lundi 25 avril 2016

Atelier couture avec le costume traditionnel au musée



À l'Ecomusée du Niou, mercredi dernier, le public pouvait participer à une séance de crochet, afin de découvrir l'histoire du costume porté depuis 1840. De nos jours, certaines Ouessantines le portent pour des cérémonies officielles. Il y a quinze jours, lors de la venue des Alsaciens, le cinquantenaire du jumelage a été célébré en costume traditionnel ; au musée, on a donc découvert que chaque pièce de l'habit est particulièrement détaillée.

La sobriété du costume ouessantin répond à la sévérité du climat et du paysage de l'île ; la coiffe a subi des modifications, au cours des ans. Surtout, en cas de disparus en mer, une petite pièce de tissu rouge est alors cousue sur la coiffe elle-même. Le port des cheveux longs est possible, nattés dans la semaine et laissés libres, le dimanche, jour de fêtes et aux pardons. Sur les épaules, on trouve un « mouchoir » frangé de lacets de soie.

Le costume noir est austère, composé de morceaux d'étoffes séparés et assemblés par des épingles. Le costume tel qu'il existe retrace la réalité de la vie à Ouessant, de 1840 jusqu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Aucun commentaire: