Z est rédigé avec humour, originalité et sérieux par Baptiste et Jean-Claude Vignol, et illustré par Elsa Lauret.
Deux mentions spéciales ont été décernées à Coralie Saudo pour son album intitulé Cétacé ; l'autre mention pour Felice et la kaz hurlante qui met en lumière le travail de Mikaël qui participe pour la deuxième fois au prix jeunesse.

Prévision météo.

samedi 23 août 2014

Prévision météo.

Collision au large de Penmarc’h entre un chalutier finistérien et un cargo de 116 m


L'abordage s'est produit, ce vendredi 22 août après-midi, au large de Penmarc'h entre un chalutier de fond basé à Loctudy et un cargo néerlandais.

Dernière mise à jour : 22/08/2014 à 18:35

Ce vendredi 22 août à 15 h 06, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage (Cross) d’Etel a été alerté qu’un abordage avait eu lieu entre le navire de commerce Arklow Beach et le navire de pêche Elluma. La collision a eu lieu à environ 14 nautiques (25 kilomètres) dans le Sud-Ouest de Penmarc’h.
L’Arklow Beach, un cargo de 116 m battant pavillon néerlandais, n’a subi que quelques dégâts minimes et poursuit sa route vers Dunkerque. L’Elluma – un chalutier de 12 mètres avec deux membres d’équipage – déplore de gros dégâts matériels mais aucune voie d’eau. Il signale également des problèmes respiratoires et une blessure à la main pour le patron pêcheur.
Après une conférence téléphonique entre le centre de consultation médicale maritime (CCMM) de Toulouse, le Cross Etel et le navire de pêche, l’évacuation médicale du patron pêcheur a été préconisée. Aussitôt, le Cross Etel a déclenché l’hélicoptère de la Marine nationale Caïman, basé sur la base aéronautique navale de Lanvéoc.
L’hélicoptère a décollé vers 16 h 10 et est arrivé sur zone pour déposer l’équipe médicale à 16 h 49. L’hélicoptère a alors hélitreuillé le blessé puis a quitté la zone à 17 h 15 pour se diriger vers l’hôpital de Quimper où le patient a été pris en charge.
La vedette SNSM du Guilvinec a été déclenchée en parallèle pour escorter le chalutier et son dernier membre d’équipage vers le port du Guilvinec.

Penmarch, 29
http://www.cotequimper.fr/2014/08/22/collision-au-large-de-penmarc%E2%80%99h-entre-un-chalutier-finisterien-et-un-cargo-de-116-m/fb_action_ids=869427793068638&fb_action_types=og.likes

vendredi 22 août 2014

Prix du livre insulaire 2014: Lauréats

Prix du livre insulaire 2014
Ouessant le 21 août 2014
Lauréats

Grand prix des iles du Ponant 2014
Irlande The West Textes de BERROU Bernard Photos : Didier HOUEIX
Editions Locus Solus 6 place de l'église 29590 Loperec 02 98 81 70 56
contact@locus-solus.fr
www.locus-solus.fr

Prix Fiction
L'homme aux yeux à facettes Wu MING-YI
Editions Stock31 rue de Fleurus 75006 Paris -
vretureau@editions-stock.fr

Prix Poésie
Les maritimes de BODIN-HULLIN Thierry L 'œil ébloui 3 impasse Xavier Grall 44300 Nantes
contact@loeilebloui.fr
www.loielebloui.fr

Prix Essai 2 ex aequo
Le seigneur des îles Edouard Launet
Editions Stock 1 rue de Fleurus 75006 Paris
vretureau@editions-stock.fr

Corse entre mafia et néo clanisme , Pierre Poggioli Fiara Editions
Prix Sciences
L’agriate CLAVREUL Denis Editions Albiana Ajaccio
www.albiana.fr

Prix Beaux-Livres
Cap-Vert, Voyage au cœur de la sôdade de Jean Marc Cotta,
Transboréal . 23, rue Berthollet 75005 PARIS
contact@transboreal.fr
www.transboreal.fr

Prix Jeunesse
L’écologie de A à Z, Baptiste et Jean-Claude Vignol éditions du Boucan
2 mentions spéciales
Cétacé Coralie Saudo éditions Epsilon
Felice et la kaz hurlante Mikaël PLB éditions

Prévision météo

Gwenaëlle Abolovier animera une conférence vendredi 22.


• Vendredi 22 août :
- Gwenaëlle Abolivier animera une rencontre sur le thème de la correspondance et les lettres des Poilus originaires de Ouessant.
- Laure Morali et Alexis Gloaguen proposeront des lectures croisées.
- Rencontres littéraires avec Françoise Sylvestre et Jean-Marc Cotta.
• Samedi 23 août :
- Lectures croisées avec Laure Morali et Alexis Gloaguen.
- Rencontre littéraire avec Eric Faye, auteur de nombreux romans, dont Nagasaki (Stock, 2010, Grand Prix du roman de l’Académie française), d’essais, de récits de voyage et de recueils de nouvelles. Plusieurs textes d’Eric Faye évoquent des îles, réelles ou imaginaires.
Pratique : à Ouessant, salle polyvalente et sous chapiteau.
Entrée gratuite. www.livre-insulaire.fr

mercredi 20 août 2014

Salon du livre insulaire. Ouessant, l’île qui inspire les écrivains

La 16e édition du salon du livre insulaire fait la part belle aux écrivains accueillis en résidence, qui témoignent tous de leur attachement à Ouessant.

Consacré aux « îles qui apparaissent et disparaissent », le salon du livre insulaire jette l’ancre à Ouessant du mercredi 20 au samedi 23 août. En tête de proue de cette 16e édition, le romancier et grand voyageur Eric Faye, auteur de Je suis le gardien du phare ou Somnambule dans Istanbul. 
Le public pourra le rencontrer le samedi, à 16h, lors d'une rencontre animée par Vincent Guigueno, chargé de mission au patrimoine des phares du ministère de l'Ecologie.Le public naviguera aussi dans l’œuvre d’auteurs tels Alexis Gloaguen, Laure Morali ou Karine Huet, qui à l'invitation de Cali, l'association Culture, arts et lettres des îles, organisatrice du salon, se sont immergés en résidence à Ouessant.
Laure Morali et Alexis Gloaguen revisitent leurs livres respectifs, Comment va le monde avec toi et La Chambre de veille, en proposant deux balades sur les lieux, déterminants, qui ont guidé leur écriture, le vendredi à 14h et le samedi à 11h.
Karine Huet offre également une lecture, en nocturne évidemment, du livre issu de sa résidence, Ouessant la nuit, ce mercredi à 18h.
Autre invitée fidèle du salon, Gwenaëlle Abolivier, qui s’intéresse particulièrement à la correspondance, se lance, elle, dans une entreprise littéraire inédite : réunir les lettres de Poilus originaires de Ouessant. Des documents familiaux qu’elle espère retrouver en rencontrant directement les îliens, ce vendredi à 11h.
Programme complet sur http://www.livre-insulaire.fr
Du mercredi 20 au samedi 23 août, de 10 h à 19 h, samedi de 10 h à 1 h (fest-noz), salle polyvalente, bourg de Lampaul, Ouessant.
http://www.ouest-france.fr/salon-du-livre-insulaire-ouessant-lile-qui-inspire-les-ecrivains-2767467

Stage de photo avec Pascal Jaugeon, le jeudi 21

Photographe professionnel, depuis plus de vingt ans, Pascal Jaugeon a exposé à plusieurs reprises, en France et à l'étranger. Il est intervenu plusieurs fois à Ouessant, dans le cadre de reportages réalisés pour le parc d'Armorique ou pour enrichir sa propre photothèque.
Le 21 août, il sera sur l'île toute la journée, pour une sortie photo sous forme de cours. Qui s'adresse à toute personne, débutante ou confirmée, qui souhaite apprendre à utiliser son matériel ou à se perfectionner. L'essentiel de son travail étant de développer la sensibilité et l'originalité des cadres et du choix du sujet.
Le prix de la journée est fixé à 95 €. Professionnel bilingue, Pascal Jaugeon s'exprime couramment en anglais.
Renseignement. www.pascal-jaugeon.com/ouessant-pxl-89.html
http://www.ouest-france.fr/stage-de-photo-avec-pascal-jaugeon-le-jeudi-21-2763422

Prévision météo.

mardi 19 août 2014

Prévision météo

C'est parti pour Demain.


Du 20 au 23 août 2014 16e salon international du livre insulaire, le thème de cette année est Quelles sont ces îles qui apparaissent et disparaissent ?
Pour plus de renseignements et voir le programme : www.livre-insulaire.fr
"Nous aborderons cet été un rivage encore inabordé, celui de la création littéraire à l'occasion de cette 16e édition du Salon du Livre Insulaire. Autour de la résidence d'écrivains, de nos actions autour de la bibliothèque et de la revue littéraire, nous proposons au public des rendez-vous littéraires et des conférences, pour partager cette question :

Quelles sont ces îles qui apparaissent et disparaissent ?

Avec la remise du 16e prix du livre insulaire le jeudi 21 août, nous découvrirons les nouveautés des îles de tous les océans, même celui de l'imaginaire très présent dans cette sélection. Nous avons choisis cette année de vous présenter des rencontres d'auteurs qui bien évidemment  sont inspirés par l'île, géographique ou imaginaire.

Je remercie les bénévoles de l'association, les partenaires qui nous suivent pour le financement et l'organisation pratique de nos actions pour la littérature insulaire et souhaite au public des rencontres littéraires inédites qu'elles lui apportent la joie de lire et l'envie d'aimer ces îles." Isabelle Le Bal

lundi 18 août 2014

Les photos de la journée en mer au large de Bilbao.



Pour voir toutes les photos: http://dauphinouessant.blogspot.fr/

Le sud du golfe de Gascogne est le meilleur site pour observer les cétacés en migration

Prévision météo.

Info Penn ar Bed

Modification d'horaire:
Le service sera conforme à la brochure horaire
Mardi 19/8: Le Fromveur reprenant son service, il n'y a pas de modification d'horaire.

samedi 16 août 2014

jeudi 14 août 2014

Le Créac'h a un pouvoir méconnu. Tout tourne autour de lui.


Le Créac'h a un pouvoir méconnu. Tout tourne autour de lui. A commencer par le vent et donc les nuages. Observez bien le ciel, les nuages s'enroulent autour de la colonne qui les défie. Les girouettes suivent le mouvement, un peu dans le désordre : 
l'Enez au noroît, le mouton noir plein nord, une autre plus bas carrément à l'ouest. Rien d'anormal, c'est le Créac'h qui les perturbe. 
Et nous ? Avouons que notre tête tourne un peu devant ce spectacle. Ne cherchez pas, c'est le Créac'h.

Prévision météo.

mardi 12 août 2014

Evacuation médicale à bord du Murex au large de l’île de Ouessant

http://www.premar-atlantique.gouv.fr/communiques-presse/evacuation-medicale-bord-murex-large-ile-ouessant.html

Le lundi 11 août 2014 vers 12h30, le Centre régional opérationnel de surveillance et de sauvetage de Corsen (CROSS Corsen) est alerté par le navire de pêche Le Murex qu’un marin blessé à la main nécessite son évacuation.
 
Le Murex, navire de pêche de 20 m de long, se situe à 100 nautiques (190 km) dans le nord ouest de Brest.
 
Après une conférence téléphonique entre le centre de consultation médicale maritime (CCMM) de Toulouse, le CROSS Corsen et le navire Le Murex, vers 12h45 l’évacuation médicale du blessé par hélicoptère est décidée. 
 
Vers 13h25 l’hélicoptère Caïman de la marine nationale décolle et arrive sur zone vers 14h30. Le blessé est hélitreuillé et transporté vers l’hôpital de la Cavale Blanche où il est pris en charge à 15h40.

Prévision météo.

lundi 11 août 2014

info Penn Ar Bed

Vendredi 15 Aout:
Le départ du Conquet à 10h 45 fera escale à Molène
Départ supplémentaire Ouessant vers Molène à 11h 30

Du 20 au 23 août 2014 : 16e salon international du livre insulaire.

Du 20 au 23 août 2014 : 16e salon international du livre insulaire, le thème de cette année est Quelles sont ces îles qui apparaissent et disparaissent ?
Pour plus de renseignements et voir le programme : www.livre-insulaire.fr
"Nous aborderons cet été un rivage encore inabordé, celui de la création littéraire à l'occasion de cette 16e édition du Salon du Livre Insulaire. Autour de la résidence d'écrivains, de nos actions autour de la bibliothèque et de la revue littéraire, nous proposons au public des rendez-vous littéraires et des conférences, pour partager cette question :

Quelles sont ces îles qui apparaissent et disparaissent ?

Avec la remise du 16e prix du livre insulaire le jeudi 21 août, nous découvrirons les nouveautés des îles de tous les océans, même celui de l'imaginaire très présent dans cette sélection. Nous avons choisis cette année de vous présenter des rencontres d'auteurs qui bien évidemment  sont inspirés par l'île, géographique ou imaginaire.

Je remercie les bénévoles de l'association, les partenaires qui nous suivent pour le financement et l'organisation pratique de nos actions pour la littérature insulaire et souhaite au public des rencontres littéraires inédites qu'elles lui apportent la joie de lire et l'envie d'aimer ces îles." Isabelle Le Bal

Grand tournoi de pétanque organisé par l'OSL

Grand tournoi de pétanque organisé par l'OSL ! Venez nombreux !!

Prévision météo.

samedi 9 août 2014

Une séance de dédicaces du conte d'Ouessant "Le spectre de l'Ankou au village de Kerzoncou" par l'auteurFrançoise Even et Annie Richard

Une séance de dédicaces du conte d'Ouessant "Le spectre de l'Ankou au village de Kerzoncou" par l'auteurFrançoise Even et Annie Richard
Maison de la Presse, Ouessant
Samedi 9 août 2014 de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 18h00.
 Pour la première fois depuis la sortie du conte d’Ouessant « Le spectre de l’Ankou au village de Kerzoncou » en décembre dernier,  les deux auteures Françoise Even et Annie Richard se retrouveront à la Maison de la Presse d’Ouessant, à la rencontre du public et pour des séances de dédicaces.
 Le spectre de l’Ankou au village de Kerzoncou invite à un voyage sur le cycle de la vie avec ses crêtes et ses creux de vagues en parcourant les chemins de légendes de l’île d’Ouessant, faisant la part belle à la lumière.
Françoise Even en a écrit le texte et Annie Richard a réalisé les illustrations, des toiles à l’huile et des dessins au fusain, laissant une grande place à l’imaginaire. Une aventure de deux ans pour voir l’aboutissement de ce conte.
Leurs chemins se sont croisés il y a dix ans à Ouessant, une belle amitié est née et a donné naissance à leur premier conte d’Ouessant sur lequel elles sont intarissables.

Marie Jan en concert à l'église.


Samedi 9 et vendredi 22 août
à l'Eglise Saint Pol Aurélien à 21h.
Entrée : 5* / 10 €uros
* tarif réduit : étudiant, demandeur d'emploi, retraité, famille nombreuse. Enfant de -10 ans - gratuit.

Exposition "Rejets" par Richard Boulestreau

Du 1er août au 20 septembre : Exposition de photographies au CEMO.
Entrée libre et gratuite,
Ouvert du lundi au vendredi : de 9h à 12h et de 13h30 à 17h
Travail photographique réalisé de 2001 à 2004  lors d'un tour  de l'atlantique nord. Les objets ne sont jamais mis en scène.
L'océan, qui fût le théâtre de l'apparition de la vie, est aujourd'hui, après des millions d'années d'évolution, une poubelle. On y trouve tout ce que l'humanité a pu inventer d'objets usuels, utiles ou futiles... Il s'agit bien là d'un constat : Il n'existe plus de plages immaculées. L'océan est saturé de nos déchets, il les recrache n'ayant pu tout digérer, non sans les avoir lavés, polis, brisés. L'assimilation est impossible pour cause de saturation ! Les plages de nos régions sont régulièrement nettoyées. Celles des Bahamas ne le sont jamais. On y trouve une formidable concentration de plastiques qui laisse imaginer l'état des fonds marins...
Le paradoxe de l'image.
Question récurrente chez les photographes : comment dénoncer, montrer sans embellir ? Le message ne risque-t-il pas d'être altéré par la composition qui « enjoliverait « la réalité ?
C'est un risque à courir. Dans ce type de démarche, la fonction de l'artiste, ou plutôt sa responsabilité n'est pas de divertir, mais de forcer le regard de son public. L'artiste doit en être le catalyseur. Il doit faire converger les consciences vers les problèmes sur lesquels l'homme a encore le pouvoir d'agir.
Du reportage au concept.
C'est le sens de l'engagement, éminemment respectable, des grands reporters. Montrer la guerre pour sensibiliser l'opinion publique. Et pourtant, il me semble que cet objectif n'est jamais atteint. L'abondance pléthorique d'images les banalise. Le message, pour être reçu, se doit aujourd'hui d'être « conceptualisé », mis en scène, sorti du contexte de la diffusion habituelle de l'information.
Cette planète est la nôtre, sera celle de nos enfants, nous en avons la responsabilité. À l'heure où l'on parle du « 7ème continent » et de plus en plus des problèmes récurrents liés à toutes formes de pollution, ces images trouvent tout leur sens.

Kermesse Sainte-Anne, une journée très attractive

Dimanche, le stand des anneaux reste pour les adeptes de la dextérité, un passage incontournable avec la pêche à la ligne, les loteries, des gaufres à déguster. | 

Secouru en pleine mer, il pensait rejoindre le phare à la nage.


Fin juillet, un touriste a été secouru alors qu'il tentait de rallier le phare le plus occidental de France, au large d'Ouessant. Au milieu des courants.

L'histoire

« Si je n'étais pas venu le récupérer, il aurait dérivé jusqu'en Angleterre ! » Le 26 juillet, depuis son semi-rigide, Vincent Faillard n'en croit pas ses yeux. En pleine mer d'Iroise, à quelques encablures de l'île d'Ouessant, là où l'on trouve les eaux parmi les plus dangereuses d'Europe, il aperçoit « un truc qui se déplace en surface, plein ouest en direction du large ». Après avoir cru à un phoque, il se rend compte qu'il a bien affaire à un... nageur !
« Il évoluait sur le dos, en combinaison, en direction de Nividic. » Nividic, un phare niché sur un rocher du même nom, le point le plus à l'Ouest de la France métropolitaine. Un endroit particulièrement dangereux : même en bateau, la force du courant s'y fait sentir. Alors à la nage... « Il n'avait pas de bouée, aucune signalisation à plus de 300 m de la côte, au milieu des courants de montante ! », n'en revient toujours pas Vincent Faillard.

« Complètement inconscient »

Sans hésiter, il se rapproche à trente mètres du nageur. « Avec mes deux amis, on lui a indiqué qu'il était complètement inconscient de nager sans aucune signalisation ». Réponse de l'intéressé : un simple sourire et une royale indifférence. Sauf que quelques minutes plus tard, la situation change radicalement. Le nageur se retrouve alors confronté aux fameux courants.
« Il était à plus de 500 m et commençait à faire de grands gestes, se rappelle Vincent Faillard. Il s'était fait embarquer dans un fleuve de courant qui l'envoyait inexorablement plein nord. » Cette fois, pas question de rester sans agir. Vincent Faillard relance son semi-rigide vers le nageur en détresse, pour le sauver.

« Je pensais rejoindre le phare à la nage »

L'opération se déroule sans problème, mais le sauveteur n'était pas au bout de ses surprises. Le dialogue avec le naufragé donne à peu près ceci : « Vous faisiez quoi là ? » « Je pensais rejoindre le phare à la nage... » « Vous savez que les courants du secteur sont parmi les plus puissants d'Europe ? « Je m'en rends compte... » « Si je n'étais pas venu vous récupérer, vous partiez pour l'Angleterre... Montez à bord, je vous ramène sur la terre ferme. »
Grand seigneur, ou peut-être pour éviter que l'inconscient nageur ne retente l'expérience, Vincent Faillard lui fait faire le tour de Nividic avant de le ramener à Ouessant. Là où l'homme secouru avait visité le musée des phares et balises du Créac'h. Et découvert l'existence de Nividic...

Prévision météo.

vendredi 8 août 2014

Mauvaise prévision météo.

L'ex-tempête tropicale Bertha devrait provoquer un coup de vent dimanche sur les côtes de la Manche. Nous avons rédigé un article complet à ce sujet :http://www.hebdometeo.com/?p=11864

Bonne fin de semaine à tous !

jeudi 7 août 2014

La trajectoire de l'ex ouragan Bertha passera à 70% de chance de passer sur la Bretagne

La trajectoire de l'ex ouragan Bertha passera à 70% de chance de passer sur notre territoire annonce ce soir le met-office (organisme gouvernemental de prévision météorologique au Royaume Uni)