dimanche 31 janvier 2016

Hypothèse d'échouement en fonction de la trajectoire de la dérive actuelle à 110° avec le temps possible, situation à 20 h.

Dans 14h souvent la dérive actuelle de 110° en fonction de la route de l'Abeille, mais le vent est 
prévu en baisse. 



Probabilité suivant l'angle, donc dans le secteur de Mimizan nord ou sud.

Plus que 76 km. à 21 h.
-----------------

A 22 h dérive plus Sud 

A 23 h plus que 71 km.

Dérive à 3,5 nds pour 118° 
selon le remorqueur qui le suit

Vent pour demain

Bulletin côte à 7 jours "Aiguillon - Frontière espagnole" soir.

Bulletin Spécial : Pas d'avis de vent fort en cours ni prévu.

Situation générale dimanche 31 janvier 2016 à 12H00 UTC et évolution

Flux de secteur Ouest assez fort en liaison avec une profonde dépression prévue 950 hPa au sud de l'Islande la nuit prochaine et se dirigeant vers le nord de l'Ecosse demain. Dorsale se renforçant 1030 hPa sur le sud du Golfe de Gascogne Lundi.

Observations le dimanche 31 janvier 2016 à 15H00 UTC
St Clément des Baleines : vent Ouest 23 nœuds, brouillard, visibilité 1 mille.
Pointe de Chassiron : vent Ouest-Nord-Ouest 17 nœuds, rafales 31 nœuds, 1025 hPa en hausse, brouillard, visibilité 1 mille.
Cap Ferret : vent Ouest 21 nœuds, rafales 31 nœuds, mer forte, 1028 hPa en hausse, couvert, pluies ou bruines, visibilité 2 à 5 milles.
Pointe de Socoa : vent Ouest 17 nœuds, rafales 27 nœuds, mer très forte, 1031 hPa en baisse, très nuageux à couvert, visibilité 5 à 10 milles.

Prévisions pour la nuit du dimanche 31 janvier au lundi 1 février
VENT :
- Sur Côtes Charente, Gironde et Landes : Ouest 5, mollissant Ouest à Sud-Ouest 4 à 5 en milieu de nuit.
- Sur Côte Basque : mollissant Ouest 3 à 4, puis 2 à 3 en fin de nuit. MER : s'atténuant forte à très forte, dominée par la houle.
HOULE : longue de Nord-Ouest 4 à 5 m, s'amortissant autour de 4 m en fin de nuit.
TEMPS : petites pluies en première partie de nuit.
VISIBILITE : moyenne à mauvaise.

Prévisions pour la journée du lundi 1 février
VENT : Ouest à Sud-Ouest 2 à 4, du sud au nord. MER : forte, dominée par la houle.
HOULE : longue de Nord-Ouest 3 à 4 m.
TEMPS : ciel très nuageux.
VISIBILITE : bonne.

Tendance pour la nuit du 1 au 2 et la journée du mardi 2 février
VENT :
- Côte Charente et Gironde: Ouest à Sud-Ouest 3 à 4, fraîchissant 4 à 5 l'après-midi.
- Côte Landes et Basque: Variable 1 à 3, fraîchissant Ouest à Sud-Ouest 3 à 4 l'après-midi.MER : forte la nuit s'amplifiant très forte en journée, dominée par la houle.
HOULE : longue de Nord-Ouest s'amplifiant 4 à 5 m.
TEMPS : couvert.
VISIBILITE : bonne.

Temps estimé à la côte dans 13h 24mn, si la dérive reste de 4 noeuds. Même à 2 noeuds cela est estimé dans 30h environ.


--------------

Probabilité selon la dérive actuelle.
---------------

Vitesse des vents en direct 
------------------

Prévision de la vitesse des vents.

Foire aux chèvres: retour au bercail et fête au village.

Ouessant-info / N° 112/ 30.01.2016
Foire aux chèvres: retour au bercail et fête au village
L'association "Boucs en train" organisait sa douzième foire aux chèvres, dimanche, dans le village de Mézareun, après le rassemblement de la cinquantaine d'animaux sur la zone d'Arland, dans le sud de l'île.
Les chèvres en liberté, depuis septembre, retrouvent les propriétaires dans une ambiance conviviale suivant le même principe que les moutons qui eux attendront mercredi prochain, pour leur rassemblement dans les foires du nord et du sud. Cette "vaine pâture" ancestrale qui permettait de lâcher les animaux après les moissons, en assurant un repos hivernal aux paysans, s'est toujours perpétué sur Ouessant jusqu'à nos jours.
Occasion conviviale aussi pour les insulaires de se retrouver autour d'une grillade, d'un riz cuit sous la motte, en cette fin janvier après avoir admiré les chèvres et quelques jeunes chevreaux. Le cheptel caprin est à la baisse, comme celui des moutons, depuis quelques années avec en parallèle le développement de la friche sur l'île...le problème de terrain important pour les années futures, avec diverses études en cours pour y remédier.

Un nouveau sur zone.

du renfort arrive.
---------------

Le Centaurus part faire du ravitaillement.
---------------

Le Ria de Vigo en attente.
-------------------

La météo dans le golfe de Gascogne.

------------------

-------------------

évolution météo favorable lundi.
----------------

Des vagues de 5,7 m.
---------------

Point de situation, 31 janvier 2016 à 11H00

Le navire se situe actuellement à 059 nq à l’ouest du bassin d’Arcachon (env 109 km). Il dérive au sud-est à une vitesse d’environ 2 noeuds.
Les conditions météorologiques se sont encore dégradées ce matin, avec des rafales à 80 km/h et des creux de près de 6 mètres.

A l’heure actuelle, les conditions de vent et de mer ne permettent pas de projeter l’équipe de SMIT SALVAGE sur le Modern Express.
La reconnaissance technique effectuée hier après-midi par l’équipe spécialisée de SMIT SALVAGE à bord du Modern Express a permis d’affiner le mode d’action. L’équipe a continué ses préparatifs, elle attend maintenant une fenêtre météorologique plus favorable, ce qui sera le cas lundi matin.

A 14h00, le vice-amiral d’escadre Emmanuel de Oliveira, préfet maritime de l’Atlantique donnera une conférence de presse à la préfecture maritime à Brest pour faire le point sur les options envisagées dans les prochaines heures.

Moyens sur zone :
- la société SMIT SALVAGE, mandatée par l’armateur pour faire cesser le danger, avec une équipe de spécialistes à bord duPrimauguet,
- deux remorqueurs espagnols, le CENTAURUS et le RIA DE VIGO, affrétés SMIT SALVAGE,
- la frégate de lutte anti-sous-marine Primauguet, avec un hélicoptère Lynx à son bord,
- l’Abeille Bourbon, le remorqueur affrété par la Marine Nationale,
- le bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution (BSAD) Argonaute affrété par la Marine Nationale, avec des moyens spécialisés dans la lutte anti-pollution.

samedi 30 janvier 2016

Situation météo en amélioration à partir de lundi dans le golfe de Gascogne.

Point de situation, 30 janvier 2016 à 17h30

Le navire se situe actuellement à 108 nq de l’embouchure de la Gironde (env 200 km). Il dérive au sud-est à une vitesse comprise entre 2 et 3 nd.

Les conditions météorologiques se sont dégradées aujourd’hui, avec des rafales à 70 km/h et des creux de près de 6m.

En début d’après midi, l’hélicoptère Caïman de la Marine Nationale en provenance de la base d’aéronautique navale de Lanvéoc-Poulmic a pu hélitreuiller les deux spécialistes supplémentaires de la société SMIT SALVAGE sur la frégate anti sous-marine PRIMAUGUET.

Le blessé léger, pris en charge hier soir par l’équipe médicale de la frégate Primauguet, a alors été évacué.

En cours d’après-midi, à la suite d’un vol de reconnaissance, l’équipe spécialisée de SMIT SALVAGE a été hélitreuillée à bord du Modern Express. Le temps nécessaire à la préparation du passage de remorque et les conditions météo limites ont conduit à l’imiter l’intervention à une reconnaissance précise du navire. Elle a permis de préparer au mieux la prochaine tentative de remorquage dès qu’une fenêtre météo se présentera.

L’équipe a terminé sa reconnaissance vers 17h00. Elle est maintenant à bord du Primauguet.

La météo sur zone : Vent de force 6 avec des rafales à 70 Km/h - Mer très forte (force 6) avec des creux de 6m.

Un nouveau point de situation sera fait dimanche matin.

Moyens sur zone :
  • La société « SMIT SALVAGE », mandatée par l’armateur pour faire cesser le danger, avec une équipe de spécialistes à bord du Primauguet,
  • Deux remorqueurs espagnols, le CENTAURUS et le RIA DE VIGO, affrétés SMIT SALVAGE,
  • La frégate de lutte anti-sous-marine Primauguet, avec un hélicoptère Lynx à son bord,
  • L’Abeille Bourbon, le remorqueur affrété par la Marine Nationale,
  • Le bâtiment de soutien, d’assistance et de dépollution (BSAD) Argonaute affrété par la Marine Nationale, avec des moyens spécialisés dans la lutte anti-pollution.
Rappel des faits :

Le 26 janvier 2016 en début d’après-midi, le MRCC (Maritime Rescue Coordination Center) Falmouth a coordonné dans sa zone de responsabilité une opération de sauvetage sur le navire de commerce en détresse « MODERN EXPRESS ».

L’ensemble de l’équipage, composé de 22 personnes, a été évacué par des hélicoptères de sauvetage espagnols dans des conditions de mer très difficiles.

Le navire, de type roulier, d’une longueur de 164m, se situait alors à 200 nautiques (environ 370 Kms) dans le sud-ouest de la pointe de Penmarch. Il transporte 3600T de bois débité en fardeaux et des engins de travaux publics.

Vous pouvez télécharger les images du roulier en détresse « Modern Express » sur la médiathèque de la marine nationale :

https : //www.mediatheque.marine.defense.gouv.fr
Pseudo : Marine_Nationale
Mot de passe : Janvier2016
Copyright : Images marine nationale

Diverses images et photos.






Le film du remorquage.





A 17h21 ce Samedi 30 janvier. Le Centaurus repart sur zone après avoir ravitaillé.

La météo dans le golfe de Gascogne.

-----------------

--------------------

----------------

à 16h30.

Samedi et dimanche, venez nous rendre visite au Salon du tourisme de Brest

Samedi et dimanche, venez nous rendre visite au Salon du tourisme de Brest (Penfeld) ! Venez nombreux !

Île de Sein. Après 36 ans de bons et loyaux services, le canot SNSM de Sein, le "Ville de Paris" va être remplacé par un Canot Tous Temps Nouvelle Génération le "Yves et François Olivaux"

Île de Sein.
Après 36 ans de bons et loyaux services, le canot SNSM de Sein, le "Ville de Paris" va être remplacé par un Canot Tous Temps Nouvelle Génération le "Yves et François Olivaux" (nom souhaité par la généreuse donatrice Nelly Olivaux dont le legs à la SNSM a permis de financer la construction du bateau, d’un coût de 1.4 million d’euros...)
Plus moderne, plus stable, plus écologique, plus rapide, plus puissant, (il est équipé de deux moteurs Scania de 650 cv chacun, lui permettant d’atteindre la vitesse de 25 nœuds...),... les superlatifs ne manquent pas pour ce dernier insubmersible auto-redressant ORC 178.R des chantiers Sibiril Technologies de Carantec.
Nouveau fleuron de la SNSM, la sécurité et le confort de ses occupants a été grandement améliorée à l’intérieur comme à l’extérieur (une grande passerelle, plus de visibilité, plus de place pour l’évacuation des blessés,…).
Le nouveau navire amiral de la SNSM sera, on n'en doute pas un instant, un allié de taille pour une station comme Sein, reconnue mondialement pour l'hostilité de son environnement maritime...
Bon vent au « Yves et François Olivaux » qui rejoindra Sein dans quelques jours !