jeudi 11 août 2016

L'hommage à la musicienne Florentine Mulsant

Coup d'envoi dimanche de la 16e édition de Musiciennes à Ouessant. Pendant cinq jours, ce festival dédié aux femmes réunit des artistes du monde entier.

Quelle belle idée et quel beau festival que Musiciennes à Ouessant ! Loin du tumulte des batailles conceptuelles, les femmes prennent le pouvoir par la grâce des notes, des soupirs et des silences.
La musique, dont on remarquera qu'elle est du genre féminin, est une magicienne. Lydia Jardon, qui a créé le festival en 2001, ose même dire, « qu'en ces temps cruels, seul l'art peut sauver le monde ».
Une artiste contemporaine
À l'honneur cette année, la compositrice Florentine Mulsant. Elle a reçu le 1er Prix de composition à la Schola Cantorum en 1987 auprès d'Allain Gaussin. Et s'est vu attribuer, en 2011, le Prix Nadia et Lili Boulanger de l'Académie des Beaux-Arts. Si elle a été influencée par l'École française du XXe siècle, notamment Dutilleux, elle a développé un style d'une grande expression musicale, chargé d'une communication émotionnelle intense. Sans oublier Bach, Schumann et Stravinsky, ses autres compositeurs favoris.
Une rencontre avec elle, ouverte à tous, est prévue le lundi 8 août, à 11 h 30, dans la salle polyvalente d'Ouessant.
Une vingtaine d'artistes interprètes, dont Lydia Jardon au piano, viennent enrichir un programme éclectique et d'une exigence sans failles. Soliste, chanteuse, en trio ou en quatuor. Venues du monde entier, comme les pianistes Asako Yoshida et Yun Ho Chen, mais aussi de France comme la mezzo Anaïs Bertrand, la clarinettiste Stéphanie Carne et l'altiste Lise Berthaud, pour ne citer qu'elles.
Du théorbe à l'accordéon de concert, les instruments sont à la fête. Cinq jours pour célébrer la musique, celle de Florentine Mulsant, bien sûr, mais aussi celle de Beethoven, de Poulenc, de Schubert, de Gershwin et tant d'autres grands maîtres. Car il n'est pas question, non plus, de les oublier.Si le festival se veut mettre un éclairage particulier sur les femmes musiciennes, par question pour autant de s'enfermer dans un esprit discriminatoire.
Cinq jours de pur plaisir auditif et sensoriel
Il y aura également un après festival durant l'année,  des artistes iront à la rencontre des élèves du collège des Îles du Ponant, en collaboration avec le directeur d'établissement, dans le but d'ouvrir le champ de la musique classique au plus grand nombre.
Le 7 août, à 21 h, au Conquêt en l'église Sainte-Croix. Du 8 au 10 août, à 13 h 30 et 21 h, à Ouessant en l'église Saint-Pol Aurélien. Le 11 août, à 15 h, à Molène en l'église Saint-Ronan. Rens. 06 19 79 54 89. Programmation sur www.musiciennesaouessant.com

Aucun commentaire: