jeudi 20 septembre 2018

mercredi 19 septembre 2018

mardi 18 septembre 2018

Récupération des livres de la bibliothèque du Finistère et de la bibliothèque municipale.

RAPPEL URGENT : Récupération des livres de la bibliothèque du Finistère et de la bibliothèque municipale

Depuis quelques années, un grand nombre de livres appartenant à la bibliothèque municipale et à la bibliothèque Finistère Pen Ar Bed n’ont pas été rendus.
Nous demandons aux lecteurs qui ont dépassé les délais de retourner rapidement les livres à la bibliothèque surtout les livres appartenant à la bibliothèque du Finistère avant le Samedi 29 Septembre 2018. 
Si vous souhaitez prolonger votre prêt, merci de le signaler au personnel de la bibliothèque.

Merci de votre compréhension

lundi 17 septembre 2018

Communication. Inauguration du nouveau central téléphonique

Jeudi 13 septembre, Orange inaugurait le nouveau central téléphonique reconstruit après l’incendie criminel de l’été 2017.
Quatorze mois de chantier, quinze sociétés partenaires, entre dix et quinze personnes à plein temps et 30 tonnes de matériel… Le nouveau central représente un investissement de 650 000 € pour 644 foyers. « On ne fait pas des chantiers comme ça tous les jours ! », précise Philippe Buttazzoni, de l’unité de pilotage Orange. L’ancien central téléphonique a été refait à neuf, le faisceau hertzien a été porté à un gigabit et le pylône renforcé. Enfin, le réseau de téléphonie mobile est passé à la 4G avec une technologie Nokia. « Ce qui se fait de mieux aujourd’hui », précise Philippe Buttazzoni. Quid des couacs qui ont privé nombre d’habitants de télévision et parfois de téléphone cet été ? « Les fréquences du réseau orange et du réseau hertzien sont trop proches, nous avons mandaté un antienniste », répond Philippe Buttazzoni.
 48 panneaux photovoltaïques

La véritable innovation du site est l’installation de 48 panneaux photovoltaïques pour alimenter le central. L’équipement nécessite peu de maintenance et capte même sous un ciel couvert », explique Pierre Jacobs, directeur opérationnel Orange pour l’ouest. Pour ceux qui n’habitent pas à plus de 2 km de l’antenne, l’accès à un réseau allant jusqu’à 50 mégas est ouvert. Pour savoir quel foyer est éligible, se connecter sur www.orange.fr, puis VDSL2 pour voir si la maison est éligible au très haut débit. La facture sera inchangée.
https://www.letelegramme.fr/finistere/ile-douessant/communication-inauguration-du-nouveau-central-telephonique-15-09-2018-12079324.php

samedi 15 septembre 2018

vendredi 14 septembre 2018

mercredi 12 septembre 2018

samedi 8 septembre 2018

vendredi 7 septembre 2018

jeudi 6 septembre 2018

vendredi 31 août 2018

mercredi 29 août 2018

Architecte des Bâtiments de France

L’architecte des bâtiments de France sera présent le mardi 11 septembre. Si vous souhaitez le rencontrer, merci de prendre rendez-vous à la mairie. Tél : 02 98 48 80 06: Mail : mairie.eusa@orange.fr

Salon du livre. La formule va changer

Le salon du livre insulaire s’est achevé dimanche. « Cette 20e édition est réussie dans un contexte où le livre n’est plus premier. Et les sorties avec le Cemo (Centre d’étude du milieu d’Ouessant) et Ondine Morin ont fonctionné », a conclu Isabelle Le Bal, fondatrice et présidente du salon. La dictée insulaire, de retour après quatre années d’absence, a aussi été un succès. Autre réussite : la parution d’un livre de Sophie Salleron, édité par l’association Cali, liée au festival, « Vue sur Mer ». « Nous le faisons de manière occasionnelle, la dernière fois c’était pour « Deux Ouessantines de caractère », de Françoise Blin-Ruaudel et André Miniou, en 2008 ». Mais ce 20e anniversaire oblige aussi à interroger l’avenir.
Ce 20e anniversaire oblige toutefois à interroger l’avenir. «Le développement du numérique et la baisse de fréquentation des salons du livre en France ont modifié le paysage. « Cette 20e édition était la dernière sous cette forme », confirme Isabelle Le Bal. Changement de dates, de formule ? « Bien sûr, nous conserverons la défense des livres, c’est notre raison d’être. Mais nous réfléchissons à des formules hors les murs, sur site ou au Kéo, comme cette année ». 

Options ouvertes


Musique, théâtre, expositions ? Toutes les options sont ouvertes. « Nous voulons nous concentrer sur la qualité plutôt que sur la logistique ». De fait, faire venir de Brest 80 tables, 200 chaises et plus de 30 grilles d’exposition a un coût. « On paie l’absence d’équipement de la commune depuis 20 ans », note Isabelle Le Bal. Et de rappeler que si les subventions ont baissé, la Penn ar Bed a relevé ses tarifs.

Vive la classe 48 !

Noces de diamant. Michel et Thérèse Berthelé

Lundi 27 août, Michel et Thérèse Berthelé fêtaient leurs 60 ans de mariage. Ce fut l’occasion de revenir sur le parcours d’une famille ouessantine.
Ils étaient de villages voisins, elle avait 18 ans et lui 25 quand ils se sont mariés en 1958. Immédiatement après, Michel qui, comme beaucoup de Ouessantins, était dans la marine marchande, reprenait la mer. « A l’époque, il partait presque un an », se rappelle Thérèse. Michel n’était pas là pour la naissance des trois premiers enfants mais il réussit à s’absenter trois jours pendant une escale pour venir voir son fils. Après 14 ans de service, il renonce à finir son temps dans la marine marchande (15 ans) pour devenir gardien de phare et se rapprocher de sa famille : il exerce à La Jument, Kéréon, puis au Stiff, dont il a été le dernier gardien. Il y a laissé la caméra Super 8 avec laquelle il aimait filmer la mer. Thérèse, de son côté, a travaillé sept ans aux « Dames de France » sur l’île. « Tous les 15 jours, je prenais l’avion pour aller choisir la marchandise ».

« Mon diamant »


Pour leurs noces de diamant, Thérèse a souhaité une fête discrète, à la Mapa où vit maintenant Michel, avec les résidents et le personnel auxquels elle a offert un gigantesque moka au café confectionné par la boulangerie. « Un honneur pour nous », a dit Justine Kervran, directrice du lieu. Et si Thérèse a précisé que son époux ne lui avait pas offert de diamant pour ces noces, elle ne s’en est pas plainte : « Mon diamant, toute ma vie, ça a été mon époux »

dimanche 26 août 2018