mercredi 10 janvier 2018

Salle polyvalente. Achevée cette année.


                      Samedi, Denis Palluel, le maire, a présenté les voeux de la municipalité

Samedi, Denis Palluel, le maire, a présenté les voeux de la municipalité
 aux Ouessantins. Une fête au format réduit, faute de salle polyvalente. L'année 2017 a vu le départ de grands travaux qui se poursuivent cette année. 
La salle omnisports a désormais une nouvelle toiture équipée en panneaux photovoltaïques. Reste à trouver un revêtement de sol pour les événements non sportifs. Coût total de l'opération : 450.000 €. 
Le chantier de la salle polyvalente a démarré et devrait être achevé avant fin 2018 ; ce pour un coût de 1,2 M€, financé à 80 % par l'État, la région, le département et l'Ademe, la commune prenant à sa charge 300.000 €, grâce à un prêt à taux zéro.

La transition énergétique


La maison de la mer, maintenant équipée de deux gîtes pour moniteurs, développe les sports nautiques à destination des enfants de l'île. La SNSM devrait aussi bénéficier de nouveaux locaux. Enfin, l'île sera bientôt une vitrine de la transition énergétique, avec deux hydroliennes D12 d'un mW chacune, une éolienne (provisoire) de 900 kW, des panneaux solaires pour 500 kW et une unité de stockage, déjà installée, près de la centrale.

Le poème 2017


À son habitude, le maire a achevé son discours par un poème en rimes, sur les grands événements qui ont marqué 2017, « année des on » : de Clinton à Trump, « zombie à la crinière blondie », de Fillon, Hamon, Mélenchon et autres Macron à Daniel Masson, Martin et Nicolas Bon ! Au passage, un petit hommage à la star de l'île : « Même Ouessant, la rebelle, qui, pour un rien rugit, n'a dieu que pour de Rugy !.. »


Aucun commentaire: