lundi 11 décembre 2017

Le panier pour le repas du club des anciens est fini.

Voilà, le panier pour le repas du club des anciens est fini ! 

Quand on taille, il faut mettre la souche à nu.

dimanche 10 décembre 2017

Mardi 12 décembre : Les rendez-vous du Sémaphore

L'artiste Marion Zylberman est en résidence au  sémaphore du Créac'h durant les mois de novembre et décembre, en partenariat avec l’association des carnets de voyage de Brest “ENKI”, avec le soutien du Conseil Général Finistère, et de la DRAC.
Marion Zylberman vit et travaille à Penmarc’h, sud Finistère. 


Elle s’est installée au pied du phare d’Eckmühl depuis une dizaine d’années, après une vie voyageuse en bateau. C’est en navigant qu’elle a pris l’habitude d’utiliser des carnets, un pour la couleur, le deuxième pour le noir et blanc, le troisième pour les notes.

A l'occasion d'un rendez-vous du Sémaphore proposé le 12 décembre au Musée des Phares et Balises, elle présentera ses œuvres précédentes (à partir de livres ou carnets de voyage : Nuits d'Ouessant, Haïkus de la Mer...) et expliquera son parcours et sa façon de travailler. 

13h30 pour les scolaires et 15 h pour tous publics
Au musée des Phares et Balises
Gratuit

Ouessant sports remet 4 800 € au professeur Férec.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ouessant-29242/ouessant-sports-remet-4-800-eu-au-professeur-ferec-5426211
Ouessant sports loisirs, présidée par Annaïck Boga, a vécu une année très positive grâce aux grandes manifestations : le tournoi de volley a rassemblé 120 joueurs et le bénéfice de 4 800 € sera remis au professeur Claude Férec pour la recherche sur la mucoviscidose ; la pétanque et le feu de la saint Jean ont par ailleurs permis de rééquilibrer la trésorerie.
Certains grands rendez-vous vont connaître des changements, en raison de l'indisponibilité de la salle polyvalente pendant dix-huit mois. Le grand tournoi de volley aura lieu le 24 mars mais avec une dimension plus restreinte. Quant au feu de la Saint-Jean, il devra peut-être être supprimé en raison de la pose de panneaux photovoltaïques sur le gymnase.
L'association réfléchit à une reprise de la Fête de la musique, pour créer une belle animation. Par ailleurs, les cours de gym pour tous ont repris, avec Marianne Gendrot.

samedi 9 décembre 2017

Pour cette semaine le planning des restaurants.

Et voici pour cette semaine le planning des restaurants. Bonne journée à tous

jeudi 7 décembre 2017

mardi 5 décembre 2017

lundi 4 décembre 2017

SAMEDI 9 DÉCEMBRE : TÉLÉTHON 2017.

Samedi 9 décembre : Téléthon 2017
Au club des anciens, dès 9h,
Vente de crêpes et gâteaux, 
Tombola, Tirage à 18h !
Dégustation sur place et Bar ouvert à tous !

samedi 2 décembre 2017

Le Roc'h Ar Mor vendu ?


vendredi 1 décembre 2017

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décés brutal de Françis Roger dit " Charcot".

C'est avec une grande tristesse que nous avons appris le décés brutal de Françis Roger dit " Charcot". Gendarme maritime puis patron pêcheur. 
C'était une figure de Molène mais aussi un homme de la mer ! Charcot c'était son surnom, il était né sur le canot de sauvetage entre Molène et le continent. 

Un hommage lui sera rendu le samedi 02 Décembre, à 10h30, à la salle de cérémonie du Vern, à Brest.

Nous présentons à toute sa famille, nos sincères condoléances.

île d'Ouessant. Noan Eusa.

http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/ile-d-ouessant-noan-eusa-le-plein-de-gateaux-29-11-2017-11759603.php
La météo fraîche et incertaine avait pourtant obligé les bénévoles à se déplacer de la place de l'Église à l'office de tourisme, contrairement à ce qui avait été annoncé. 
Samedi midi, près d'une trentaine de gateaux.

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/ile-d-ouessant-noan-eusa-le-plein-de-gateaux-29-11-2017-11759603.php#11Pi2SdslH04pUF8.99
-------------

Samedi matin, c'est l'office du tourisme qui accueillait l'association Noan Eusa, son nouveau président, Guillaume Jégo, les parents et assistantes maternelles. 
Toute l'équipe avait confectionné des gâteaux, mis en vente afin de financer du matériel pour la nursery et du matériel d'apprentissage éducatif, pour les plus jeunes de l'île. | 

Sports et loisirs. Une association dynamique.

http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/sports-et-loisirs-une-association-dynamique-28-11-2017-11758085.php
L'association Ouessant-Sports-Loisirs (OSL) a tenu son assemblée générale samedi, sous la présidence d'Anaïk Boga et en présence de Zig, présidente d'honneur. 
À l'ordre du jour, quelques menues modifications des statuts et le bilan de l'année écoulée. 
Le Téléthon, le tournoi de volley au profit de la lutte contre la mucoviscidose, le tournoi de foot organisé par Plougonvelin, le feu de la Saint-Jean, le festival des fanfares, le tour de l'île à la marche. ....
© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/sports-et-loisirs-une-association-dynamique-28-11-2017-11758085.php#urSD6xdyYeD6KJiw.99

jeudi 30 novembre 2017

Ouessant, une révélation pour Guy Hersant.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ouessant-29242/ouessant-une-revelation-pour-guy-hersant-5413697
Jeudi soir, Marie -No Jézéquel et Fanch Quenot, directeur du Cemo, ont reçu le photographe lorientais Guy Hersant. Venu pour la première sur l'île en 1977, il y est revenu vingt-cinq fois jusqu'en 1984. Avec Michel Thersiquel, un guide précieux, il découvre Ouessant. « Ensemble, on a fondé le collectif de photographes Sellit, regardez en français. »L'île est une révélation. « Ouessant est une expérience à part, c'est le sujet fondateur de mon travail de photographe. »
Dans ses photos, il retrace la vie quotidienne de l'île : des mariages, les retours au pays des marins de commerce, la relance agricole des années 80 avec le Gaec, fondé par Jean-Yves Moigne, ingénieur agronome et nouvel arrivant sur l'île... « J'ai beaucoup partagé avec les Ouessantins. J'aime ce rapport direct quand j'ai côtoyé les familles qui travaillaient la terre et élevaient des moutons. Je me sentais comme un ethnologue en herbe, mais en même temps, je gardais une certaine distance, afin de respecter les us et coutumes. »
En 1982, Guy Hersant accroche ses photos aux murs de l'école Sainte-Anne. De 1984 à 2015, Guy Hersant a mis le cap sur l'Afrique.
Aujourd'hui, il souhaite mettre en oeuvre un nouveau projet. Prendre des portraits couleur de tous les habitants où chacun revêtirait sa plus belle tenue, avec la mer en décor naturel. Avec toujours en ligne de mire, l'attachement à l'identité insulaire.

mardi 28 novembre 2017

Île de Quéménès. De nouveaux locataires dès janvier.

L’Île de Quéménès, au large du Finistère, au cœur de la mer d’Iroise, va voir débarquer sur ses terres de nouveaux locataires, dès le mois de janvier.

Les lauréats, tous deux âgés de 30 ans, sont domiciliés en Bretagne. "Ils ont suivi un cursus de formation d’ingénieurs durant lequel ils se sont rencontrés ", souligne le Conservatoire du littoral. "Ils sont tous deux actuellement en activité". 
C’est donc en couple qu’ils se lancent dans cette aventure des "Robinson Crusoé des temps modernes". Ils succèdent ainsi à Soizic et David Cuisnier, installés sur l’île depuis dix ans et qu’ils quitteront avant la fin de l’année.
Le Conservatoire du littoral, qui a racheté ce petit bout de terre (1,5 km de long, 400 m de large), en 2003, a reçu pas moins d’une quarantaine de candidatures. Une dizaine ont été présélectionnées, parmi lesquelles cinq candidats ont été auditionnés par le jury. 
Les critères de sélection étaient, quant à eux, très strictes : "La nature et la qualité technique du projet, l’expérience du candidat, sa capacité à assurer la gestion de l’ensemble du site naturel et à vivre en milieu isolé, le projet financier et la plus-value apportée par le candidat", a rappelé le Conservatoire du littoral. 
Gérer le site naturel
En s’engageant dans ce projet, les nouveaux occupants cherchent avant tout à retrouver une vie "rythmée par les saisons et la nature". Le couple veut ainsi valoriser les ressources naturelles de l’île, en s’appuyant notamment sur la production agricole biologique de pommes de terre, d’ail, d’oignon et d’échalote ainsi que l’élevage de moutons de race  "landes de Bretagne". Une activité " chambres et tables d’hôtes " sera également maintenue du printemps à l’automne.

Vannerie: Retrouver les gestes d'autrefois.

Vannerie Retrouver les gestes d'autrefois . 
Aujourd'hui j'essaie de fabriquer mon premier boutok (panier ) en prenant exemple sur un modèle Jusqu'à maintenant je ne faisait que des casiers ! 
Là c'est un essai ! On commencera l'atelier vannerie vers le 15 décembre !

dimanche 26 novembre 2017

Innovation. Ouessant, vitrine des énergies renouvelables

Véritable laboratoire de la transition énergétique depuis 2015, l'île de Ouessant (Finistère) attire de plus en plus l'attention des insulaires du monde entier. Une délégation québécoise vient de faire le voyage.
Ouessant devient-elle la nouvelle vitrine insulaire des énergies renouvelables en France ? On peut le penser après la venue d'une délégation québécoise des îles de la Madeleine cette semaine. Et ce, quelques mois seulement après des délégations indonésienne ou encore inuit. Car les premières actions mises en place dans le cadre du programme de transition énergétique sur les trois îles du Finistère commencent à porter leur fruit.

Un projet PHARES

La distribution d'ampoules LED, les travaux d'isolation ou encore le remplacement d'appareils ménagers moins énergivores ont d'ores et déjà permis une diminution de consommation de fioul de 386 700 litres sur une année. Prochaine étape inscrite en rouge dans leur carnet de route : le projet PHARES. Un projet ambitieux de mix énergétique en réseaux fermés prévu pour 2020. «Afin de nous affranchir du fioul, Ouessant va se doter de deux hydroliennes, d'une éolienne, d'une centrale photovoltaïque ainsi que d'un système de stockage », explique son maire Denis Palluel. Objectif : couvrir 80 % des besoins en électricité de l'île. »
Partager les avancées de ce programme, voilà tout l'enjeu de cette visite éclair. Et pour cause, peuplées de 12 000 habitants, les îles de la Madeleine sont confrontées aux mêmes problématiques. Elles ne sont pas rattachées au réseau continental et produisent leur électricité via une centrale thermique diesel. « Nous sommes impressionnés par la stratégie énergétique adoptée par Ouessant et par extension Molène et Sein, indique Jonathan La Pierre, maire de la communauté maritime de cet archipel canadien de 150 km2Venir ici, c'est l'occasion de mutualiser nos expériences, de générer des synergies et surtout de voir qu'elles sont les actions qui peuvent être reproductibles sur chacune des deux îles. »
Point d'orgue de ce projet de coopération, un Forum international sur les enjeux insulaires sera organisé aux îles de la Madeleine en 2018. « Vous y êtes bien évidemment conviés », conclut Jonathan La Pierre à l'attention de ses hôtes.

Club des anciens du Ponant. Du monde pour la potée auvergnate.

Dimanche, le Club des anciens du Ponant, présidé par Marie-José Berthelé, organisait son traditionnel repas d'automne par un temps estival et des températures printanières ! Au menu : potée auvergnate, chansons, accordéon et bonne humeur. 
Cent deux repas, dont 85 sur place et 17 à emporter, ont été préparés et servis par une équipe de treize bénévoles. Rendez-vous est pris pour le dîner de Noël qui aura lieu le 17 décembre prochain, au Club, après un loto l'après-midi.

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/club-des-anciens-du-ponant-du-monde-pour-la-potee-auvergnate-21-11-2017-11749043.php#oYUKlBy6lSKDgPR1.99

samedi 25 novembre 2017

Photos. Tout un monde en noir et blanc.

Jeudi, séquence émotion au Centre d'études du milieu d'Ouessant (Cemo) : une projection de photographies en noir et blanc prises sur l'île par le photographe Guy Hersant, entre 1977 et 1984. « C'est le fils à Malou ! », « C'est Jean-René ! », les commentaires fusent dans la salle comble. « Ce sont des périodes qui nous parlent à tous », confirme Marino Jézéquel qui, avec Véronique Orlach, a oeuvré à cette séance exceptionnelle, avec le soutien du Cemo et de la mairie. 
Une centaine de photographies au total, « une toute petite part de l'iceberg », précise Guy Hersant.

« Côté rude »


À l'époque photographe à Lorient, il aurait pu aller à Groix, « mais c'était trop près », explique-t-il. « D'Ouessant, je ne connaissais que le poème de Prévert, "Barbara", c'est bien d'arriver dans un territoire vierge ». Il y est venu sans commande ni contrainte. 
Ce qu'il aime : les gens, la communauté. Celle d'Ouessant à la fin des années 70, il l'a saisie avec tendresse, selon son humeur et son humour : la jeune génération en blue-jean et l'ancienne en coiffe, les amoureux, les moutons dans les 2CV, tout un monde intergénérationnel, très vivant et beau. 
En 2015, puis cette année, Guy Hersant est revenu sur l'île : « J'ai retrouvé l'atmosphère et l'ambiance de la communauté, tout ce qui me plaît : le côté rude des paysages et les gens. Pour moi c'est indissociable ». Un livre est en préparation, et, on l'espère, une exposition. En attendant, Guy Hersant veut continuer ses portraits : inscriptions au Cemo.
© Le Télégramme 
http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/photos-tout-un-monde-en-noir-et-blanc-25-11-2017-11754657.php#BICXs73YXGcKaqTF.99

vendredi 24 novembre 2017

Assemblée générale: Ouessant sports loisirs

Réunion, assemblée
Assemblée générale. Bilan des activités de l’année écoulée. Élection du conseil d’administration. Samedi 25 novembre, 17h, cantine municipale à l’école des Frères, Ouessant.

Les pompiers ont effectué 214 sorties cette année.

https://www.ouest-france.fr/bretagne/ouessant-29242/les-pompiers-ont-effectue-214-sorties-cette-annee-5400573
Samedi, les quinze pompiers de l'île célébraient la Sainte-Barbe à la salle du camp. Cette fête rassemble traditionnellement la communauté insulaire autour des pompiers, sauveteurs en mer, des guetteurs sémaphoriques, des infirmières, et du médecin de l'île.
À cette occasion, le chef de corps, Patrick Cornic, et Jérôme Toullec, capitaine des pompiers de Brest, ont remis la fourragère à Éléna Le Noret, 22 ans. Deux autres pompiers ont été promus, samedi soir : Yannick Grünweiser et Gregory Debusschere.
Les incendies volontaires du 12 juillet ont été un événement marquant, pour tout le corps des sapeurs pompiers de l'île, avec quatre départs de feu et une maison mitoyenne sauvée. Cette année, les pompiers ont été sollicités à 214 reprises. Pour faire face, de nouvelles recrues seraient les bienvenues pour 2018.
Pour cette fin d'année, le centre de secours d'Ouessant compte une nouvelle ambulance dans son parc automobile, un élément important pour l'île, puisque 90 % des interventions concernent des évacuations sanitaires.

mercredi 22 novembre 2017

Gardienne de l’abeille noire, Laura élève des reines.

https://www.ouest-france.fr/economie/agriculture/elevage/gardienne-de-l-abeille-noire-laura-eleve-des-reines-5385783

Selon une étude récente, les trois-quarts des miels produits dans le monde contiennent des composants d’insecticides. La santé des abeilles est au cœur des débats ce week-end au congrès national de Rennes. Partout, elles souffrent. Sauf à Ouessant, l’un des rares sanctuaires où elles sont encore préservées de toutes pollutions.
Du haut du Stiff, point culminant de l’île, Laura Garreau et ses abeilles sont exposées à tous les vents. La jeune femme, 33 ans, s’est installée depuis peu à Ouessant, en avril. Avec sa fille Inua, 8 ans, elle a pris le relais de Paul Delarbre, au pied du magnifique phare du Stiff, l’un des plus vieux de France, édifié en 1695, toujours en fonctionnement. Son prédécesseur au Conservatoire de l’abeille noire était un peu lassé par quatre années de solitude venteuse au milieu des genêts et des bruyères.
Avec sa fille, cette grande solitude ne fait vraiment « pas peur » à Laura. « C’est magique… »,résume-t-elle d’un sourire. Elle se destinait aux arts du spectacle. De retour de La Réunion, cette voyageuse tourne un documentaire sur les abeilles. En les filmant de très près, elle en tombe amoureuse « immédiatement »…

lundi 20 novembre 2017

Incendies à Molène. Des excuses et un maintien en détention.

 

"Je tiens à présenter mes profondes excuses pour les biens et les souvenirs détruits, auprès de gens chez qui j’ai travaillé, des personnes de gentillesse et de bon coeur". Les excuses de l’homme interpellé après les incendies à Molène n’ont pas suffi, ce lundi, devant le tribunal correctionnel de Brest. Il devra rester en prison au moins jusqu’au 15 décembre où sera examinée l’affaire.



Lors de l’audition menée par les gendarmes venus en force vendredi sur l’île de Molène, il a reconnu la série d’incendies volontaires déclenchés sur l’île depuis deux mois, dont le dernier ayant entraîné la destruction totale d’une maison et le toit brûlé d’une autre, deux maisons mitoyennes dans le sud de l’île. Ce lundi à Brest, l’artisan couvreur a demandé un délai afin de préparer sa défense.
Pris d'un début de malaise
Survêtement du Barça sur le dos, il s’est approché livide et presque chancelant au micro. L’auto-entrepreneur, âgé de 35 ans, domicilié à Guilers, a rapidement montré des signes de faiblesse. Dodelinant de la tête, il a été pris d’un début de malaise avant d’accepter la suspension de séance proposée par la présidente.
A son retour, il présentait ses excuses aux victimes des incendies à répétition sur l’île de Molène. Interpellé par les gendarmes venus en force sur l’île vendredi, il n’aurait pas cherché à nier les faits. Il a reconnu les départs de feu dans la maison insulaire, le feu de chaises en plastique sur la terrasse de l’hôtel de l’île, le Kastel an Daol, et le terrible incendie qui a ravagé les deux maisons secondaires dans la nuit de jeudi à vendredi.
"Pas d’explication à ces gestes"
"Il ne sait pas ce qu’il se passe dans sa tête lorsqu’il boit de l’alcool". Son avocate demandait une expertise psychiatrique. "Il avait cessé de boire, il est suivi pour cela mais c’est au contact d’un îlien qu’il a recommencé à Molène. Il n’a pas d’explication à ses gestes".
En état de récidive légale pour des faits similaires (jusqu’en février 2018), il encourt non pas dix ans de prison mais une peine maximum de 20 ans d’emprisonnement.
En raison du risque de renouvellement de l’infraction et de l’absence de garantie de représentation à la prochaine audience, le tribunal décidait son maintien en détention jusqu’au 15 décembre. Le jeune homme repartait vers la maison d’arrêt, sous les yeux attristés des membres de sa famille venus nombreux dans la salle.

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-molene/incendies-a-molene-des-excuses-et-un-maintien-en-detention-20-11-2017-11748359.php#qgk6ZlUwpwQ15tii.99

Collection de phares:







samedi 18 novembre 2017

vendredi 17 novembre 2017

Ile Molène. Deux résidences secondaires en feu.



Ile Molène. Deux résidences secondaires en feu
>>>>>France Info par Par Thierry Peigné
L'incendie s'est déclaré vers 0h40, la nuit dernière, au lieu-dit Penn Ar Ero.
Les trois pompiers de l'île ont fait appel à leurs collègues du continent comme la procédure le prévoit dans une telle situation. Les renforts, venus de Brest en vedette SNSM et en hélicoptère Dragon 29, sont venus à bout des flammes.
Une maison de bois a complètement été détruite et une maison mitoyenne a subi d'énormes dégâts. Aucune victime n'est à déplorer, les deux maisons étant des résidences secondaires inoccupées à cette période de l'année.
Des gendarmes envoyés sur place dès cette nuit
Cinq gendarmes, dont des membres de l'identification criminelle, ont été envoyés sur l'île durant la nuit pour procéder au plus vite aux premières constatations et recherches d'indices.
Au total, ce vendredi matin, huit enquêteurs de la gendarmerie sont à pied d'oeuvre pour procéder à des interrogatoires d'une partie de la population : "Nous interrogeons le maximum de monde pour avoir le maximum d'indices" indique le colonel Richard Pégourié, commandant de la compagnie départementale du Finistère.
La gendarmerie privilégie la piste criminelle : "Nous n'écartons aucune piste et avons envoyé des hommes pour prévenir tout nouvel incendie" précise le colonel Pégourié. Deux autres incendies se sont déjà produits depuis un mois sur l'île. Le premier avait détruit du mobilier en plastique sur la terrasse du Kastell an Daol, le dernier hôtel de l'île en vente depuis 2015. Un second feu de sacs de chanvre avait eu lieu il y a plusieurs semaines sur un chantier de la maison de l'environnement insulaire.
Forte inquiétude sur l'île
"Trois incendies en un mois, on a jamais connu cela sur l'île de mémoire de Molénais" explique Daniel Masson, le maire de Molène.
Selon le maire, les habitants de l'île, âgés pour la plupart, sont très inquiets et pour certains en colère. L'idée d'un incendiaire fait son chemin. "Vu l'intensité de l'incendie de cette nuit, une troisième maison aurait pu brûler" tient-il à ajouter.
Les gendarmes procèdent ce jour à de multiples vérifications. Ils consultent et recoupent les listes de voyageurs fournies par la compagnie maritime qui assurent la navette avec le continent afin de savoir qui était sur l'île ce jeudi et les autres jours où des incendies se sont produits.
----------------
Autres sources d'information
http://www.letelegramme.fr/bretagne/incendie-a-molene-deux-maisons-touchees-pas-de-blesses-17-11-2017-11744771.php
----------------
http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-molene/incendies-a-molene-un-trentenaire-place-en-garde-a-vue-17-11-2017-11744866.php

jeudi 16 novembre 2017

Après-midi musical à la maison de retraite.

Après-midi musical à la maison de retraite. Comme tous les jeudis l'équipe d'animation musicale à mis de l'ambiance à la MAPA d'Ouessant ! 
Des chansons anciennes , ritournelles ,des chansons bretonnes etc ...ont été reprises en chœur par l'ensemble de l'assemblée. 
Avec Bebert (guitare )Dede (harmonica) Martine Jean-Paul. Michel (chants) Louis (accordéon et chant). 
Merci à la directrice et au personnel de nous recevoir et à jeudi prochain !

Résultat du poste de baguage des oiseaux au lavoir du Niou.

Le compte-rendu des opérations de baguage 2017 est à retrouver en suivant le lien ci-dessous. 
L' ANO tient à remercier particulièrement les bagueurs et aides bagueurs bénévoles qui se sont relayés dans la bonne humeur tout au long du mois d'octobre.

L'étude.

Plan de la pose des filets.

Tableau des prises d'oiseaux

mercredi 15 novembre 2017

Un éleveur de vaches et un maraîcher attendus en janvier

Jeudi dernier, en mairie, les habitants, très nombreux, ont pu découvrir, les avancées du projet communal mis sur les rails en 2015 à propos la renaissance de l'agriculture dans l'île. Compte tenu des difficultés liées au foncier et à son morcellement, de nombreux projets avaient échoué. Les élus locaux, aidés du parc naturel régional d'Armorique, de la chambre d'agriculture et des agriculteurs bio ont défini un programme. Ainsi, Vincent Taris, 35 ans, s'installera dans l'île avec sa famille, à la mi-janvier. Éleveur sur le continent, il commencera l'activité avec dix vaches Pie noire bretonnes (une vache peut donner sept à huit litres de lait par jour) et proposera à la vente fromage blanc, tomme, yaourt.
Nicolas Guillou, maraîcher bio, entreprendra des cultures dans le jardin de l'ancienne école Sainte-Anne dans un terrain muré à cause de la vaine pâture des moutons.
Ces deux activités sont complémentaires et nécessiteront un bâtiment de stockage (200 à 300 m2) pour les engins. Il s'installera peut-être à Mez-Notariou, mais les obstacles administratifs ne sont pas tous levés.
La bâtisse des soeurs, occupée par des associations, serait adaptée pour la transformation des produits laitiers et leur vente. Le volume important de cet immobilier permettrait aussi d'envisager la création d'appartements à l'étage. Une rencontre aura lieu en janvier pour l'arrivée de la famille Taris.

Honneur au bénévole. Bon rétablissement.

Molène. Qui veut racheter le Kastell an Daol ?

L'île de Molène n'a plus d'hôtel en service. Fermé depuis décembre 2015, le Kastell an Daol n'a toujours pas trouvé preneur à 678.000 €. 


« Le risque, c'est que Kastell an Daol soit racheté par un particulier et que l'île perde son unique hôtel », déplore le maire de Molène, Daniel Masson. « Nous n'avons aucun outil pour nous opposer à un changement de destination ».
Comment loge-t-on aujourd'hui à Molène ? Il existe des chambres d'hôtes et quelques studios proposés par le restaurant l'Archipel et la crêperie Vent des îles. Une poignée de particuliers dispose également de chambres, mais pas toute l'année et seulement à la belle saison, pour plusieurs jours de location.
L'hôtel en bas, le Kastell an Daol, le bar-restaurant, le Kastell Swan, plus haut, avec en contrebas le studio qui accueillait avec bonheur le pianiste Didier Squiban. La vue est magnifique sur le port et le Ledenez Vraz à portée de galet. Pourquoi un tel établissement ne trouve-t-il pas preneur ? La faute au prix de vente et, surtout, aux travaux de remise aux normes, au coût astronomique sur les îles...

Professionnels intéressés


Proposée à la vente jusqu'à il y a très récemment, la jolie bâtisse, donnant directement sur le port, a été retirée du marché faute d'accord sur le prix demandé avec l'un des enfants Masson.
Les 15 pièces et onze chambres (250 m²), avec vue mer imprenable sur le port, n'ont pourtant pas laissé indifférents une poignée de professionnels du continent, prêts à se lancer mais pas au prix affiché. Les travaux de rénovation à mener pour relancer une activité commerciale viable sont à chiffrer le plus précisément possible. Le marché existe mais exige un investissement tiré au cordeau. De 2005 à 2015, l'hôtel a profité de multiples dérogations municipales pour continuer à fonctionner sans réaliser les travaux de mise aux normes dans le domaine de la sécurité et sur le plan sanitaire. « L'hôtel était aux normes... en 1988, année des derniers gros travaux », confirme l'un des trois fils Masson. Depuis, pas mal d'eau a coulé dans le Fromveur, et un incendie, heureusement sans gravité, a été déclenché sur la terrasse de l'établissement il y a moins d'un mois.

Entre 300.000 et 400.000 € de travaux


« Le potentiel est exceptionnel, même s'il faut investir, en plus du prix de vente, entre 300.000 et 400.000 € pour le remettre au goût du jour », analyse le maire de Molène. « C'est un bel outil et un élément important pour l'île, qui ne doit pas se couper de ce genre de prestations ». Mais qui voudra investir autour d'un million d'euros pour relancer l'institution molénaise ?
La mairie de Molène dépose aujourd'hui un permis de construire pour un hébergement supplémentaire sur l'îlot Ledenez, en plus des deux cabanes proposées en refuge depuis cette année.

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/brest/molene-qui-veut-racheter-le-kastell-an-daol-14-11-2017-11739951.php#5gsvxYuGuOPVx3qS.99

mardi 14 novembre 2017

dimanche 12 novembre 2017

vendredi 10 novembre 2017

Bientôt un contrôle technique ?

Conseil. Bientôt un contrôle technique ?
Contrôle technique sur l'île. À la demande du sous-préfet, la mairie va devoir mettre en place une structure pour instaurer le contrôle technique sur l'île. 
Celle-ci prendrait place dans le bâtiment des Ponts, à Mezareun, où une fosse existe déjà. Les essais de freinage seraient réalisés sur la route. Resteront à construire un bureau, un vestiaire et des sanitaires. 
Le coût de l'opération, qui s'élève à 37.125 €, serait subventionné à 80 %. 
Cependant, l'île ne pouvant accueillir tous les équipements nécessaires, il s'agirait d'un contrôle technique « allégé ».
Il serait réalisé par des techniciens du continent qui se déplaceraient sur l'île dix fois par an.

mardi 7 novembre 2017

Film. Un village de Calabre qui revit.

Samedi, dans le cadre du Mois du film documentaire, le musée des Phares et balises projetait un film de Shu Aiello et Catherine Catella, « Un paese di Calabria », en présence de la productrice, Laurence Ansquer. 
La Calabre a souffert de l'exode rural. Il y a 30 ans, le village de Riace s'est vidé de ses habitants, les maisons ont fermé les unes après les autres. Comment y relancer la vie ? Les migrants : une solution Le maire de Riace...
© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/film-un-village-de-calabre-qui-revit-07-11-2017-11731094.php#aMFcQkGA6hIw8IPv.99

dimanche 5 novembre 2017

Sophie Salleron aime les voyages, l'océan et les histoires.

Samedi, Sophie Salleron, en résidence au sémaphore du Créach depuis le 30 août, dédicaçait ses livres à Ouessant Presse. 
Du Gabon à Bruxelles, de l'île d'Oléron à l'île d'Ouessant, Sophie Salleron aime le voyage, l'océan et les histoires. « Enfant, j'étais déjà très bavarde, dissipée même selon certains profs. 
Raconter des histoires m'a paru une évidence », plaisante-t-elle. Conteuse, elle l'est à l'oral aussi bien qu'à l'écrit.
© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/livre-sophie-salleron-aime-les-voyages-l-ocean-et-les-histoires-03-11-2017-11726700.php#RQfZVgyK3gSHALqj.99

Ballons, bonbons. La vie en rose !

Une drôle de fête était organisée samedi soir dernier à la salle du camp : une fête en rose. Des ballons aux bonbons, du jambon aux gâteaux, du champagne au saumon, tout était rose.

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/ballons-bonbons-la-vie-en-rose-04-11-2017-11727923.php#J6Yj5bTzVdZVkveg.99

A Ouessant la girouette fait partie de l'identité insulaire.

samedi 4 novembre 2017

Des cours d'initiation au judo au foyer des jeunes

La semaine dernière, une nouvelle activité sportive a débuté. Le Dojo brestois et le professeur Claude Urvoy ont profité des vacances de la Toussaint pour poser les jalons d'un dojo ouessantin. Les élèves du collège des Îles-du-Ponant avaient déjà suivi quatre cours de niveau débutant.
Le matériel nécessaire à la pratique de cette discipline sportive (tatamis et judogi) a été installé provisoirement au foyer des jeunes à Kernigou. Claude Urvoy a dispensé trois cours, pendant ces vacances. D'une durée d'une heure et demie, ce cours s'adresse aux débutants, mais aussi à des personnes ayant déjà pratiqué le judo. Éventuellement, et suivant la demande, la création d'un cours pour les enfants pourrait être envisagée. L'équipement sera prêté. S'adresser au Dojo brestois.
Dojo brestois. Tél. 07 52 03 87 30.