samedi 27 août 2016

Ces écrivains inspirés par Ouessant



En résidence de création au phare du Créac'h, ils en ont tiré des écrits très différents.

En 2012, le Breton Alexis Gloaguen a écrit « en immersion » La Chambre de Veille, au célèbre phare du Créac'h, à la pointe nord-ouest d'Ouessant. Il racontait l'île bretonne et le phare. Cette semaine, le Rouennais Sébastien Monod présentait au 18e salon du livre insulaire son livre« made in Ouessant ». L'amer veille, histoire d'un gardien de phare pendant la Seconde Guerre mondiale.
Les deux auteurs estiment que Ouessant a « considérablement nourri leur imaginaire » tout en favorisant, précise Monod, « l'impression d'une sincérité plus grande, plus juste, du début à la fin ». Recherches et repérages sur place leur ont permis une « exactitude très poussée, dans les détails historiques ou la description des paysages ».

« Tant de matière »

Pour un prochain récit, Gwénaëlle Abolivier a collecté ici une foule d'anecdotes : « Le sémaphore est un lieu très inspirant, qui stimule la vie intérieure tout en aidant à la lecture du monde. Entre les lettres que l'on m'a confiées, les maisons ouessantines, dont certaines sont de vrais cabinets de curiosité, j'ai trouvé tant de matière… »
L'écrivain malgache Johary Ravaloson vient de remporter le prix de littérature du Livre insulaire, avec Vol à vif, sur les traces des voleurs de zébus de son île nataleAprès sa résidence ouessantine, il avait écrit un recueil de nouvelles, Les nuits d'Antananarivo : « Je ne me suis en rien inspiré des personnes que j'ai rencontrées ici, précise-il. Mais c'est un lieu formidable pour qui aime la contemplation, j'y ai beaucoup plané »
David Fauquemberg est le dixième protégé de l'association Cali (Culture, arts et lettres des îles), qui accueille les écrivains en résidence. Il vient à son tour de s'installer au Créac'h, face à l'océan :« Si je devais écrire sur Ouessant maintenant, alors que j'y suis, je serais complètement bloqué! », dit-il.
Après quatre ans de voyage, il a posé son sac dans l'île bretonne pour écrire son livre… sur les îles du Pacifique. « Face aux éléments, dans la solitude, je ne pourrais imaginer endroit plus idéal pour y arriver. 

Aucun commentaire: