dimanche 7 septembre 2014

Brest. Incendie à bord du Captain Tsarev.

L'alerte a été donnée vers minuit, samedi soir. Le feu s'est propagé à l'intérieur du vieux cargo Captain Tsarev en attente de démantèlement à Brest depuis plusieurs années puis s'est propagé aux troisième et quatrième pont, sous la passerelle, pour une raison encore inexpliquée. Les premières images.
Selon nos sources, aucune plainte n'a été déposée pour l'heure contre ce qui ressemble fort à une intrusion à bord de ce navire abandonné. Le feu a pris dans la zone de vie du navire, là où était encore présents du mobilier et divers matériaux inflammables.
Démarré au troisième pont du navire, le feu a gagné le quatrième pont puis a atteint la passerelle de navigation au petit matin.

Qui est monté à bord de ce navire en attente de démantèlement ?
La coque a déjà fait l'objet de diverses visites pour des vols de matériels et de métaux.
Les intrus sont-ils arrivés par le quai ou par la mer ? Aucun élément pour l'instant ne permet de le savoir.
Accidentel ou volontaire, l'incendie est le fait de personnes non autorisées à bord. Un incendie qui n'a semble-t-il pas fait de victime.
D'importants moyens déployés
Dans un premier temps, une quinzaine d'engins des pompiers de Brest et de la région, a été déployée vers minuit, samedi soir, autour du cargo en feu.
35 sapeurs-pompiers de tout le Finistère-nord, auxquels se sont ajoutés dix marins pompiers de la base navale, ont activement lutté contre l'incendie se propageant en hauteur.

Les marins pompiers ont agi à partir du bateau pompe Avel Aber et du remorqueur portuaire Mengam.
La progression des pompiers a été rendue difficile par la densité des fumées et la complexité des locaux.
Touristes américains aux premières loges
Les passagers du Windsurf, un paquebot à voile (cinq mâts) et à moteur arrivé ce dimanche matin à huit heures au quai nord du cinquième bassin, à quelques dizaines de mètres du Captain Tsarev ont pu assister à la fin de l'opération de refroidissement de la coque ainsi qu'aux dernières actions de pompage afin de soulager les compartiments remplis par l'eau déversée par les pompiers.
A 11 h, un mince panache de fumée s'échappait encore de la passerelle noircie du cargo.

Aucun commentaire: