jeudi 9 octobre 2014

Réchauffement climatique : Poulpes et bonites remontent la Manche

Cette bonite, que l'on trouve habituellement en Méditerranée ou dans le Golfe de Gascogne, a été pêchée, en fin de semaine dernière, par un pêcheur de l'Ile-Grande.© DR

Les pêcheurs de la côte de Granit rose remontent, désormais, des poissons jusque-là cantonnés à l'Atlantique. Le réchauffement de la Manche pourrait expliquer ce phénomène.

Bonites, poulpes, sardines, balistes, maquereaux espagnols: ce sont quelques espèces de poissons, que l'on trouve habituellement dans le Golfe de Gascogne, dont on entend parler de plus en plus sur la côte de Granit rose. La température de l'eau – un plongeur professionnel a relevé une température de 18 °C à 10 m de profondeur – et l'exceptionnel beau temps de l'arrière-saison pourraient expliquer la remontée de cette espèce de l'Atlantique vers la Manche.
Un pêcheur professionnel de l'Ile-Grande, à Pleumeur-Bodou, a même eu la surprise, cet été, de remonter des poulpes dans ses casiers, une espèce qu'il n'avait encore jamais observée sur ses lieux de pêche.
Ce réchauffement vient d'ailleurs d'être confirmé par une étude publiée, début septembre, dans le Journal of biogeography. Elle montre que la température de surface de la mer (jusqu'à 50 m de profondeur) a augmenté de 0,7°C en 20 ans en Bretagne, soit trois fois plus vite que la moyenne mondiale. Et même de 0,8 % dans la partie orientale de la Manche aux limites de la Bretagne et de la Normandie.
A lire dans nos éditions Côtes-d'Armor (papier et Pdf) de ce mardi 7 octobre.
Ouest-France : http://www.lannion-perros.maville.com/actu/actudet_-rechauffement-climatique-poulpes-et-bonites-remontent-la-manche_fil-2633634_actu.Htm

Aucun commentaire: