samedi 31 octobre 2015

Des cygnes chanteurs qui ne trompent pas...l'hiver arrive.


Des cygnes chanteurs qui ne trompent pas...l'hiver arrive avec également les premières bécasses plus difficiles à photographier. Ce soir de fin de octobre dans la vallée du Kun, une famille peu farouche...

vendredi 30 octobre 2015

Gwenaëlle Abolivier signe Vertige du Transsibérien

http://www.ouest-france.fr/gwenaelle-abolivier-signe-vertige-du-transsiberien-3803680
Samedi, l'auteure et journaliste Gwenaëlle Abolivier, en résidence d'écrivain au sémaphore du Créac'h, a signé à la librairie de Guylaine Leroux, son récit sur un voyage dans le Transsibérien. De nombreux portraits de femmes, à travers un récit où « les destins s'entrelacent, les vies se croisent ». Le texte prend la forme d'une grande lettre d'amour où l'auteure, elle-même, s'adresse à l'être aimé, en référence principale à Blaise Cendrars, qui est l'un des phares de ce récit.
Le lecteur, en prenant ce train mythique, ira à la découverte de paysages majestueux révélant des cultures riches et lointaines.

N'oubliez pas: montrer ses seins...peut sauver la vie...!!

N'oubliez pas: montrer ses seins...peut sauver la vie...
#octobrerose

jeudi 29 octobre 2015

Coefficient de marée de 113.


Pendant la submersion, les activités subaquatiques continuent !
Port de Lampaul. Mercredi 28 octobre 2015, 17h 26. 
Coefficient de marée de 113.

mercredi 28 octobre 2015

Les parents du collège se mobilisent pour les élèves

http://www.ouest-france.fr/les-parents-du-college-se-mobilisent-pour-les-eleves-3798515
Samedi, afin de financer le voyage en Angleterre des élèves du collège des îles du Ponant, les parents ont confectionné des gâteaux qui ont attiré les gourmands et amateurs de bons produits faits « maison ». En ces vacances de Toussaint, l'affluence et la venue des touristes ont donné une bonne ambiance et une bonne vente. | 

dimanche 25 octobre 2015

samedi 24 octobre 2015

Un inventaire du patrimoine des îles

Le Parc naturel régional d'Armorique a établi un inventaire du bâti sur les îles de Molène, Sein et Ouessant. L'étude a été présentée samedi par Erwana L'Haridon, chargée d'études d'inventaire de la Région Bretagne, avec Jérémie Bourdoulous et Delphine Kermel.
L'inventaire a permis de recenser et étudier le patrimoine d'un point de vue scientifique. Les éléments bâtis antérieurs à 1980 ont été repérés. Il y en a 619 à Ouessant, à retrouver sur le site http://kartem-region-bretagne.fr.
Un dossier a ensuite été réalisé pour chaque lieu-dit. L'exposition temporaire du musée du Niou en est un exemple.
La première mission du parc a été d'étudier les cartes marines, avant de passer à la partie terrestre avec les vestiges des lavoirs, les anciennes crèches, les moulins et les fours construits en pignon des maisons, quand l'ajonc (implanté sur Ouessant au début du XIXe siècle) a permis de se chauffer.
Samedi 14 novembre, conférence sur une thématique locale, salle polyvalente de 13 h à 16 h.

Collection de phares.


Paul Tréguer. « L'île de Sein est menacée de submersion ».

Professeur émérite à l'Université de Bretagne occidentale (UBO), l'océanographe Paul Tréguer est membre de l'Académie européenne des sciences, laquelle organise, mardi et mercredi, à Brest, un symposium autour du changement climatique, une manifestation en lien avec la Cop 21. 



Pourquoi organiser un symposium sur « Les impacts du changement climatique sur l'océan, l'économie, la production de nourriture, la santé humaine et les traités internationaux » ? 
Tous les ans, l'Académie européenne organise un événement. Cette année, et dans la perspective de la Conférence mondiale de Paris sur le climat (Cop 21), nous avons décidé de programmer un symposium sur les impacts du changement climatique. Et la ville de Brest a été retenue, en raison de la compétence internationalement reconnue des partenaires scientifiques brestois et de l'engagement financier et humain de l'UBO. Le symposium est labellisé Cop 21. 

Le réchauffement de la planète a-t-il des conséquences sur les océans ?
Il faut savoir que l'océan est le premier régulateur du climat de la planète terre. Quand le climat est déréglé, on assiste à des impacts directs sur le fonctionnement de l'océan et de l'écosystème marin. Si l'océan se réchauffe, on constatera une réduction des ressources nutritives des couches de surface, du phytoplancton et donc du poisson. D'autre part, et d'ici la fin du siècle, il y a un risque de ralentissement du Gulf Stream si les émissions de gaz à effet de serre continuent au rythme actuel. Et si Le Gulf Stream ralentit, on risque de connaître une modification importante du climat de l'Europe occidentale, dont, bien sûr, la Bretagne. 

Les invasions inhabituelles de méduses, cet été, sur les côtes bretonnes sont-elles liées au réchauffement de la planète ?
Il y a toujours eu des fluctuations habituelles dans les développements massifs d'organismes, dont celles des méduses. Il n'est pas prouvé que l'apparition anormalement abondante des méduses est directement liée au réchauffement.

Un banc d'une tonne de sardines s'était aussi échoué, il y a un an, à Saint-Quay-Portrieux (22), alors que les sardines évoluent plutôt en Atlantique et non dans la Manche. Est-ce dû, là aussi, au changement climatique ? 
C'est possible mais c'est difficile à prouver. Pour affirmer qu'il y a un impact du réchauffement climatique, il faut véritablement observer de telles variations d'abondances sur une longue période. Il y a cependant des réductions d'espèces, dont le lien avec le réchauffement climatique est établi. C'est le cas, par exemple, pour des espèces de bigorneaux, d'huîtres... 

Des espèces de poissons sont-elles menacées ? 
Oui, bien sûr. Dans l'Atlantique-Nord, prenez l'exemple du cabillaud (ou morue). Le réchauffement général de la température a provoqué le déplacement de copépodes, ces petits crustacés planctoniques dont se nourrissent les larves de cabillaud. Comme les larves se déplacent au gré des courants, il y a une remontée vers le nord. Et là, les larves de cabillaud n'ont plus trouvé leur nourriture favorite. Conséquence : la production de larves s'est effondrée. La baisse de la population de cabillauds est donc due, non seulement à la surexploitation, mais aussi au réchauffement climatique. 

De nouvelles espèces de poissons risquent-elles d'arriver le long des côtes bretonnes ? 
Ce n'est pas impossible mais pas avant quelques décennies. Il pourrait s'agir d'espèces plus adaptées à des eaux un peu plus chaudes. Cependant, il ne faut pas s'attendre à voir des espèces tropicales, comme certains types de requins. 

Des scientifiques sont formels : avec la montée des eaux, causée par le changement climatique, la Bretagne pourrait devenir une île dans 5.000 ans. Qu'en pensez-vous ? 
Aucune prédiction sérieuse du genre ne peut être faite. Il est impossible d'établir un tel scénario à 5.000 ans. D'ailleurs, je ne pense pas que ce soit réaliste. En revanche, nous pouvons parler de ce qui s'est passé, il y a 20.000 ans, au maximum glaciaire, où le niveau des eaux était 
de 100 à 120 m plus bas qu'aujourd'hui. Une époque où Ouessant n'était pas une île et où on pouvait y aller à pied. Ce que l'on sait, aujourd'hui, c'est qu'à l'échelle de quelques décennies, on peut prédire la montée générale du niveau des eaux. C'est ainsi que l'île de Sein est menacée de submersion, d'ici la fin du siècle, si on continue le régime actuel de réchauffement. [--------][/--------]

Lors de la Cop 21, pensez-vous que les 195 pays participants trouveront un accord et s'engageront à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre en vue de limiter le réchauffement en dessous de deux degrés ?
La Cop 21 demeure une étape importante mais vous dire qu'elle aboutira à des mesures qui seront parfaites, je ne le crois pas. Il faut donc mener des actions sur deux lignes différentes, dont l'une, auprès des gouvernements et ce, même si des lobbies sont derrière pour empêcher une mesure qui défavorisait les activités traditionnelles comme la production d'énergie par les centrales à charbon, le transport... Il faut aussi que les citoyens se mobilisent pour peser sur l'action des gouvernements en vue d'aller dans le bon sens. En fait, je ne fais pas partie de ceux qui croient qu'une signature ou qu'une réunion internationale va sauver la planète. C'est plutôt une action continue des gouvernements et un changement des comportements des citoyens qui pourront le faire. 

Si vous étiez ministre de l'Environnement, quelle serait votre première mesure ? 
Je ne suis pas ministre de l'Environnement. Je ne suis donc pas soumis aux lobbies. C'est toute la différence entre un ministre et un scientifique. Cependant, il faudrait limiter l'émission de gaz à effet de serre, mener un plan d'énergies renouvelables, s'engager dans les plans d'isolation des logements et favoriser des transports plus réalistes et donc moins producteurs de CO2. 

La pollution automobile est souvent montrée du doigt mais, rarement, celle produite par les avions, même si le transport aérien ne génère « que » 2 à 3 % des émissions de dioxyde de carbone.
Il y a eu des efforts de réalisés au niveau des avions. Les nouveaux Boeing et Airbus, avec des technologies de pointe et du matériel plus léger, ont ainsi une consommation de carburant notablement réduite. 

Trouvez-vous normal que l'on ait supprimé la ligne maritime Saint-Nazaire ? Gijon, en septembre 2014, car elle n'était pas rentable ? 
C'est tout le problème qui existe entre les intérêts financiers et ce que souhaitent les citoyens et les scientifiques. C'est dommage, car le transport par la mer est nettement moins polluant que par la route. Mais le système économique a ses propres lois. 

Lundi, le gouvernement a annoncé un plan pour relancer le fret fluvial. Vous y croyez ? 
Oui, j'y crois. C'est une excellente initiative car elle va dans le bon sens. C'est un transport très peu énergétique, par rapport aux camions et autres véhicules. 

Les projets de parc éoliens offshore sont-ils une solution ou de la poudre aux yeux ? 
Si on veut moins de gaz à effet de serre, on n'a pas d'autre choix que de s'équiper avec ce type de système. C'est une voie dans laquelle plusieurs pays se sont déjà lancés, il y a bien longtemps : la Grande-Bretagne, la Norvège, les Pays-Bas, la Belgique, l'Espagne... 

Quelle conclusion allez-vous tirer du symposium ?
Tout d'abord, une déclaration de Brest. Une disposition va être votée. En substance, elle s'articulera sur trois points : 1/L'influence de l'homme sur le système climatique est devenue incontestable. 2/L'accélération du changement climatique va conforter la probabilité d'un impact grave sur le système naturel et sur les ressources exploitées par l'homme. 3/Il y a une nécessité impérieuse de s'accorder au niveau mondial, sur des objectifs ambitieux en vue d'atténuer le changement climatique et de prendre des mesures appropriées. 

Pratique
Symposium mardi et mercredi, au Quartz à Brest. Entrée libre. Inscriptions au préalable au 02.98.33.52.73 ou 02.98.33.54.40.

http://www.letelegramme.fr/bretagne/paul-treguer-l-ile-de-sein-est-menacee-de-submersion-24-10-2015-10824051.php 

jeudi 22 octobre 2015

Les naufrageurs du Créac'h, roman populaire réédité

Publié initialement par L. Liverani en 1933, dans la collection de poche Printemps en deux fascicules, voici enfin, une réédition de ce roman d'aventures, qui se déroule sur Ouessant.
Il fait référence à un lieu symbolique de l'île, Le Créac'h où, plus tard, pour éviter les naufrages à répétition, sera justement érigé un des plus grands phares de l'Atlantique. « Attiré par la lueur trompeuse de feux allumés par des naufrageurs, le navire Belle France s'est brisé sur les rocs d'Ouessant. Seul le mousse Jean-Marie Le Goarec, amené vivant à la côte, est sauvé par la petite Césa, qui tente en vain de s'opposer au sauvetage... » Ainsi débute l'aventure, il n'y a plus qu'à se laisser aller et retrouver son âme d'enfant, pour frissonner, à la lecture de ce surprenant roman populaire !
Le livre est disponible à la Maison de la presse à Ouessant.
http://www.ouest-france.fr/les-naufrageurs-du-creach-roman-populaire-reedite-3781556

mardi 20 octobre 2015

jeudi 15 octobre 2015

Dimanche 25/10. L'Amicale Molènaise organise un après-midi café.

A vos agendas !
Dimanche 25/10. L'Amicale Molènaise organise un après-midi café, gâteaux, loterie en présence des enfants de l'école, au profit du Téléthon.

Sport d’automne à 0uessant.

Sport d’automne à 0uessant : ce 14 octobre, à l’heure où les pluies dévastent le sud de la France et où les premières neiges s’annoncent au nord, les collégiens d’Ouessant et de Molène barbotent encore dans la douceur des eaux de la baie de Lampaul. Au programme de l’année, un travail sur les algues et, au menu du jour, une observation des filières des culture d’Asparagopsis au large du Prat..

mardi 13 octobre 2015

ANO: Assemblée générale et succès du livre "Oiseaux d'Ouessant"


Ouessant-info / N° 98/ 13.10.2015
ANO: Assemblée générale et succès du livre "Oiseaux d'Ouessant" 
Réunion habituelle en ce début octobre pour l'ANO,Association Naturaliste d'Ouessant, avec une trentaine de personnes présentes à la salle polyvalente pour faire le bilan de l'année écoulée.
L'association, présidée par Jean-Philippe Siblet, occupe les terrains naturalistes insulaires par ses diverses activités sur Ouessant et Molène depuis 2009 avec notamment pour cette année 2015, la sortie tant attendue d'un ouvrage de vulgarisation ornithologique sur Ouessant.
"Oiseaux d'Ouessant" présenté officiellement au dernier salon du livre insulaire a déjà obtenu un large succès auprès du public. Un ouvrage qui a trouvé de nombreux sponsors (Parc marin d'Iroise, Ecocert, EDF) pour l'édition et qui comme la revue de l'association "Natur Eussa", dont le n°6 sortira en fin d'année, permet d'assoir l'image de l'ANO et de faire connaître le travail très divers des membres de l'association. Ces éditions permettant aussi de financer en grande partie l'ANO.
La sortie annuelle à Molène de vendredi dernier a porté ses fruits avec une "coche" remarquable sur un oiseau américain et des sorties en mer sont programmées pour 2016 sur un navire adapté à définir. La centaine d'adhérents en moyenne a toujours le site internet à disposition ainsi que la page Facebook de l'ANO pour échanger.
En projet, un ouvrage sur la flore de Ouessant (mousses, lichens, algues...) et toutes les bonnes volontés sont les bienvenues notamment au niveau des ressources photographiques et la réédition d'une carte ornithologique de l'île, très utile sur le terrain, est programmée. La saisie des données et "coches" en ligne a fait l'objet d'un débat sur le retour des données pour leur traitement par l'ANO, certaines structures n'ayant pas une vision très collective et réciproque de la chose.
Autre projet original, la dératisation de l'île de Keller par des spécialistes de question pour protéger, en particulier, la colonie de macareux présentes. Des contacts sont pris avec les propriétaires de Keller qui y séjournent l'été et les structures environnementales.
Une conférence sur l'Australie est prévue ce mercredi 14 octobre à la salle polyvalente. Le bureau de l'association (notre photo) est reconduit avec un changement d'adresse postal qui sera précisée sur le site.
Contact sur www.ano-ouessant.com

dimanche 11 octobre 2015

Gwenaëlle Abolivier débute une résidence d'écrivain au Sémaphore du Créac'h.















Du Transsibérien au Rail d'Ouessant, Gwenaëlle Abolivier débute une résidence d'écrivain au Sémaphore du Créac'h. Trois mois de rencontres avec les ouessantins, de recherches documentaires, d'écritures intenses et pourquoi pas aussi d'essayer de capter les sons de l'île... le sujet : Ouessant et la convergence des ailleurs. Merci à tous pour votre acceuil et soutien à cette 9 éme résidence de l'association C.A.L.I.

vendredi 9 octobre 2015

A vos agendas :
Dimanche 18/10 Couscous sur le port (sous barnum) organisé par Rachel et animé par la chanteuse Octavia. Infos et réservation au 06.85.29.92.53

jeudi 8 octobre 2015

OSL: une belle saison d'activités.


 Ouessant-info / N° 97/ 08.10.2015

Ouessant Sport Loisirs, une des plus vieilles association de Ouessant occupe toujours ce rôle central dans la vie ouessantine avec cette année une bonne activité dans les différents sections et évènements insulaires.
...
L'assemblée générale, de samedi dernier, faisait le bilan de la saison passée avec un tour de l'île à la marche qui a rassemblé 119 participants avec une prévision du prochain, le 6 août 2016; un tournoi de pétanque du 15 août qui a rassemblé 46 équipes en triplette: "un record historique" avec une organisation efficace. Le tournoi de foot de la pentecôte a rassemblé 120 jeunes footballeurs à Punel pour le Festi d'Armor et on prépare déjà l'année prochaine. Le prochain tournoi de volley au profit de la lutte contre la mucoviscidose est programmé pour le 23 avril 2016 avec un beau succès de participation du dernier:(2350 Euros de don OSL+2000 Euros de gain du stand). Une fête du Téléthon est programmée le 24 octobre à la salle polyvalente: un couscous organisé par le comité local....avant les évènements officiels du premier week-end de décembre. L'activité "cartes" a repris au club des anciens avec aluette et coinchée ainsi que la gymnastique le mercredi à la salle du Camp.
Pratique: deux nouveaux membres font leur entrée au conseil d'administration: Louis Le Noret et Fred Bernarsd. Le bureau (notre photo) restant inchangé avec comme présidente: Anaïck Boga, vice présidente Marie-José Berthele et trésorière Malou Kernoa, secrétaire Patrick Richard.

>>Les cartes de membres restant au même prix:16E/multisports,25E/familles et 8E/cartes.

mercredi 7 octobre 2015

Animation de l'ANO à Ouessant.


Ouessant. Yann Tiersen redonne vie à L'Escale, une ancienne discothèque

Sur l'île où il aime vivre, le compositeur vient d'acquérir l'Escale, une ancienne discothèque, où il compte établir un pôle culturel, avec studio d'enregistrement notamment.

http://www.ouest-france.fr/ouessant-yann-tiersen-redonne-vie-lescale-une-ancienne-discotheque-3746399
INFO OUEST-FRANCE.
Il en rêvait depuis longtemps... Yann Tiersen a acquis l'Escale, l'unique discothèque d'Ouessant, fermée depuis 15 ans : « Un lieu de rencontres inscrit dans la mémoire collective, un lieu idéal pour monter un pôle culturel », sourit le compositeur, qui vit désormais sur le « Caillou » quand il n'est pas en tournée à travers le monde.
Si tout reste à faire, à commencer par l'indispensable rénovation, pas une mince affaire, l'endroit est très délabré, Yann Tiersen a, déjà, des idées précises et concrètes : un beau studio d'enregistrement, une salle de concerts, des ateliers et résidences d'artistes.
« J'ai envie d'y développer des pratiques artistiques pour les collégiens, autour d'échanges culturels interîles. Dans un studio d'enregistrement, on peut aussi répéter, installer une radio web, sortir des Cds, tourner des clips, c'est excitant, toutes ces possibilités à partager... »

« Une réputation précieuse »

La nouvelle réjouit évidemment les Ouessantins. « Grâce à l'implication sans faille, depuis déjà neuf ans, d'artistes comme Yann Tiersen, Ouessant a déjà acquis, c'est formidable, une réputation précieuse dans le monde musical », confie Philippe Déniel, fondateur de l'Îlophone, festival musical dont Yann Tiersen est, avec Christophe Miossec, le fidèle parrain depuis sa création, il y a neuf ans.
« Des relations humaines toutes simples peuvent changer la vie d'une poignée d'insulaires jusqu'à, peut-être, leur faire envisager un avenir différent, bien plus plaisant et intéressant. »

« Tout reste à monter »

Même enthousiasme du côté du maire d'Ouessant, Denis Palluel, également organiste et chef de choeur, qui voit d'un très bon oeil l'éventuelle « dimension économique » du projet : « À l'échelle d'Ouessant, l'arrivée d'une activité susceptible de créer quelques emplois est une excellente nouvelle. »
Parce qu'il ne conçoit pas de « mener l'affaire tout seul dans son coin », Yann Tiersen a fait appel à Jean-Benoît Beven, coordinateur du festival les Insulaires et de l'Îlophone, pour de premiers « brainstormings » : « Tout reste à monter, et notamment les financements ou les liens avec d'autres structures, continue Jean-Benoît, qui est devenu un fin spécialiste de la délicate logistique qu'implique l'organisation d'événements sur les îles du Ponant. On peut se plaire à imaginer que l'île, et son environnement atypique et dépaysant, devienne aussi un lieu de création prisé d'artistes las d'être enfermés dans des studios d'enregistrement à Berlin, New York ou Londres... »

« Peinard ! »

Symbole d'une Bretagne ouverte sur le monde, aux antipodes de l'univers parisien de la musique du Fabuleux destin d'Amélie Poulain, Yann Tiersen peut aujourd'hui jouer sur plusieurs dimensions : son aura internationale et son attachement profond à des racines qu'il cultive précieusement. Insatiable bosseur, il est d'ailleurs actuellement en stage d'immersion en langue bretonne avec sa compagne, Émilie Quinquis.
Resté simple, l'artiste, souvent en pull marine défraîchi et jean fatigué, baskets aux pieds, se voit bien partager avec d'autres, dans le même esprit, cet environnement inspirant : « C'est ici que je vis, c'est ici que je travaille. C'est à Ouessant que je me sens bien, entouré de mes amis, peinard ! » À bon entendeur...

Collection de phare.


http://catherine-bayle.pagesperso-orange.fr/pages/phares-irlande.html
http://catherine-bayle.pagesperso-orange.fr/pages/phares-tunisie.html

http://catherine-bayle.pagesperso-orange.fr/pages/marque-pages-2014.html

mardi 6 octobre 2015

Votre information sur Ouessant.

https://twitter.com/hashtag/Ouessant?src=hash
https://twitter.com/AOP_Ouessant
https://www.facebook.com/profile.php?id=100008226969573&fref=ts
--------------
Comme je suis déjà et serais de moins en moins disponible, pour envoyer des infos je vous invite à vous connecter sur ces 3 liens.
Pour ma part j'arrête à la fin 2015.
-------------------
Voici votre nouvelle page d'info.

Ouessant-info / N° 96/ 06.10.2015
"Noan Eusa": naissance d'une maison d'assistante maternelle
Le besoin était évident sur Ouessant depuis quelques années et la réunion en mairie, samedi dernier, a décidé de l'existence d'une Mam (Maison d'assistantes maternelles) gérée par une association, "Noan Eusa".
Une vingtaine de personnes dont Dominique Moigne, adjointe au maire, ont débattu sur le statut de Noan Eusa, l'organisation de l'activité, les locaux nécessaires (l'ancienne école maternelle de St Anne) et bien sûr sur l'élection d'un premier bureau. La présidente étant Laëtitia Goulard Titoune, la vice présidente, Elodie Le Lann, la secrétaire, Delphine Picault et la trésorière, Nolwenn Saout.
Les Mam permettent à quatre assistant(e)s maternel(le)s au plus d'accueillir chacun(e) un maximum de quatre enfants simultanément dans un local garantissant la sécurité et la santé des enfants suivant la loi de 2010.
Le financement venant des indemnités des assistantes maternelles, des parents, d'aides de la CAF et des collectivités territoriales.
La Commune de Ouessant s'implique en garantissant des travaux dans les locaux de l'ancienne école et en assistant l'association dans le suivi du dossier d'installation de cette maison qui pourrait concerner 11 enfants sur l'île. Une trentaine de structures identiques existant déjà sur le Finistère.
Pratique: Ouverture prévue en début 2016 et renseignements auprès des membres et en mairie.

Collection de phare.


vendredi 2 octobre 2015

Un exercice majeur de sauvetage ORSEC maritime baptisé « Ouessant 2015» se déroulera ce mardi 6 octobre.

Un exercice majeur de sauvetage ORSEC maritime baptisé « Ouessant 2015» se déroulera ce mardi 6 octobre entre 10h00 et 15h00 au large de l’île d’Ouessant. Les 130 passagers du Fromveur devront évacuer le navire en feu....

© Le Télégramme - Plus d’information sur http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/exercice-le-fomveur-ii-victime-d-un-incendie-mardi-prochain-02-10-2015-10796979.php

Un exercice majeur de sauvetage ORSEC maritime baptisé « Ouessant 2015» se déroulera ce mardi 6 octobre entre 10h00 et 15h00 au large de l’île d’Ouessant. Organisé par la préfecture maritime de l’Atlantique, cet exercice aura pour thème l’évacuation totale d’un navire à passagers assurant les liaisons régulières entre Brest et Ouessant, à la suite d’un incendie à bord et d’une avarie de propulsion. Le navire plastron sera le « FROMVEUR II » de la compagnie Pen Ar Bed.
Ce sont près de 130 passagers dont un nombre important de blessés (joués par des enseignants et des étudiants de l'Université Bretagne Occidentale, du lycée professionnel maritime du Guilvinec et du centre d'instruction naval de Brest) qui devront être secourus en mer, transférés au port du Stiff à Ouessant et pris en charge par les services de secours terrestres.

jeudi 1 octobre 2015

Les plaisanciers ont du pain sur la planche

http://www.ouest-france.fr/les-plaisanciers-ont-du-pain-sur-la-planche-3725916
Réunis en assemblée générale, jeudi dernier, en mairie, les adhérents des ports et le président Jacky Thomas ont établi le bilan des travaux effectués et ceux à réaliser.
L'association compte 140 adhérents et oriente ses objectifs vers l'amélioration des ports. À Lampaul, des problèmes d'éclairage persistent et la cale de la SNSM a besoin d'une réfection. Il serait bien d'envisager également un coup de bulldozer au ras du Goubars.
La digue d'Arland a souffert et des gros travaux sont à envisager alors que la cale de Penn-ar-Roch est toujours fissurée. Plus loin à Kalgrac'h, des travaux de maçonnerie sur la cale sont demandés, ainsi que sur l'échelle qui dépasse.
En fin de réunion, les adhérents ont débattu des futurs travaux du port du Stiff, avec les difficultés d'accostage et les travaux d'aménagement et de circulation sur le port même.