mardi 31 mai 2016

L'affiche du prochain salon.

L’île de Sein : EDF interdit les énergies renouvelables

L’île de Sein n’est pas raccordée électriquement au continent, et produit à grands frais son électricité grâce à des groupes électrogènes, alimentés au mazout.
Les habitants sont regroupés dans la société Ile de Sein énergie  depuis 2013, mais c’est depuis plus de 30 ans qu’ils essaient de bâtir de l’éolien, qui les rendrait autonomes à 75%.
En 2014, un amendement présenté à l’Assemblée Nationale a été sur le point d’être voté, qui aurait permis aux îles non raccordées de s’affranchir du monopole d’EDF. Mais, en France, on ne touche pas au monopole d’Etat du lobby nucléaire. Et vive la continuité territoriale …

dimanche 29 mai 2016

Deux bateaux classés monuments historiques et actuellement en cours de restauration au Chantier du Guip à Brest.

Jean Grégoire Le Noret à
Deux bateaux classés monuments historiques et actuellement en cours de restauration au Chantier du Guip à Brest, seront mis à l’eau à l’occasion des Fêtes maritimes de Brest 2016.
■ L’Audiernais sera mis à l’eau mercredi 13 juillet.
■ le Patron François Morin est un canot de sauvetage de la SNSM mis en service en 1960 à la station de l’île d’Ouessant. Il a assuré 198 sorties de sauvetage et 250 transports d’ordre sanitaire. Il a été classé en 2010. Il sera mis à l’eau jeudi 14 juillet.

La fête dieu à Ouessant.

Agence Ouessant Presse a ajouté 11 photos.
Ouessant-info / N° 130/ 29.05.2016
La fête Dieu 2016 à Lampaul
Dimanche matin de tradition sur Ouessant où la Fête dieu s'est déroulée à Lampaul, en ce ce jour de communion solennelle ente l'église St Pol Aurélien et le calvaire de Tall ar Groas dans le bas du bourg.
La route décorée de fleurs, les nombreux visiteurs à la sortie de la cérémonie religieuse et la procession qui permet de présenter "l'hostie consacrée" aux fidèles (nos photos), tout était en place pour ce dimanche également de fête des mères. Ouessant est encore un des rares lieux en France qui respecte cette tradition de procession du St Sacrement et de route décorée de pétales de fleurs.

Malou Boulic remporte la finale de l'Aluette

http://www.ouest-france.fr/bretagne/ouessant-29242/malou-boulic-remporte-la-finale-de-laluette-4254499
Dimanche, au club des anciens, la section cartes de l'Ouessant sports loisirs et sa responsable Marie-Josée Berthelé, clôturaient la saison avec les adhérents qui enchaînent les parties de cartes. La gent féminine est largement représentée, plus un seul joueur, assidu depuis de nombreuses années, car Charlie Kernoa ne rate pratiquement aucune partie.

Le résultat final a donné vainqueur : il s'agit de Malou Boulic, suivie de Jeanne Gillet et Malou Kernoa. La reprise aura lieu au début du mois d'octobre.

samedi 28 mai 2016

Au large de Sein, un voilier percuté par un navire de commerce


Une collision s'est produite ce samedi matin au large de l'Île de Sein. Un voilier a été percuté par un navire de commerce.

Il est 4 h 38, ce samedi matin, quand le Cross Corsen est alerté par deux britanniques. Leur voilier, battant pavillon néerlandais vient d'être abordé par un navire de commerce, 90 kilomètres à l'Ouest de l'Île de Sein, et menace de sombrer.

Immédiatement, l'hélicoptère Caïman, de Lanvéoc, est mobilisé en plus d'une vedette de la SNSM. Un cargo, le Finesse, se déroute également pour porter secours aux deux Britanniques. Il les ramène à terre, avant qu'ils soient transportés par hélicopère à Lanvéoc.

Délit de fuite ?Le navire de commerce ne s'étant pas arrêté pour porter assistance aux deux victimes, une enquête a été ouverte par le parquet de Quimper. Elle aurait été confiée à la gendarmerie maritime de Lanvéoc.

Les deux Britanniques sont indemnes et ont pu être entendus dans la matinée de samedi. Leur voilier, le Dante, est toujours en cours de remorquage par le canot de la SNSM, vers l'île de Sein. 

mercredi 25 mai 2016

Procédure pour la photo-identification d'un dauphin ambassadeur: ici Randy.



Une nouvelle antenne d'identication à la tour radar

Sur le sommet de la tour radar au Stiff, Jean-Martin Créach, Erwan Guéguéniat et Patrice Thépaut ; |
http://www.ouest-france.fr/bretagne/ouessant-29242/une-nouvelle-antenne-didentication-la-tour-radar-4243022
Vendredi 13, au matin, une nouvelle antenne d'identification à la navigation (plus communément appelé AIS et perchée à 110 m) est venue renforcer celle posée sur le toit de la maison de Georges Pennec en 2011.

La station 314 a redémarré avec une antenne supplémentaire. Afin de gagner en fiabilité et portée, les deux stations de réception (celle de Georges et celle du Stiff) transmettent leurs données en Grèce, à la même adresse et au même port informatique.

La station Enez Eusa 314 a en quelque sorte deux « oreilles ». Les premiers résultats sont encourageants, avec une surface de couverture augmentée, dépassant les 10 000 m2. Cette opération technique très pointue a été rendue possible grâce à Erwan Guégueniat, Patrice Thépaut et Jean-Martin Créach, ancien responsable technique de la tour radar du Stiff.

La pose de cette nouvelle antenne permettra de consulter, plus précisément, les positions des navires aux abords d'Ouessant, depuis le monde entier, notamment pour les insulaires, Le Fromveur ou l'Enez Eussa III en tapant sur internet : www.marinetraffic.com.

mardi 24 mai 2016

FÊTE-DIEU.

Dimanche 29 mai 2016 - Lors de ce dimanche, toute la route menant de l'église à la croix en bas du bourg de Lampaul (environ 200 mètres ) est ornée de fleurs à l'occasion de la fête-dieu.
Une procession part de l'église à la fin de la messe et termine son chemin en bas du bourg tout en traversant la rue décorée de fleurs.

Depuis 9 heures le matin même, beaucoup de personnes s'affairent dans le bourg à confectionner cet ouvrage aussi beau qu’éphémère.

Auparavant, cette procession avait lieu partout mais elle s'est en partie perdue du fait qu'elle bloquait des voies de circulation pendant plusieurs heures; l'île d'Ouessant a pu faire perdurer cette tradition principalement du fait de sa situation géographique coupée du continent.

dimanche 22 mai 2016

Île-de-Batz. Depuis un an, Glad Enez veille sur le patrimoine de Batz.

Deuxième assemblée générale pour Glad Enez, l'association de l'île-de-Batz consacrée au patrimoine de l'île. | Ouest-France
http://www.ouest-france.fr/bretagne/morlaix-29600/ile-de-batz-depuis-un-glad-enez-veille-sur-le-patrimoine-de-batz-4203144

L'association Glad Enez souffle sa première bougie en bonne compagnie : en un an, elle a vu quasiment doubler le nombre de ses adhérents. Et a déjà bien travaillé.

L'association Glad Enez est dédiée au patrimoine batzien. Créée l'an passé, elle a vu le nombre de ses adhérents presque doubler, depuis un an. Ils sont ainsi passés de 45 à 80, et viennent d'horizons divers : îliens de souche ou d'adoption, résidents permanents ou secondaires, tous amoureux de « leur bout de caillou ».

Leur objectif : la préservation, la valorisation et la promotion du patrimoine batzien. Un inventaire est en cours de constitution avec l'aide du Pays de Morlaix et de la Région. Au cours de cette première année d'existence, l'association a entrepris les rénovations d'un four à goémon à Prad-ar-C'hanab, et du lavoir et de la fontaine proches.

Travaux et expoElle a aussi proposé une conférence très documentée sur l'histoire du port de l'île, présentée par Pierre-Yves Decosse, ainsi qu'une brochure de découverte de l'île sous forme de quizz pour le jeune public…

Glad Enez caresse aussi d'autres projets : la restauration d'un second four à goémon, la mise en valeur et le nettoyage du site du menhir du Keb, une exposition sur le naufrage en 1936 duPourquoi Pasà bord duquel des îliens ont péri, des conférences durant l'été, la mise en place d'une signalétique des rénovations, la création d'un site internet dédié au patrimoine de l'île et à l'association.

La municipalité porte actuellement un projet de muséographie dans les locaux du phare et l'association a fait savoir qu'elle était disposée à y apporter son concours.

Sauvetage. Des retrouvailles émouvantes

Le 4 janvier 1962, un chalutier étellois, le « Vierge de la mer », faisait naufrage au large d'Arlan. L'un des rescapés, Raymond Le Gossec, a retrouvé sur l'île celui qu'il appelle son « sauveur », Jean-louis Thirion, qui avait dix ans à l'époque. « Nous étions neuf à bord et faisions route vers la mer d'Irlande. À quatre heures du matin, on a été réveillé par un choc, le bateau avait heurté une roche. Un jeune dormait encore, je l'ai tiré, on a mis le canot et le bombard à l'eau et on a sauté ». Cette nuit-là, le gardien du phare de Kéréon a bien vu un feu du côté d'Arlan mais a cru qu'il s'agissait d'un bateau qui allait mouiller dans le port.

« J'avais 23 ans j'étais plein d'énergie »


C'est le sémaphoriste du Créach, prévenu par radio, qui alerte la Société de sauvetage d'Ouessant. Il est 5 h 15. Le canot de sauvetage Patron François Morin est dépêché vers Arlan. Mais entre-temps, le chalutier s'est cassé en deux et a coulé par l'avant. Sur le bombard, une vague emporte le capitaine. Raymond Le Gossec parvient à l'attraper. « Nous l'avons remonté à trois. Après, nous avons ramé jusqu'à la côte ». Sur la grève se dresse une falaise.
Comme il porte des bottes, Raymond Le Gossec est chargé d'aller chercher du secours. « J'avais 23 ans, j'étais plein d'énergie, j'ai escaladé les rochers et marché longtemps ». Dans la nuit, il frappe à une première maison, personne n'ouvre. Il poursuit, trouve une autre maison cette fois éclairée et frappe à nouveau.

Neuf marins et une bouteille de rhum


Jean-Louis Thirion raconte : « Je me rappelle que c'était un jeudi. Exceptionnellement, il y avait école ce jour-là. Je venais de descendre à la cuisine, il devait être 6 h. On a frappé à la fenêtre puis à la porte. J'ai ouvert : il y avait un homme, trempé, en bottes. J'ai eu très peur et j'ai appelé mon père qui est parti chercher le voisin et une bouteille de rhum ». C'est donc bien accompagné que Raymond Le Gossec retrouve ses compagnons sur la grève pour les ramener chez les Thirion. « J'étais déjà parti pour l'école quand ils sont revenus », se rappelle le petit garçon de l'époque. « En rentrant, je n'ai vu que leurs brassières ». Des années plus tard, après la mort du patron du « Vierge de la mer », l'idée de revenir à Ouessant a germé dans l'esprit de Raymond Le Gossec. Le 10 mai dernier, il y est revenu pour la troisième fois et a retrouvé, dans la maison même où il avait frappé 54 ans plus tôt, celui qui lui avait ouvert la porte.
© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/sauvetage-des-retrouvailles-emouvantes-21-05-2016-11076135.php#MrYzf8LPyxVQdcHp.99

samedi 21 mai 2016

NUIT DES MUSÉES

Samedi 21 mai - Gratuit
Les 2 musées sont ouverts de 11h à 17h et de 20h30 à 23h
A l'écomusée du Niou de 14h à 17h : animations et démonstration de filage de laine / en soirée : veillée à la bougie
Au musée des phares et balises en journée : animations / en soirée : visite et projection du film Finis Terrae de Jean Epstein

FÊTE DE LA NATURE : SUR LES PAS DES PREMIERS NATURALISTES D'OUESSANT

Samedi 21 mai à 10h : au départ de Calgrac'h, le CEMO organise une balade naturaliste autour de la baie de Béninou.
Durée 2h : observation oiseaux marins nicheurs, faune et flore et géologie.
Gratuit - Tous publics
Réservation : CEMO - 02 98 48 82 65 ou cemouessant29@wanadoo.fr

jeudi 19 mai 2016

La centenaire d'Ouessant n'est plus parmi nous.

Notre jolie mémé Berthelé Marie qui avait fêté ses 100 bougies en Février dernier sur son Ile ..s'en est allé au Paradis cet après-midi rejoindre son mari décédé pendant la guerre en 1941...sa soeur Michelle,son frère Jean et ses parents..Mémé je sais que tu es heureuse maintenant...

Le tursiop Randy à Lampaul.


-----------
Toutes les photos connues

"bugaled", paroles de Kernoa, musique Kernoa / Didier Roman

Tébéo sur l'île aux moines.

---------------------

Autre numéro sur le transport du fret dans les îles.

Haricots de mer séchés

http://boutique.iledequemenes.fr/boutique/102-haricots-de-mer-seches.html

mercredi 18 mai 2016

Le Belem sous le soleil ouessantin...

---------------------

mardi 17 mai 2016

Marine marchande. Une sécurité sociale fragile


La réunion annuelle de l'association des pensionnés de la Marine marchande du Finistère (101 adhérents sur l'île) s'est tenue jeudi à Ouessant. Son président, Alain Pocher, y a annoncé que la loi entérinant le doublement de la pension des marins ayant fait leur service militaire en Algérie et participé aux combats repassait en deuxième lecture à l'Assemblée nationale : elle devrait donc être adoptée prochainement.

L'Enim : un régime fragile

Alain Pocher l'a rappelé : l'établissement national des invalides de la marine (Enim), qui gère le régime de sécurité sociale des marins, est fragile. Les cotisations des actifs ne pouvant payer les retraites, le régime est subventionné par l'État à 90 % et souffre donc de la politique de réduction des coûts. Ainsi par exemple, par mesure d'économie, toutes les demandes à l'Enim se font maintenant par Internet ou par téléphone (appel payant). De même, l'Enim refuse les dépassements d'honoraires. « Il faut se battre pour préserver notre régime », a rappelé Alain Pocher. Pour ce faire, il demande que l'association des pensionnés de la Marine marchande du Finistère soit représentée au conseil d'administration de l'Enim. Il a aussi rappelé que l'association travaille en collaboration avec l'Association des victimes de l'amiante (Adeva), dont l'avocat va demander à ce que les marins bénéficient de la majoration de la pension invalidité comme les salariés du régime général. Cette motion a d'ores et déjà été validée par le conseil des gens de mer.


lundi 16 mai 2016

Les religieuses de l’île de Sein quittent l’île en septembre

Les religieuses animent des temps de prières quotidiens. © Maxppp - Thierry Creux

La congrégation religieuse installée sur l’île de Sein depuis 154 ans fermera au mois de septembre. Les trois sœurs, qui ont entre 80 et 85 ans, seront rapatriées sur le continent.
C'est l'âge et l'état de santé des religieuses qui a motivé la décision de fermer la congrégation de l'île. Une décision qui attriste Anne-Marie, dite Nana, la doyenne des habitantes de Sein. "Elles vont nous manquer, pour l'église et les prières tous les jours. On était habitués à elles, on va les regretter."

Des difficultés pour renouveler leur équipe

Ces sœurs appartiennent à la communauté des Filles du Saint-Esprit. L’Évêque de Quimper et Léon est récemment venu à la rencontre de ces religieuses de l’Île de Sein. Monseigneur Dognin explique que c'est une page qui se tourne après 154 ans de présence, et que c'est la congrégation elle-même qui a décidé la fermeture du site : "Elles sont très âgées, ce n'est pas évident, et elles ont du mal à renouveler leur équipe." Il rappelle qu'elles : "assurent un temps de prière tous les jours dans l'oratoire. Elles sont très proches aussi de tous ceux qui ont des difficultés".
"Elles rendaient beaucoup de service sur l'île"
De son côté, le maire de l’île, Dominique Salvert, explique qu'il comprend cette décision mais il craint un manque : "Ce sont des personnes qui rendaient beaucoup de services sur l’île. Que ce soit pour les cérémonies, ou l'aide aux anciens. Beaucoup de choses. Toute la population est marquée par ça. C'est une page de l'histoire qui se tourne, et ce n'est pas forcément réjouissant."
Les trois sœurs quittent donc l’île de Sein au mois de septembre, leur communauté indique simplement qu'elles resteront en Bretagne.
Discrètes, les religieuses ne souhaitent pas s'exprimer au micro, elles indiquent simplement qu'elles restent très attachées à l’île, et surtout à ceux qui y habitent à l'année.

dimanche 15 mai 2016

Les écoliers de Burel reçoivent leurs correspondants

À la plage de Corce, les écoliers ont écrit leurs prénoms dans le sable. |
http://www.ouest-france.fr/bretagne/ouessant-29242/les-ecoliers-de-burel-recoivent-leurs-correspondants-4228453
Cette semaine, les élèves de grande section de maternelle et ceux de CP de l'école du Phare de Lilia-Plouguerneau ont débarqué pour deux jours à Ouessant, afin de rencontrer leurs correspondants, avec lesquels ils communiquent, depuis le début de l'année.

Heureux de pouvoir se connaître sur le terrain, ils ont participé à de nombreuses activités. Lundi après-midi, c'est à la plage de Corce qu'ils ont pratiqué le land'art (dessins sur le sable avec les matériaux trouvés sur la plage comme des galets, du bois, des algues) ; cette sortie fut suivie d'un goûter au port de Lampaul. Mardi matin, ils sont restés à l'école, pour une rencontre sportive et des échanges sur le mode de vie à Ouessant et le quotidien, à Lilia-Plouguerneau. Un pique-nique pris en commun au port a achevé ce beau séjour.

Ségolène Royal. « Je reste à Ouessant ! » 



C'est pour se ressourcer que la ministre de l'Environnement, Ségolène Royal, a décidé de passer la nuit de vendredi à samedi. 



© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/segolene-royal-je-reste-a-ouessant-15-05-2016-11068245.php#3TA3hActibQxUBLv.99

Le téléfilm l'île aux femmes m'a déçu uniquement pour son scénario.

Sinon les paysages étaient merveilleux. je vous présente mon Roman-scénario.

samedi 14 mai 2016

Festival d'armor: Caen "haut la main" à Ouessant.


Agence Ouessant Presse a ajouté 17 photos.
Ouessant-info / N° 129/ 14.05.2016
Que vous dire... l'ambiance était bonne, la météo plus que formidable pour jouer au football et on a eu des joueurs qui ont bien combattu sur le terrain de Punel.
Le résultat final a été pour Caen qui a survolé l'épreuve, c'est à dire la poule du Festi d'Armor, présidé par Yvon Laine, de Plougonvelin décentralisé à Ouessant.
L'OSL (Ouessant Sports Loisirs), par ses bénévoles, avait une nouvelle fois bien encadré le tournoi insulaire qui a vu dans le Groupe E, GDR Guipavas finir deuxième de poule derrière Caen puis la RU Saint Gilloise de Belgique et et Arzelliz de Poludamézeau qui pourront concourir pour la consolante.
Le Ca lisieux fermant la liste de résultat de cette poule.
Ce tournoi agréé par la FIFA accueille tous les ans, depuis 34 ans, de jeunes joueurs entre 15 et 17 ans du monde entier. Les prix ouessantins ont notamment été remis par la présidente de L'OSL , Anaïk Boga etJacky Roudaut qui appuie l'évènement insulaire depuis des années. (nos photos).
Une belle journée de football à Ouessant avec un parrain de l'épreuve, présent sur l'île en soirée, en la personne de Bruno Grougi, le capitaine du stade Brestois qui se rappelait forcement de ses ses 13 ans quand il jouait au stade Malherbe de Caen, où il a été formé au football....des caennais qu'il retrouvait victorieux à Ouessant ..
Le reste de l'histoire se passe demain et après demain à Plougonvelin.

Diffusion le samedi 14 mai à 20h55 sur France 3 de "L’Ile aux femmes"

L’Île aux femmes est un téléfilm réalisé par Eric Duret et produit par Barjac Production pour France 3. Le film sera diffusé ce samedi 14 mai à partir de 20h55 sur France 3.

Synopsis : L’île d’Ouessant, petit bout de terre sauvage balayé par les vents et l’océan où les habitants sont habitués à une vie rude. Alors quand l’île fait face à plusieurs assassinats mystérieux qui semblent faire écho avec un drame maritime survenu il y a quelques années les langues ont du mal à se délier...
Avec Raphaëlle Agogué, Dominique Lavanant, Maruschka Detmers, Bruno Lochet, Geoffroy Thiebaut, Sophie de la Rochefoucauld, Xavier Gallais, Alexia Lunel, Alexis Loret, ...

Le tournage a eu lieu intégralement à Ouessant du 16 novembre au 15 décembre 2015. Accueil des tournages en Bretagne a aidé la production pour la recherche de comédiens, de techniciens et de figurants.

Vous pourrez (re)voir le téléfilm pendant 7 jours après sa diffusion via francetv pluzz

Naufrage du Sokalique: 300 000 € d'amende requis contre l'armateur turc.

L'Ocean Jasper qui avait percuté le caseyeur de Roscoff, le Sokalique en août 2007. | Archives Ouest-France*
http://www.ouest-france.fr/bretagne/brest-29200/naufrage-du-sokalique-300-000-eu-damende-requis-contre-larmateur-turc-4223401

L’avocate générale de la cour d'appel de Rennes a requis 300 000 € contre l’affréteur du cargo turc qui avait coulé le caseyeur de Roscoff. L'arrêt sera rendu en septembre.

Le 17 août 2007, au large de l’île d’Ouessant, une collision entre le Sokalique, un caseyeur de Roscoff, et l’Ocean Jasper, un cargo turc, s’était soldée par la mort du capitaine du bateau de pêche, Bernard Jobard. L’enquête avait établi que l’équipage du cargo avait continué sa route alors que, selon les experts, l’équipage n’avait pas pu ne pas se rendre compte du choc.

Un mandat d’arrêtEn janvier 2013, le tribunal correctionnel de Brest avait condamné le capitaine et son second à quatre ans et trois ans de prison ferme. Les prévenus avaient aussi été contraints de verser des indemnités, de 6 000 à 26 000 €, aux parties civiles. Les deux personnes condamnées n’étaient pas présentes à Brest. Un mandat d’arrêt a été lancé contre eux.
L’audience de ce jeudi, devant la cour d’appel de Rennes, a débuté par des incertitudes. La société turque qui affrétait le bateau a été liquidée. Les magistrats, sans y répondre immédiatement, se sont demandé si l’appel interjeté par le parquet contre l’affréteur, la personne morale, était encore valable puisque la société n’existe plus. L’arrêt devra y répondre.

L'arrêt sera rendu le 8 septembreL’avocat général a requis les mêmes peines pour les matelots et demandé aussi la condamnation de l’affréteur en tant que personne morale. Elle a requis 300 000 € d'amende. L’accusation a refusé le partage des responsabilités, estimé par le tribunal de Brest à 75 % pour le cargo et 25 % pour le Sokalique.

La cour rendra son arrêt le 8 septembre.

LIRE AUSSI : Drame du Sokalique. L'Ocean Jasper va être vendu

vendredi 13 mai 2016

Ségolène Royal rejoint Ouessant dans la brume

Ouessant-info / N° 128/ 13.05.2016
Même une ministre d'état subit les caprices de la météo et c'est donc par "la Louve", le bateau SNSM du Conquet que la ministre de l'environnement, Ségolène Royal, a pu rejoindre Ouessant, aujourd'hui vers 15h20.
Au débarquement du port du Stiff, elle fût accueillie par Denis Palluel , le maire, qui l'attendait notamment pour signer une charte, "la charte Energie Positive version îles" (notre photo).
Un déjeuner dans un restaurant de l'île: "Ar Piliguet" et une visite au conservatoire de l'abeille noire au Stiff devant compléter ce passage express sur la plus grande île de l'Iroise. Une île "très branchée" environnement après le passage récent de Barbara Pompili, secrétaire d'état de Ségolène Royal.
Le retour vers le continent se faisant par un "Caïman" de la marine nationale.

MAM "Noan Eusa" accueille ses enfants


Ouessant-info / N° 127/ 12.05.2016
Le travail a été important et chacun y a apporté son savoir faire, son argent, ses meubles ou son temps. La maison d'assistante maternelle "Noan Eusa", gérée par une association locale, a enfin, ouvert officiellement ses portes aujourd'hui en présence des responsables, du maire de Ouessant, Denis Palluel et de l'adjointe aux affaires sociales, Dominique Moigne. (nos photos de ce matin)
Une étude, en 2015 avait montré qu'il y avait un potentiel de garde pour 12 enfants, confirmant que la création d'une MAM à Ouessant était souhaitée par de nombreux parents.
La Commune qui s'est impliqué dans le projet, dès le départ, a ensuite loué l'ancienne école maternelle Sainte Anne avant d'y effectuer les travaux nécessaires à l'agrément officiel, pour environ 30.000Euros. Le travail des employés communaux et des bénévoles complétant cette action de rénovation avec les entreprises locales.
Une MAM (d'après la loi de 2010) regroupe de 2 à 4 assistantes maternelles pouvant chacune accueillir jusqu'à 4 enfants (16 enfants maximum).Chaque assistante maternelle étant salariée des parents avec lesquels elle signe un contrat de travail.
Contact et informations>>sur Noan Eusa, la communauté Mam Noan Eusa et en mairie.
Remarque : Les "MAM" n'ont été créées en France qu'en juin 2010. Jusqu’à
cette loi, une assistante maternelle ne pouvait accueillir des enfants, moyennant rémunération, qu'à son domicile.

CONCERT DE CHORALE

Dimanche 15 mai 2016, à 18h à l'église Saint Pol Aurélien.
Chorale de Lorient en concert, L'ENGOULEVEMENT.

Absence

Je me suis fait opérer de l'épaule, et je suis rentré ce vendredi.
Andréas.

Avis de décès

http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/

lundi 9 mai 2016

Le médecin de l'Ile de Sein a trouvé sa remplaçante avant même son départ en retraite.

Dans la nuit du 28 au 29 juin, Ambroise Menou dévisse sa plaque. © Radio France - Annaïg Haute
Ambroise Menou a trouvé une volontaire pour prendre sa suite, comme médecin généraliste sur l'Ile de Sein. Sa consœur originaire de Touraine prendra ses quartiers fin juin.
C'est une femme, docteur dans la région de Tours, qui va prendre la relève. Elle a des amis sur l’île et elle avait toujours dit au médecin qu'elle aimerait prendre sa suite.
Un coup de chance pour Sophie, qui habite sur Sein une partie de l'année. Pour elle, il faut une présence médicale sur l’île : "Mon beau-père a fait une crise cardiaque en 2006, un quart d'heure après il était à l’hôpital de la Cavale Blanche. C'est grâce au médecin, qui était là. Il a fait les premiers secours et appelé l'hélicoptère. Quand on a un médecin, ça va même plus vite que sur le continent, on va le voir et en cinq minutes, on a une consultation!"
"Le médecin, c'est comme l'école, indispensable sur une Île!"
Le maire, Dominique Salvert est rassuré par ce recrutement presque inespéré : "Le médecin, c'est comme l'école,  ça fait parti des services indispensables sur une Île. On est loin du continent, c'est sécurisant pour la population d'avoir un médecin!"
Dominique, elle, tient un hôtel-restaurant, et elle est bien d'accord : "c'est indispensable pour les gens qui veulent venir s'installer sur l'île. S'il n'y a pas de médecin, c'est compliqué. Que ce soit des parents avec de jeunes enfants, des retraités... Il faut un médecin!"

Une astreinte permanente

L'insularité apporte son lot de particularité, le docteur Ambroise Menou le reconnait : "C'est une astreinte permanente, 7j/7, 24h/24,  y compris les dimanches et fêtes, même si on peut parfois prendre des vacances!"
Le médecin, officiellement en retraite depuis le premier janvier, a accepté d'assurer la transition jusqu'à l'arrivée de sa remplaçante : "Dans la mesure où ma résidence principale reste la même, sans remplaçant, ce n'était pas jouable de rester sur l’île et d’arrêter de travailler." Mais il l'affirme, dans la nuit du 28 au 29 juin, il dévisse sa plaque!

Les corps de deux femmes, d'une même famille, repêchés.


Le corps d'une femme a été retrouvé dimanche, sur la côte d'Ouessant. Ce lundi matin, le corps d'une autre femme a été repêché. Il s'agirait de sa fille ou de sa petite-fille.

Les deux femmes avaient une maison secondaire sur l'île d'Ouessant (Finistère). Dimanche après-midi, un corps sans vie a été retrouvé au pied d'une falaise, entre les grèves de Yusin et de Kalgrac'h.

Ce lundi matin, le corps d'une autre femme a été repêché sur la côte. « Il s'agirait de la fille de la première victime », avance le maire, Denis Palluel. Selon d'autres sources, il pourrait s'agir de sa petite-fille.

L'hélicoptère de la Sécurité civile, qui était déjà intervenu dimanche, était à nouveau sur place. Les circonstances des décès sont pour l'heure inconnues.
http://www.ouest-france.fr/bretagne/ouessant-29242/ouessant-les-corps-dune-mere-et-de-sa-fille-repeches-4217386/

Montre de tout temps. La nouvelle Seiko Solaire. Ref: SNE423P1.

Seiko Collection Prospex. Le boîtier de forme coussin est robuste et permet une utilisation facile de la lunette tournante. Réf. SNE423P1
--------------
----------------

dimanche 8 mai 2016

Le corps d’une femme retrouvé en bas d’une falaise

Un corps a été retrouvé ce dimanche après-midi vers 17 h, sur l’île d’Ouessant.

Le corps flottait en contrebas d’une falaise et a été repéré par un randonneur qui a appelé les secours. L’hélicoptère de la Sécurité civile s’est rendu au lieu-dit Palud-Meur, zone inhabitée de l’île, et y a découvert le corps d’une femme d’environ 70 ans. Les circonstances du décès restent, pour l’instant, inexpliquées.
Une enquête a été ouverte qui devrait déterminer prochainement les raisons de cette mort.

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/ouessant-le-corps-d-une-femme-retrouve-en-bas-d-une-falaise-08-05-2016-11059947.php?xtor=EREC-85-%5BPartageFB%5D-20160508-%5Barticle%5D&utm_source=PartageFB&utm_medium=e-mail&utm_campaign=PartageFB#PZ5hDRZOV4vvrLp3.99