lundi 16 mai 2016

Les religieuses de l’île de Sein quittent l’île en septembre

Les religieuses animent des temps de prières quotidiens. © Maxppp - Thierry Creux

La congrégation religieuse installée sur l’île de Sein depuis 154 ans fermera au mois de septembre. Les trois sœurs, qui ont entre 80 et 85 ans, seront rapatriées sur le continent.
C'est l'âge et l'état de santé des religieuses qui a motivé la décision de fermer la congrégation de l'île. Une décision qui attriste Anne-Marie, dite Nana, la doyenne des habitantes de Sein. "Elles vont nous manquer, pour l'église et les prières tous les jours. On était habitués à elles, on va les regretter."

Des difficultés pour renouveler leur équipe

Ces sœurs appartiennent à la communauté des Filles du Saint-Esprit. L’Évêque de Quimper et Léon est récemment venu à la rencontre de ces religieuses de l’Île de Sein. Monseigneur Dognin explique que c'est une page qui se tourne après 154 ans de présence, et que c'est la congrégation elle-même qui a décidé la fermeture du site : "Elles sont très âgées, ce n'est pas évident, et elles ont du mal à renouveler leur équipe." Il rappelle qu'elles : "assurent un temps de prière tous les jours dans l'oratoire. Elles sont très proches aussi de tous ceux qui ont des difficultés".
"Elles rendaient beaucoup de service sur l'île"
De son côté, le maire de l’île, Dominique Salvert, explique qu'il comprend cette décision mais il craint un manque : "Ce sont des personnes qui rendaient beaucoup de services sur l’île. Que ce soit pour les cérémonies, ou l'aide aux anciens. Beaucoup de choses. Toute la population est marquée par ça. C'est une page de l'histoire qui se tourne, et ce n'est pas forcément réjouissant."
Les trois sœurs quittent donc l’île de Sein au mois de septembre, leur communauté indique simplement qu'elles resteront en Bretagne.
Discrètes, les religieuses ne souhaitent pas s'exprimer au micro, elles indiquent simplement qu'elles restent très attachées à l’île, et surtout à ceux qui y habitent à l'année.

Aucun commentaire: