vendredi 24 février 2017

Films. L'île dévoile ses bobines

Mardi, dans le cadre des rendez-vous du sémaphore, le musée des Phares et balises proposait une triple projection : un montage réalisé par la Cinémathèque de Bretagne sur Ouessant des années 1930 à 1960 ; un film court du réalisateur Bernard Boyer, actuellement en résidence au sémaphore et, enfin, quelques plans du film que ce dernier réalise sur l'île et ses habitants.

Ouessant dans le passé...


Le montage proposé par la Cinémathèque de Bretagne, sise à Brest, rassemblait plusieurs films courts sur Ouessant, dont seul le dernier était sonorisé. Pour les autres, il s'agissait de films muets, en noir et blanc, sans commentaires. Heureusement, dans la salle, comble, des Ouessantins reconnaissaient ici ou là un grand-père, une grand-tante..., donnant ainsi un peu de vie à ces films qui mériteraient d'être restaurés et sonorisés. Reste le plaisir de voir ou revoir Ouessant : les costumes, les processions, les proella, la visite de l'évêque, les relèves des gardiens de phare, les visages...

... et aujourd'hui


Après le montage de la Cinémathèque, un film court (18 min) de Bernard Boyer sur la Terre de Feu : des images d'îles aux confins du monde, où des glaces bleutées tombent dans la mer. « J'aime les îles, ces endroits à part où les gens aussi sont à part », confiait le réalisateur. Pour finir, il a projeté quelques rushes de son prochain film sur Ouessant, « Portraits en tempête » : des plans fixes de quelques Ouessantins, toutes générations confondues... On est curieux de découvrir comment le réalisateur va les utiliser.

© Le Télégramme http://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/films-l-ile-devoile-ses-bobines-24-02-2017-11412051.php#GGY6Yi911zrGc222.99

Aucun commentaire: