samedi 11 juin 2016

Plus que jamais, le festival îlophone sera placé sous le signe du rock.

Plus que jamais, le festival Ilophone sera placé, pour sa neuvième édition, sous le signe du rock. Un événement entre terre et mer... Et même dans les airs puisque, cette année, les festivaliers pourront s'y rendre en avion.

Déjà la neuvième édition du festival le plus à l'ouest ! Et si l'équipe organisatrice planche déjà sur la programmation anniversaire des dix ans, promettant de sortir la « grosse artillerie », il est, pour l'instant, l'heure de se pencher sur l'édition de septembre.

L'Ilophone s'envoie en l'air

Plus original que le bateau et moins fatiguant que la natation, Ouessant est aussi accessible par la voie des airs. Pour la première fois, un vol sera spécialement mis en place pour le festival, au prix de 139 €, pass compris. Si le festival part à la conquête de l'air, il ne prend pas la grosse tête pour autant : la jauge de cet événement toujours convivial et à taille humaine reste limitée à 1.200 spectateurs par soir, pas un de plus.

Le rock sous toutes ses coutures

Côté programmation, le vendredi sera placé sous le signe du rock, sous toutes ses formes : d'abord plutôt pop avec Mickey 3D, ce sera au tour de Luke pour du rock « avec un grand R », dixit Phil, de l'équipe organisatrice. Enfin, les Rennais de Success présenteront leur rock « à la sauce électro ». Le samedi, les programmateurs promettent « du lourd » avec Mass Hysteria, figure emblématique du metal français, puis Thomas Howard Memorial, le groupe de Yann Ollivier, également batteur de The Craftmen Club. The Afrorockerz assureront la touche « world » du festival, avec un show festif et dansant. Sans oublier Wicked, qui s'est produit en showcase hier midi à La Carène, devant un public conquis par ce nouveau concept de « pause déjeuner musicale ». Comme d'habitude, le festival se terminera en beauté le dimanche, avec le concert gratuit de Sammy & the Redouters. Un « retour aux sources musicales » avec Sammy et Fanch de Matmatah, reprenant les standards des années 60 et 70.

La moitié des billets écoulés

Encore une fois, cette édition devrait encore se jouer à guichet fermé, comme c'est le cas depuis deux ans. Un phénomène qui se produit de plus en plus tôt, comme l'explique Pauline Bourda, la présidente du festival : « La moitié des billets est d'ores et déjà vendue, ce qui n'était arrivé que fin juillet, l'an passé ». Alors un seul conseil : « Pensez à réserver ! ».

Pratique
Les vendredi 9, samedi 10 et dimanche 11 septembre à Ouessant. Avion : pass 2 jours + vol, 139 € (départ le vendredi 9 de l'aéroport Brest Bretagne, à Guipavas, à 18 h 30 ; retour le dimanche 11, départ de l'aérodrome d'Ouessant à 15 h 30). Bateau, départ de Brest ou du Conquet : pass 2 jours + traversée, 79 € ; pass 1 jour + traversée, 57 €.

Aucun commentaire: